Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
CalendrierFAQAccueilRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

 

 Une histoire comme une autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
   -staine-   

-staine-
Nombre de messages : 2079
Guilde : Hawkeye
Age : 28
Date d'inscription : 11/07/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: -staine-
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Une histoire comme une autre Empty
MessageSujet: Une histoire comme une autre   Une histoire comme une autre EmptyLun 4 Oct 2010 - 8:57

Fichepersonnage :

Nom :-Staine-
Surnom :Stainou pour les intimes
Age : 19ans
Divinité :Féca
Alignement :Mercenaire du Clan Nedora Riem


Dernière édition par -staine- le Lun 4 Oct 2010 - 9:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   -staine-   

-staine-
Nombre de messages : 2079
Guilde : Hawkeye
Age : 28
Date d'inscription : 11/07/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: -staine-
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Une histoire comme une autre Empty
MessageSujet: Re: Une histoire comme une autre   Une histoire comme une autre EmptyLun 4 Oct 2010 - 9:02

Arrivée dans le monde des XII

621, le monde des douze accueille une nouvelle aventurière,-Staine-, jeune fille tant désirée par ses parents qui jusqu’alors connurent pas mal de soucis dans leurs vies respectives. Mon père était mineur de renom, réputé pour la taille de pierres précieuses et bien entendu Bijoutier de renom. Ma mère quant à elle je ne l’aie jamais connues, ou du moins je n’en garde aucun souvenir.
D’après mon père elle est n’est jamais revenue d’une excursion dans la forêt de Litneg, oui ma mère était alchimiste de renom, et cet excursion était pour elle l’occasion de découvrir de nouvelle plantes. J’ai donc vécu longtemps avec mon père dans une maison reculée d’Amakna, toutes ces années mon père s’est occupé de moi, perfectionnant jour après jours mon éducation et mon savoir vivre en société ; la relation client comme le disait si bien mon père.

Dès l’âge de 12 ans, mon père m’initia au monde souterrain des mines, il m’apprit le rudiment du métier. Faire la différence entre tel ettel minerais, tels étaient les savoir de bases à acquérir. J’étais très prometteuse, ma rapidité à comprendre et mettre en pratique impressionnait mon père.

Ma formation s’acheva vers l’âge de 15 ans, mon père m’estimait apte à parcourir les mines sans à avoir à m’accompagner. Jour après jours, je parcourais les mines à un tel point que s’en était devenu une obsession, je passais ma vie là dedans, piochant, cassant des cailloux.


Pourtant, un soir mon père m’avoua entre deux yeux, que même si j’étais une experte de la mine un tel métier ne convenait pas à une jeune fille, il me voyait mal faire sa durant toute ma vie. Un métier trop rude à son gout. Il commença alors mon éducation dans la bijouterie, finesse, précision tel étaient les aptitudes àavoir pour parfaire et exceller dans ce domaine.

Deux années passèrent, toujours fier de moi mon père voyait en moi la digne fille qui allait pouvoir reprendre ses affaire. Malheureusement le destin en décida autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   -staine-   

-staine-
Nombre de messages : 2079
Guilde : Hawkeye
Age : 28
Date d'inscription : 11/07/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: -staine-
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Une histoire comme une autre Empty
MessageSujet: Re: Une histoire comme une autre   Une histoire comme une autre EmptyLun 4 Oct 2010 - 9:05

Perte d’un point de repère

Tout se passait bien, trop bien même à un tel point qu’on en oublie presque la guerre perpétuelle entre Bonta et Brakmâr. Deux villes rivales qui ne font pas de cadeaux à leurs adversaires.
C’était donc en pleine après midi, ma passion pour la mine brûlait en moi, cela faisait maintenant 2 ans que je n’y avais plus remis les pieds, la bijouterie ayant pris le dessus. Me dirigeant vers la mine je ne prêtais pas attention à ce qui pouvait bien se passer dans les alentours.
Je commençais donc à miner quand j’entendis la voix de père faiblarde, de mon père, à l’entrée de la mine :

-Staine où es-tu ?
-Papa ? ; moi-même étonné que mon père se faisant vieux avait fait le déplacement.
-Où es-tu ? Ne reste pas là tu es en danger !
-Quoi ? Tu es ou ?
-Ne reste pas … Boum (effondrement)
-PAPA ! NON !

La vie venait de me retirer mon père, ou plus tôt une des deux villes ennemies. Maitre de la mine, celle-ci n’aurait pas put s’effondrer comme ça, seul une attaque puissante aurait put ébranler la structure. Un tremblement de Sadida ? Une colère de Iop bien placée ?

De toute manière j’étais là, seule, perdue dans les gravas de la mine avec le corps de mon père non loin de là, sans vie. Je compris que le danger dont voulait m’avertir mon père était la bataille qui faisait rage au loin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   -staine-   

-staine-
Nombre de messages : 2079
Guilde : Hawkeye
Age : 28
Date d'inscription : 11/07/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: -staine-
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Une histoire comme une autre Empty
MessageSujet: Re: Une histoire comme une autre   Une histoire comme une autre EmptyLun 4 Oct 2010 - 9:12

Débrouillardise

J’étais là, seule dans le noir, heureusement pour moi j’avais emporté de quoi m’éclairer. J’étais dans une situation critique, une seule bougie pour m’éclairer, aucun vivre, et une entrée totalement obstruée.
Je devais faire vite, l’air présent était loin d’être respirable à forte dose, je devais trouver une solution pour sortir.
Bouger les pierres ? Beaucoup trop lourdes, et surtout l’explosion les avait placés d’une telle manière qu’il m’aurait fallu une aide externe pour maintenir le reste des gravas en places.

J’ai donc dut m’accommoder des odeurs et de la poussière deux jours durant, ce n’est qu’à l’aube du troisième jour que se fit entendre des voix. Des habitants d’Amakna sans aucun doutes, l’effondrement d’une mine ne reste pas longtemps inconnu, encore moi quand il s’agit d’une ressources financière essentielles à quelques familles.
Après de longues heures d’attentes, des rayons lumineux m’arrivèrent au visage, une entrée allait bientôt me permettre de sortir.
Une fois sortit mon état n’était guerre brillant, on m’emmena d’urgence au temple Eniripsa ou je fut reçu par Elya Wood en personne. Le calvaire de la mine était finis restait le plus dur ; le deuil d’un père.

Plusieurs jour passèrent, il me fallait des soins assez lourd. Rester deux jours dans le noir absolu ou presque avec de l'air malsain ne me permettait pas de me rétablir à une vitesse "normale". Je me rappel encore vaguement la foule de disciple d'Eniripsa autour de moi pour me soigner. Visiblement mon cas était tel qu'Elya wood avait du mal à gérer la situation seule. Je compris plus tard que je n'étais pas seule victime de cette bataille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   -staine-   

-staine-
Nombre de messages : 2079
Guilde : Hawkeye
Age : 28
Date d'inscription : 11/07/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: -staine-
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Une histoire comme une autre Empty
MessageSujet: Re: Une histoire comme une autre   Une histoire comme une autre EmptyLun 4 Oct 2010 - 9:27

Révélation

Je sortit du temple Eniripsa environ une semaine après l'accident. Les obsèques eurent lieux peu de temps après , moment toujours douloureux que la perte d’un être cher. On culpabilise constamment même si on sait qu’au fond de nous cet effondrement n’est dut qu’à la bagarre Bonta Brakmar !
Énormément de villageois m’apportèrent un soutient qui me permis de surpasser cette douleur. Il me fallait tourner la page, reconstruire ma vie et reprendre la clientèle de mon père comme il l’aurait souhaité.
Mais encore une fois rien de tout cela n’arriva, un nouvel élément allait faire son apparition; en procédant au rangement de la maison familiale. Si je voulais recevoir des clients il fallait que cette maison retrouve un aspect accueillant. Le rangement pris pas mal de temps, entre nettoyer la poussière, redonner un coup de fraicheur sur les murs pas moins de 5 jours s'étaient écoulés.
La ou ma vie prend un nouveau tournant, c'est à la découverte d'un livre, relativement bien caché d'ailleurs ! visiblement il ne devait pas être trouvé facilement.

J’ouvris le livre et je découvris enfin la vérité, la vérité sur ma famille, la réelle nature de cette dernière.

« A ma fille, -Staine -», voilà ce que l’on pouvait lire à la première page, le reste ne sont que de brefs extraits.

« … Depuis tant d’année je te ment, et je me sent coupable, coupable de n’avoir jamais eu le cran de t’avouer la vrai nature de ta famille. Ta mère n’est pas morte lors d’une excursion, elle était certes une Alchimiste de renom, mais avant tout une Eniripsa qui servait la ville de Bonta. Elle est morte lors d’une attaque, sur la cité. Je t’ai toujours menti, car je ne voulais pas que tu te mettes à générer une rancune pour Brâkmar… Je ne voulais pas te perdre toi, après ta mère.»

« … Si ta mère était une Eniripsa, moi-même je servais la Déesse Féca, fidèle à la protection. Cependant il y’a longtemps que j’avais posté ma démission des rangs de l’armée, ta venue au monde et ton éducation étant la chose la plus importante… »

En lisant ces lignes je n’en revenais pas, mon père me mentait depuis tant d’année, à moi ? Sa fille adorée ? Dans un élan de colère je relus les lignes, encore et encore jusqu’à en pleurer. L'émotion refaisait surface et tous les souvenirs associés de même; un chagrin comme on ne peut l'imaginer.

Quelques jours plus tard,

La nouvelle avait du mal à passé, cependant je continuais le rangement jusqu'à tomber nez à nez avec un bâton. A première vue une armes de guerre vu la finesse de la sculpture. Je me remettais sans cesses en question, tout en continuant le rangement …
Cependant quelque chose me travaillait l'esprit..

(pense) - Que pouvais bien faire un tel bâton dans la maison familiale alors que mon père était mineur et bijoutier...
(pense) - Y'avait-il encore un secret que je n'avais pas percé ?

Le doute était trop grand pour me permettre de passer à coté, je repris le livre et je commença à parcourir les pages les unes après les autres. Pour moi aucun doute possible il devait y avoir une explication !
Ce fut bien évidemment le cas, cependant on décelait difficilement un sens à cet phrase ; elle n’était pas finie. On pouvait lire :

« Ma fille , -Staine-, je te donne, don (barré) offre, bâton en sig… » Le reste étant effacé et non terminé. Visiblement ce bâton aurait bien finit par me revenir.
La décision qui m’incombait maintenant était de savoir à quoi il allait me servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   -staine-   

-staine-
Nombre de messages : 2079
Guilde : Hawkeye
Age : 28
Date d'inscription : 11/07/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: -staine-
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Une histoire comme une autre Empty
MessageSujet: Re: Une histoire comme une autre   Une histoire comme une autre EmptyLun 4 Oct 2010 - 9:31

Décision

Mon père servait donc féca, il était donc logique que je reprenne le flambeau et fasse de même. Durant de longues heures je fis le pour et le contre entre rester et recommencer une nouvelle vie ou aller rejoindre le temple de Feca et demander à devenir une disciple.

Ma décision fut prise rapidement : J'allais me mettre en route.

Le départ se fit lorsque j’avais presque atteint l’âge de mes 18 ans. La première chose que je devais faire, était de trouver le temple de Feca, et demander un entrainement pour la servir.
La route s’annonçait longue, Amakna est une région assez vaste et rejoindre le temple Feca était synonyme de 2 jours de routes. Mais qu'importe mon choix était fait, je voulais rejoindre et servir Feca. Je partis donc avec ma pioche, des bijoux confectionné et de quoi subsister à mes besoins nutritifs, le bâton faisant également partie du voyage.

Pour moi il était essentiel de montrer grâce à mon savoir faire que j’avais ma place auprès de Feca.
Les deux jours passèrent relativement vite, à vrai dire après avoir exercé la mine pendant de longues années ma condition physique s’était bien développée. Ces deux jours me permirent également d'apprendre à me débrouiller seule loin de chez moi.

Les nuits étaient plus froides les unes que les autres mais qu'importe la détermination était plus forte que tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   -staine-   

-staine-
Nombre de messages : 2079
Guilde : Hawkeye
Age : 28
Date d'inscription : 11/07/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: -staine-
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Une histoire comme une autre Empty
MessageSujet: Re: Une histoire comme une autre   Une histoire comme une autre EmptyLun 4 Oct 2010 - 9:40

Arrivée au temple

Le temple se dressait là devant moi, j’étais enfin arrivé à mon but. Il ne me restait plus qu’a entrer et apprendre et m’entrainer pour servir féca.
A l’entrée je fus directement accosté par une hôtesse, qui me demanda directement ce qui m’amenait par ce temps pluvieux. Oui nous étions en Octilliard.
Je répondis donc que je désirais servir Feca et par-dessus recevoir l’entrainement adapté pour y arriver. L’hôtesse ne fut pas emballé aux premier regard en effet servir feca ou même un dieu ne se décide pas à la légère. Je sentait une légère hésitation chez l'hôtesse. Visiblement elle n'était pas emballé à ce que je serve la déesse.

Une chose est sur j'était déterminer, je voulais lui montrer ma détermination. Posant mon sac à terre, l'hôtesse vit le bâton et son attention fut directement capté par ce dernier.
Elle le prit et me demanda d’où il sortait.
Étonné, je lui répondis qu’il était jadis à mon père qu’il me le légua après sa mort. Elle me fit comprendre que ce bâton n’était pas n’importe quel bâton. Seul les plus grands disciples avait eu l’honneur d’en acquérir un, de plus une magie le protégeait, magie qui devait empêcher quiconque de l’utiliser comme bon lui semble. Le fait que je puisse m’en servir et le porter en main sans être repoussé signifiait que j’avais une prédestination à servir feca.

Interloquée elle me pose une batterie de questions sur mes motivations, de longues heures durant je répondis. L'hôtesse finit par comprendre que ma motivation était inébranlable; elle me plaça en entrainement spécial.
A première vue un entrainement différents des autres. Je compris plus tard que mes capacités étaient déjà en partie développées et que par conséquent mon apprentissage serait plus court mais plus poussé... et oui la travail s'annonçait rude.

A l’heure actuelle ou j'écris ces lignes, je me demande encore si ce ne sont pas mes capacités précoces qui m’ont permis de survire à l’effondrement dans la mine.

4 Mois passèrent,

Mes boucliers devenaient de plus en plus résistants, mes glyphes brûlaient de plus en plus fort. Bref mon apprentissage au sein du temple se terminait. En signe de reconnaissance, je reçus une dragodinde, celle-ci devant m’accompagner ou que j’aille. Le départ du temple fut douloureux, à force on se lie d'amitié avec les membres, cependant il y'a un temps pour tout. Cela ne signifie pas pour autant que je les aies oubliés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   -staine-   

-staine-
Nombre de messages : 2079
Guilde : Hawkeye
Age : 28
Date d'inscription : 11/07/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: -staine-
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Une histoire comme une autre Empty
MessageSujet: Re: Une histoire comme une autre   Une histoire comme une autre EmptyLun 4 Oct 2010 - 9:42

Début d’une vie nouvelle.

Astrub 639, mon voyage continuait, jours après jours je continuais à développer le don que m’avais légué mon père et que les disciples de féca avaient perfectionné.
Je devais refaire ma vie, mais ou ? Astrub était la bourgade idéale à première vue, commerces, banque, était présent pour mener une vie paisible… Cependant trop de bruit, tout cela m’aurait à la longue usé.
Il me fallait une maison ou le calme était roi, ou aucun fait extérieur ne pouvait me perturber. Je me mis alors en quête, dans l’une des deux cités, de trouver une agence immobilière afin de trouver un logement. L’arbre d’Hakam, mon choix était fait, le prix ne laissant planer aucun doute, sur ma réponse. A ce prix là c’était l’occasion à ne pas manquer !
C’était donc chose faite, j’allais m’isoler et rebâtir ma vie.
Le temps d’adaptation fut long, je compris très vite qu’il me fallait exercer mon métier dans une des deux cités afin de vivre décemment. Mon choix se porta sur Bonta, ville ou ma mère servit l’armée autrefois.

Il fallait maintenant me forger un nom dans la ville, attirer des clients.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   -staine-   

-staine-
Nombre de messages : 2079
Guilde : Hawkeye
Age : 28
Date d'inscription : 11/07/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: -staine-
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Une histoire comme une autre Empty
MessageSujet: Re: Une histoire comme une autre   Une histoire comme une autre EmptyLun 4 Oct 2010 - 9:47

Nouvelle rencontre

Bonta était certes une belle ville mais le commerce était rude. La lois du plus fort faisait rage au niveau du commerce, il fallait sans cesse s'adapter et cela devenait harassant. Certains jours il m'arrivait de travailler à perte mais qu'importe j'avais besoin de cet argent. Une vie ne se construit pas en un jour.
Chaque jours je me disait que le lendemain serait meilleur... Cependant au bout de 2 mois ce n'était plus possible, il me fallait trouver un autre lieux de commerce.
Mon choix se porta donc sur Astrub, la bourgade.

Le commerce était certes rude mais comparé à Bonta c'était un paradis.
Ce n’est qu’après 2 semaines que je me rendis compte qu’une bâtisse dominait la bourgade. Une maison relativement haute et grande, qui imposait une certaine forme de respect.
Un soir, je pris mon courage à deux mains et j’entrai pour voir ce qu’elle cachait…

Abasourdie, je découvris des aventuriers avec des ailes en bois. Comment était-ce possible ?
Tant de questions, mais aucunes réponses. Vint alors une recrue qui m’expliqua ce qu’ils représentaient. Je compris qu’il s’agissait d’un clan de mercenaire du nom de Nedora Riem. Après une longue discussion cette même recrue me confia bon nombre de documents qui allaient se révéler utile pour tenter de rentrer dans le clan plus tard.
Convaincu je me partis avec les documents, et me mis à étudier…

(la suite figure dans les mémoires)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Contenu sponsorisé   


Une histoire comme une autre Empty
MessageSujet: Re: Une histoire comme une autre   Une histoire comme une autre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une histoire comme une autre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un cra pas comme les autre
» Doubon, une carte comme une autre ?
» Zoey- Comme un certain air d'histoire antique
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» L'Histoire du Dauphiné par Urbs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque Nedora :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: