Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de Famille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyarador
Tofu
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 20
Grade : Jeune Nedora.
Date d'inscription : 18/01/2011

Personnage
Nom: Kyarador
Dieu: Iop Iop
Cercle de puissance:
170/200  (170/200)

MessageSujet: Histoire de Famille.   Jeu 17 Fév 2011 - 17:29

Chapitre I.
Histoire de famille


Le Premier Septange 615, naquit de l'union de l'amour d'un Disciple de Feca nommé Yatsuo et d'une Disciple d'Osamodas nommé Geika, un bébé du nom de Linoko. Vivant au milieu d'une famille aisée, Linoko, trouva aisance dans le combat. À peine à l'âge de 4 ans, il eut un mentor, Disciple de Iop, lui apprenant le maniement des épées. Son mentor était son exemple. Et lorsque sont père lui laissa choisir quelle dieux prier, il n'eut pas la moindre hésitation, son choix se porta sur le Dieu Iop. Il ne passait pas un jour sans qu'il s'entraina.

Dix année plus tard en Septange aussi., Linoko eut un frère, et comme vous l'avez compris, ce frère, c'est moi. Moi Kyarador, serviteur et adorateur de Iop. Et oui, j'eus dans le passé un frère. Un frère plus fort, un frère plus beau, un frère guerrier. Je grandis donc, sous l'œil protecteur de mon frère. Lorsque j'eus atteins l'âge de comprendre ce qui m'entourais, et d'être conscient de mes actes, mon frère me prit sous son aile et essayait de m'apprendre les rudiments du combats. Hélas, à l'époque, je voulais être comme mes parents, être un protecteur, un ami des animaux. Mais mon frère resta tout de même un modèle pour moi, je voulais lui ressembler, sans être un guerrier, je n'aimais pas faire coulé le sang. Mais lui voulait absolument que je le suive, il voulait faire de nous, la fierté combative de la Famille.

Rapidement, il eut une place à la milice de Bonta, ce qui augmenta encore sa puissance. Il eut des missions de reconnaissance, des missions de combat, et d'escorte.
Amaiyro le remarqua très vite, la rapidité à laquelle il exécutait ses missions l'impressionnait.

Il plaça toute sa confiance en mon Frère et lui confia une mission périlleuse, une mission d'infiltration de Brakmar.
Mon frère accepta et avec toute sa fierté l'annonça à mes parents

" Maman, Papa, j'ai quelque chose de très important à vous dire. Je sais que pour vous ça ne va pas être simple, mais Amairyo m'as confié une mission de la plus haute importance. "

Mon père, fière de son fils lui dit.

" Et bien fils, un guerrier tel que toi doit l'accomplir, je te donne donc l'autorisation, peux importe la mission, et je te souhaite bonne chance "

Il partit donc à sa mission à brakmar, et ne revint que 6 mois plus tard en Fraouctor 633. Personne ne sait ce qu'il à pu se passer là-bas.
Mes parents, remarquèrent très vite, qu'il avait changé. Il n'était plus le même, il n'était plus le fière guerrier se battant pour le bien de la cité Blanche.
Il n'était plus, que l'ombre de lui même.
Il était encore plus fort, il n'avait peur de rien. L'injustice à présent, il s'en fichait.
Amairyo remarqua rapidement qu'il avait changé.
Un jour, lorsque mon frère était absent, l'Intendant Danathor, rentra dans notre demeure.
Il me vit, et fit signe à mes parents de m'envoyer dans ma chambre.

" Kyarador vas dans ta chambre "

J'étais à l'étage de notre demeure, mais j'essayais, d'entendre leur conversation.

" Votre fils, n'est plus le même depuis sa mission à brakmar. Je pense qu'il à été pervertie par cette cité.

- Impossible ! " Répliqua mon père

" Hélas, cette cité offre du pouvoir, et votre fils, était en quête de pouvoir, il lui en fallait toujours plus"

" Que suggérez vous ? "

" Vous n'avez pas d'autre choix que de le tuer. Si vous ne vous en chargerez pas, c'est lui qui vas vous tuer

-Non, non ! Impossible ! Mon frère, perverti par la citée Rouge ! Je ne veux pas y croire, je ne peux pas, mon frère est un vil guerrier Bontarien ! Il ne fera jamais sa !

- Kyarador ! Je t'avais dis de rester dans ta chambre ! Pourquoi es tu sortis ?! " Dis ma mère en sanglot.

Une semaine après, cette journée était que de l'histoire ancienne, je ne vis pas de différence entre avant et aujourd'hui avec mon frère.
Nous continuâmes donc notre vie, en oubliant cette journée, où l'intendant Danathor, voulait faire assassiner mon frère.


Et lors de sont Vingt-troisièmes anniversaire, en Septange 633, j'étais partit lui acheter son cadeau, auprès d'un Maître Forgerons. J'avais décidé de lui offrir, une épée saillante, tranchante, vive, et légère. Une épée digne d'un guerrier comme lui.
C'est à mon grand désespoir, lorsque je franchis le seuil de notre demeure, et que je vis, ma mère et mon père, allongé par terre, couvert de sang, et mon frère, derrière, les regardant de haut.
Quand je vis cette vision d'horreur, tout autour de moi c'est effondré. L'image du frère modèle, de la famille protectrice. Absolument tout.
Linoko, lui, me lança un regard noir et me dit : " Il ne m'ont pas laissé le choix. " Puis s'engouffra dans les ruelles de Bonta.

Chapitre II.
Iop eu un nouveau disciple.



Je me retrouvas donc seul. Sans personne sur qui compter. Déléssé, tel le plus fourbe disciple de Sram. J'étais faible.
Que faire ? Qui peux m'aider ? Qui peux m'esseigner les rudiments du combat ?
Pendant plusieur jours, j'étais seul, faisant le deuil de mes parents. Un jours Amaiyro lui même toqua à ma porte.

" Kyarador ouvre moi

- Pourquoi faire ? Je n'ai besoin de personne !

- Ouvre moi, je suis là pour t'aider ! "

Amaiyro, chef de la milice Bontarienne, en personne, voulait m'aider, moi, un enfant sans défense. Que dois-je faire ? Que va t'il faire ? De toute façon, je n'ai plus rien à perdre. Mon frère n'étais pas celui que je croyais, mes parents sont morts, et je n'ai pas d'autre famille. J'étais donc parti lui ouvrir.

" - Je suis au courant de ce qui c'est passé, je suis désolé, mais si je suis ici, ce n'est pas pour te faire mes condoléance, ton frère n'a pas trahi que ta famille, il à trahi toute la milice Bontarienne, je sais que tu es triste, mais si tu veux faire hommage à t'es défunt parents, il faut chatier ton frère. "

Amairyo me parlait avec les mots justes, les mots que je voulais entendre. Ces mots me donnat la rage, et l'envie de tuer celui qui était mon frère.
Je regardais donc l'épée, que je voulais lui offrir pour son anniversaire, et une idée m'est venue à l'esprit. Je dis donc à Amaiyro :

" Je veux devenir Disciple de Iop ! C'est le seul des XII Dieux qui pourra m'apporter puissance et courage !

- Et bien, il faut se rendre au temple.

- J'y vais ! "

Je sortis donc de Bonta, seul, ne comptant que sur moi même, avec le courage d'un guerrier partant à la bataille.
Je traversais de longue contrée, sans faire de pause. Après une marche aussi longue que périlleuse, j'arrivais dans l'immense ville neutre, qu'est Amakna.
Je demandais mon chemin régulièrement à divers marchand. Arrivé au temple Iop, j'entra, et vis, un Disciple de Iop, me fixant, l'épée à la main.

" Kyarador ?

- Oui ?

- Je t'attendais.

- Qui êtes vous ?

- Je suis Iop. Depuis les cieux, j'ai vus les crimes que ton frère à commis. Il n'est pas digne d'être un de mes Disciples. Un Iop se doit d'être fière, courageux, et non de tué ceux qui l'ont mis au monde. Ton frère doit payé pour les crimes qu'il à comit. "

Je n'arrivais pas à le croire, j'avais Iop en personne en face de moi ! Une des Douzes divinitées de ce monde. La force guerrière, celle qui détient la force et le courage.
Et dés que je pris conscience de qui il était, tout un tas de questions venaient à mon esprit. " Pourquoi moi ? Suis-je un élu ? Que va t-il se passé ? "
Iop me regarda, puis me dit.

" En échange de prière, tu seras l'un de mes Disciples"

Chapitre III.
Sur les traces de mon frère



Voilà, ça va bientôt faire 8 ans que je suis Disciple de Iop et que j'appartiens à la milice de Bonta. J'ai eu plusieurs missions de reconnaissance en brakmar, mais je n'ai jamais retrouvé mon frère. Qu'est il devenu ? Tout ce que j'espère, c'est qu'il est encore vivant. Je veux le tuer de mes propres mains.
Je suis le plus jeune de l'armée Bontarienne, mais le plus fort. Je n'ai pas peur de la mort, j'ai simplement peur de mourir sans avoir châtié mon frère.
La mort le libérera de cette soif de vengeance. Dans ce bas monde, je n'ai plus rien à perdre.
Je ne sais pas où est mon frère, je ne sais pas si il est plus fort que moi. Je ne sais pas si il regrette ce qu'il à fait. Peux importe. Si je n'arrive pas à le tué, je mourrais. Si je meurs, mes parents ne reposeront jamais en paix.
L'épée que je voulais offrir à l'anniversaire de mon frère est ma source de pouvoir. Elle servira à tué mon frère. Enfin mon frère. Celui avec qui j'ai eu des liens familiaux plutôt.
Je ne le considère plus comme mon frère. Je le considère comme un lâche, qui à laissé son petit frère seul, sans défense, dans ce monde égoiste.

J'ai aujourd'hui 15 ans. Nous sommes en l'an 641 et je suis toujours à la quête du meurtrier de mes parents
Bien que Bonta m'a apporté beaucoup de renseignements sur le parcourt de Linoko, je n'ai plus besoin de l'appuie de cette ville pour accomplir mon objectif.

Il y à peux, je suis partis voir Amaiyro.

" Avant tout de chose, je vous remercie de tout ce que vous avez fais pour moi

- Kyarador, pourquoi dis tu ça ?

- Excusez moi, mais je me retire de Bonta. Je rend mes armes et je vous dis à bientôt

Sur ces mots je pris mes affaires, et je suis partis. Des explications ? Il y en a pas.
Je suis donc partis. Pour aller où ? Je verrais bien.

Après de longue heure de marche, je fis une pause dans une ville nommé Astrub. Je m'arreta à la taverne, et demanda au tavernier de l'eau. Je m'asseya à une table, et j'entendu la conversation de deux personnes non loin de moi.

" Tu sais, la grande maison pas loin du Zaap ?

- Hmm ?

- Elle contient un clan de mercenaire prenant des contrats et elle à beaucoup d'informations sur les criminels de ce monde.

Aussitôt ces mots entendu, je sortis de la taverne sans payé, et partit à la maison de ce Clan.
À l'entré, j'ai vus toute sorte de personne. Certain avaient des ailes en bois dans leur dos.
Je me suis adressé à l'une de ces personnes, qui m'ont informé comment faire partie du clan.
Je me suis donc rendu dans le temple, pour étudier l'histoire de ce Clan, dans les écrits des Nedoras. Avec l'espoir de devenir une recrue et que grace à vous, j'arriverais à retrouver mon frère et pouvoir enfin venger mes parents.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyarador
Tofu
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 20
Grade : Jeune Nedora.
Date d'inscription : 18/01/2011

Personnage
Nom: Kyarador
Dieu: Iop Iop
Cercle de puissance:
170/200  (170/200)

MessageSujet: Re: Histoire de Famille.   Ven 1 Avr 2011 - 23:06

Chaptire IV.
Sacrieur m'a accueilli


Voici certainement la partie la plus importante de mon Histoire. Celle qui fera changé à jamais les liens avec mon frère, celle qui changera ma vie.

L'autre jour, je l'ai rencontré. Lui, Linoko, mon frère, le meurtrier de mes parents, le traître de ma famille.
Lorsque son regard noir, corrompu a croisé le mien, je l'ai de suite reconnu. Il m'a lancé le même regard que le jour ou il a assassiné mes parents, en plus noir, en plus puissant.
Par mon envie de vengeance je n'eus d'autre réflexe que d'engager le combat. Après une longue bataille, des coups d'épée, de fer, tout ceci c'est résolu en ma défaite. Il s'approcha de mon corps, et me planta mon épée dans le coeur en disant :

"Après tout, cette épée devait bien servir à tué mes ennemis non ?"

Ce jour là, Iop aurait pu me sauver, mais ma défaite contre mon frère à fait de moi la honte de ses disciples. Il m'a donc laissé à l'abandon.
Mais, la Déesse Sacrieur, touché par la souffrance que j'éprouvais, et a mon don du sacrifice envers mes parents, m'a proposé de me sauvé, en échange de prière.

Lorsque je me suis réveillé, je n'étais plus le même.
Une trainé de sang recouvrait mon corps, j'étais torse-nu. Je n'avais plus d'épée, je n'avais plus d'arme.

Sacrieur, est apparu devant moi, et ma expliqué tout ce qui s'est passé.

Hélas, elle m'avoua que tout l'entrainement que j'ai vécu jusqu'aujourd'hui est vain, elle n'a pas pu sauver mes pouvoirs.
Je devais donc réapprendre à maitriser les pouvoirs des Disciples de Sacrieur. Après quelques jours d'entrainement, je commençais à maitriser mon nouveau corps, mes nouveaux pouvoirs.

Mais une chose restait dans ma tète. Le clan Nedora-Riem .. Je ne portais plus mes ailes en bois. Et pour cause, lors de mon changement de corps, j'ai aussi changé de noms,je ne m'appelais plus Kyarador, mais Bianko les disciples de Nedoras ne pouvait donc plus me reconnaître.

J'ai essayé à maintes reprises de rentré en contact avec l'un deux, et après quelques jours, je me suis adressé à la Vénérable.

Celle-ci m'a tout de suite reconnu, j'avais toujours la même façon de m'exprimer, froid, et sans joie.

[Hrp : Ce chapitre est exhaustive. Il pourra être modifié en fonction des remarques.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire de Famille.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de Famille.
» Histoire de famille
» Lignage
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» La famille Melantha, chronologie et histoire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque d'Amakna :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: