Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une mission pas comme les autres [rapport de RP IG]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ilamai(Ryusei)
Nedora
Nedora
avatar

Nombre de messages : 1371
Age : 22
Grade : Nedora
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 09/11/2015

Personnage
Nom: Ilamaï
Dieu:
Cercle de puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Une mission pas comme les autres [rapport de RP IG]   Mar 19 Jan 2016 - 22:43

Dinsdor 10 javian :

Un disciple d'Osamodas s'est rendu à Amarrilys, son air un peu louche a immédiatement attiré mon regard. Il vient déposer un contrat, mais il souhaite en parler en privé. Chose plutôt étrange mais Nilaewen et moi l'avons entendu à l’étage.

Il souhaite obtenir des informations compromettantes sur « le Corbac », un homme qui serait à la tête de l’Ordre Pourpre et qui l’aurait mis dans une situation embarrassante, une vengeance en somme.
Le contrat pourtant risqué, mais dont la récompense comportant des dizaines de pierres précieuses, a convaincu Nilaewen.

Note du 18/01/646 : Le client ne réapparaît pas, bien que nous ayons quelques informations. En espérant le voir bientôt. Obtenir mon salaire me tarde. Ainsi qu’une prime de risque.

L’homme s'en est allé, nous reprenons nos activités à l’accueil.

Au cours de la nuit entre 00h et 2h30 :

Voulant en savoir plus sur cet Ordre Pourpre, je décide d'aller à Brakmâr dans la plus grande hâte. Je sais que leur quartier général se situe à l’est du zaap de la cité pourpre.

Je tente tant bien que mal d'infiltrer les lieux grâce à une baguette que Kerubim Crépin avait utilisé afin de me miniaturiser quelques minutes auparavant pour que je puisse réussir à entrer. Je n'ai tout de même pas confiance donc j'entre masqué afin de ne pas me faire reconnaitre. Sait-on jamais...

Arrivant à entrer dans les lieux, finalement je ne vois personne au rez de chaussée. Pensant que je n'aurais jamais d'informations, je tourne les talons vers la sortie avant d'entendre des voix provenant de l'étage. D'un pas feutré, je décide donc d'aller voir ce qui s'y trame... Et là je vois deux individus discuter, une gargrouille et un disciple d'Eniripsa masqué.
M'approchant afin de mieux écouter leur dires, je décider d'aller me cacher sous la table se trouvant non loin d'eux, me faufilant tel un disciple de Sram. Enfin arrivé à mon but, je peux entendre qu'ils parlent de "Le Corbac". Non ! Ils parlent d'une certaine "Eclypse". Apparemment une femme portant l'enfant de "Le Corbac", mais qui apparemment l'aurait fait disparaitre lors de son retour, d'après les rumeurs que se racontent les compères.

- Flûte ! Me dis-je, voyant les hommes se douter de quelque chose. Ma présence devient préoccupante, tant malgré ma taille, mes pas me trahissent. Je sens que je dois bientôt fuir, lorsque je vois l'homme masqué s'approcher de moi. Je décide de faire le tour de la pièce. Voyant un tonneau et ma porte de sortie, je fonce dessus mais par maladresse et du fait que ce dernier soit humide, je chois, lâchant un gémissement de douleur lorsque mes fesses touchent le sol. Jaillissant de nulle part, la gargouille se dirige vers moi...

Pris de panique, je décide de me faire passer pour un quelconque animal. Excellent bonne idée sur l'instant compte-tenu de ma taille... Mais la gargouille pense autrement, elle doit se dire que je suis un archi-monstre et elle engage le combat. Ne voulant finir prisonnier d'une pierre d'âme, je tente de le distraire en vain. Me jetant au visage une boule de neige collante, il m'est impossible de bouger. La peur m'envahit. Tentant de me sauver en occupant son attention en lui parlant, finissant par être désemparé, sa lanterne fuse vers moi sournoisement. Ma petite taille ne m'aide pas. J'ai l'impression d'avoir les os brisés une fois le coup reçu. Là ! Un trou dans le plancher. Je ne l'avais pas vu. Vite ! Je m'y engouffre, prenant les jambes à mon cou.

- Enfin en sécurité ! Me dis-je, rentrant au clan.
Je vois Yuzina, je dois lui mentir sur mon état. Je m'en excuse platement aujourd'hui.

Mondainor 11 Javian :

M'entrainant à la dure toute cette journée, la douleur me relance de la veille, je pense avoir une côte cassée. Je n'aurais jamais cru.

Le soir venu, je convie Nilaewen en aparté afin de lui faire un rapport sur ce que j'ai découvert la veille. Surprise à la fois par cette initiative et cette découverte, elle a une idée. Se déguiser en Oridrien - membre de l'Ordre Pourpre - afin d'obtenir plus de renseignements. Cela nous rendrait davantage discret.

Nous nous dirigeons vers son havre-sac. Je ne suis surpris de voir qu'il est fort bien entretenu et joliment décoré. Mais je ne suis pas là pour en admirer l'intérieur. Nilaewen s'avance vers moi pour me maquiller. Soit disant pour ne pas être "reconnu", mais je pense qu'elle veut également que je sois "sa poupée".


Ayant peur du résultat, je me dirige d'un pas timide vers le miroir. Soulagé de voir le résultat et admiratif à la fois, je suis méconnaissable. Mais elle aussi a bien réussi son coup. Elle semble être une autre personne, d'une froideur à faire frémir de peur les mulous.

Nous souhaitons d'abord tester nos grimages. Nous sortons du QG du clan. Nilaewen joue très bien son rôle. Moi-même, j'en viens à douter de sa réelle identité. Quelle bonne actrice !
Nous dirigeant vers le QG de l'Ordre Pourpre, je sens une légère inquiétude provenant de Nilaewen, mais ça va bien se passer, puis je connais les lieux.


Lorsque nous entrons, deux Oridriens : Une disciple de Sadida et un Eliotrope sont en train de discuter. Nous nous joignons à la conversation en tachant de ne pas se faire démasquer. La mission aurait pu tourner court lorsque j'ai du mal à prononcer le nom d’un des maitres de l’Ordre.
Faisant face aux critiques des deux Oridriens, je ne me laisse pas démonter. Finalement ils me prennent pour un Djauliste nouvellement recruté.
Nilaewen a également du mal avec l’utilisation du mot « bien », banni du vocabulaire brakmarien.
Quelques questions plutôt gênantes tombent, mais nous arrivons à nous en sortir, obtenant quelques informations au passage.

C’est alors que le Comte d’Hulla, Arkhaon, fait son entrée dans la pièce. Nous sommes vraiment surpris. Quand je dis « nous », je parle également des deux Oridriens qui ne semblent pas le connaitre. L’influence d'Arkhaon semble faire le tour du monde et ses manigances ne me disent rien qui vaille. Il se fait passer pour un invité de marque et se fait servir.
Nilaewen n'a pas le choix que de le servir. Je ne sais pas encore s’il nous a découvert.
Arrive enfin le-dit Corbac, alias Negreval Drakiria. Lorsqu’il entre, nous sommes en train de discuter avec le Comte. Il le salue et commence à parler de ses affaires... d’un disciple de Shariva, entre autre.
Arkhaon, toujours fidèle à lui-même, sans doute ayant déjà reconnu Nilaewen tente d’acheter cette dernière au Corbac. Le refus est catégorique, du moins au début. Negreval finit pourtant par céder. Les deux hommes continuent de discuter puis Negreval finit par monter à l’étage pour travailler tandis que l’Eliotrope nous laisse.

Avant de partir, Arkhaon demande à ce que Nilaewen soit enchainée, la disciple de Sadida, contrainte par cet invité de marque, entreprend de récupérer de vieilles chaînes mais, ne pouvant la laisser s’en occuper, je décide d'en prendre moi-même la charge. Ainsi, couvert de honte par ce que je suis en train de faire, je regarde le sol et m’occupe de cette besogne, espérant secrètement que Nilaewen ne m’en voudra pas.

Finalement, Arkhaon l'emmène. Je la suis du regard. Tout ira bien pour elle. À mon tour, je dois fuir. C'est sans compter sur la détermination de la disciple de Sadia à me barrer la route. Malheur, j'ai été dénoncé. N’ayant aucune preuve pour m’inculper directement, elle me force à lui montrer mon exemplaire d’Origine, le livre de l’Ordre. Grave erreur ! Je l’attire dans mon havre-sac où afin de me débarrasser d'elle. À peine est-elle entrée dans le sac que je l'attends pour lui sauter dessus en tentant de l’assommer rapidement. Elle se défend de son mieux, me blessant gravement et m’empêchant par la même occasion de l’emporter avec moi plus loin qu’au zaap de Brâkmar.
Mes forces m'abandonnent et dans un effort surhumain et une douleur atroce, je libre un petit tofu, qui je l'espère, me ramènerait quelqu’un.
C'est pourtant Nilaewen qui revient me chercher. Elle semble fatiguée. Arkhaon l'a certainement droguée. Elle refuse d’emmener la disciple de Sadida avec nous et nous rentrons en vitesse à Amarrilys. Là-bas, elle me raconte la trahison d’Arkhaon, mais je ne l’écoute plus. La fatigue m’emporte, mes blessures m’empêchent de penser, je finis par sombrer, inconscient dans un lit de la maison.


Dans la journée du 12 Javian 646 :

La journée est calme et le repos très doux à mes yeux. Cependant, la vampire Auristelle me tourne autour et me dévore déjà des yeux. Je pense qu’elle pourrait peut-être m’aider à obtenir des informations facilement.

Les jours qui suivent font de moi quelqu'un de désorienté. Je n'ai plus aucune notion du temps. La fatigue ou quelques sortilèges doivent faire effet sur moi.
Le temps passe sans m’attendre, et cette affaire semble devenir de plus en plus dangereuse. La peur monte en moi. Et si ça tourne mal ?

13 ou 14 Javian 646 :

Auristelle m'a mordu. Elle m'a surpris à la cave d’Amarrilys. Je n'ai pas le temps de négocier des informations sur le Corbac. La sensation de cette morsure me paraît étrange. Le chaud et le froid s'affrontent. Je me sens vide. Cette sensation me fait perdre bien du temps de réflexion. De plus, Auristelle semble ne pas savoir grand-chose sur Negreval ou Arkhaon.

Durant la nuit du 15 au 16 jovien 646 :

Nous décidons d’en apprendre plus sur un disciple de Shariva qui en saurait beaucoup sur le Corbac. Le manoir du Marquis de Lhambadda nous accueille de son silence habituel, rapidement rompu.  
Valar Ertnek, dit « Duc de Venomia » s’y trouve. Ils s'agit bien d'un disciple de Shariva. Il décide de nous faire jouer à un jeu en échange des informations que l’on souhaite lorsque 5 gigantesques craqueleurs des glaces « indestructibles » apparaissent. C'est la douche froide !
La panique s’empare alors de nous. Nos coups restent vains, tandis que le feu semble ne pas être plus efficace.


La musique pourtant nous sauvera peut-être. En effet, jouer un air au travers des instruments présents dans la pièce est la clé de l'énigme.
Ne sachant pas en jouer, Nilaewen s’en charge et sa musique entrainante – elle joue très bien - me galvanise. Je tente alors d’occuper les craqueleurs mais ceux-ci, trop nombreux parviennent à mettre la main sur elle. Soulevée du sol par la force d’un colosse des glaces, elle se met à suffoquer.
Je dois faire vite, atteindre les instruments puis jouer. La tâche est difficile, et mes piètres talents de musiciens n'arrangent rien à notre galère. Le temps manque, et le visage larmoyant de Nilaewen pâlit à cause du manque d’air. Elle me suppliait de faire vite.

J’enchaine les derniers instruments comme je peux, empruntant même un pic glacé à l’un des craqueleurs pour servir d’archet au violon.
Finalement, le dernier craqueleur disparaît mais c'est déjà trop tard. Nilaewen est au sol, inerte. Je cours pour l’aider, concentrant le wakfu qui m'entoure pour tenter de la ranimer mais rien n'y fait.
Finalement, l’esprit confus, la haine mêlée à la tristesse, je la prends dans mes bras et me dirige vers la sortie. Soudain, Valar Ertnek réapparaît, un sourire aux lèvres. Sans Nilaewen dans mes bras, rien ne n’aurait pu m'empêcher de le trancher. Cependant, c'est lui qui met fin à mon calvaire. À l’aide d’une potion de courant d’air, il fait reprendre son souffle à mon équipière et la vie revient en elle. Il nous offre ensuite l’information que nous souhaitions : une page arrachée d’Origine, contenant une partie des plans de Negreval. Préférant ramener Nilaewen à la maison, où elle pourrait se reposer, je ne prends pas le temps de le lire tout de suite. La marque dans mon cou en dit long sur mon incompétence.


Arrivés à la maison, je la dépose dans un lit. La nuit est déjà bien avancée, je lui annonce ensuite que j'ai été mordu par cette vampire, Auristelle. Et malgré mes excuses, et ma honte, elle me met dehors.
La culpabilité me ronge alors tout le reste de la nuit.

Durant la soirée du 16 au 17 Javian 646 :

Alors que j'arrive à Astrub, Arkhaon demande à Nilaewen de brûler la page que l’on a obtenu durant la nuit.
Il menace de ne plus soutenir le clan si on ne le fait pas. Le sang me monte à la tête. Je bouillonne intérieurement. Finalement, Nilaewen s’exécute et le parchemin part en fumée.

Des idées fusent dans ma tête. Faire brûler le parchemin de l’Ordre, Arkhaon…. La culpabilité me reprend. Je ne connais pas le contenu du parchemin. Je cours au manoir du Marquis et là, surprise ! Valar Ertnek est toujours présent. Il m'offre les informations en échange de 10 000 kamas.
Je trouve ça louche, mais ne fait pas d’histoires.
En rentrant, Ureziar fait son apparition, seul. Sa présence ici ne présage rien de bon. Le Corbac se doute-t-il de quelque chose ?
A peine rentrée que Nilaewen, énervée, sort prendre l’air. Arkhaon me propose un contrat. Protéger Nilaewen contre une grosse bourse de kamas. Les kamas ne m’intéressant pas, mon exigence devient sa protection pour le clan.
Je prends alors l’initiative de chercher Nilaewen mais là, stupeur. Elle a disparu. Aucune trace d’elle aux alentours. Mon sang ne fait qu’un tour et je me rends à la taverne vers ce…. Shushoteur pour qu’il me donne son emplacement. Je suis surpris lorsqu’il ne me demande aucun paiement, mais la position de l’Ancienne Nedora me met mal à l’aise. J’enfourche alors ma dragodinde jusqu’au Zaap et prends la direction du Quartier Général de l’Ordre. Caché derrière des arbres, j’observe alors Nilaewen discuter avec Drakiria mais la distance rend ses propos inaudibles.


Mon but est juste de la protéger en cas de problèmes.
Finalement rien ne semble perturber leur conversation et Nilaewen rentre.

Le soir du Dinsdor 17 jovien 646 :

Nous discutons de nos aventures avec Nilawen lorsque Tariel, la nouvelle recrue, l’appelle pour lui donner sa démission. Peu après son départ, un homme nommé Théodore m’aborde non loin du lac d’Astrub. Nous discutons de la nuit, du ciel et j'apprends qu’il fuit le Comte Hulla ainsi que des brâkmariens. C'est peut-être lui qui a fournis la page au Duc de Venomia.
Nilaewen revint ensuite, et nous tentons d’aider cet homme à retrouver ce qu’il cherche, sans succès. En revenant, un Oridrien nous attend, ou nous guette peut-être. Il ne fait pas trop d’histoires et nous poursuivons notre chemin jusqu’à la maison.
Le doute nous prend, on nous espionne. Une disciple de Iop attende à l’entrée de la maison. Elle se met à écouter tous nos dires et Yuzina, un peu trop bavarde, manque de dévoiler des informations capitales. Trop occupé à rédiger mes rapports, je n’écoute pas ce qu’il se passe, mais Nilaewen peine à lui faire tenir sa langue. C'est alors que l'on me fait enfin comprendre que l’on a besoin de moi. Il me faut trouver une idée pour que toute cette histoire de parchemin paraisse importante, sans qu’elle soit liée à notre parchemin à nous. J'invente alors une histoire de compte bancaire contenant un milliard de kamas que le Comte d’Hulla ne souhaite pas voir à portée du clan. J'enrage. Yuzina aussi.
Cette histoire à dormir debout suffit à calmer les ardeurs de tout le monde puis nous sortons avec Nilaewen parler de nos doutes, nos peurs. Une idée lui vient, il est grand temps de prendre une pause. Nos dragodindes s'élancent alors en direction de la baie de Cania, pour une soirée plus calme, je l'espère.

[HRP] Je tiens à remercier très particulièrement Nilaewen et Negreval pour m'avoir offert une occasion de RP comme celle-ci, mais aussi Lagan qui m'a corrigé l'écriture de ce texte pour en faire ce qu'il est actuellement.[/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ilamai(Ryusei)
Nedora
Nedora
avatar

Nombre de messages : 1371
Age : 22
Grade : Nedora
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 09/11/2015

Personnage
Nom: Ilamaï
Dieu:
Cercle de puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Une mission pas comme les autres [rapport de RP IG]   Lun 29 Fév 2016 - 1:08



Lundi 18/01/646

Cher Journal,

C'était vraiment une très belle soirée, les reflets de lune éclairait la mer qui s'étendait devant nos yeux, nous nous sentions pendant quelques instants...Libre. Simplement libre ! J'ai accompagné Ilamai qui semblait effrayé par l'eau à me rejoindre dans celle-ci. Nous nous sommes amusés follement, nous arrosant ! Il s'est mis à invoquer plusieurs portails afin de s'avancer plus loin dans l'eau. Je souriais le regardant puis nos vêtements trempés, je commençais à avoir très froid alors nous avons rejoint la rive. Ilamai m'a prêté un vêtement afin que je réchauffe un peu... Le sable était tiède, c'était agréable. Il s'est allongé à côté de moi et nous avons pendant un bref instant rêvé...Rêver que toute cette histoire se finisse enfin. Je l'ai regardé fermer les yeux, j'ignore ce qu'il s'est passé en moi, il était très beau alors sans réfléchir je me suis simplement avancé vers lui, j'ignore si il a senti ma présence ou non mais il ne bougeait pas. Mes lèvres ont touché les siennes et il s'est réveillé... Je n'ai jamais eu aussi honte de ma vie. Le bonheur de se sentir libre quelques heures m'a t'il fait perdre la tête..? Honteuse je suis retournée à la maison, l'ambiance entre lui et moi était si froide que je lui ai dit de me laisser tranquille seule à l'étage d'Amaryllis.


Mardi 19/01/646

Cher Journal,

C'était une journée plutôt normale, mes pensées restaient dans ma soirée passé la veille. Tout se bousculait dans ma tête. Qu'était-il en train de se passer? Notre contrat devenait de plus en plus dangereux, était-ce le bon moment de se laisser envahir par des sentiments?
Le soir venu, je suis allée au lac, Ilamai m'a rejoint et nous avons discuté de notre contrat, du parchemin brûlé, sans évoquer notre soirée de la veille. Soudain apparu derrière Ilamai, ce sombre Xélor, Ureziar, l'assistant du Corbac. Il nous a parlé d'un certain ticket de loterie brulé quelques jours auparavant. Nous étions vraiment dans de mauvais draps mais avons tout fait pour le convaincre. Quand j'aperçue soudain Arkhaon au loin. Il nous a rejoint et a discuté avec Ureziar, lui faisant bien comprendre qu'il n'était absolument pas au courant de ce "ticket" qui était en vérité le fameux parchemin que nous avons brulé sous menace du Vampyre. Ilamai et moi voulions vite rentrer mais Ureziar nous a barré la route, me jetant dans les bras d'Arkhaon laissant Ilamai sous son emprise. Arkhaon m'emmena plus loin, assise sur un banc. Il me tenait si fort, j'ai hurlé… Hurlé pour qu'Ilamai me rejoigne au plus vite. Qu’allait-il subir face à ce Xelor?!
Arkhaon m'a fait comprendre que je mettais ma vie en péril mais que celle d'Ilamai comptais si peu à ses yeux.. Ilamai nous a rejoints peu après mon second hurlement... Ureziar ne lui avait donc rien fait. A part quelques égratignures sur l’épaule suite à l'attaque de quelques aiguilles venant du disciple Xélor. Sous un élan de générosité soudaine, Arkhaon nous proposa de jouer à un jeu, qu'il répondrait à 3 de nos questions. J'épargnerais dans ce journal les question posés..Nous avons simplement appris que si l'Ordre Pourpre était à nos trousses c'était uniquement la faute au Comte d'Hulla. Quel traître..Comment ai-je pu lui faire confiance... Pourquoi nous fait-il celà?!
Nous sommes donc rentrés épuisée à Amaryllis. Nous avons rejoint l'étage, et j'ai pu enfin parlé à Ilamai..Allait-il me comprendre? Je lui expliqué à quel point j'ai eu si peur pour lui une fois de plus... Que malgré qu'il soit un compagnon d'aventure, il était pour moi bien plus important.. Je me demande bien ce qu'il a pu penser... Etant un disciple du Roi Dieu, son existence est si récente, il ignore tant de choses... Etait-ce par pitié pour moi ou réciproquement ressentait il la même chose, tout ce dont je veux me souvenir, c'est la chaleur de sa peau lorsqu'il à frôler mon visage et m'a embrassé. J'ai de plus en plus peur de ce qu'il nous attend...Je veux simplement fermer les yeux et oublier. Je pense qu'Ilamai aussi souhaite cela.


Mercredi 20/01/646

Cher Journal,

Cette journée était très calme, j'ai passé la journée dans les archives et dans des livres, je n'ai pas vu Ilamai, ou très peu... Nous n'avons toujours aucune nouvelle de notre Client..




Jeudi 23/01/16

Cher Journal,

La journée s'est déroulée comme d'habitude..Jusqu'au soir ou nous avons surpris deux membres de l'Odre Pourpre en train de discuter. Ils parlaient de parchemins illisible, puis se s'ont donné rendez-vous prêt d'un pont, au Nord de la citée Brune. Nous les avons suivis quelques minutes après, et nous avons remarqué qu'il n'y avait qu'un membre de l'Ordre au lieu de rendez-vous. Après hésitation nous avons décidé de nous jeter sur elle afin de récupérer ses parchemins.
Après avoir pris possession des parchemins, nous nous sommes aperçue qu'une étrange écriture ornait les deux parchemins.





Ne pouvant déchiffrer l’écriture des parchemins, nous nous sommes mis en quête de trouver un traducteur, les Oridriens parlaient « des tavernes d’astrub ». Nous sommes alors allés voir si quelqu’un pouvait nous aider dans la taverne de la cité Brune, et c’est là-bas que nous avons rencontré une vieille dame qui, dans l’incapacité de nous aider à décrypter le message, nous conduisit vers une autre taverne « clandestine » d’Astrub. Il fallut faire tinter les kamas à plusieurs reprises pour finalement atteindre cette autre taverne, la mémoire et les Enutrofs ne font qu’un lorsque les kamas brillent, scintillent et tintent.
Une fois arrivés dans cette taverne, peu rassurés par les propos de deux hommes assis à une table, nous avons commencé la conversation avec le tavernier. Il nous proposa à boire, et nous annonça qu’un des clients devait connaitre un traducteur, Ilamaï a pris deux bières, histoire d’amadouer le client, et moi j’ai eu le droit à un infâme cocktail « fraise banane aubergine ».
J’ai fait semblant d’aimer et le tavernier m’a alors proposer toute une cargaison de ce cocktail,  j’ai cru qu’il voulait nous empoisonner, à la fin, Ilamaï a tout de même pris deux caisses de ce cocktail en partant, pour les offrir à Arkhaon.
Nous sommes ensuite allé interroger le client, il nous a dévoilé, après avoir reçu une bière et quelques pétites, qu’il connaissait un savant qui pouvait peut être nous aider, un savant qui aime les jardins et qui travaille vers la bibliothèque d’amakna.
Nous nous sommes alors rendus à l’atelier de Bowisse, un magnifique jardin se trouve à la cave
Nous avons ainsi rencontré Merlin-Guistique, un excellent traducteur qui, surprit de notre découverte accepta de nous aider.
Nous reviendrons demain.

Vendredi 24/01/16

Cher Journal,

La journée a encore été calme, de la paperasse et peu de monde. Je déteste ça !
Ilamaï m’a rejoint au cours de la soirée pour que nous allions voir Merlin-Guistique, nous sommes donc retournés au jardin sous l’atelier de Bowisse et nous y avons trouvé Merlin, il avait finis la traduction mais nous a mis en garde que ces parchemins étaient dangereux.
En effet, ils détenaient des informations sur l’anneau de Pouis Lasteur qui contiendrait une potion de guérison parfaite, si l’Ordre venait à mettre la main dessus se serait grave. Nous avons donc décidé, à partir des informations des parchemins décryptés, de partir à la recherche de l’anneau nous-même.




Nous avons pris la direction de la Mine Hable, là où l’on aurait vu les Lasteur pour la dernière fois.
Nous avons fouillé la mine avant de tomber sur un mur magique criblé d’impacts, mais aucun des gardiens indiqués sur nos parchemins n’étaient là. Après avoir vainement tenté de détruire le mur, les gardiens sont apparus, nous ont sondé et laissé passer.


Nous avons alors rencontré Mme Lasteur, une vieille femme, apeurée et triste de vivre seule depuis des années. Son mari, Pouis Lasteur est mort après avoir fuis les aventuriers qui recherchaient son anneau, il aurait été enterré avec son secret dans un tombeau sur Incarnam.
La vieille dame nous a ensuite demandé d’aller chercher l’anneau de son mari, nous nous sommes donc envoler pour l’île flottante et avons fait le tour des tombeaux pour finalement  trouver celui de Lasteur, Ilamaï s’est proposé de récupéré l’anneau mais lorsqu’il a essayé de le prendre, des monstres sont apparus et nous ont attaqué.


On a eu quelques blessures, mais… après avoir pris une goutte de la potion de Lasteur, récupérée à l’instant, toutes nos blessures ont disparu et je ne me suis jamais sentie aussi jeune , belle et ma peau était si douce, c’était tellement agréable. Une peau douce et resplendissante, Ilamaï aussi semblait resplendissant et cette nouvelle énergie lui a même permis une folie : sauter de l’île pour atterrir en Astrub j’ai eu un peu peur pour lui, mais nous nous sommes retrouvé en bas, il avait un sourire jusqu’aux oreilles.
Nous sommes finalement retournés à la Mine Hable, et là, stupeur, les gardiens étaient au sol, vaincus. Nous nous sommes précipités dans la pièce mais c’était trop tard les Oridriens étaient déjà là, ils ont poignardé Mme Lasteur et nous ont menacé, ils avaient besoin de l’anneau et étaient nombreux. Nous avons tenté de fuir, mais il y en avait derrière nous aussi, ils ont finis par m’avoir, j’ai reçu deux coups de dagues dans le dos, entendu un « NON » puis mon nom, Ilamaï semblait déchiré. Ensuite vint le noir.


[Une page a été ajoutée]
J’ai essayé de la sauver, de la protégée, je n’ai pas réussi. J’ai même failli à ma protection de la potion, alors que je n’avais plus d’autre choix que de lui donner la potion et récupéré Nilaewen, j’ai eu peur qu’il mente, j’ai visé la bouche de ma protégée et tenter de vider le contenu de l’anneau mais c’était sans compter l’intervention des autres Oridriens, Ureziar a ralentis le temps, et les gouttes de potions ne tombèrent jamais jusqu’à Nilaewen, balayées par Negreval qui a par la même occasion récupéré le fond de potion et l’anneau.
Les yeux en larmes j’ai fait ce que j’ai pu pour m’enfuir, j’ai récupéré Nilaewen blessée et me suis lancé dans de nombreux portails pour fuir, dépensant toutes mes réserves de wakfu. De plus, les oridriens ne souhaitant pas que je leurs fausse compagnie, ont jeté quelques couteaux à travers mes portails, j’ai finalement été touché ,4 dagues plantée dans mon dos. J’ai raté un premier portail, et suis tombé, Nilaewen toujours inconsciente dans mes bras. Je devais me dépêcher et faire très attention à ne pas la blessé plus, je suis reparti repoussant mes limites de consommation de wakfu, et je me suis écroulé une nouvelle fois sur le dos. Les dagues sont entrées plus profondément dans ma chair, j’ai hurlé de douleur, de désespoir. Et dans une ultime tentative j’ai réussi à rentrer à Amarillys. Yuzina était là-bas, ainsi que Tariel et une sadida  ils nous ont « soignés »  mais Negreval est entré, on a tenté de leurs faire comprendre qu’il fallait qu’ils le fassent partir, ils ont compris après de longue tentatives et Negreval s’est enfuis.
J’ai finis par sombrer, mais je crois avoir aperçu un mouvement de Nilaewen, c’est le plus important.


[HRP]

Je remercie une nouvelle fois Negreval l'histoire qu'il a mis en place avec nous.
Malheureusement je ne pense pas avoir les mots pour remercier suffisamment Nilaewen pour :
-Ses dessins
-L'aventure RP qu'elle me propose chaque jours
-L'écriture de ce compte rendu
Un énorme merci...
Ilamaï Synardia
[/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ilamai(Ryusei)
Nedora
Nedora
avatar

Nombre de messages : 1371
Age : 22
Grade : Nedora
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 09/11/2015

Personnage
Nom: Ilamaï
Dieu:
Cercle de puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Une mission pas comme les autres [rapport de RP IG]   Mar 1 Mar 2016 - 22:38


28/02/646

Alors que l’on n’avait eu aucunes nouvelles depuis des mois, notre « client » est réapparu… Il souhaitait recevoir les informations qu’il nous avait demandées. Nous nous sommes regardés avec Nilaewen, très surpris et un peu effrayés par ce retour de possibles ennuis.

Nous nous sommes alors mis en route pour le lieu de rendez-vous : Une grotte au nord-est des champs d’Astrub. Un lieu assez éloigné et à l’abri des regards, rien de très surprenant, cependant avec tous les pièges que nous avons rencontré, nous nous sommes un peu méfiés… Mais pas suffisamment malheureusement.
La grotte est profonde et nous avons délivré nos informations au fond de celle-ci, il nous a donné notre paye et alors que nous allions partir… Il nous a dit qu’il ne voulait plus de témoins… 8 assassins de Srambad sont apparus mystérieusement dans la grotte, ça risquait d’aller très mal pour nous.


Et je ne pensais pas si bien dire, j’ai rapidement envisagé la fuite mais face au nombre, c’était impossible, il fallait nous battre.
J’ai défouraillé ma lame pour repousser l’assaut de deux d’entre eux, Nilaewen a lancé une boule de feu, mais le combat a tourné court : ils nous ont écrasé de leurs nombre.
Nilaewen a été frappé d’un premier violent coup de Hallebarde et s’est écroulée. 3 Assassins se sont regroupés autour d’elle. J’ai moi-même été frappé au flanc, la douleur est forte et la plaie saigne un peu.

J’ai très peur, et je bouillonne au fond de moi. Je ne peux pas les laisser faire… Je ne peux pas la laisser… mourir. Ce mot résonne dans ma tête, il me rend presque fou.

Je fausse compagnie aux guerriers qui me font face à travers mes portails et me retrouve à distance suffisante pour lancer un assaut de rayons de wakfu sur ceux autour de Nilaewen, je continue l’assaut en me « téléportant » vers elle pour essayer de la protéger au mieux.
Un violent coup de hallebarde m’ouvre le dos, je m’effondre aussi.
Nilaewen me parle, je n’ai pas tout saisi, les assassins se regroupent pour nous donner le coup fatal.

J’ouvre deux portails, un au plafond et l’autre au sol, et nous tire dedans pour les ralentir un peu. Nous tombons une première fois, et dès la deuxième, l’un d’eux lance son arme dans notre direction, je la dévie comme je peux mais lache Nilaewen qui tombe au sol, loin… je m’écrase également…
Je regarde dans la direction de Nilaewen, elle est inconsciente… un des hommes masqués se dirige vers elle tandis que les autres viennent vers moi.

J’ai mal, j’ai peur, je ne veux pas la voir mourir… Pas elle… je ne veux pas mourir non plus, mais la fin me semble proche.

J’ai prié les dieux en silence, qu’ils épargnent Nilaewen, je crois que c’est la première fois que ça m’arrive, et sur le coup, pense que ce sera la dernière.
Le froid m’envahit, je la regarde une dernière fois et je ferme les yeux. Ma fin est là.


hrp:
 

29/02/646

Nous sommes en vie, je ne sais quel miracle est survenu... mais nous sommes chez moi, dans mon lit. Je l'ai regardé, j'avais peur qu'elle ne bouge plus... mais elle s'est relevée, et m'a regarder aussi.
Nous sommes toujours gravement blessés, nous nous levons, doucement, et je sors quelques "bricoles" de mon coffre pour nous soigner au mieux. Nous discutons de ce qu'il s'est passé, c'est encore un peu flou.
Nous sommes allés à Amarillys, ce n'est pas très loin de chez moi.
Nous étions encore un peu faible et certaines plaies de Nilaewen se sont rouvertes, il a fallu que je consomme encore un peu d'énergie.
J'en ai appris un peu plus sur ce qu'il s'était passé avec Lagan.
Nous sommes rentrés et nous avons un peu discuté, des éliotropes entre autres... Je l'ai fait pleurer, je m'en veux de lui dire ça maintenant... Mais elle a le droit de savoir.
Je l'ai un peu réconfortée, et j'ai vaguement évoqué le futur, j'espère que... je ne vais pas trop vite.
Dans tous les cas, je ne la quitterais plus jamais.

01/03/646

Je me suis levé tard, tiré du sommeil par une délicieuse odeur de Porkass cuit. Je me suis levé, habillé et quand je suis descendu, c'est une Nilaewen avec un tablier, et les cheveux attachés que j'ai trouvé. Elle avait l'air en forme. Le repas était fantastique en tout cas.
Ma vie prend tout son sens avec elle. Je l'aime à la folie...

Mais je crois que je m'égare... tout ceci n'a plus de rapport avec la mission...

Le livre se termine par deux signatures : Ilamaï Synardia et Nilaewen O’Lyorai


[HRP]
Je remercie encore une fois Nilaewen et Negreval pour le temps magnifique que j'ai passé à RP avec eux
[/HRP]

_________________


Dernière édition par Ilamai(Ryusei) le Jeu 31 Mar 2016 - 1:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nilaewen
Chêne Mou
avatar

Nombre de messages : 1636
Age : 25
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 22/08/2012

Personnage
Nom: Nilaewen
Dieu: Feca Feca
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Une mission pas comme les autres [rapport de RP IG]   Mar 1 Mar 2016 - 22:42

Nous te remercions également et moi en particulier. Nous avons passé de supers moments et ce n'est que le début. Bravo à toi pour toute la rédaction de ce compte rendu sur notre contrat. Je n'ai pas écrit grand chose par rapport à toi !  

Encore Bravo et continue de faire rêver Nilaewen ! 
Dans quelques mois/années peut être nous relierons ce compte rendu et nous serons fière d'avoir laisser des traces d'une si belle histoire ! Longue vie au Rôle Play !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une mission pas comme les autres [rapport de RP IG]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une mission pas comme les autres [rapport de RP IG]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une mission pas comme les autres [rapport de RP IG]
» Soirée entre filles pas comme les autres... | Lyann
» [Vidéo] Un contrat pas comme les autres
» 1000 livres à écouter gratuitement sur le nab
» [CR Région Est] CR d'un tournois pas comme les autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: La gazette d'Astrub-
Sauter vers: