Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon histoire, ma légende par Critical-Star

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Critical-Star
Piou
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 21
Grade : Etripeur de Glourséleste
Guilde : Heaven Law
Date d'inscription : 25/12/2011

Personnage
Nom: Critical-Star
Dieu: Osamodas Osamodas
Cercle de puissance:
193/200  (193/200)

MessageSujet: Mon histoire, ma légende par Critical-Star   Jeu 8 Mar 2012 - 14:16

Chapitre I : La révélation

La lune brillait ce soir là, j'entendais les Meulous hurler à la mort, le vieil Enutrof, Enuk, assis à côté de moi, me regardait d'un air inquiet, à vrai dire, cela faisait six ans qu'il était à mes côtés, six ans où j'ai toujours cru qu'il était mon père, jusqu'à ce jour.
-Tu sais, me dit-il, en finissant son breuvage qu'il confectionnait à base de bave de Bouftou et de Rhum fermenté, il faut que tu saches...
-Que je sache? Dis-je d'un air étonné, comme un enfant de six ans que j'étais, je ne me rendais pas compte que j'allais savoir d'où venaient mes origines.
-Je...je... je ne suis pas ton vrai père.
-Comment ça? Qui est mon père, où est ma mère?

Me tendant un as de pique, signé en lettre de sang, il me dit :
-Lis, tu comprendras... Je l'ai trouvée dans ton berceau, lorsque que tu étais petit, je t'ai adopté quand j'ai compris ce qui t'étais arrivé...

Sur cette carte, appartenant à un disciple Ecaflip probablement, il y avait écrit "Petit, J'ai tué ta mère, Ulette, ton père m'a payé pour le faire, et je l'ai fait, tu t'appelle Critical Star, ce fus le vœu de ta mère à ta naissance" signé "Dodge l'Ecaflip". Les larmes coulaient sur mes joues, je fus empli de rage, même à six ans, mon instinct de venger ma mère apparu.
-Qui est mon père alors? Lui dis-je entrecoupé par des reniflements.
-Abrazelon, Abrazelon Sixgriffe, il garde la statue Osamodas à Astrub...
-Et, pourquoi, pourquoi il a tué ma mère?
-Tu l'apprendras plus tard, Critical. Sur ce va te coucher, je t'aiderais à retrouver ton père et à venger la mort de ta mère, mais il faut que tu ai plus d'expérience, car ton père est le plus puissant du Monde.

Chapitre II : L'esprit de vengeance

Les jours, les mois passèrent, toujours avec la même mélancolie, la même attente d'une revanche, tout les jours je parlais à Enuk, mon père d'adoption, et il me disait d'attendre, toujours attendre... sans rien d'autre que le soutien de mon Tofu, Ufot, avec qui je combattais et qui me réconfortais à chaque déception.
Ayant atteint l'âge de quatorze ans, je me senti prêt à combattre contre mon père, que je ne considérais déjà plus comme mon père. Enuk commençait à se faire vieux et, dans un râle de douleurs et de cris, j'accourus a son chevet.

-Petit... Je crois que je vais mourir, je ressens des douleurs dans mon poitrail et du sang coule de ma bouche, je vais déperrir. Avant de partir dans un éternel sommeil, il faut que tu sache que je cache un trésor dans la maison, des Kamas en millions, argent que j'ai volé, récupéré et économisé durant des années, cherche-le tu le trouvera, et, pour ce qui est de ton père j'ai... j'ai... Ce fut ces derniers mots. Sur ce je partit de la maison en pleurant, mais bien décidé à tuer mon père, Dodge étant mort depuis longtemps, je n'avais plus qu'à abbattre une seule personne : mon père.

Chapitre III : La rencontre

Parti sur ma Dragodinde croisée Rousse et Emeraude, je partis sur les sentiers d'Amakna pour rejoindre Astrub. J'ai demandé à un vieux Mage, Mage Ax, où trouver mon père, il m'a dit qu'il gardait toujours la statue et qu'il m'attendais.
J'accourus vers la statue et j'entendis un tonnerre, ma monture sursauta et je me dirigeais vers un disciple Osamodas, vêtu d'une coiffe de tofu et qui étais susceptible d'être mon géniteur.
-Abrazelon?! Dis-je en hurlant, ton heure est venue, tu as tué ma mère, à moi de te faire subir ce sort.
-Mais... que... fils !!! Je t'attendais pour te serrer dans mes bras.
Ni une ni deux je sortis mes dagues et couru vers lui, yeux baissés et la rage au ventre. Lui plantant dans la gorge, de façon à que son sang se vide plus rapidement, il me pris dans mes bras et m'embrassa et me dit "je t'aime" avant de se recoucher, se laissant se vider de son sang.

Dernier Chapitre : La vérité

Je m'étais souvenu que Enuk, m'avais parlé d'un trésor, un grand trésor, mais je n'osais y retourner de peur, que, la richesse me fasse perdre ma fierté, mais il m'avais aussi parlé de mon père, mais n'avais pas eu le temps de terminer, la mort l'ayant emporté. J'ai donc couru voir le sage Zeurg, qui pouvait m'apporter plus qu'un simple renseignement.
-Bonjour, sage Zeurg.
-Ah, je t'attendais, assassin sans vergogne, tu as tué ton père?
-Oui, pour venger ma mère, tuée par Dodge et ....
-Je t'arrêtes tout de suite, Dodge l'a tuée, sans le soutien financier de personne, dont aucun soutien de ton père, Dodge t'a manipulé, il t'a fait croire des choses horribles. Ton père t'as abbandonné car il était parti à la recherche de Dodge et l'a tué.

Sans le remercier, en me retournant, je quittais le temple à jamais et, dans un regret immense, je décidais, à la mémoire de mon père, à parcourir le Monde pour acquérir une puissance telle que, mon père puisse enfin être fier de moi...




Merci de m'avoir lu et de me dire si ma première histoire RP est réussie et les changements à effectuer, soyez indulgents Wink
En espérant vous avoir plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mon histoire, ma légende par Critical-Star
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon histoire, ma légende par Critical-Star
» Histoire fantasy - Légende
» Histoire et Légende sur T3
» [Fan-Fiction] La légende du dragon vert
» Assemblée Générale du 10 Janvier 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque d'Amakna :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: