Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire du père nowell.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
papa-nowell
Tofu
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 24
Grade : Nédora
Guilde : Nappage-Caramel
Date d'inscription : 28/01/2009

Personnage
Nom: Papa-nowell
Dieu: Enutrof Enutrof
Cercle de puissance:
189/200  (189/200)

MessageSujet: L'histoire du père nowell.   Dim 7 Aoû 2011 - 17:10

Aussi loin que ma vielle mémoire se souvienne :
C’était le20ème jour d'Octolliard d’une année trop lointaine pour que je m’en souvienne.

Je venait d’avoir 16ans, j’était dans ma demeure au château d’amakna avec mes parents, mon père se nommait Valjean, c’était son surnom il s’appelait en réalité Jean Valentin et ma mère Tricotine, ainsi que mon frère Edgar...qu’on appelait aussi très souvent « fouettard » de par la rime aussi idiote sois-elle. Parce qu’il conduisait les dragodindes avec le chariot jusqu’en ville tous les mois et qu’il ne laissait jamais passer une occasion de leur fouetter l’arrière train pour leur rappeler de filer droit.

Passons sur ma famille, je n’est pas vraiment de souvenir d’eux. C’était donc le 20ème d’Octolliard, je lisait study calmement sur mon lit, et par cette nuit glacée, sans nuage et sans bruit, comme si le monde entier retenait sa respiration, une ombre m'apparut soudainement, puis se transformant laissant apparaître un bras, une jambes, jusqu'à se qu’elle soit totalement matérialiser. J’était là, dans mon lit les yeux grands ouverts, écarquillés je dirait plutôt, et se que je vis m’empli de terreur: c’était "Brumaire, seigneur des morts et bras droit de l’enfer". Il était gigantesque, et son corps doter d’un musculature imposante, muni d’une armure d’un alliage dur comme de la pierre, possédant des pointes sur les épaulette, sur brassière ainsi que sur toutes les surfaces avec lesquelles il pouvait attaquer un ennemis. Il avais des griffes aiguiser comme des rasoirs et des croc mieux fait pour déchirer de la viande rouge que pour mâcher du pain. Sur sa tête trônait une magnifique couronne en or surmonter de spectaculaire pointes, ressemblant à un soleil. sunny

Il se tenait prêt de la porte se qui me parut extrêmement étrange puisque c’est une ombre...pourquoi se tenait-il la ? Je n’en sait rien, je m’attendait à le voir tourné la poignée et sortir par la quand il s’en nierait, se qui n’arriva pas.

Il s'adressa à moi d'une voix à peine audible mais pleine d’autorité: « J’ai une mission pour toi ». Il s’avança, posa sa main sur mon épaule et je me retrouvais soudainement dans mon lit, en sueur, avec l’épaule brûlante et sa main comme imprimer dans ma chair, un frisson me parcourut de la tête au pied, mon cœur battant comme jamais je ne l’avais entendu, accentuait ma peur. Et les questions fusaient dans ma tête. Un rêve? scratch Mes pensées s'entremêlent, se bousculent, je ne savait pas quoi pensée.

Plus tard, après avoir raconter a mes parent ma rencontre avec Brumaire et leur avoir montrer mon épaule, mes parents m’envoyèrent voir des médecins car il croyait que j’était fou et que je m’était brûler seul..., c’était de drôle de petite personne avec des ailes que l’on nommait couramment éniripsia par chez moi...et partout dans le monde je croit aussi...enfin bref.
Après avoir consulter différents médecins et spécialiste il s’avéra que je n’avais rien...tous le monde pensaient que j’avais fait un mauvais rêve et que pour mon épaule la trace de main été une coïncidence...l’explication étant que j’avais trébucher dans la cheminée à moitié éteinte et que j’était tomber sur des braises rougeoyantes...et j’eu le droit à quelques potions pour dormir qui faisait plus d’effet qu’un tonneau entier de bière pandawa...les bulles en moins... drunken


Dans les année qui suivirent cette incident je fis d’autres rêves, moins réel, mais cette ombre me surveillait je le savais, elle apparaissait dans mes rêves, chuchotant à mon oreille parfois des mots dont je ne comprenait pas le sens, parfois des rire malfaisant perdu dans le noir et d’autre fois des mots plus clair, des chuchotements : patience, patiente ton heure arrivera. Ton heure, quelle heure...celle du goûter...ou de l'apéro? Me répondit mon médecin après que je lui aie raconté un de mes rêves.


Cela m’avais profondément affecter de ne pas trouver d’âme compréhensible à ma détresse.
Je ne savait que pensée, durant toute ma vie cette ombre me hantait laissant sa marque sur mon âme...et mon épaule, et faisant fuir ma famille, et mes ami(e)s...seulement les plus loyales et courageux restèrent, et surtout les plus gentils et compréhensifs.

M’excusant au prêt d’eux Je prit la décision de m’isoler sur une île, une île reculer dans les mers du nord à l’ouest de la citer des anges pour finir ma vie. Elle était dépourvue d’habitant se qui ne me dérangea pas il y avais seulement...quelques aventurier de passage à la recherche d’une légende perdu ainsi que d’horrible monstre aussi fort les un que les autres et, qui aimaient voler mes paquet de provisions. Cette île été parsemer d’arbres geler, et de monticule de glace tranchant comme une lame donc je préférait me tenir à l’écart.

Quelque tant après mon arriver sur cette île, une nuit tous se qu’il y a des plus communes, alors que je me tenait hors de ma cabane et que je scrutait les environs, j’entendit de nouveau les chuchotements macabres de Brumaire se rapporter à mes oreilles.

C’est alors qu’il apparut, Brumaire..., cela faisait presque 50ans depuis sa première visite chez moi, cela faisait 50 ans que je l’attendais pour le détruire ! 50ans de ma vie réduite en poussière a cause de lui, 50ans à m’entraîner en secret pour défendre mon âme, et enfin il était la...devant moi. Il me semblait tous à coup moins imposant qu’a notre première rencontre, même si il n’avait pas beaucoup changé je n’avais plus peur de lui. En effet, j’étais devenue presque aussi grand que lui, j’avais mon armure, mes armes, mon redoutable marteau, quand à mes forces j’allais bientôt en connaître la véritable grandeur.

Il me regarda droit dans les yeux, il avait l’air vide de sentiments bienfaisants, sont regard était froid de plus ses sourcils broussailleux n’arrangeait rien à la chose.
Pour la premier fois j’entendait vraiment sa voix, elle été rauque et forte comme sortit des entrailles de la terre et elle raisonnait dans l’air.


Il me dit :
« Enfin tu est près, ton heure a sonner », et il se projeta en moi sans que je puisse réagir et y déversa colère, haine, violence après quoi il dit : « Je te donne l'immortalité..., la force..., et une nouvelle vie, celle d'un démon sous la forme d'un vieillard sénile, ton nom connu de tous...papa nowell », sa voix résonnait alors dans me tête comme des tambour dans l’air acide de la guerre.
« Tu vivras cette nouvelle vie sans te préoccuper des conséquences, tu tuera, découpera, tu serviras ton seigneur et maître, tu seras riche , tu attireras les jeunes aventuriers avides de la légende du père nowell et des cadows qu’il possède, pour ensuite prendre leur vie et leurs biens ».

Il extirpât son âmes de mon corps, c’est alors que je sentit la force monter en moi, sa force, celle dont il ma fait cadeau pour faire se qui doit être fait sous ses ordres. Il ne s’attendait pas à de pareilles conséquences, car il pensait les amaknéens faible et manipulable.
Et alors qu’il regagnait sa forme originelle, je décrochais mon marteau de ma ceinture et l’attaquait de toutes mes forces ! Il réagit aussitôt sortant son épée et la brandissant contre moi !
Un combat sans pitié avait commencé mais Brumaire ne le savait pas encore, il était affolé et ne comprenait pas ma réaction, il essayât de discuter m’énumérant les richesses et les choses qu’il me donnerait...en vain.
Il se mit en rage et décidât alors de me tuer, à ma grande satisfaction mon entraînement avait porter ses fruits, mais Brumaire était puissant et je ne puit me résoudra qu’a le renvoyer en enfer à tous jamais ou il rôtie encore aujourd’hui.

Après avoir revu quelque médecin pour calmer mes accès de colère...A coup de potion !

Je décidait que j’allait retourner sur cette île pour nettoyer les dégât car elle avait été à moitié raser son les coups de nos armes et de nos sortilèges.

Une fois ma cabane reconstruite...et agrandit...cela ressemblant plus à un donjon qu’à une cabane je décidait que cela deviendrait mes quartiers d’hivers, de plus après avoir longuement fouiller l’île, il s’avérât que le père nowell n’était qu’une légende, alors n’ayant plus de vie je décidait de m’en reforger une! Non pas une vie de Mal ! Non pas une vie de Bien ! Simplement une vie ou je ferait se qui doit être fait !


Je nommai cette île, L’île de nowell et je m’y rends tous les ans en fin d’année afin de défendre mon donjon !

Je devins le père nowell. santa


Peut étre est-ce vrai...ou peut étre suis-je simplement fou...la difference est dur à faire et le temps n'arrange pas les choses.
Depuis peu on m'appelle Well", j'ai l'impression de sortir de mon réve, mais, distinguer si l'on dort ou si l'on est éveiller n'est pas aiser et certain meurt avant d'y arriver.





_________________________________
Merci de votre lecture,
j'ai écrit se recit de mémoire,
et la vérité peut étre occulter par la folie!


Well"




Dernière édition par papa-nowell le Dim 7 Aoû 2011 - 19:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pti-pex
Piou
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 21
Grade : Neutre
Guilde : /
Date d'inscription : 12/07/2010

Personnage
Nom: Pti-pex
Dieu: Osamodas Osamodas
Cercle de puissance:
171/200  (171/200)

MessageSujet: Re: L'histoire du père nowell.   Dim 7 Aoû 2011 - 17:16

La fin est pas mal ! Malgré que le début me fasse penser à un livre, je sais plus lequel ! (^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://copte-sumens.forumgratuit.org/
papa-nowell
Tofu
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 24
Grade : Nédora
Guilde : Nappage-Caramel
Date d'inscription : 28/01/2009

Personnage
Nom: Papa-nowell
Dieu: Enutrof Enutrof
Cercle de puissance:
189/200  (189/200)

MessageSujet: Re: L'histoire du père nowell.   Mer 10 Aoû 2011 - 20:21

Si tu trouve le livre brûle le! Je me suit creuser la téte a écrire sa, c'est pas un paquet de feuille qui va me discredider! Razz




Amicalement Well".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kroff
Prespic
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 96
Grade : Chat
Date d'inscription : 29/08/2009

Personnage
Nom: Kroff
Dieu: Sram Sram
Cercle de puissance:
4/8  (4/8)

MessageSujet: Re: L'histoire du père nowell.   Sam 13 Aoû 2011 - 18:55

J'aime beaucoup! (les fautes ne gênent en rien à la lecture.) à la fin je me suis dit que tu modifiais un peu trop le background du jeu mais comme tu dis dans ta conclusion que tu es peut être fou on pardonne Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papa-nowell
Tofu
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 24
Grade : Nédora
Guilde : Nappage-Caramel
Date d'inscription : 28/01/2009

Personnage
Nom: Papa-nowell
Dieu: Enutrof Enutrof
Cercle de puissance:
189/200  (189/200)

MessageSujet: Re: L'histoire du père nowell.   Jeu 18 Aoû 2011 - 16:56

Merci merci Razz


jocolor




Amicalement Well'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire du père nowell.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire du père nowell.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'histoire de Louis de montfort di le Pèlerin
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque d'Amakna :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: