Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
CalendrierFAQAccueilRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 17 Juil 2011 - 15:17

[hrp] Tout d'abord, j'aimerais qu'on me lise. Même si c'est long. Si j'écris, c'est pour être lu ^^". et j'aimerais aussi que vous mettiez commentaire sur ce topic, ou en Mp. (Exigeant? Non:) Merci d'avance Very Happy [/hrp]


SHIMOH



PROLOGUE

Il est 8 heures du matin sur Amakna. Alors que Mishimo, un vieux crâ, et son fils, un très jeune Pandawa, Ishimoh, sont entrain de pécher. Un Cri leur parvient :
_ " Papaaaaa ! Papa ! Papa ! Hurlait Lola, un peu plus veille qu'Ishimoh. Viens Vite !! Maman a besoin de toi !! Il arrive ! "
Mishimo laissa sa canne a pêche sur place, pris son fils sur ses larges épaules et se précipita dans la chaumière qui avait jadis appartenu a son père. En entrant, Il vit son troisième enfant : Shimoh, un merveilleux et minuscule Disciple Féca. Il le prit dans ses bras et le montra a sa femme, une jolie Ecatte : Lolita.
_" Quand est-ce que tu ne rateras-pas un de mes accouchements hein? dit Lolita épuisée et dégoulinante de sueur.
_ Mais l'eniripsa avait dit qu'il restait encore une semaine a l'accouchement !?
_ Peu Importe !! Tu Devais Rester et ...
_ " Papa ? Papa ? Je peux le tenir Sil te plait?? Interrompis Lola
Mishimo tendis son fils à sa fille et embrassa sa famille.

Huit années passèrent sur Amakna. Shimoh avait grandis, il réussissait a venir a bout d'un tofu seul maintenant. Il ramenais souvent les œufs de tofus a sa mère, tout fière de lui. Ishimoh était devenu presque Adulte et travaillait sur l'apprentissage d'un sort Appelé Vague à lame. Tandis que Lola Excellait dans l'alchimie et rapporté souvent les faibles et seuls kamas a la famille
Alors que ce jour devait être un jour normal avec Lolita et shimoh étant allé à la place marchande pour Mendier. De violentes Explosions Se firent entendre dans les champs. Mishimo venait de se faire Aggresser par un disciple Sram arborant avec fierté deux ailes d’un rouge sang . Lola et Ishimoh accoururent dans les champs, équipé respectivement d'une épée et d’une Hache.
_ " Reculez les enfants je m'occupe de cette saleté.. S'écria Mishimo !
_ Je sais me battre ! Je ne suis plus une enfant ! "S'écria lola.
Mishimo se tourna vers le sram.
_"Pourquoi nous faire sa? Je ne suis pas Bontarien. J’ai choisis de rester neutre pour protéger ma famille.
_ Et alors? S'écria le Sram en se rendant invisible.
_ Il est ou ? "s'écria Ishimoh apeuré.
Ishimoh S'empressa d'aller soutenir son père qui était blessé. Mais le sram en profita pour réapparaitre derrière Lola et lui mettre ses Dagues sous la gorge.
_ "mMmhm, T'es plutôt Jolie toi.. Ce serait dommage qu'il arrive Malheur à ton petit Visage. Dit le Sram tout en rigolant
_ " Mais qu'est-ce que vous voulez bon sang. Dit Mishimo en pleine agonie.
_ Je veux votre argent !
_ Tu es tombé sur la mauvaise famille.. Nous n'avons rien !! Dit Ishimoh Fou de Rage !
_ Alors elle va mourir !"
Alors que le sram s'apprêtait a égorgé la jeune fille, Ishimoh lança un sort vague a lame en direction du Sram.. Malheureusement, Manque d'expérience, Le Sort étai trop faible. Il n'eut d'effet qu'un léger vacillement Du sram.
_ "Bien Essayé Minus ! Dit le Sram en Plantant sa dague dans le dos de Lola.
_ Ishiiiiiimooooooooooh !" Cria Lola dans un dernier souffle !
Le Sram disparu, laissant le corps de la jeune écatte inerte sur le sol.
_ AaaaaAAAaaaaah !
Ishimoh et Mishimo se retournèrent et virent Shimoh accompagné de sa mère ! Alors que la mère Criait et pleurait, le père essayait d'expliqué ce qui venais de ce passé. Shimoh ne comprenant pas, demanda a Ishimoh :
_ C'est qui qu'a fait sa à Lola? hein?
_ Ne t’en fais pas, je le retrouverais.. Répondit ishimoh.


Le matin suivant. Quand Ishimoh, grand frère de Shimoh, se réveilla. Il vit la chaumière vide. Seul un morceau de parchemins resté sur la petite table.
Ishimoh,
Nous ne pouvons plus vous éduqué, ni nous occupé de vous. Garde cette bourse de 10000kamas et nos cœurs avec toi. On te confit le Gamin. Aimes-le comme on t'a aimé.
On vous aime. Adieu.
Des Parents épuisés.
Cinq années passèrent. Ishimoh et Shimoh survécurent grâce aux voles et arnaque d'Ishimoh qui leur apportait juste de quoi vivre. Pendant ces cinq an,. Les deux jeunes garçons n'ont pas arrêté de s'entrainer a deux dans la forêts d'Amakna. Jusqu'au jour ou Ishimoh prit Shimoh par la main et l'emmena devant la tombe de sa sœur.
_ " Prend ces 5000 kamas et marche vers le Nord, jusqu'à un village nommée Astrub. Là-bas tu pourras y vivre convenablement. On s'y retrouve.
_ Et toi? Tu ne viens pas? dit Shimoh.
_ J'ai quelque chose a réglé avant. Dit Ishimoh en regardant la tombe de sa sœur.
Shimoh Prit donc chemin vers Astrub. Il rencontra de nombreux aventurier durant son voyage. Son périple dura 2 ans. Dans lesquels il s’entraina durement seul, et se nourrissant d’animaux de la forêts. Il monta doucement de cercle en cercle. Arrivé aux portes d'Astrub. Shimoh fut abasourdis par le bruit et le monde énorme que connaissait ce village. Il dormis devant la statue du dieux Féca, après avoir but un cruche de lait a la taverne. Au petit Matin, lorsqu'il se réveilla. Il alla se renseigné sur les métiers pouvant être fait a Astrub. Il devint pêcheur, et pêcha a ses temps libres.. Il survécut grâce aux petites recettes que lui procurait la pêche.


Dernière édition par Shimoh le Dim 14 Aoû 2011 - 21:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 17 Juil 2011 - 15:18

Chapitre 1 : Le Sram De la peur


Le vent hurlait dans la nuit, charriant une odeur qui allait changer le monde. Un Sram de grande taille leva la tête et huma l'air.
Ses cheveux étaient cramoisis et ses yeux, pourpres.
Il battit des paupières, surpris. L'information était bonne. Ils approchaient. A moins que ce ne fût un piège...
Il hésita, puis ordonna d'une voix glaciale:
-Dispersez-vous! Cachez-vous derrière les arbres et les bosquets. Arrêter quiconque approchera ou périssez !
Autour de lui, douze Chafers s'avancèrent en traînant les pieds. Ils étaient armés de petites épées, et portaient des boucliers ronds en fer, couverts de signes noirs. Ils étaient dotés de jambes courtaudes et arquées, et de bras puissants faits pour l'action.
Les monstres se précipitèrent vers les taillis pour s'y dissimuler en grognant. Bientôt, leur remue-ménage cessa, et le silence revint sur la forêt des Abraknydes.
Tapi derrière un gros arbre, le Sram balaya les environs d'un regard attentif. Il scruta le chemin. Une autre personne n'aurait rien distingué dans cette obscurité; mais, pour le Sram, la pâle lueur de la lune était aussi lumineuse que des rayons de soleil passant à travers les ramures. Aucun détail ne lui échappait. A ses yeux, tout était clair et net.
Il demeurait calme, une attitude inhabituelle, chez lui. Il avait dégainé sa longue dague aux reflets blafards. Une éraflure presque imperceptible parcourait la rapière. L'arme était à la fois assez fine pour se faufiler entre deux côtes, et assez solide pour transpercer l'armure le plus dure.
Les Chafers n'avaient pas une aussi bonne vue que l' Sram. Ils progressaient à tâtons, se servant de leur épée comme des aveugles se fussent servis de leur canne.
Le hululement strident d'un Piou s'éleva, brisant le silence. La tension monta d'un cran le temps que l'oiseau s'éloignât; puis la nuit froide fit frissonner les monstres. L'un d'eux posa sa lourde botte sur une brindille. Furieux, Le Sram siffla, et les Chafers s'immobilisèrent. Le Sram réprima le dégoût qu'ils lui inspiraient - ils dégageaient des relents de viande pourrie - et se détourna. C'étaient des instruments. Rien de plus.


Des minutes passèrent, devenant des heures.
Le Sram s'efforça de maîtriser son impatiente. Il ne laissa pas les Chafers se reposer ou se réchauffer - et il ne s'accorda pas davantage ce luxe. Il resta derrière son arbre, ne quittant pas le sentier des yeux. Un nouveau coup de vent secoua la forêt. L'odeur des arrivants était plus forte, cette fois. Très excité, il retroussa un peu sa lèvre supérieure et gronda.
-Tenez-vous prêts, murmura-t-il.
Son corps vibrait de la tête aux pieds. La pointe de sa dague décrivait de petits cercles. Il lui avait fallu tant manigancer et tant souffrir pour en arriver là ! Ce n'était pas le moment de craquer.
Les yeux des Chafers brillèrent sous leurs épais sourcils. Ils serrèrent plus fort leurs armes? Non loin, Le Sram entendit un tintement: quelque chose de dur avait heurté un gravillon. Des formes indistinctes apparurent dans l'obscurité et s'engagèrent sur le chemin.
Trois dragodindes - et leurs cavaliers - galopaient vers l'embuscade, la tête haute et fière, leur robe scintillant sous la lune comme un lac d'argent.
Le premier cheval était monté par une disciple feca aux oreilles pointues et aux sourcils légèrement inclinés. Son corps était svelte mais solide comme un sabre. Dans son dos, un arc puissant. A son côté, un bâton et des flèches parées de plumes de cygne.
Le cavalier qui fermait la marche avait le même visage régulier et anguleux que le premier, deux éca. Il portait une longue lance à la main droite et une dague blanche à la ceinture. Un casque d'une perfection extraordinaire - un chef-d'oeuvre serti d'ambre et d'or - couvrait sa tête.
Entre ces deux-là chevauchait une fécatte aux cheveux noir de jais. Elle scrutait les alentours avec sang-froid. Dans ses yeux profonds, encadrés par deux longues mèches couleur d'encre, brillait une force impérieuse. Ses vêtements sans atours n'enlevaient rien à sa beauté. Elle tenait contre elle un petit sac qu'elle regardait fréquemment, comme pour s’assurer qu'il était toujours là.
Le cavalier de tête parla à voix basse. Le Sram ne réussit pas à entendre ce qu'il disait. La femme répondit d'un ton autoritaire; ses gardes du corps changèrent de place. L'ecaflip au casque raffermit la prise sur sa lance et ouvrit la route. Les voyageurs passèrent sans méfiance devant l'endroit où se cachaient le Sram et les premiers Chafers.
Le Sram savourait déjà sa victoire quand le vent tourna, apportant aux ecaflips les lourds effluves dégagés par les Chafers. Inquiets, les dragodindes renâclèrent. Ils relevèrent la tête. Leurs cavaliers se raidirent, regardant de tout côté. Soudain, ils firent virer leurs montures et s'enfuirent au triple galop.
La dragodinde de la fécatte prit d'emblée une avance considérable sur ceux de ses compagnons. Les Chafers, quittant leur abri, se déployèrent et tirèrent une volée de flèches noires sur les deux autres. Le Sram bondit hors de sa cachette sous l'arbre, leva la main droite et cria :
- Sournoiserie !
Une boule fushia jaillit de sa paume, visant la femme feca. Il enveloppa les arbres d'un halo sanguin et atteignit le coursier du feca. L'animal perdit l'équilibre et lâcha un henissement suraigu avant de s'écrouler sur le poitrail. Sa cavalière sauta à terre avec une vivacité inhumaine. Elle se reçut avec légèreté et jeta un regard derrière elle, cherchant ses gardes du corps.
Les flèches mortelles des Chafers rattrapèrent rapidement les deux eca, qui tombèrent de leurs chevaux racés. Leur sang macula la poussière. Au moment où les Chafers se précipitaient sur leurs victimes, le Sram rugit :
- Occupez-vous d'elle ! Ceux-là ne m'intéressent pas !
Les monstres grognèrent et se ruèrent sur le sentier.
La fécatte poussa une exclamation en voyant ses compagnons morts, et s'avança d'un pas. Puis elle maudit ses ennemis et s'enfonça dans la forêt.


Tandis que les Chafers battaient les bois, le Sram grimpa sur un grand bloc de granit qui dominait la cime des arbres. De là, il pouvait voir toute la forêt. Il leva une main et lança :
- Flamiche!
Son sort était d’une puissance rare, tellement qu’un pan entier de la forêt flamba d'un coup. Déterminé, le Sram continua de brûler un pan après l'autre. Les flammes formèrent un cercle d'une demi-lieue de diamètre autour de lui. On aurait dit une immense couronne en fusion, posée sur la forêt. Le Sram était satisfait, mais il surveilla l'anneau de feu avec attention pour qu'il ne faiblît pas.
Et, au contraire, la langue de feu s'élargit. Elle atteignit la zone que les Chafers fouillaient. Le Sram entendit des cris et des jurons. A travers les arbres, il vit trois de ses tueurs tomber, mortellement blessés. Il jeta un oeil vers la fécatte, qui tentait toujours d'échapper à ses poursuivants.
Elle filait vers le bloc de granit à une vitesse hallucinante. Le Sram regarda le sol, six mètres plus bas, sauta et atterrit en souplesse devant la fugitive. Aussitôt, celle-ci fit demi-tour et reprit le sentier à fond de train. Du sang noir de Chafer gouttait le long de son épée, tachant la bourse qu'elle tenait à la main.
Les monstres en squelette émergèrent de la forêt pour l'encercler. Ils barraient la moindre issue. La fécatte avait beau tourner la tête en tout sens, cherchant un moyen de s'enfuir, elle était cernée. Elle s'arrêta, affichant un mépris souverain. Le Sram s'approcha d'elle, une main levée. Un bref instant, il jouit de l'impuissance de sa proie, puis ordonna :
- Attrapez-la !
Les Chafers firent un pas vers la femme, qui ouvrit sa bourse, glissa la main dedans, en sortit une grosse pière polie couleur emeraude où se reflétait la lumière furieuse de l'incendie, et le brandit au-dessus de sa tête. Ses lèvres s'agitaient frénétiquement.
Cédant à la panique, l' Sram aboya :
- Sournoiserie !
Une boule violette fusa en direction de la fécatte. Trop tard : un éclair de lumière vert émeraude avait illuminé la forêt, et la pierre avait déjà disparu quand la boule du Sram frappa la fécatte, qui s'effondra.
Dans un hurlement de rage, le Sram jeta sa dague contre un arbre. La lame se planta dans le tronc et vibra un moment avant de s'immobiliser. Neuf boules d'énergie jaillirent alors de la paume du Sram. Les Chafers périrent sur-le-champ.
Le Sram arracha sa dague et se diriga à grands pas vers la disciple fèca en proférant des prophéties de revanche dans une langue que lui seul connaissait. Une grimace de dégoût tordit les lèvres du Sram qui se retourna vers la fécatte.
N'importe quel mortel serait tombé sous le charme de cette beauté. Pas lui. Il s'assura que la pierre n'était plus là, puis alla chercher sa dragodinde dans les fourrés où il l'avait caché. Il attacha la fécatte sur sa selle, monta à son tour et reprit sa route à travers la forêt.
Il éteignit les flammes sur son chemin, laissant le reste des bois brûler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 17 Juil 2011 - 15:21

Chapitre 2 : La découverte

Shimoh suivait à la trace un ours dans la forêt d’Astrub depuis déjà 2 jours, Il observait les traces laissait par le monstre. Elle faisait plus de deux pouces de diamètres et s’enfonçait dans la terre. De plus, les arbres d’Astrub étaient, par endroit, griffés. Shimoh avait acheté un Arc, et s’était longuement entrainé avec, jusqu'à le maitrisé aussi bien que son kryst’o boul.
Les traces s’arretèrent a l’entrée d’une grotte. Shimoh pris son arc, et rentra. Un pas après l’autre, il essayait de faire le moin de bruit possible. Le chasseur s'approcha lentement, prêt à tirer. Il allait vivre l'aboutissement de trois jours de quête ! Il inspira une dernière fois à fond et bondit au milieu de la grotte, tandis qu'un vent torride lui frôlait la joue. Il s'arrêta, Une ombre gigantesque se tenait a quelques pas de lui, seuls les yeux d’un rouge profond se faisait apercevoir dans cette obscurité. La bête chargea, Shimoh eut seulement le temps de se jeter sur le coté afin d’éviter d’être brutalement broyé par l’ours. Il encocha d'instinct une flèche derrière lui, là où l’ours s'était tenu un instant plus tôt. Shimoh s’apprêtait a tirer de nouveau, lorsque une explosion retenti dans un cercle de lumière verdâtre entre lui et l’ours. Il se mit en position pour décocher sa flèche vers l’ours en fuite, effrayé par l’étrange lumière. Celui-ci fit un brusque écart, et le trait manque sa cible d'un doigt avant de se perdre dans la pénombre en sifflant. Shimoh se figea un long moment, les sens en alerte. Mais, alentour, tout était immobile. Le chasseur relâcha son arc et s'approcha avec précaution. Il s'arrêta devant le cercle carbonisé laissé par l’explosion, il y avait une pierre verte au milieu. Prudent, il la toucha du bout de sa flèche et sauta en arrière, pour voir ce qui allait arriver. Il ne se passa rien. Alors, d'une main décidée, il s'en empara.


Aucune pierre n'était naturellement aussi bien polie que celle-ci. Sur la surface verte foncé, sans défaut, de petites veinures en peu plus claires se dessinaient. La pierre était froide et lisse sous les doigts du garçon, telle de la soie rigide. De forme ovale, elle devait mesurer une trentaine de centimètres et semblait curieusement légère pour un spécimen de cette dimension.
Shimoh la trouvait à la fois magnifique et inquiétante. D'où venait-elle ? Comment était-elle arrivée ici ?
Bref, qu'allait-il en faire ? Et pourquoi s'en encombrer ? Il n'était pas exclu qu'elle fût dangereuse ! Shimoh songea à la laisser sur place. Cela vaudrait peut-être mieux. Et peut-être pas. Une vague d'hésitation le submergea. Il faillit jeter la gemme par terre; au dernier moment, il haussa les épaules et choisit de la garder. Avec un peu de chance, elle lui permettrait d'acheter de quoi manger. Aussi se résolut-il à la glisser dans son sac.
Il choisit de retourner en Astrub pour voir ce qu’il pouvait tiré ce cette pierre, qui semblait précieuse. Il espérait qu’elle rembourserait la prime de l’ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 17 Juil 2011 - 15:21

Chapitre 3 : Une solution pour chaque problème?

_ Shimoh ! Shimoh !
Shimoh venait de passer les imposantes remparts d’Astrub lorsque son frère l’interpella. Il fut déçu lorsqu’il apprit que Shimoh n’avait pas eu l’ours. Shimoh lui montra la pierre qu’il avait trouvée et lui conta son histoire brièvement.
_ Nous irons nous renseigné demain à bonta sur la valeur de cette pierre, dit calmement Ishimoh.
_ Mais nous ne pouvons pas nous permettre de payé le zaap, il est trop cher !
_ Ne t’en fais pas, j’ai une combine.
Shimoh et son frère prirent la chambre a l’étage de la taverne pour dormir, Cela faisait déjà 3 mois qu’ils partageaient l’unique lit de cette petite chambre. En effet Shimoh louait cette chambre, a Tek Abir, le tavernier.
Il s’assit sur le lit, les draps était rouge, la pièce était sombre, éclairé seulement par une lanterne.
Ishimoh lui avait dit qu’il ne rentrerait pas ce soir, il ne lui avait rien dis sur la raison. Shimoh voulut en profiter pour nettoyer son arc. Lorsqu’il le prit, il fit tomber son sac, la pierre émeraude roula à terre. Il l’observa quelques secondes, posa son arc, et se baissa pour la ramasser. Il avait mal aux muscles, emplis de courbatures dues à son voyage de 3 jours. Lorsqu’il toucha la pierre, un immense sentiment de pouvoir envahis son corps. La pierre brillait comme jamais. Ses mains tremblaient, c’est alors qu’il s’évanouit.
Une disciple féca volait au dessus de lui. Elle était si belle. Elle murmurait des chants doux à l’oreille. Shimoh rêvait et souhaitais ne jamais se réveiller. C’est alors que la tête de la jeune fille se déforma. Elle se mit a crier :
_ SHIMOH ! Bougre d’âne, réveille-toi ! Cria Ishimoh.
Shimoh se redressa. Il était encore légèrement dans les vapes.
_ Vite, viens, tu es en danger !
_ Hein ? Quoi ?
Ishimoh expliqua à son frère la raison pour laquelle il l’avait réveillé aussi brutalement.
_ Un disciple Sram est en ville. Ses ailes de démon sont immenses. Il interroge les gens sur une pierre couleur verte.
Shimoh savait que c’était la pierre qu’il avait trouvé. Déterminé à ne rien céder. Il l’a cacha dans son sac, qu’il laissa dans sa chambre. Soudain, Il entendu une explosion. Elle était affreusement semblable à celle qu’il avait entendu 15 années plus tôt. Il dévala les escaliers, traversa la taverne et sortis. C’est la qu’au loin, Il vu trois milicien au prise avec Quelqu’un.
De petites explosion retentir. Lorsque la fumée se dissipa, un Sram était debout. Au milieu de 3 cadavres. Le regard du sram s’arrêta un moment sur Shimoh, et ishimoh. Puis il disparu dans un nuage violet.
_ Fais attention, il est invisible, restes sur tes gardes cria Ishimoh !
_ Non, Non. Je ne ressens plus sa présence. Il est parti. Néanmoins, il reviendra, j’en suis sur.

Shimoh décida de faire un tour dans Astrub, cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas pris le temps de se promener. Il passa devant une très grande maison a quelque centaine de mètres au nord du zaap.
Une jeune femme dans un accoutrement étrange se tenait devant. Shimoh s’approcha.
_ Bonjour, Excusez-moi de vous déranger, vous habitez ici ? dit Shimoh essayant d’user de courtoisie.
Comme un robot, elle me répondit :
_ Salut à toi Aventurier, Bienvenue en la demeure du clan des mercenaires. Nous sommes un groupe de mercenaire dévoué au peuple, prêts à exécuter tous type de contrats. Moyennant quelques kamas nous pourrons t’aider à trouver l’objet que tu cherches tant, t’accompagner en aventure, éliminer ton pire ennemi ou bien d’autres choses encore. N’hésites pas à rentrer pour nous rencontrer ou à contactez un maître du clan si tu cherches à faire parti des nôtres.
< Eliminer ton pire ennemi > pensa Shimoh. Ces paroles firent le tour de son cerveau. Il décida qu’il reviendrait plus tard. Il continua sa promenade. Il rencontra Tek Abir près du lac. Le tavernier dit à Shimoh qu’il lui devait près de 10 000k pou la chambre, et que si il ne payait pas. Il allait devoir se trouver un autre endroit pour dormir. Shimoh fut embarrassé. Il n’avait pas d’argent pour payer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 17 Juil 2011 - 15:22

Chapitre 4 : Désir de Vengeance.


Shimoh prit son couteau de chasse. Il était bien déterminer à rembourser ce qu’il devait au tavernier. Sur le lit était posé le sac. Il l’ouvrit et pris la pierre dans ses mains. Les veinures sur la surface se rassemblaient et tournoyaient. Cette fois-ci, aucun phénomène ne se passa. Perplexe, Shimoh s’en alla. En descendant les escaliers, il croisa Ishimoh, qui lui, montait.
_ Viens, ishi, On va chasser, on n’a pas chassé ensemble depuis longtemps.
_ Bonne idée, j’vais me préparer et J’arrive.
Il s’armèrent tout les deux, Shimoh prit son arc et Ishimoh sa hache.
Arrivant dans la forêt, un groupe de quatre sangliers mangeaient tranquillement. Shimoh s’avança doucement, il prit son arc, et encocha une flèche. La flèche parti dans un léger sifflement et s’enfonça dans la cuisse d’un sanglier. < Mince je l’ai loupé > pensa t-il. Tout les sangliers s’enfuirent en direction d’une grotte, la grotte ou Shimoh avait trouvait la pierre. Il pensa alors à la pierre. Elle était restée dans son sac, en sécurité à la taverne. Les sangliers s’engouffrèrent dedans, alors que celui qui était blessé essayait de suivre tant bien que mal. Lorsque le sanglier qui saignait de la cuisse entra dans la grotte, il ressorti brutalement en courant, et chargea Ishimoh qui, n’eut pas le temps de se poussé et fut projeté contre un arbre. Shimoh murmura un sort, et des flammes sortir de ses mains pour venir embraser les herbes justes devant le sanglier fuyard. Celui-ci fit volte face et chargea de nouveau, mais Shimoh décocha une flèche qui finis dans l’œil du sanglier, qui vacilla et tomba, mort. Shimoh invoqua une bulle qui s’aplatit sur le brasier dans un splash assourdissant. Il se retourna et se précipita vers son frère.
_ Tu vas bien ? Dis shimoh.
_ Oui, j’ai mal à la hanche, mais je peux marcher. Allons chercher les sangliers restant. On doit payer la chambre.
Ils se levèrent et rentrèrent dans la grotte. Le spectacle était a faire tressaillir même le plus puissant des iops. Les trois sangliers avaient tous été massacrés, décapités et démembrés. Ils gisaient, là, sur le sol de la Grotte. Les deux frères prirent peur. Shimoh sortis son bâton. Il invoqua un bouclier qui se placa autour de lui et de son frère. Il chuchota :
_ Sa doit être l’ours que j’ai suivis l’autre jour.
_ Bien, Tiens toi prêt. Je ne suis pas en mesure de combattre. Ton bouclier nous protégera face à…
Alors qu’Ishimoh n’avait même pas finis sa phrase, un sram apparut. C’était celui qui se trouvait a astrub un jour plus tôt. Il était grand, Ses cheveux étaient cramoisis et ses yeux, pourpres. Il frappa avec sa dague avec une puissance phénoménale. Le bouclier invoqué de Shimoh vola en éclat. La dague s’enfonça dans l’épaule de Shimoh. Ishimoh leva sa hache, mais un chafer lui aggripa le bras. Ils étaient quinze chafers autour d’eux. Ishimoh fut immobilisé au sol par cinq d’entre eux. Il jurait et était fou de rage. Shimoh Cria :
_ Glyphe Enflammée !
Shimoh était tellement fière de ce sort qui faisait la fierté des féca. Il ne s’en servait qu’en cas d’extrême urgence car il lui plombait trop d’énergies. Les dix chafers restant tombèrent tous, l’un à la suite de l’autre. Shimoh avait réussis à en tuer trois. Les autres étaient seulement blessés, mais incapable de bouger ou combattre. Le Sram ne prêta guère attention a ses sbires entrain de mourrir projeta une boule d’énergie couleur fushia en direction. Il n’eut pas le temps de l’esquivé. Il fut frappé au dos et tomba à terre.
_ Qui es-tu ? Et Pourquoi fais-tu ça ?
_ Tu as quelque chose qui m’appartiens, dis le sram qui s’avança à la lumière afin de laisser transparaitre ses imposantes ailes d’un rouge vif.
_ Mais... Je te connais ! S’exclama Ishimoh pris d’une rage incontrôlable.
Il se débattit et envoya valser trois de ses assaillants. Il ramassa sa hache et la planta successivement dans le crâne des deux autres. Il courra vers le Sram en levant sa hache prête à l’abattre.
_ Et ça ! C’est pour ma Sœur ! Cria Ishimoh !
Le sram se rendit invisible et esquiva, Ishimoh frappa dans le vide. Il regarda Shimoh, allongé sur le sol sur une mare de sang. Leurs regards se croisèrent et ils se comprirent. Ce Sram était celui qui avait assassiné leur sœur, quinze ans auparavant.
_ Ta sœur ? Dis le Sram avec amusement.
_ Ne fais pas l’innocent ! Je reconnaitrais ton visage parmi des milliers d’autres. Moi, Ishimoh, ai juré de te le faire payer, clama ishimoh en se retournant dans tout les sens, cherchant son adversaire.
_ Ishimoh ? Ça me dit quelque chose. Ah oui ! Le papy crâ que j’ai voulu dépouiller ?
Et le Sram ria a gorge déployée. Il ajouta :
_ J’étais jeune, et assoiffé de sang. Alors que maintenant, j’ai grandis. Je suis beaucoup plus puissant.
Un silence s’en suivit.
_ Mais toujours assoiffé de sang ! Cria le Sram en apparaissant derrière Ishimoh et en lui plantant la dague dans le Dos.
Shimoh vu son frère s’écrouler. Il rampa jusqu’à lui. Il le tira, trop de sang s’écoulait de la plaie. Il allait mourir, et Shimoh ne pouvait rien faire. Ils étaient tout les deux à terre, alors que le Sram les regardait un sourire maléfiques au visage. Shimoh le fixa, voulu parlé, mais rien ne sortis. Sa vue devenait trouble. Il s’évanouit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 17 Juil 2011 - 15:23

Chapitre 5 : Adversaire et Adjuvant


Des élancements douloureux réveillèrent Shimoh. Chaque pulsation de son sang envoyait une vague de souffrance dans ses tempes. Il ouvrit les paupières et grimaça, ébloui par la lumière vive d’une lanterne. Ses yeux s’emplirent de larmes et il détourna la tête. Cherchant a se redresser, il s’aperçut qu’on lui avait liée les mains dans le dos.
Il se contorsionna péniblement et découvrit derrière lui les bras poilu de son frère, Ishimoh. Qu’il soit attaché l’un à l’autre le rassura. Une idée survint dans la tête du féca : < On ne ligote pas une personne morte ! >. Le Panda était donc vivant.
Shimah tira sur son cou pour mieux voir lorsqu’une paire de bottes noires entra dans son champ de vision. Il leva les yeux et se trouva face au Sram, encapuchonné. La peur le submergea. Il fit appel à un des sorts qu’il l’connaissait, s’apprêtant à lancé une attaque naturelle qui tuerait le Sram. Mais il resta la bouche ouverte, Il ne se souvenait pas du sort. Il essaya encore. Rien à faire. Le sort lui échappait.
Au dessus de lui, le Sram éclata d’un rire glaçant.
_ La drogue a fait son effet, n’est-ce pas ? Siffla t-il. Tu vas enfin cesser de nous ennuyer.
Un cliquetis sur sa gauche attira l’attention de Shimoh. Un homme de dos avait à ses pieds les armes de Shimoh et D’Ishimoh. Ainsi qu’un bâton que Shimoh n’connaissait pas. Il avait des bordures dorées.
Le Sram s’approcha de lui.
_ Si tu es sage, rien ne t’arrivera. Ricana t-il.
Son haleine sentait la viande crue.
Ils reportèrent leur attention à Ishimoh, qui avait roulé sur le côté en grognant. L’un d’eux le saisit par le col et le souleva dans les airs sans le moindre effort pour laisser apparaitre un bandage dans le dos du panda.
_ Redonne lui une dose, il se réveille. Dis le Sram à son compagnon.
_ tuon le pluto, il nou a cosé assé dennui come sa.
_ C’est un bon plan, mais souviens toi, il nous les faut vivant.
_ on dira kil a été tué san fair expré lol. Ricana l’homme en noir montrant son visage.
C’était un Bwork.
_ Tu as raison, acquiesça le Sram.
Ils trainèrent Ishimoh au centre du campement et le jetèrent à genoux. Le Pandawa s’affaissa. La peur de Shimoh grandissait. Il tenta de briser ses cordes, mais elles étaient trop solides.
Le Sram leva la tête et renifla, soudain alarmé. Le bwork Gronda, tira la tête d’Ishimoh en arrière et approcha sa lame de la gorge du Disciple pandawa. A cet instant s’éleva un faible bourdonnement, suivi du hurlement du Sram. Une flèche s’était fichée dans son épaule.
Le bwork se jeta à terre, évitant de justesse une deuxième flèche, et rampa jusqu’au Sram blessé. Tous deux scrutaient l’obscurité en sifflant, rageurs.
_ C’est elle, je la sens, gémit le blessé.
_ Komen el a fé pr se liberé ? S’exclama le Bwork.
Ils ne firent pas un geste lorsqu’Ishimoh se releva en chancelant.
_ Couche-toi ! Cria Shimoh.
Le Pandawa s’avança vers son frère d’un pas mal assuré. Une nouvelle volée de flèches fondit sur le campement, et le Sram roula a l’abris des rochers. Il y eut une accalmie, puis d’autres flèches fusèrent de la direction opposée. Surpris, les monstres étaient percés à maints endroits, et une flèche se planta dans le bras du Bwork.
Avec un cri sauvage, celui-ci battit en retraite, frappant sournoisement, d’un puissant coup de pied, Shimoh au passage. Le Sram hésita, puis ramassant son arme qu’il avait laissée tomber, il courut derrière son compagnon. Au dernier moment, il lança sa dague sur Shimoh. Une étrange lueur s’alluma soudain dans les yeux d’Ishimoh. Il se jeta devant son frère, les lèvres retroussées sur un grondement silencieux. La dague le frappa en plein torse, avec un bruit mat, et il s’effondra lourdement sur le coté. Sa tête retomba mollement.
_ NON ! Hurla Shimoh.
Une douleur dans les côtes, due au coup de pied du Bwork, le plia en deux. Un cri perçant se fit entendre, le bwork avait reçu une flèche dans le crâne. Il entendit un bruit de pas ; puis ses yeux se fermèrent, et tout disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 17 Juil 2011 - 15:23

Chapitre 6 : Elisha

Pendant un long moment, Shimoh n’eut conscience que de la brûlure dans ses côtes. Chaque inspiration était douloureuse, comme s’il avait pris le coup de dague à la place de son frère. Il avait perdu la notion du temps et n’aurait su dire si des semaines avaient passé, ou seulement quelques minutes.
Lorsqu’il eut enfin recouvré ses esprits, il ouvrit les yeux et regarda avec curiosité un feu de camp, à un mètre de lui. Ses mains étaient encore attachées ; mais l’effet de la drogue avait dû se dissiper, car il avait les idées plus claires. Quand il se redressa, Shimoh vit une femme, assis de l’autre côté du feu. L’inconnue était vêtue d’habits usagés qui devait être blanc à la base mais qui maintenant virés au beige. Elle respirait le calme et la confiance en soi. Un bandeau de cuir lui ceignait le front, retenant sa volumineuse chevelure d’une couleur mauve qui tombait dans son dos en cascade lustrée. Elle avait sa fine épée au coté et son arc a l’épaule. Une combinaison de cuir blanc moulait sa silhouette parfaite, un vêtement bien pauvre pour une femme aussi belle ! Elle était assise avec grâce et son visage lisse et pur portait les traits d’une fécatte.
Shimoh la reconnut, c’était la fille qu’il avait vu en rêve.
Ses yeux de noisette étincelants étaient fixés sur Shimoh. Elle dit d’une voix douce :
_ Tu vas bien ?
_ Qui es-tu ?
Elle lâcha un sourire à charmer un Troll.
_ Je m’apelle Elisha. Tu dois être Shimoh ?
_ Oui.
Il regarda autour de lui. Son frère était allongé sur une sorte de brancard alors que le cadavre du Bwork gisait à quinze mètres à peine. Shimoh prit peur et lança :
_ Ou est le Sram ?
_ Helgrind ? Il a fuit. Il ne reviendra pas de si tôt. Ma flèche l’a transperçait. Il ne se rétablira pas avant deux semaines au moins.
Shimoh s’efforça de se relever, mais ses côtes le faisaient trop souffrir : il retomba, aspirant l’air entre ses dents serrées.
_ J’ai beaucoup de questions à te poser, mais avant comment va mon frère ?
_ Mal, lui répondit Elisha en l’aidant à s’asseoir. La lame s’est enfoncée entre ses côtes. La plaie dans son dos est moins profonde mais la lame a touché la colonne vertébrale. Son état est très critique. Toi, que t’ont infligé ces bandits ?
Elle souleva la chemise du garçon. Des bleus marbraient tout le flanc gauche de Shimoh. Sa peau, rouge et boursoufflée, était arrachée à plusieurs endroits. Elisha posa sa main sur une plaie, elle était d’une incroyable chaleur. Elle pressa doucement. Shimoh cria de douleur.
_ Tu as des côtes de cassés, au moins deux, peut-être plus, dis calmement la fécatte.
_ J’aimerais savoir, je t’ai vu dans mes rêves, et tu viens me sauver. J’aimerais comprendre interrogea Shimoh.
Elisha lui résuma l’histoire :
_ Je possédais un dofus. C’est un œuf de dragon qui donne à son possesseur une incroyable force. Mais seule une personne au cœur pur pourrait éveiller son pouvoir. Alors que je le transportais avec deux de mes valets. Helgrind nous tomba dessus avec une horde de chafer. Malgré ma victoire d’aujourd’hui. Ce Sram est très fort. Il tua mes deux compagnons et me captura. Bienheureusement, juste avant j’ai eu le temps de téléporter l’œuf au loin afin qu’Helgrind ne le trouve pas. Lorsqu’il me détenait, je l’entendais parler avec le bwork. Il disait qu’il avait sentis l’œuf sur un disciple Feca qu’on appelait Shimoh. Grâce à ses informations, j’ai tentait avec les forces qui me restait de te contacté par télépathie. Ça doit être pour cela que je te suis apparu en rêve. Lorsque le Sram t’a ramené toi et ton frère ici. J’ai profité que tu l’occupes pour délier mes liens, et je l’ai attaqué. Maintenant Shimoh, Je vais te demander ou est l’œuf ?
Shimoh tressaillit en écoutant l’histoire. Il allait répondre mais ses côtes le faisaient souffrir. Il s’effondra sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 17 Juil 2011 - 15:24

Chapitre 7 : Cania

_ Ils sont sauvés, les deux.
_ Nous n'avons pas d'argent pour vous payer, dit une femme.
Shimoh ouvrit les yeux. Son corp lui faisait beaucoup moin mal mais sa vision était floue. Il distingua néanmoin deux grandes ailes d'un blanc éblouissant : Un disciple eniripsa.
_ 15 000 kamas feront l'affaire, dit-il
_ Nous avons seulement 3000 kamas, répondit-elle.
Shimoh reconnut sa voix, c'était la fecatte. Il se releva, ils étaient sous une tente. Ishimoh était endormis juste à coté d'eux sur une sorte de paillasse.
_ J'ai.. J'ai une offre à vous faire ! balbutia shimoh. Aussitôt avait-il dis ces mots, qu'il tituba et faillit tomber.
_ Mot soignant, murmura l'eniripsa. Ces mots eurent un effet immédiat sur le féca qui recouvra un semblant de force. Je vous écoute, continua le medecin.
Shimoh chercha autour de lui, la tente était sombre et il faisait froid. Il ne savait pas où il était, mais celà n'avait pas l'air de le gener, son frère avait l'air d'aller mieu. C'était l'essentiel. Il aggripa son sac, et en sorti un baton.
_ J'ai acheté ce kryst'o boul 30 000 kamas, je vous l'échange contre vos honoraires et 5 000 kamas.
Elisha fixa Shimoh avec un air ébahis. Le baton qu'il allait vendre était un baton légendaire. Nimporte quel féca doit avoir un kryst'o boul. Bien que le sien n'était qu'a 60% de ses possibilitées, la fécatte compris que Shimoh était determiné à s'occuper lui même de son frère.
_ Marché conclus, l'eniripsa sortis une bourse de kamas et l'a tendis à Shimoh. Ses yeux brillaient lorsqu'il s'empara du baton. Je vous souhaite une bonne continuation, et faites attention, les plaines de cania sont dangereuses pendant la nuit. A la prochaine, aventuriers ! Dit-il en sortant de la tente, l'air satisfait.

Shimoh se tourna vers Elisha .
_ L'oeuf est à Astrub, il ne faut pas perdre de temps. Le tavernier va bientôt perdre patience et vider ma chambre. Prenons le Zaap de cania, nous avons assez d'argent pour voyager tout les trois.
Shimoh se tourna vers Ishimoh et continua , tu penses qu'il peut marcher ?
_ Le Zaap de Cania ? Mais nous sommes au moin à une demi journée du zaap. Et seul les puissants guerriers s'aventurent par içi. Si une horde de Kanigrou nous repèrent, nous nous en sortirons difficilement.
Un silence s'en suivit. Ishimoh grommela, il ouvrit les yeux.
_ Nous n'avons pas le choix, vos boucliers nous protègeront, dis le pandawa.
Shimoh sauta sur son frère et l'entoura de ses bras. Ishimoh sourit,
_ Doucement petit frère, mes plaies viennent juste de cicatriser.
Les deux frères se regardèrent et rigolèrent ensemble.
Elisha s'avança vers la sortie et dis :
_ Je vais chercher de quoi nous nourrir, l'aube approche. Reposez-vous.
Les deux frères s'endormirent, le ventre creux. Sachant qu'une longue journée les attendaits le lendemain.

Quand Shimoh se réveilla, il était seul dans la tente. Le soleil pénétrait dans la tente par les nombreux trous. C'était vraiment un abris de fortune, mais Shimoh n'a jamais été habitué au luxe. Il s'en contentait donc. Il entendait des voix de dehors.
_ Va donc reveiller ton frère, et pas un mot sur ce que je t'ai dis. Si l'oeuf l'a choisis comme je le pense. Shimoh devra découvrir sa puissance seul, et apprendre à le maitriser.
C'était la voix d'Elisha. Le Pandawa entra dans la tente en disant :
_ Lève toi fripouille, c'est l'heure. On a de la route devant nous.
Shimoh se leva, et ne dis rien à propos de ce qu'il avait entendu. Lorsqu'il sortis de la tente, son regard se bloqua sur Elisha. Elle était là, dressée d'une robe propre et blanche. Sa chevelure mauve refletait les rayons du soleils. Elle était tellement belle. Shimoh l'a fixa pendant un moment, jusqu'a ce qu'elle le remarque. Elle lui sourit. Il rougit.
_ Il faut se depecher, dit-il.
Les trois aventuriers laissèrent la tente, vide. Ils portaient chacun un sac avec leurs armes et le strict necessaire. Comme prévu, ils pouvaient voir le zaap dès le début de l'après-midi. Il n'y avait personne. Lorsqu'ils arrivèrent devant le zaap, ishimoh s'avança pour enclencher le mécanisme du zaap. Il fut projeté en arrière et soulevé dans les airs par une bulle d'eau. Shimoh était désemparer, il ne savait pas ce qui se passait. Son frère allait se noyer.
_ Il était trop loin de nous pour être protéger par les boucliers, que faire ? Si je lance une attaque naturelle, je risque de le blesser.
Elisha scruta les alentours et sans un mot positionna son index sur son front et murmura "Téléportation". Elle disparu. Une sorte de bruit flasque s'en suivit. Sur le rocher, Elisha venait de transpercer une créature difforme. La créature éclata en morceaux bleutés et gluants. La bulle disparu et Ishimoh atterris sur les pattes, il remercia la fecatte.
_ Un blop ! s'écria t-il. Une chance que ces créatures ne sont pas rapide du tout.
Les aventuriers payèrent le zaap à 1000 kamas chacun. Ils le traversèrent. Shimoh détestait cette sensation. Il avait envie de vomir. Celà ne dura que 15 secondes. Ils sortirent en plein centre d'Astrub.
Une toute autre ambiance régnait sur la cité neutre. La place du Zaap était surpeuplée. De puissants aventuriers se provoquaient en duel laissant leurs auras s'échapper. D'autres criaient, recrutaient, commerçaient. Il y avait tellement de vie .. et de bruit.
Les deux fécas et le pandawa arrivèrent a la taverne. Shimoh dûe esquiver une casserole arrivant à pleine vitesse sur lui. C'était Tek Abir, il arrivait en furie sur le féca.
_ Shimoh ! Tu te fous de moi ? Tu disparais comme ça, tu laisses tes affaires dans la chambre de MA taverne. Tu embarques la clé avec toi. Tu ne payes pas la location ! J'étais à deux doigts de défoncer la porte et d'aller voir un milicien pour mettre ta tête à prix. Enfoiré!
Elisha et Ishimoh pouffèrent de rire.
_ C'est bon, du calme mon gros ! Tenez, c'est ce que je vous dois et je rajoute encore deux semaines de location. Shimoh balança une bourse de kamas au tavernier.
Dans la chambre, Shimoh montra l'oeuf à Elisha. Lorsqu'il le pris dans ses mains. Une aura verte se dégagea de l'oeuf, et l'entoura. Il reconnu le même sentiment de puissance qu'il avait éprouver la première foi. Il se sentait plus vivant. Elisha l'avait sentis aussi.
_ C'est ce que je pensais. Je dois partir, je te confie l'oeuf. On se reverra.
Puis elle disparu grâce à une téléportation, sans rien ajouter.
Shimoh regarda Ishimoh avec un air ébahis et lui dis :
_ Il faut vraiment que je réussisse à maitrisé la téléportation moi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 17 Juil 2011 - 15:25

Chapitre 8 : Affrontement.


Deux semaine passèrent à Astrub. Les deux frères s'entrainèrent durement. Il ne manquait plus qu'un seul sort à apprendre pour Ishimoh. A eux deux, les frères faisaient trembler les créatures de la forêts d'Astrub. Même les craqueboules ne faisaient plus le poids !
Finis les arnaques et escroquerie pour manger. Shimoh et Ishimoh chassaient le sanglier ou le prespic. Ils s'achetaient leurs armes et leurs vêtements grâce aux différentes quêtes que leurs confiaient les particuliers. Ils vivaient tel des mercenaires.
Un soir, alors que Shimoh dormait près de son frère, dans la chambre louée. Une silhouette de dos avec une belle chevelure apparu à Shimoh. Une femme, elle appelait au secour. Cette voix, Shimoh la connaissait, c'était élisha. < Shimoh, Je ... désolée ... Helgrind ... Oeuf ... Capturée ... Prison ... Démon > Shimoh ne compris que ces quelques mots.
Lorsqu'il se reveilla, son frère n'était pas là. Il ramassa ses affaires et essaya de contacter son frère par télépathie. Il n'y arrivait pas. Ishimoh avait du bloqué son esprit. Il le fait souvent lorsqu'il chasse, afin de pouvoir se concentrer. Shimoh devait aller le chercher dans la forêts d'Astrub. Il paya le tavernier, et le remercia pour tout, puis il se téléporta jusqu'aux portes nords d'Astrub. Son sort utilisait beaucoup d'énergie et ne lui permettait pas d'aller plus loin.
Il chercha et trouva. Ishimoh était entrain de découper un sanglier.
Les arbres d'Astrub projetaient leurs grandes ombres sur le sol, absorbant la chaleur du soleil. Au nord, s'étendait la cité des bouftous, Tainelà, dominait par le Bouftou Royal.
Ishimoh releva la tête et interrogea :
_ Qu'est-ce qu'il se passe frêre ?
_ Il faut que je mange, je t'expliquerais, répondit Shimoh.
Shimoh posa son sac par terre, et l'oeuf glissa de celui-ci et roula devant lui.
_ Cet oeuf ne nous sert à rien, si tu le vends, nous pourrions peut-être acheter une maison. Dit le pandawa.
_ J'en ai encore besoin, et qui sait, peut-être que lorsque que je serais plus fort, je pourrais maitrisé son pouvoir.
Shimoh expliqua son rêve à son frère.
_ Tu veux qu'on aille à Brakmar, tu es fou ? Ces démons sont sans pitié. Ils nous massacreraient. Tu sais de quoi ils sont capable, ils agressent même les personnes neutres, clama Ishimoh
_ Nous nous sommes entrainer ! Nous pouvons le faire, rétorqua Shimoh.
Shimoh arracha une touffe d'herbe et la fit s'enflammer, les yeux posé sur l'oeuf. Soudain, il sursauta : il venait d'entendre le bruit métallique d'une épée qu'on tirait de son fourreau. Instinctivement il s'empara de son kryst'o boul et regarda autour de lui, guettant un ennemi. Il ne vit qu'Ishimoh, qui avait lui aussi sortis sa hache. Son frère désigna une colline devant eux, où se tenait un homme de haute taille, vêtu d'un manteau brun et monté sur une dragodinde pourpre, une razielle à la main. Derrière lui se trouvait une troupe immobile comptant une quinzaine d'hommes.
_ Serait-ce des miliciens? souffla Ishimoh.
Shimoh prépara discrètement son arc.
_ Je ne pense pas, la milice est loin d'içi. C'est peut-être une patrouille ...
_ Ou des bandits, tout simplement, lâcha Ishimoh.
_ On tente de les semer? proposa Shimoh qui jeta une couverture sur l'oeuf.
Les bandits avaient du appercevoir la pierre, mais le féca espérait leur cacher qu'il sagissait d'un dofus.
_ Sa ne servirait à rien, estima son frère. Ils sont en dragodinde, et moi je ne peux pas me téléporter. D'ailleurs, ils ont peut-être quelque chose d'important à nous dire.
Sur la colline, les hommes n'avaient pas bougé.
Shimoh aggripa le Kryst'o boul, le baton bien calé dans sa main gantée. D'une voix basse, il déclara :
_ S'ils nous menacent, je peux espérer les effrayer avec mon attaque naturelle. Si sa suffit pas il y a ma glyphe enflammée. Tout le monde connait la puissance de cette glyphe. Cela devrait être suffisant pour éviter un combat.
_ Ne compte pas là-dessus, l'avertit Ishimoh. Et s'il y a combat, il faudra juste en tuer suffisamment pour les convaincre qu'on ne se laissera pas faire.
A cet instant, l'homme à la dragodinde pourpre leva son épée Raziel. Les bandits s'élancèrent agitant leur arme au-dessus de leur tête et poussant de grands cris. A leur coté, pendaient des fourreaux cabossés. Leurs armes étaient tachées de rouille. Quatre d'entre eux avait bandé leur arc, pointant leur flèche sur les frères.
Leurs chef leva à nouveau sa Raziel. Ses hommes répondirent par des hurlements sauvages, tandis qu'ils encerclaient les deux jeunes gens. Shimoh ouvrit sa bouche. Il faillit lancer un sort, mais il y renonça < Nous ne savons pas encore ce qu'ils veulent >, se souvint-il.
Quand ils furent totalement cernés, le chef des bandits les examina d'un oeil critique.
_ Eh bien, c'est toujours mieu que les rebuts que nous récuperons d'habitude..., dit-il en haussant les sourcils. Au moins, ceux-là sont bien habillé et ont des objets à céder. Et on a même pas besoin de leur tirer dessus. Frakacia sera contente !
Ses hommes ricanèrent !
< Des Roublards ! > pensa Shimoh. Il se rappelait les nombreuses histoires cruelles qu'on racontait sur Frakacia Leukocytine et ses roublards. La rage se mit à boullir en lui. Il fixa les bandits avec dégout.
_ A présent tout les deux, reprit le chef roublard, si vous acceptiez de jeter gentillement vos hache et baton et de nous lâcher tout ce que vous possédez. Cela vous éviterez de mourrir inutilement.
Ishimoh décrivit un moulinet avec sa hache et la pointa vers ses assaillants.
Le chef grimaça :
_ Jetez vos armes et rendez-vous !
Les aggresseurs se raidirent, leurs yeux durs rivés sur Shimoh et Ishimoh qui ne baissaient pas les armes. Shimoh sentit un mouvement derrière lui suivit d'un juron. Il se retourna d'un bond. L'un des roublards avait soulevé la couverture qui dissimulait l'oeuf. Il resta bouche bée puis meugla :
_ Chef, il y a un dofus içi !
Les hommes eurent un mouvement de surprise. Leur chef approcha sa dragodinde. Il jaugea l'oeuf et siffla.
_ ça vaut combien, chef ? Demanda un roublard.
Le chef se tut un moment puis se frotta les mains et dit :
_ Au bas mot ? Une fortune ! Les gens paieront une montagne de kamas pour l'avoir !
Les roublards braillèrent d'excitation en s'envoyant de grandes claques dans le dos.
Shimoh fit un signe à Ishimoh, qui comprit. Il balança son coude dans le visage d'un roublard. Une flèche se logea dans l'épaule de Shimoh qui chancela. Heureusement la flèche n'avait touché aucun point vitaux. Il se releva et retira la flèche de son épaule.
Ishimoh qui venait d'assister aux spectacles devint fou de rage. Il leva sa hache et un flash sortis de son arme, puis une aura l'enveloppa. Des faisceaux d'électricité s'émanait de son corp. Il venait de passer son cercle 100. Il hurlà et tua deux de ses adversaires d'un sort.
Avant que les autres ne se fussent remis de leur surprise. Shimoh se précipita hors du cercle et, levant les mains, il proféra " Glyphe Enflammée ". Un globe de feu rougeoyant frappa le sol au beau milieu des assaillants, et explosa comme une fontaine en fusion.
_ Disparaissez ! Cria Ishimoh par dessus le vacarme. Ou bien notre puissance vous tuera tous !
Il brandit sa hache, la lame bleu étincelait dans la lumière. Son aura lui donnait un aspect démoniaque que Shimoh ne connaissait pas. C'est comme si toute sa rage enfouie réapparaissait dans cette aura.
_ Filez si vous tenez à la vie, cria le féca.
Les bandits poussèrent des exclamations et se percutèrent les uns les autres dans leurs hâte de s'échapper. Dans la confusion, leur chef fut frappé à la tempe par le pommeau d'une épée. Il s'écroula, assommé. Abandonnant leur chef à son sort, les roublards décampèrent, jetant des regards appeuré vers Ishimoh.
Le chef se releva sur les genoux. Du sang gouttait le long de sa joue. Ishimoh s'avança vers lui, la hache à la main. Le chef des bandits leva sa main comme pour se protéger. Ishimoh le regarde froidement et brandit sa lame pour lui trancher le cou.
_ Non ! glapit Shimoh, mais il était trop tard.
Le tronc décapité du bandit s'effondra en soulevant un nuage de poussière. Shimoh se precipita vers son frère :
_ Tu es malade ! Pourquoi tu l'as tué ? Il ne t'ai pas venu à l'esprit qu'on pouvait le laisser s'enfuir et continuer notre chemin ?
Ishimoh arreta son aura et répondit :
_ On allait pas le laisser trainer dans les parages ! Il est dangereux !
_ Mais le tuer ! le coupa Shimoh.
_ J'essaie seulement de rester en vie, argumenta Ishimoh. Aucune vie n'est plus précieuse que la mienne, et la tienne.
_ Ce n'est pas une raison pour basculer dans la violence gratuite ! Bref, cessons de parler de ça. Brulons les cadavres et ne nous attardons pas. Je n'ai pas envie de me retrouver face à Frakacia.
Deux dragodindes ont été laissé par les bandits. Shimoh prit les reines de la pourpre et laissa l'indigo à son frère.
_ Il n'est pas prudent de retourner à Astrub. Nous avons de la route, allons-y. Elisha a besoin de nous.
_ Tu devras augmenter tes capacités, sinon les démons de brakmar te tueront. Je t'entrainerais sur le chemin. répondit ishimoh, satisfait de son nouveau pouvoir.
_ Ne te crois pas invulnérable frère. Cela pourrait t'être mortel.
Ishimoh grommela.


Dernière édition par Shimoh le Dim 17 Juil 2011 - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 17 Juil 2011 - 15:26

Chapitre 9 : Vers la cité rouge

Leur périple vers le sud les rapprochait inexorablement de la cité rouge, Brakmar. Ils traversèrent la forêt d'abraknyde en prenant soin d'éviter la forêt sombre. Amakna n'avait pas de secret pour eux, lieu de leur enfance. Il cachèrent l'oeuf dans une grotte, là ou eux seuls pourraient le retrouver.
Un soir alors que Shimoh s'ennuyait. Il essayer d'améliorer son baton en le taillant et en murmurant des incantations. Sa magie le rendait même tranchant. Shimoh se leva et pointa son baton vers son frère.
_ Que dirais-tu d'un petit duel au corp à corp ? proposa Shimoh
Shimoh murmura un sort afin d'enlever le tranchant de la hache d'Ishimoh.
_ Cela nous évitera de nous entretuer, ajouta t-il.
Ishimoh testa sa lame.
_ C'est parfait !
Shimoh lança son baton en avant visant l'épaule d'Ishimoh. Les armes se croisèrent. Shimoh se dégagea avec un grand geste du bras, il repoussa la lame de son frère et plaça une nouvelle attaque qu'Ishimoh esquiva.
< Il est rapide ! > constata Shimoh.
Ils luttèrent avec acharnement tachant l'un comme l'autre d'avoir le dessus. Ishimoh éclata de rire.
_ Tu as bien progressé pendant ces deux semaines de voyages. Cependant, mon niveau est supérieur.
Shimoh répliqua en attaquant Ishimoh de front, levant son baton et le fendant sur son frère. Un flash surgit, Shimoh mis du temps avant de voir ce qui se passait. Son frère avait bloqué le baton avec sa main, alors qu'une aura électrique s'échappait de son corp. Ishimoh degagea l'arme de son frère et avec une vitesse incroyable frappa deux fois le ventre de son frère. Shimoh s'écroula, genoux à terre. Il finit par crier :
_ Assez ! Quand tu actives ton aura, je n'ai aucune chance !
Ishimoh s'arreta en plein élan, et s'assit par terre, hors d'haleine. < Il s'améliore à une vitesse folle, je suis épuisé > pensa le Pandawa.
Ces combats du soir devinrent une habitude entre eux ; cet exercice les entrainait et les maintenait en forme.
Brakmar était en vue. Il suffisait de lever les yeux pour appercevoir l'aura rougeoyante dans le ciel, au dessus Brakmar. Cette cité où l'obscurité était reine. La région était très peuplé ; y passé inaperçu était presque impossible. Des miliciens patrouillaient le long des routes et gardaient les ponts. Par mesure de sécurité, les deux frères décidèrent de camper à deux lieues de la cité.
_ Tu sais que si tu entres dans Brakmar, celà signifie te présenter toi-même a Helgrind sur un plateau dorée.
Soudain un bruit d'épée se fit entendre ! Un milicien fonçait sur Shimoh.
_ Attaque Naturelle ! lança le Féca.
La bouche du milicien se tordit de terreur, il mourru dans un éclat de lumière rouge. Une épée se planta au pied de Shimoh, juste derrière. Il se retourna, et vit Ishimoh au prise avec d'autres miliciens. Shimoh voulut le rejoindre mais cinq milicien lui bloquait le passage. Le premier abbatit son épée, visant l'épaule de Shimoh, qui se baissa pour esquiver la lame et tua son adversaire en murmurant un sort. Puis, il s'écria " Science du baton ". Une force nouvelle enveloppa son kryst'o boul. Il transperça trois autres miliciens grâce à un mouvement de son baton. C'est alors que le cinquième milicien se jeta sur lui en brandissant une massue. Shimoh n'avait eu le temps ni d'esquiver ni d'invoquer un bouclier, l'arme s'écrasa sur sa tête. Une explosion de lumière l'aveugla et il perdit connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 17 Juil 2011 - 15:27

Chapitre 10 : Brakmar

Les premières choses qui frappèrent Shimoh furent qu'il était au chaud, et au sec et qu'il n'était pas attaché. Il était dans une cellule assit sur un lit de camp. Sa tête lui faisait très mal, et ses idées étaient très confuses. Il se leva. Il n'avait plus d'armes.
Un homme entra, il lui posa un bol emplit d'une maigre soupe de légume. Shimoh n'y toucha pas. Il lui était impossible d'utiliser sa magie.
Shimoh avait terriblement envie de dormir. Il s'allonga et sombra dans les tenebres.
Dès qu'il ouvrit les yeux, il sut que quelque chose avait changé en lui. Il n'était plus drogué. Il avait bien fait de ne pas toucher à la nourriture donnée.
Une angoisse lui tordait l'estomac : Ishimoh avait-il reussi à s'enfuir ? Il s'accorcha aux barreaux de sa fenêtre et contempla. Tout était sombre, un sentiment maléfique régnait sur la ville.
Lorsqu'on lui servit le déjeuner, il le jeta par la fenêtre comme le précédent repas. La faim le tenaillait, mais le pire c'était la soif. Sa gorge était seche comme du parchemin.
Il fut distrait de ses tourments pas une agitation dans le couloir :
_ Hàlte-la ! Cria un homme. Les ordres sont formels, personne ne doit le voir !
_ Vraiment ? répondit une voix mielleuse. Tenez vous tant à mourrir en voulant m'arrêtez, capitaine ?
_ Euh ... non, mais le chef de la milice à dit ...
_ Je me charge du chef de la milice, coupa la voix. Maintenant, ouvrez la porte !
Une clef tourna dans la serrure.
< Je dois me comporter comme si je ne comprenais rien. Comme un drogué >
La porte s'ouvrit. Shimoh retint son souffle en découvrant le visage du Sram. C'était Helgrind. L'assassin de sa soeur.
_ Pourquoi êtes.. vous içi ? Interrogea Shimoh.
Helgrind le fixa de ses yeux rouges et sourit :
_ Pour te regarder, bien sur ! Quel prix aurait la victoire si on ne pouvait pas la savourer ?
Le Sram disparu sur ces mots dans un nuage de fumée et dans un rire insoutenable. La porte se referma.
Shimoh attendit quelques heures. Et voyant qu'il n'avait plus d'effets de la drogue. Il s'approcha de la porte et murmura un sort. La porte pris feu, s'ouvrit. Une bulle d'eau s'échappa de la main du féca, et eteignit le feu.
Il se risqua dans le couloir en pensant < Je dois récupérer mes armes, et sauver Elisha >
Il contacta son frère par télépathie. Il le pouvait ! Les seuls mots qu'il reçu étaient " J'arrive ! ".
Un bruit de pas se fit entendre dans le couloir. Il se colla au mur et attendit. La patrouille de milicien s'arrèta brusquement en fixant la porte ouvert et incinéré. Il ne suffit que de deux secondes aux soldats pour trouver Shimoh. Ils lui foncèrent dessus.
C'était de la folie de combattre six miliciens alors qu'il était désarmé et affaibli. Mais il pensa à Elisha, et fit face. Il ne pouvait pas se résoudre à l'abandonner. Il rassembla son pouvoir et leva la main. Au moment ou Shimoh ouvrait la bouche pour prononcer son sort. L'un des hommes s'effondra, une flèche dans le dos. Deux autres s'écroulèrent avant d'avoir compris ce qu'il se passait. L'un des soldats se precipita vers Shimoh et frappa. Son arme buta contre un des boucliers de Shimoh. Le milicien écarquilla les yeux avant d'être transpercé d'une flèche dans le cou. Le dernier milicien s'enfuit par une porte au fond du couloir.
Shimoh regarda l'étranger qui venait d'apparaitre devant lui. Il portait un capuchon pour dissimuler son visage. Ses mains était d'un poil noir, très fin.
_ Ishimoh ! S'exclama Shimoh. C'est toi ?
_ Eh oui, confirma l'archer. Il retira sa capuche et sourit à son frère.
_ Comment es-tu rentré ?
_ Je n'ai pas le temps de t'expliquer. Il faut qu'on file.
_ Non, il faut trouver Elisha. Elle est dans la cellule du fond. Je le sens.
Ishimoh pris sa hache, et l'abbatit sur la porte.
La femme se leva pour leur faire face. Tendue elle semblait prête à assumer son destin. Ishimoh ne pu s'empecher de dire :
_ Qu'elle est belle !
_ Mais blessé, rétorqua Shimoh
La femme chancela, Shimoh eu juste le temps de la rattraper.
_ Porte-là, il faut partir !
Du bruit arrivait. Il se cachèrent derrière une table. Dix soldats entrèrent. Analysèrent la pièce, puis ressortirent. Ishimoh les suivit, il avait activé son aura. Des cris rententirent ainsi que des bruits métalliques. Une lumière bleue jaillit du couloir. Puis plus rien. Quelques minutes après Ishimoh revint avec le kryst'o boul de son frère.
_ Allons-y ! Il ne faut pas croiser le Sram.
Un rire glacé remplit la salle.
_ Je crains de devoir vous ôter cet espoir...
Helgrind se tenait à l'autre bout du couloir. Dans sa main, il serrait une dague livide.
_ Eh bien, jeune féca, tu veux te mesuré à moi ? ironisa le Sram.
_ Je m'occupe de lui, proposa Ishimoh.
_ Non ! chuchota Shimoh. C'est moi qu'il veut, il veut mon oeuf. Toi, trouve-nous une issue.
Ishimoh se precipita vers une porte, Elisha sur le dos.
_ Hahaha, ricana le sram. Cette fecatte est plutot résistante. Les tortures qu'elle a enduré à cause de toi, et de ce dofus, étaient presque insurmontable.
Shimoh, sur ces mots, sentis une puissance nouvelle montait en lui. Il dégaina son kryst'o boul et fonça sur le sram. Le sram se rendit invisible. Shimoh invoqua tout les boucliers qu'il connaissait. A temps ! Car le sram avait frappé dans le dos avec sa dague. Cette fois, le bouclier résista. Shimoh se retourna et frappa. Le sram esquiva et recula. Il leva sa main droite et murmura des incantations. Shimoh ne le laissa pas faire, il fonça vers le sram. Soudain, un de ces boucliers vola en éclat, et une douleur lui parcourut la jambe. Il venait de marché sur un piège du Sram.
Le sram ricana et cria " Sournoiserie ". Cinq boules d'energie violette sortirent de ses mains. Il les projeta vers Shimoh.
< Il fait sa pour que je les esquive et que je tombe dans un de ses pièges > en déduit Shimoh.
< Je peux les contrer > . " Attaque naturelle " cria Shimoh. Ses flammes rencontrèrent les boules d'energies du sram. Une violente explosion s'en suivit. Le sram en profita pour devenir invisible. Shimoh avait compris, d'un violent coup de bras, il fit valsé le sram qui s'était déplacé derrière lui. " Glyphe d'aveuglement " lança Shimoh. Le Sram ne pouvait plus rien faire. Mais ce sort ne durait que quelques secondes. Il fallait réagir vite et trouver un moyen de sortir de là. Trop tard, le sram fit volé la glyphe en éclat dans un grand flash éblouissant.
_ Qu'est-ce que c'est ? balbutia Shimoh aveuglé, il ressentait une toute autre puissance venant du sram.
Le sram se tenait debout, avec la même aura qu'Ishimoh autour de lui. Elle était même plus puissante que celle de son frère.
_ Voilà mes vrais pouvoirs ! Finis de jouer !
" Attaque Mortel " clama le sram en levant ses deux bras. Un voile fushia entoura Shimoh. L'energie de ce voile éclata en faisant éclater tout les boucliers de Shimoh. < Quoi ? Tout mes boucliers ont disparu ! Ce sort m'aurait été mortel > S'alarma Shimoh.
Le féca était épuisé, il ne savais plus quoi faire. C'était la fin.
_ Tu t'es bien battu, morveux. Maintenant dis moi où est l'oeuf ? interrogea le sram.
Shimoh fixait Helgrind en essayant de trouver une issue.
_ Je vais t'aider à parler, tu ne te relèveras pas de cette attaque. Attaque Mortelle !
Le même voile entoura Shimoh. Il allait mourrir. L'image de sa soeur lui revint en tête. Sa mère, son père, son frère, Elisha. Toutes ces personnes avait souffert à cause de ce Sram.
Shimoh lacha des larmes de haine. C'est alors que, comme si il ne controlait plus rien. Une lumière éblouissante fit voler le sort du sram en éclat. Shimoh regardait ses mains. L'aura ! Il l'avait. Il venait d'atteindre le cercle 100. Le sram fixa son adversaire.
_ Aaaaaarrrghhh ! Cria le féca en se projetant sur le sram.
Shimoh planta son baton dans le torse du sram. Il s'était déplacé à une vitesse encore inconnue. Le sram n'avait pas eu le temps d'esquivé. Helgrind cracha du sang, et d'un mouvement de bras se dégagea.
_ Enfoiré ! On se reverra ! Tu me le paieras ! suffoqua le sram.
Helgrind sortis une potion de son manteau, il la bu et disparu aussitôt.
Shimoh chancela puis repris ses esprits. Il contacta son frèrè par télépathie. Il reçu une réponse : " Nous somme sortis Shimoh, nous sommes à l'abris, rejoins nous ". Shimoh rassembla ses dernières forces et se téléporta hors de la cité. Il communiqua sa position à son frère par télépathie. Puis, vidé de toutes ses forces, il perdit connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 7 Aoû 2011 - 19:39

Personne n'a encore eu le courage de me lire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Ultim-feca   

avatar
Nombre de messages : 122
Guilde : Root's-tribe
Age : 27
Date d'inscription : 09/06/2011

Mercenaire
Nombre de contrats: Ultim-feca
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Dim 7 Aoû 2011 - 19:59

Je vais corriger cela quand j'aurais du temps =p (et que jarretterais de lire le cycle d'Elric x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Asano   

avatar
Nombre de messages : 7
Guilde : Seul au monde
Age : 22
Date d'inscription : 21/07/2011

Mercenaire
Nombre de contrats: Asano
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Lun 8 Aoû 2011 - 10:51

Je lis, je lis !! Et je te "descendrais" ensuite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Drylia   

avatar
Nombre de messages : 135
Age : 24
Date d'inscription : 22/06/2011

Mercenaire
Nombre de contrats: Drylia/Ophyde/Bifteck/Manchot
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Mar 9 Aoû 2011 - 1:33

J'ai tout lu d'une traite, et je suis ébahi par ce BG fantastique, palpitant...
Tu as un réel talent, je ne te le cache pas. Je ne sais même pas quoi rajouter de plus.
Je te souhaite une très bonne continuation, dans l'attente de la suite de ton histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Asano   

avatar
Nombre de messages : 7
Guilde : Seul au monde
Age : 22
Date d'inscription : 21/07/2011

Mercenaire
Nombre de contrats: Asano
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Mar 9 Aoû 2011 - 4:47

Qu'est-ce que je peux te dire... J'aime !
Des arguments pour t'améliorer ? Je n'en ai pas trouvé, tout simplement parce que je pense qu'il n'y a rien à améliorer ! A part deux trois fautes d'écritures sur les parchemins et encore...
Une suite peut-être ?

Je te souhaite une bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Lagan   

avatar
Nombre de messages : 2605
Age : 103
Date d'inscription : 03/11/2010

Mercenaire
Nombre de contrats: Lagan O.
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Mar 9 Aoû 2011 - 6:17

Je viens de lire le prologue, je vais donc donner mon avis :
- Plusieurs fautes de conjugaison, veille à les corriger.
- Des points, beaucoup de points, certains peuvent amplement être remplacés par des virgules.
- On ne naît pas "disciple de..." mais humain. C'est plus tard, sii un aventurier souhaite partir à la chasse aux Dofus qu'il se met sous la coupe d'un Dieu qui lui donne cette apparence commune.
+ L'histoire a l'air cependant intéressante... A voir si je vais continuer.

_________________
_Volens nolens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Itah   

avatar
Nombre de messages : 431
Guilde : Underworld
Age : 98
Date d'inscription : 14/06/2010

Mercenaire
Nombre de contrats: Itah
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Jeu 18 Aoû 2011 - 17:38

Il me semble qu'à plusieurs endroits il y a un lien frappant avec Eragon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamasino.forumperso.com/
AuteurMessage
   Shimoh   

avatar
Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 02/08/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Shimoh
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Ven 19 Aoû 2011 - 21:41

Ouiiii Smile ! J'ai repris des passages d'eragon et m'en suis inspiré pour certains moments Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Diabla   

avatar
Nombre de messages : 1
Guilde : Devil-Moon
Age : 21
Date d'inscription : 18/01/2012

Mercenaire
Nombre de contrats: Blacks-hayate
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Jeu 26 Jan 2012 - 21:42

J'ai tout lu d'un coup et je dit : Chapeau
J'aime ton récit, et j'attend impatiemment la suite!! bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Jalanah   


Nombre de messages : 8
Age : 22
Date d'inscription : 12/02/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Ileana
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Mar 24 Juil 2012 - 13:20

Shimoh a écrit:
Ouiiii Smile ! J'ai repris des passages d'eragon et m'en suis inspiré pour certains moments Smile

Enfin, là quand même la reprise..Les chapitres 1 et 5 sont à 100% tirés d'Eragon,avec juste les noms de changés, et énormément de citations du livre sont présentes. A la limite,on peut faire passer ça comme une fanfic d'Eragon dans le Monde des Douze,mais sinon..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Javion   

avatar
Nedora
Nombre de messages : 1248
Guilde : Ceux Qui Veillent
Age : 21
Date d'inscription : 28/03/2012

Mercenaire
Nombre de contrats: 4 (+5)
Nombre d'animations: 11 (+7) (orgnisées: 5)
Nombre d'élèves: 0 (+3)
MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   Jeu 26 Juil 2012 - 0:42

J'ai trouvé le prologue intéressant, cependant j'ai été déçu de voir que tu avais ensuite tout simplement recopié Eragon et me suis arrêté dès les premières lignes du premier chapitre. Essaie de créer ta propre histoire, çà pourrait mieux t'aller. En tant que lecteur passionné je me permet d'ajouter que même si je n'avais pas lu Eragon, j'aurais deviné le recopiage, car la différence du style d'écriture entre le prologue et le chapitre premier est frappante.

Désolé, je n'adhère donc pas à cette histoire qui, ma foi, aurait pu être bonne.

_________________



Dans un duel verbal, l'insulte est l'attirail du perdant, c'est l'emploi de ses dernières répliques.
Son coup suicide.





Avant de vouloir faire justice, il faut penser avec justesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Contenu sponsorisé   


MessageSujet: Re: Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus qu'un dofus, un tournant de ma vie..
» Nouveau Boss, nouveau Dofus !
» Les oeufs Dofus
» Comparaison dofus/dofus Arena - Chamrak et Karcham !
» Y'a plus de fin, vive Dofus x)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque Nedora :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: