Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Maisial 644] Les Oeufs de la Bergère Fah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Senon
Chêne Mou
avatar

Nombre de messages : 1613
Age : 23
Grade : Ancien Ancien Nedora
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 10/02/2008

Personnage
Nom: Senon
Dieu: Feca Feca
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: [Maisial 644] Les Oeufs de la Bergère Fah   Mer 14 Mai 2014 - 10:39

Alors qu'en ce début de matinée ensoleillé tout était relativement calme autour de la place de la fontaine d'Amakna, une jeune fille tout de rose vêtue s'avança d'un pas léger en direction du tableau d'affichage qui trônait, quelques curieux se pressant comme d'habitude dans ses alentours. Elle sortit de la petite sacoche pendant à son côté un parchemin enroulé qu'elle se pressa de dérouler et de chercher du regard, ses yeux bleus pétillants d'excitation, une place où l'afficher, à la vue de tous, bien en évidence. Ses yeux se posèrent alors sur un espace inoccupé du tableau qui conviendrait parfaitement et, ni une ni deux, elle y accrocha son annonce.

C'était certain : si le calme régnait ce matin, le Tumulte ne tarderait pas à le supplanter.


Dernière édition par Senon le Dim 18 Mai 2014 - 19:05, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senon
Chêne Mou
avatar

Nombre de messages : 1613
Age : 23
Grade : Ancien Ancien Nedora
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 10/02/2008

Personnage
Nom: Senon
Dieu: Feca Feca
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Maisial 644] Les Oeufs de la Bergère Fah   Ven 16 Mai 2014 - 15:15

La foule qui se pressait autour du panneau était déjà bien plus compacte que le matin où une jeune fille était venue accrocher à celui-ci son parchemin, donnant rendez-vous aux aventuriers pour partir à la recherche des oeufs de la bergère Fah. Cette fois, ce fut un étrange personnage portant un large chapeau qui laissait penser à celui des mercenaires ainsi qu'un bouclier d'entraînement, une longue épée pendant à son côté, bien rangée dans son fourreau, qui vint ajouter auprès du parchemin de la jeune fille une petite annonce pour le moins importante.


Il s'en alla alors, faisant claquer sa cape au passage, dans l'indifférence la plus totale des autres aventuriers.

[HRP : Vous l'aurez compris, l'animation doit être déplacée pour des raisons indépendantes de notre volonté. Elle aura donc lieu ce dimanche 18 mai à 16 heures, le rendez-vous étant toujours fixé à la maison des mercenares, en [1,-19] à Astrub. Nous vous attendons nombreux !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senon
Chêne Mou
avatar

Nombre de messages : 1613
Age : 23
Grade : Ancien Ancien Nedora
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 10/02/2008

Personnage
Nom: Senon
Dieu: Feca Feca
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Maisial 644] Les Oeufs de la Bergère Fah   Jeu 22 Mai 2014 - 11:42


Tout portait à croire que cette belle après-midi ensoleillée serait une après-midi parmi tant d'autres mais, vraisemblablement, Shariva en décida autrement.

C'est en effet vers 16h que commencèrent à se presser un nombre impressionnant d'aventuriers devant la maison du Clan de Nedora Riem, où les attendaient certains membres dudit Clan... mais que faisaient-t'ils donc tous là bas ? Qu'attendaient-t'ils si impatiemment ?

La réponse fut donnée à l'arrivée d'une jeune femme tout de rose vêtue répondant au doux nom de Fah, une disciple de Féca. Se faufilant entre les aventuriers qui lui laissaient peu d'espace pour se trouver une place confortable dans la maison, Fah balaya alors du regard la foule qui était venue pour lui venir en aide suite à une mystérieuse affiche qu'elle avait placardée aux quatre coins du monde des Douze... et entama son discours.


Celle qui s'avéra être une bergère expliqua rapidement aux aventuriers ce pourquoi elle les avait fait venir en nombre à la maison des mercenaires. Fah, en effet, possédait une collection impressionnante d’œufs de toutes sortes qu'elle avait pris soin de décorer en les peignant, et qui avaient à ses yeux une grande valeur sentimentale.

Néanmoins, ces œufs lui avaient récemment été dérobé dans des circonstances encore troubles : alors qu'elle gardait son troupeau de bouftous, Fah avait entendu un bruit déchirant, comme un tir, et une fumée dense l'avait empêchée de voir quoi que ce soit. Une fois celle-ci dissipée, ses précieux œufs avaient disparu...

Les théories fusèrent quant à l'identité de ceux qui avaient pu subtiliser ses œufs à Fah : dragoeufs revanchards, gamins sournois, roublards perfides... c'est cette dernière théorie qui reçut le plus grand crédit, et c'est donc sans attendre que les aventuriers se rendirent un peu au nord, à la statue Roublard d'Astrub.


C'est au sous-sol de cette statue que les aventuriers tombèrent nez à nez avec deux roublards transportant un lourd colis qu'ils firent tomber en les apercevant. Se mettant aussitôt en position de combat, les roublards tentèrent de s'en prendre aux aventuriers mais, ces derniers étant en grande supériorité numérique, les deux suivants de Dralbour furent très vite maîtrisés et interrogés dans les règles de l'art.

Le colis que ces deux odieux personnages transportaient s'avéra n'être ni plus ni moins que l'un des œufs de Fah. Bien que cette petite victoire pouvait faire jubiler les aventuriers, ils n'en étaient que plus motivés à mettre la main sur la petite dizaine d'autres œufs encore portés disparus.

Les roublards prétendirent que l’œuf leur avait été offert par un célèbre chocolatier Amaknéen du nom de Paul Eonidas, allégations que confirma la carte de visite accrochée au paquet et qui portait le nom qu'avaient évoqués les deux roublards. Les laissant en paix, les aventuriers foncèrent vers le château où, d'après sa carte de visite lue par Fah, le chocolatier se trouvait en ce moment : il cherchait en effet à s'attirer les faveurs du Roi en personne !


Ce n'est pas un, ni deux, ni trois aventuriers mais pas moins d'une trentaine - sinon quarante - d'aventuriers que les cuisiniers du château et Paul Eonidas virent débarquer, en furie, dans leurs cuisines suite à l'interrogatoire de Dede Tonateur et Baibih Boom, les deux roublards du sous-sol de la statue !

Cherchant d'abord à les faire déguerpir, Paul leur accorda une oreille plus attentive lorsque les aventuriers et les mercenaires présents l'accusèrent d'avoir volé un œuf avant de l'offrir aux roublards. Niant toute connivence avec ces criminels, il leur expliqua le fin mot de l'histoire : il avait récemment reçu une commande d'un mystérieux personnage rencontré à la taverne de Djaul à Brâkmar, où celui-ci avait ses habitudes, pour enrober un très gros œuf dont s'échappait un bruit inquiétant de chocolat. Toutefois, malgré ses efforts pour s'en remémorer, Paul ne parvint pas à reproduire le bruit qui s'échappait dudit œuf.

Suivant alors la seule piste concluante sur laquelle le disciple d'Enutrof les avait mis, les aventuriers se rendirent à Brâkmar, et plus précisément à la taverne de Djaul, espérant y trouver le mystérieux commanditaire ou, au moins, une quelconque piste permettant de les y amener.


Sur les lieux, les aventuriers ne trouvèrent rien de plus que ce qu'on peut s'attendre à trouver dans toute taverne mal famée de Brâkmar : quelques ivrognes, d'étranges personnes leur lançant des regards malveillants, mais rien qui sortait du lot. Suivant les recommandations de la bergère Fah, tous se mirent en quête d'un indice, de quoi que ce soit pouvant les mener à leur prochain suspect... mais rien !

Et tandis que tous mettaient sans dessus dessous la taverne, soulevant les lattes du plancher rendues cassantes par l'humidité et dont s'échappait une odeur fétide, une personne masquée fit irruption dans la taverne en poussant un grand cri et, sans se soucier des aventuriers à proximité, attrapa Fah pour menacer de lui faire sauter la cervelle de son tromblon si quiconque bougeait.


Retenant leur respiration, les aventuriers observèrent la pauvre otage qui poussait des hurlements stridents et son ravisseur, qui sortit de sa sacoche deux potions, dont il ôta le bouchon avec ses dents pour faire boire le contenu de la première à Fah, qui disparut instantanément. Se mettant à rire des aventuriers qui restaient pantois devant cette scène, il but à son tour le contenu de la seconde potion, et subit le même sort que la pauvre disciple de Féca.

Le problème était désormais double : non seulement les œufs de la bergère étaient perdus, mais en plus, la bergère elle-même l'était !

Une fois le choc initial passé, les aventuriers se mirent en quête d'un endroit où pouvait bien avoir été emmenée Fah. L'une des possibilités qui fut émise était que le roublard se soit rendu à la maison des mercenaires, ce qui fut écarté : les roublards étant ennemis du Clan de Nedora Riem, ils ne s'aventuraient pas à leur maison en temps normal, alors pourquoi l'auraient-t'ils fait en étant recherchés par ledit Clan ?

Une autre possibilité qui fut évoquée était que le roublard se soit rendu au temple, ce qui était bien plus sensé, puisqu'il n'y serait plus seul. C'est donc pour cette destination qu'optèrent les aventuriers qui s'y rendirent donc sans se faire prier.


Là-bas, le roublard qui avait enlevé Fah la retenait prisonnière, le tromblon toujours prêt à lui tirer dessus à bout portant, et les aventuriers durent donc prendre des pincettes avec le roublard et tenter de trouver un terrain d'entente. Lui proposant d'abord quelques kamas pour la libération de la disciple de Féca et voyant que ces négociations n'aboutissaient pas, les aventuriers, dépités, se mirent en quête d'une autre solution... jusqu'à ce qu'un tofu portant un message se faufile entre eux pour le porter au fameux roublard, qui le lut et qui libéra aussitôt Fah avant de prendre la fuite !

Aussitôt ? Non ! Il informa d'abord ceux qui voulaient bien l'entendre, ayant la langue trop bien pendue, de ses projets : il prétendit donc qu'il leur avait fait perdre du temps et que leur plan pour mettre à mort le Roi était fin prêt.

C'est donc immédiatement que les aventuriers foncèrent au château pour tenter de déjouer les plans des roublards.


Au château, la confrontation fut quasi immédiate : les aventuriers tombèrent nez à nez avec un roublard d'apparence peu commode qui semblait avoir pris Paul Eonidas en otage. Ce n'était toutefois qu'en apparences, puisqu'il apparu bien vite aux aventuriers que Paul était en fait complice des roublards...

Alors qu'il se rendait compte du nombre important d'aventurier qui affluait, Caph Arnaom, le suivant de Dralbour qui avait mis au point le subterfuge de prendre en otage Paul Eonidas alors qu'il était son allié, prit la fuite, non sans s'attaquer aux aventuriers qui le coursèrent... sans succès ! Ce dernier disparut dans une épaisse fumée, et on ne le revit plus...


Toujours était-t'il qu'il fallait s'occuper du cas de Paul Eonidas ! Revenant sur leur pas pour le maîtriser, les aventuriers remarquèrent que, des œufs posés sur la table, s'échappait un bruit qui ressemblait à s'y méprendre à un "tic tac" d'horloge, ce qui pouvait aussi laisser penser à une bombe roublarde sur le point d'exploser.

Menaçant de l'y attacher si il ne les désactivait pas,  les mercenaires et aventuriers convainquirent Paul Eonidas de désactiver les bombes pour s'affranchir de ce problème... ce qui coûta néanmoins la "vie" à pas moins de 5 œufs de Fah, ceux qui trônaient sur la table !

La pauvre jeune femme, éplorée, fut néanmoins consolée lorsqu'elle se rendit compte qu'il en restait probablement encore quelques uns qui n'avaient pas subi le même sort, et elle se rua donc sur le vieil homme qui venait de désactiver les bombes pour connaître leur emplacement. C'est donc sous la menace qu'il indiqua que les œufs restants se trouvaient dans un coffre à l'est de la milice du château, dans un sous-sol... que les aventuriers trouvèrent facilement !


Malgré tout, ils n'étaient pas au bout de leurs peines car le coffre dans lequel semblait se trouver les œufs de Fah ne voulait pas s'ouvrir. Visiblement "vivant", ou quoi que ce soit qui pouvait s'y apparenter, il se montra d'abord agressif vis à vis des aventuriers qui voulaient employer la manière forte pour le faire s'ouvrir... jusqu'à ce qu'un des aventuriers décide de le caresser !


Émettant alors des ronronnements métalliques et ses rouages semblant s'affoler, le coffre finit par s'ouvrir sous les caresses de Yuzina, révélant non seulement les œufs de Fah ayant survécu aux roublards, mais aussi des tas de fées d'artifice et de coiffes qui furent alors distribué aux aventuriers ayant aidé à ce que les œufs de la bergère Fah soit retrouvés !


Rédigé par Innocence

[HRP :

Le Clan tient à remercier très chaleureusement tous les participants - pas moins de 53 au départ de l'animation ! - ainsi que ceux qui ont collaboré à la réussite de cette animation en l'encadrant : Adapa, Kahei, Oo-Thiva, Senon, Xxx-negreval-xxX et Innocence comme mercenaires encadrants, [Ettap] pour la modération (et pour ses jeux de mot douteux et ses conseils) ainsi que [Malea-Jacta] pour ses précieux conseils en fin d'animation.

Merci également à Etlam (Ykharp d'Hel Munster) pour les screens pris durant l'animation qui viennent compléter l'album de Senon dont voici l'intégralité :

Spoiler:
 

Dans le rôle de...

Fah : Senon ; Dede-Tonateur : Oo-Thiva ; Baibih-Boom : Kahei ; Paul-Eonidas : Adapa ; Dorian-Pereur : Innocence ; Caph-Arnaom : Innocence

N'oubliez pas, ce 25 maisial 644, retrouvez Paulus Tukru à la maison rose de Madrestam pour de nouvelles aventures avec le Clan de Nedora Riem !
/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Maisial 644] Les Oeufs de la Bergère Fah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Maisial 644] Les Oeufs de la Bergère Fah
» [Event Nedora - Les Oeufs de la Bergère Fah
» Les oeufs Dofus
» Chasse aux Oeufs 2011 !
» La chasse aux oeufs !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Hall des animations-
Sauter vers: