Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un destin funeste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Un destin funeste   Jeu 20 Mai 2010 - 5:02


En cours de réaction. Date de publication prévue durant tout le moi de juillet/août 2010.
Illustrations en préparation, par Jaxxx-Manga.
Bande-son de Sarys.

/hrp Ce background est assez différent des autres dans le sens où certains passages écrits ont étés réellement vécus dans le jeu, avec d'autres rolistes qui sont d'ailleurs cités dedans. De plus, ce background est aussi une sorte d'évènement sur le long terme car sa finalité concerne non-seulement le clan Nedora-Riem mais aussi le destin de mon personnage Ghama-Noula. A la fin de cet évènement (que j'annoncerais dès que certains pré-requis seront atteints) l'action du clan et des aventuriers jouera un rôle décisif sur mon personnage : sa mort est inévitable, mais vous en saurez plus en lisant ce background dans son intégralité. Je ne supprimerais pas mon personnage mais j'utiliserais les ogrines pour le renommer et commencer un nouveau background, vous en saurez plus dès que l'évènement prends fin. Celle-ci sera écrite dès que la scène finale sera réalisée dans le jeu, ce qui implique donc que je lance officiellement l'évènement par le biais des forums communautaires du serveur dès que j'aurais atteints mes objectifs, qui concordent avec ceux de mon personnage. J'attends actuellement l'autorisation du conseil pour réaliser mes projets. Sachez que tout ce qui se passera sera uniquement dans un cadre RP, ce qui sous-entends que je ne veux pas la fin du clan Nedora-Riem, bien au contraire. Cela peut vous paraître confus, mais dès que vous lirez le background tout s'arrangera dans votre esprit, en tout cas je l'espère ! hrp/

Liste des chapitres

I - Le passé de Noula
II - L'appel de Kazekun
III - Le clan de Nedora-Riem
IV - L'instinct meurtrier
V - Le rêve
VI - Le sommeil de Noula et la naissance de Ghama
VII - La création du clan Onak
VIII - La colère de Rushu et les nouvelles consignes
IX - L'hibernation divine
X - Un retour, une rencontre
XI - Le rapport à la tour de Gisgoul
XII - Non-paru
XIII - Non-paru


Dernière édition par Ghama-Noula le Ven 25 Mar 2011 - 4:17, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Jeu 20 Mai 2010 - 17:06

Chapitre I - Le passé de Noula

Né d'un père Sadida et d'une mère Sacrieuse, l'enfant naquit dans une famille sereine et aisée financièrement. Ce jeune enfant nommé Noula fut choisis par Sadida, sa chevelure blanche abondante en témoignait très facilement. Très tôt, son père lui apprit le maniement du bâton ainsi que la paix et le rôle que procurait la verdoyante nature, généreuse et éternellement pacifique. Il lui apprit aussi à croire en son dieu et de lutter à ses côtés, de protéger la nature et de savoir comment l'utiliser afin de terrasser ses ennemis. L'apprentissage du combat ne se limitait pas au maniement du bâton comme on pourrait le croire, mais à la maîtrise des invocations poupesques et l'art de la transformation de l'environnement en arme puissante : les ronces, les arbres, les brousses, les feuillages.. la flore ne faisait qu'un avec le Sadida, et le transcendait en une redoutable force de la nature. Quant à sa mère, elle lui apprit des notions difficiles mais essentielles : l'ambition, la détermination, le courage, et la combativité. Elle lui apprit aussi à ne jamais pleurer, à supporter la douleur, à vaincre ses peurs et à ne jamais abandonner. Malgré ses entraînements rigoureux et réguliers, Noula gardait toute sa lucidité et comprit assez rapidement qu'il avait un grand avenir devant lui, un avenir de gloire et d'honneur. Nous sommes au début de l'an 620, une époque plutôt calme où les habitants du monde des Douze vivaient sans se préoccuper de leur avenir et de leur sécurité. C'est à l'âge de 15 ans qu'il partit du foyer pour mener à bien ses objectifs : donner un sens à son nom, gagner en réputation et en puissance afin d'entreprendre un avenir de gloire auprès du peuple d'Amakna.
Ce que Noula ne savait pas encore, c'est qu'un terrible et funeste destin l'attendait, un destin des plus chaotiques bercé par la haine et la souffrance. Tout commença à l'arrivée d'un courrier en 638, il avait alors 18 ans.


Chapitre II - L'appel de Kazekun

« Je ne sais pas si tu te souviens de moi, mais nous nous connaissons depuis fort longtemps, je me nomme Kazekun, disciple de Iop, ton père m'a chargé de garder un œil sur toi au terme de sa vie, chose qui n'est pas aisée. Concernant ta mère elle a totalement perdue la tête, la folie la dévore de jour en jour, elle est incapable de faire la différence entre ses plus vieux amis et ses ennemis.. Je te déconseille d'aller lui rendre visite, elle serait capable de te tuer, fais moi confiance j'ai déjà subis ses sauts d'humeur dans le passé. J'aimerais que l'on se rencontre au plus vite pour parler, rendez-vous à la taverne d'Astrub deux jours après la réception de ce tofu privé, ne t'inquiète pas, je serais là. A vrai dire j'y suis assez souvent.. En espérant que tu surmontes tes peines et que tu acceptes ma proposition.
Ton cher oncle. »

Suite à la lecture du parchemin, le disciple de Sadida décida de prendre davantage en main sa destinée, la haine l'enveloppa de jour en jour à l'annonce de son oncle malgré les enseignements de sa mère pour lutter contre les émotions inutiles, il ne savait quoi penser d'une telle tragédie et laissa simplement ses sentiments l'envahir et prendre le contrôle de son corps, des grognements inexpressifs aux mouvements brusques et violents, le Sadida se rabattait sur lui-même et finit par s'isoler, jusqu'au jour où il décida de consulter son oncle pour en savoir davantage à son sujet, il voulait en savoir plus sur son avenir, sur ses projets, qui sait, sur de sombre desseins. A la douce fraîcheur du matin, Noula enfila sa cape et rabattit son capuchon le long de son crâne, secoua d'un coup sec son bâton couvert de buée, et se mit à marcher en direction de la ville vers la taverne où se trouvait son oncle. Il franchit la porte dans un long bâillement, le jeune Sadida aperçu les spallières du Iop au fond de la salle éclairées grâce à une bougie qui allait rendre l'âme d'une minute à l'autre. En s'approchant davantage du Iop, le Sadida distinguait avec plus de précisions la carrure du Iop et la façon dont il était accoutumé : une armure imposante forgée dans un métal pur.
« Hey ! Tu dois surement être Noula, viens t'assoir mon neveu ! s'écria le Iop sur un ton amusé.
- Tu es donc Kazekun. répliqua le Sadida d'une voix calme et convaincue.
Le Sadida prit alors place aux côtés du Iop, beaucoup trop préoccupé, celui-ci refusa la choppe de bière que lui tendit son oncle d'un geste catégorique.
Kazekun prit alors à nouveau la parole :
« J'imagine que tu dois être encore sous le choc, nous avons très peu de temps Noula, pour résumé, j'occupe une place stratégique dans un clan fédéré par le Roi Allister, et je t'ai choisis pour me succéder, tous les préparatifs ont été achevés à temps pour t'accueillir, ce sera tel un nouveau départ pour toi, une nouvelle famille. Il ne me manque plus que ton accord.
- Un clan de mercenaire ? En quoi les affaires d'Allister me regarde-t-elle ? En quoi ma personne leur sera bénéfique ?
- A vrai dire la question ne se pose pas, j'estime que tu es la seule personne apte à me succéder après ton père, mais celui-ci est décédé. Je t'ai observé combattre, tu possèdes un talent à exploiter, et après tout, tu restes mon neveu.
- J'ai besoin de davantage de réflexion pour prendre une telle décision. »
Le disciple de Sadida se releva et marcha en direction de la porte de sortie d'un pas hésitant. Il repensa aux événements passés, le décès de son père, la folie qu'entretien sa mère... à ses ambitions, ses projets, le sens que possède sa vie finalement. Plus rien ne le rattachait vraiment au monde des Douze, et c'est à ce moment même que dans un battement de cœur effréné, il se retourna en direction de Kazekun, marcha de nouveau vers lui tout en gonflant son thorax d'une puissante bouffée d'air et prononça : « C'est d'accord, j'accepte ta proposition. »
Le Iop esquissa un faible sourire qui témoignait en lui un cruel manque d'intelligence, mais on sentait bien dans son regard, lorsqu'il fixait le Sadida dans le blanc des yeux, qu'une immense joie s'emparait de son être. Il était alors convaincu qu'une nouvelle aventure attendait son neveu, une aventure semée de victoires et de moments forts en émotion.



Dernière édition par Ghama-Noula le Ven 6 Aoû 2010 - 20:17, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Jeu 20 Mai 2010 - 17:06

Chapitre III - Le clan Nedora-Riem

Se dressant fièrement devant les portes des bureaux du clan situé au nord-est de la cité d'Astrub, le Sadida remarqua le continuel brouhaha émanant des bureaux ce qui lui indiqua qu'un certain nombre d'aventuriers étaient présents.
Les joies du mercenariat s'offraient à Noula, mais également le prestige d'une place au sein du Conseil des Anciens. Il se doutait que l'importance d'un tel grade allait attiser une certaine jalousie de la part des autres membres du clan.
C'était inévitable, mais il restait confiant et décidait de régler les conflits de façon diplomatique. Après avoir passer le pas de la porte, il se faufila agilement entre la horde d'aventuriers présents dans la salle, il remarqua rapidement la présence des membres du clan et en fit une brève description : un Crâ vêtus de bleu et de blanc qui lui faisait penser à un ange, un Feca vêtu de ces mêmes couleurs avec un regard hautain et imbu de sa personne, une Osamodas avec une drôle de coiffe qui lui rappeler un insecte ou peut-être un scarafeuille, un autre Feca vêtu de blanc et d'apparence sage et calme, et pour finir un disciple de Sacrieur robuste et costaud à priori très fier de lui. Ce dernier l'observait longuement, après un court moment de gêne, il décida soudainement de parler :
« Bonjour, tu dois sûrement être Noula la nouvelle recrue, ton oncle m'a tout raconté.
- A vrai dire tous les préparatifs sont terminés afin que j'accède directement au conseil des Anciens, mais tu ne m'as pas dis ton nom... interrogea le Sadida d'un regard méfiant.
- Je suis Tehemin, actuel vénérable du clan Nedora-Riem, et saches que tu dois d'abord faire tes preuves avant d'accéder au conseil, puis nous donnerons notre autorisation, mon ami.
- Nous sommes déjà amis ? Parfait alors, je ferais mes preuves, ainsi soit-il.
- Commence par balayer le hall et répondre aux requêtes des aventuriers, ce sera déjà un bon début ! Nous n'acceptons pas les feignasses ici. » dit le Sacrieur sur un ton hautain.
A ces mots Noula ronchonna des paroles inintelligibles, ce qui ressemblait plus à des grognements qu'à de véritables mots. Tehemin fit mine de ne rien avoir entendu et partis à l'étage en jetant quelques coups d'œils furtifs sous les jupons des demoiselles présentes, ce qui provoqua une hilarité générale à son plus grand désarroi.
Après avoir remplis ses tâches journalières, Noula décida de se plonger dans les fondations du clan ainsi que dans son histoire. Avec le temps, il en appris davantage sur la fondatrice du clan, Nedora, rien que d'y pensé, sa force et sa bravoure lui procurait comme une certaine sensation de bien-être indescriptible, une sensation de force, de liberté. C'est pourquoi il décida de rependre ses pensées, son idéologie du mercenariat et d'en faire son principal but dans la vie. La motivation, le désir, ne cessait de s'accroitre en lui et il était déterminer à marquer l'histoire du monde des Douze, ainsi qu'à entrer dans la légende.
Cependant, cette ambition hors-norme représentait un danger et une sérieuse menace que personne ne songea. Elle était tellement envahissante qu'elle interpella un être sombre et obscur, qui se nourrissait des émotions de rage, de haine, de colère, de frustration afin de grandir dans le cœur de tous les êtres perdus, ravagés par la tristesse et la solitude, mais aussi dans les êtres aveuglés par leur ambition débordante et leur arrogance inhumaine. Rushu, le Seigneur des Démons remarqua en Noula un être intéressant dont il pourrait sûrement en faire usage, malheureusement le destin du Sadida était d'ors et déjà condamné à une fin sinistre et cruelle.


Chapitre IV - L'instinct meurtrier

Nous sommes au milieu de l'année 638, Noula continuait à travailler dur pour le développement du clan. L'officialisation de celui-ci n'arrangeait en rien les choses mais il ne perdit pas courage.
Sa motivation restait intacte, il n'abandonnera jamais et il le savait, tout au fond de son âme. Mais l'inévitable se produisit. Le courage se transforma en démence, la détermination en rage, la confiance de soi en arrogance; toutes ces émotions néfastes créèrent progressivement un autre lui plus obscur et agressif. Noula ne s'en rendit pas compte immédiatement, il eut toutefois des pulsations étranges provenant de son thorax mais il ne soupçonnait rien à l'époque. Cependant ces pulsations revenaient de plus en plus fréquemment, avec une puissance croissante, quelques mois après ces pulsions devenaient tellement envahissantes et douloureuses qu'il se résolut à quitter le clan pour son plus grand regret, afin de protéger les autres. Après tout, l'un des principal commandement du clan était de faire passer son profit personnel après celui du clan, ce qu'il fit avec honneur. Il partit errer quelque part, afin de comprendre pourquoi, qu'est-ce qui vivait au plus profond de son âme et lui donnait des envies meurtrières ou malsaines. S'ensuivit une période mouvementée où il partit faire ses recherches sur son problème, il rencontra toute sorte de personnes, certaines étaient complètement folles ou hystériques, d'autres paraissaient crédibles mais toutefois dangereuses. Au début du moi de novamaire, il rencontra un célèbre alchimiste répondant au nom de Xero qui vivait seul, tel un ermite, dans la forêt d'Amakna. L'alchimiste avait des cheveux d'un rouge flamboyant, des yeux tombants et un nez aquilin, il était d'une grande taille mais fétiche comme un Ecaflip. Apparemment ce dernier n'avait pas de Dieu, mais ce détail ne dérangeait pas Noula, en soif de savoir. Il portait une longue tunique bleu ornée qui témoignait une très grande richesse, les affaires devaient surement bien marchés. Une discussion commença :
« Bonjour, vous êtes surement Xero, j'aimerais que l'on discute tous les deux.. je vous en prie. implora Noula avec une voix faible.
- Mmh ? Vous êtes ? répliqua l'alchimiste.
- Je suis Noula, disciple de Sadida, en quête de savoir, mon passé ne vous intéressera surement pas, j'aimerais juste des réponses, oui.. des réponses.
- J'espère que vous avez de quoi payer, héhé. Je plaisante, bien sûr, vous m'avez l'air exténué, venez vous assoir. » dit Xero sur un ton amusé.
Le Sadida s'assit sur ce qui ressemblait à un tabouret de loin, il était plus faible que d'habitude et transpirait de tout son corps, comme s'il avait parcouru toutes les plaines de Cania sur une jambe.
Il observa rapidement les locaux d'un œil désintéressé puis redirigea son regard vers l'alchimiste.
« Je vous explique mon problème.. je sens que.. quelque chose est en moi, c'est comme si on me poussait à bondir et à tuer, à déchiqueter à pleine dents, à insulter sans raison, éclairez-moi je vous en pries, je ne veux pas finir en prison, je ne veux pas mourir inutilement, faites quelque chose ! à ces mots Noula se releva d'un geste vif et bondit sur l'alchimiste, puis le secoua violemment tout en poussant un grognement qui ressemblait plutôt à un gémissement plaintif.
- Poussez-vous ! Argh... Non mais qu'est-ce que c'est que ces manières ? cria Xero en repoussant le Sadida devenu faiblard.
- Je.. désolé.. je ne me contrôle plus.. Vous en avez maintenant la preuve !
- Oui, comme preuve y'a pas mieux.. ça c'est certain. Bon heu, je vais voir ce que je peux faire, je connais un bibliothécaire qui est historien à ses heures perdues, espérons qu'il ait déjà rencontré des cas similaires. »
Noula observait l'alchimiste qui franchit la porte de l'atelier d'un pas précipité, un peu trop précipité à son goût, comme s'il avait prit peur. Soudain, une grosse douleur telle un coup de marteau résonnait dans sa tête, il entendit des cris, des hurlements, et une voix précise et intelligible : "Fuis, il appelle la milice, va-t-en, TOUT DE SUITE !"
A ces mots le Sadida prit ses affaires et partit en direction d'un arbre où il se cacha, il haletait continuellement et semblait souffrir de cette petite course.
Il aperçu alors l'alchimiste et plusieurs guerriers qui ressemblaient à des miliciens d'Amakna, travaillant pour le Roi Allister. Il comprit alors que cette voix qu'il avait ressentis au fond de son crâne disait la vérité, cet alchimiste l'avait trahis. Un grand élan de rage s'éprit du Sadida, il retrouva ses forces et son agilité puis se dirigea de toute vitesse vers le groupe de milicien, qui se demandait certainement où était passé le fugitif.
Un voile noire s'installa devant ses yeux, il ne vit plus rien, ne contrôlait plus ses membres, la rage s'était emparée de lui et il ne s'en souciait guère, il riait même, il y prenait un tel plaisir que le rire ne cessait de s'accroître, de plus en plus fort. Des cris retentissaient de toutes parts, des hurlements puissants à faire trembler l'être le plus sombre d'entre nous, il ouvrait à présent lentement les yeux et vit ses mains ensanglantées. Il les avait tous tués, l'alchimiste, les miliciens, tout le monde.
Leurs cadavres gisaient sur la plaine verdoyante d'Amakna mais il ne s'en souciait guère, il voulait fuir, très vite et le plus loin possible.



Dernière édition par Ghama-Noula le Ven 6 Aoû 2010 - 20:34, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Dim 13 Juin 2010 - 19:27

Chapitre V - Le rêve

Nous sommes en fin de l'an 638. Noula se torturait l'esprit afin d'oublier les évènements précédents, il essayait de rester lucide et savait que cela s'était bien produit et qu'il en subirait forcément les conséquences, tôt ou tard.
Cependant il était toujours déterminé à en apprendre plus, pourquoi de tels accès de rage et de colère ? pourquoi ces telles pulsions meurtrières qui battaient à présent à la même fréquence que son cœur, devenu sombre et sans espoir.
Et soudain, il tomba de tout son corps, puis roula jusqu'aux fins fonds des montagnes du Craqueleur, il avait déjà beaucoup marché et la fatigue était telle que toutes ses forces l'abandonnaient brutalement.
Il était à présent couché sur le dos, puis fixa le plafond de la caverne qui ressemblait fortement à une mine abandonnée, il avait soif, très soif. C'est alors qu'il dormit d'épuisement.... il revoyait de longues plaines vertes et chaleureuses, il vit son père en train de s'entraîner au maniement du bâton, il vit la longue chevelure soyeuse de sa mère, qui riait en se tailladant les bras. Noula était alors remplis de joie, il souriait mais dormait toujours, il vit à présent des hommes vêtu d'une cape boufteuse et d'une champcoiffe, puis comprit très vite que c'était des mercenaires du clan Nedora-Riem, il pleurait à présent, et commença à ressentir les mêmes pulsations qui revenaient régulièrement depuis déjà des mois. Elles lui faisaient mal, terriblement mal, il hurlait très fort et vit, toujours dans son rêve, une ombre. Cette ombre obscure lui était complètement inconnue, il avança vers lui mais distinguait mal sa silhouette, il se rapprochait d'un pas lent, puis le toucha. L'ombre se transforma en une grande silhouette distincte constituait d'un torse puissant et robuste, d'une barbe longue et blanche, il comprit avec stupéfaction que le disciple de Sadida qui se tenait devant lui était tout simplement son reflet. Il continuait de le toucher pour vérifier sa consistance et comprit qu'il était réel, il ne se rendit pas compte qu'il était en train de rêver, alors il commença à lui adresser la parole d'un ton assuré :
« Tu es.. moi ? demanda Noula.
- Quel sens de la perspicacité, hahahaha, oui en effet, je suis bel et bien toi ! répliqua le Sadida qui se tenait en face de lui, avec des yeux sombres et noires.
- Mais.. comment, comment est-ce possible ? Pourquoi ?
- Pourquoi ? Tu en poses des questions, si je te répondait mon maître me tuerait, mais je vais quand même m'amuser avec toi, après tout tu n'es que notre jouet. »
Le grand Sadida aux yeux obscurs transperça avec son bras d'un geste vif et puissant le torse de Noula, dont les yeux sortaient presque de leurs orbites. Il ne ressentit qu'une petite douleur, mais ses pulsions se décuplaient au centuple. Il se réveilla à présent et hurla de tout son corps, du sang s'écoulait de sa bouche et il eut le réflexe instinctif de vérifier sa poitrine. Heureusement rien ne l'avait transpercé, mais il avait pourtant mal, de plus en plus mal. Il mit sa main prés de sa bouche et cracha du sang, cela ne s'arrêtait plus, il perdit alors inéluctablement connaissance et tomba d'un poids massif sur le sol afin de s'y écraser.



Chapitre VI - Le sommeil de Noula et la naissance de Ghama.

Deux jours s'étaient passés après la perte de connaissance, Noula était toujours étalé sur le sol, son corps restait inerte depuis deux longs jours. Puis tout à coup ses doigts bougeaient, puis son bras, son torse, ses jambes, sa tête, tout son être bougeait à présent, il mit un genou à terre et se releva d'un mouvement lent. Il se touchait à présent le visage, le sang avait disparu, il ouvrait les yeux et dévoila un regard profond, mesquin et d'une noirceur incommensurable.
Il riait à présent à gorge déployée. Il hurlait de tout son être et leva les bras au ciel, en signe de victoire et de satisfaction.
« Hahahaha ! Me voilà enfin, la route était longue mais je suis là, prêt à réussir, ma victoire est proche, je le sens. hurla ce nouveau Sadida.
Oh, mon maître... Il ne faut pas que j'oublie, son courroux me serait dévastateur, je dois réussir la mission qu'il m'a confié et l'aider à remplir ses objectifs, coûte que coûte, mon éternelle obéissance envers le Seigneur des Démons ne se dissipera jamais, Ô Rushu, je te ferais honneur, merci de me faire confiance ! »
Ghama, tel était son nom, démon mineur oublié par l'histoire, mais fervent de Rushu depuis sa naissance. Il avait alors prit l'entière possession du corps de Noula et marchait à présent vers le village d'Amakna, les rires et les joies qu'il entendait le faisait grogner, cela l'irritait mais il arrivait tout de même à se contrôler. Il rentra dans un bâtiment en bois peint en rouge et blanc, on pouvait y lire "Kanojedo" ; il regardait à présent tous les aventuriers et riait discrètement. Il remarqua un disciple de Sram aux allures douteuses, sa puissance apparente interpella le démon, puis fit alors sa connaissance après une poigne de main :
« Tox, c'est mon nom, et toi t'es qui ? On s'est déjà vu quelque part ? s'interrogea le Sram entre deux coups de dague sur l'épouvantail.
- Je viens tout juste d'arriver, haha, disons que... J'ai une mission à remplir et je recherche des adeptes. répliqua Ghama sur un ton malsain remplis de fourberie.
- Des adeptes ? Mon cul ! Tu te crois puissant là ? Si tu veux quelque chose de moi va falloir faire tes preuves face de porkass.
- Hmpf... Tu as surement raison, c'est pour cela que j'ai besoin d'un acolyte puissant et redoutable, quelqu'un de tyrannique et cruel. » s'emporta le Sadida, ce qui provoqua un rire nerveux du Sram.
Noula, devenu Ghama affichait un large sourire, ce n'était pas un sourire de joie et de bonheur, mais un sourire de satisfaction, remplis d'ambition et de démence. Il reprit alors :
« Que dis-tu de m'accompagner dans la taverne du coin, nous avons certainement des choses à nous dire. demanda le Sadida, toujours le sourire aux lèvres.
- J'accepte, mais primo tu payes la consommation, et deuxio j'espère pour toi que tu ne me feras pas perdre mon temps, si tu tiens à ta descendance. » dit le Sram en rangeant ses dagues à sa ceinture et en réajustant sa longue cape noire.
Les deux compères quittèrent le kanojedo, ce qui ne laissait pas indifférent les aventuriers présents dans la salle, en effet, ils ne ressemblaient en rien à des personnes honorables et bienveillantes.



Dernière édition par Ghama-Noula le Ven 6 Aoû 2010 - 20:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Dim 13 Juin 2010 - 19:27

Chapitre VII - La création du clan Onak.

Après avoir parcouru les champs d'Amakna ainsi que sa forêt, les deux hommes traversèrent sans mal le marécage nauséabond peuplé de crocodailles plus ou moins inoffensifs. Ils arrivent ensuite aux landes de Sidimote, vastes étendues de terres sombres et grisâtres où un sentiment de mort et de pourriture se faisait ressentir, ce qui ne déplaisait pas les deux acolytes.
Ghama aperçut une tour gigantesque et imposante, il comprit tout de suite que c'était la célèbre tour de Gisgoul, méconnue des bons civils, haïs des habitants de la Cité blanche et adorée par ceux de la Cité noire. Cette tour permettait aux démons ayant une foi immense et aveugle envers leur Seigneur de communiquer avec lui, mais aussi de pratiquer d'étranges sacrifices jugés immondes selon certaines personnes et nécessaires pour d'autres.
Pendant toute la durée du trajet, Tox le vil Sram ne dit pas un mot et se contentait d'observer les environs, parfois en ricanant, et préférait s'amuser à aiguiser ses deux dagues plutôt que de se préoccuper de la raison à laquelle ce Sadida voulait l'accompagner.
Une fois les deux grandes portes de Brâkmar poussées, un sentiment de soulagement se fit sentir sur le visage des deux compères. Ils avaient en effet marché quelques heures et tout le monde sait que même le plus fourbe des démons a lui aussi besoin de repos. Ils remarquèrent une taverne au nom peu accueillant et chaleureux mais ce détail ne leur souciait aucun problème.
A peine passé la porte de l'auberge qu'un silence s'installa, comme si le Dragon Cochon lui-même venait commander une bière accompagné de ces plus gras serviteurs. Les quelques habitués du bar commencèrent à chuchoter des mots, ou plutôt des reproches envers les deux étrangers. Comme si rien ne s'était passé, les deux acolytes s'assit à une table et crièrent à l'aubergiste une bière. Ghama se décida d'ouvrir la discussion :
« Ne fais pas attention à eux, et concentrons-nous sur la raison de mon invitation, s'exclama le Sadida aux yeux obscures.
- Dommage j'allais m'les faire.. ! Tant pis, ce sera pour une autre fois. Je t'écoute, allons droit au but pas de chichi entre nous ! répliqua le Sram.
- Bien, tu as sûrement dû entendre parler du clan Nedora-Riem, des mercenaires qui prônent l'honneur alors qu'ils ne s'intéressent qu'aux kamas ! Eh bien, c'est simple, nous allons leur montrer qui nous sommes, et nous allons débarrasser les Astrubiens de cette bande de dégénérés imbus d'eux même, afin de favoriser l'économie de la ville, enfin notre économie, hahahaha !
- Je vois, mais comment on pourrait s'en débarrasser ? Tu as une idée, un plan derrière ta tête pleine de poil ? dit le Sram en se tenant les côtes et en riant.
- Figures-toi que j'ai déjà tout prévu, je ne suis pas un démon pour rien, je veux dire un vrai de vrai, un pur ! s'emporta Ghama.
- Un vrai de vrai ? c'est à dire ? tu es reconnu par le grand Seigneur des démons ?
- Haha, tu comprends vite, en effet c'est bien ça, alors tu reconnais ma véritable puissance désormais ? Bref, passons à autre chose, je désires créer un clan, mon propre clan.
- Ton clan ? à ces mots Tox s'éprit d'un fou rire, puis continua : Ridicule, ce n'est pas parce que tu es reconnu par Rushu en personne que tu rassembleras tout un tas d'adeptes comme tu le prétends.
- Ne t'en fais pas, le clan Onak serait officiellement basé sur l'art du combat mais il disposerait en fait de troupes secrètes formées pour capturer, espionner, tuer des membres du clan Nedora afin de le détruire, le recrutement serait fonder sur la soumission et l'éternel dévouement envers les Onak Suprêmes, et c'est nous deux. expliqua le démon sur un ton confiant et plein d'ambition.
- Dis donc ça réfléchit là-dessous. Tout cela m'a l'air fort intéressant, et si ça me permet d'être encore plus puissant, et qui plus est craint par tous, alors je ferais honneur à Sram en personne, ou peut-être que je le détrônerais qui sait, haha, j'aime ! » s'écria Tox en se levant brusquement de sa chaise.



Chapitre VIII - La colère de Rushu et les nouvelles consignes.

Des bruits étranges retentissent prés du Kanojedo, nous sommes proche de l'année 639 et le clan Onak est fondé depuis déjà quelques temps. On entend alors des bruits de fouets, des cris parfois provenant de la zone de combat, certains aventuriers n'osaient même plus s'aventurer dans ces lieux de peur de croiser les hauts gradés Onak. Toutefois les plus bas gradés renseignaient les rares aventuriers insouciants ou courageux qui venaient afin de s'améliorer dans l'art du combat.
Des tournois étaient organisés régulièrement, avec des thèmes divers et variés : matchs à handicap, à thème spécifique, élémentaire ou encore le célèbre tournoi des dieux opposant les meilleurs combattants du monde des Douze.
C'était ce que dégagé le clan en apparence, car se cachaient en réalité une troupe d'assassins surentraînés spécialement recrutés pour tuer des membres du clan Nedora-Riem afin de le détruire à petit feu, on les appelait les Spectres et leurs identité était aussi secrète que la vie sexuelle du roi Allister en personne.
Cependant cette vie rythmée pleine de soumission et de mépris était de courte durée pour les deux acolytes; les portes du Kanojedo se refermèrent brusquement et un silence lourd s'installa, Ghama était alors entrain de ranger des fiches, il se retourna lentement et aperçu une forme obscure d'un noir épais, cela ne le surprit guerre car il avait l'habitude de ce genre d'évènement mais cela l'étonnait tout de même, qui était cette apparition ?
« Malsoir, démon, je me présente je suis Nikh-Nakh simple messager au service du Seigneur des démons dont-il-ne-faut-pas-prononcer-le-nom. dit-il d'une voix lugubre et fantomatique.
- Grrr. Eh bien, que me veux-tu ? Je remplis mon devoir, non ? Je détruis le clan Nedora à ma manière. répliqua Ghama d'un air hautain.
- En effet mais ce n'est pas les consignes exactes de... enfin vous savez qui.. vous prenez trop de libertés et cela déplait au.. enfin.. vous savez de qui je parle !
- Que dois-je faire alors ? J'accepterais les ordres du Seigneur, quels qu'ils soient, je me plierais à son éternelle puissance !
- Bien, bien. Enfin mal, mal je veux dire. » A ces mots la forme non-physique dénommée Nikh-Nakh fit apparaître un parchemin noir où on pouvait apercevoir des sigles écrits d'un rouge écarlate. Après quelques secondes de silence, il reprit la parole :
« Le clan Onak doit être dissout, le disciple de Sram doit être abandonné, et l'hôte initial doit reprendre le contrôle de son corps. Sa foi et son éternelle dévotion envers Nedora lui serviront de guide, son ambition et son avidité lui serviront d'objectif, et à ce moment précis le démon ressurgira et portera un coup fatale. dit le messager en lisant le parchemin.
- Bien je pense avoir compris. Si ce sont les ordres du grand Seigneur en personne je ne peux que me soumettre, dommage je commençais à m'amuser moi, hahaha. s'exclama Ghama en riant.
- Qu'il en soit ainsi alors, démon, je m'en vais et malchance pour votre mission, n'oubliez pas : un échec signifiera votre mort et donc celle de l'hôte ! » Après avoir prononcé ces mots douloureux, le messager disparu en un éclair, et le parchemin se consuma progressivement jusqu'à l'état de cendre.
Ghama fixa à présent l'endroit où apparu cette forme étrangère, prit d'un élan de rage soudain il hurla de tout son corps à s'en rompre les cordes vocales. Il devait céder sa place à "l'autre" et rien que de penser à cette idée le répugnait au plus au point. Mais c'était le désir de Rushu alors il ne pouvait que s'y soumettre, il le savait au plus profond de son âme. Son règne ne faisait que débuter et il devait déjà l'abandonner, ainsi que son nouvel ami le vil Sram répondant au nom de Tox. Un silence s'installa dans le Kanojedo, le démon ouvra les portes et contempla la nuit, les étoiles, et se laissa guidé par la brise légère et froide qui caressait ses joues poilues. Même si c'était un être obscure et égocentrique, Ghama appréciait les joies de la vie et le contact avec la nature, peut-être que c'était en partie dû à son corps de Sadida.
Il marcha dans la forêt d'Amakna en découpant quelques abraknydes et sangliers qui osaient se mettre sur son chemin, puis il s'arrêta devant un gigantesque arbre : l'Orme. Il observa cet arbre de bas en haut, progressivement, et se dit qu'il était temps, c'était le moment idéal de passer le relais à Noula, cet être bon mais capable du pire pour prendre le pouvoir.




Dernière édition par Ghama-Noula le Mer 28 Juil 2010 - 23:43, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Dim 13 Juin 2010 - 19:27

Chapitre IX - L'hibernation divine

Le jeune Sadida se réveilla progressivement, il toucha sa bouche ensanglantée et sursauta de tout son être : comment était-ce possible ? il avait dormit tout ce temps et s'était réveiller dans un endroit qui lui semblait à première vue inconnue ? Nous savons tous que les disciples de Sadida dorment environ 23h par jour mais des mois entiers, cela lui paraissait peu probable. Tout à coup, un flashback défila dans la tête de Noula redevenu normal : les meurtres horribles dictés par ses pulsions, le clan Nedora-Riem, sa rencontre avec l'alchimiste Xero suivit du carnage des miliciens, et ce rêve étrange où il rencontra son alter-égo.. C'était ça ! Il se souvint brièvement de cette rencontre avec lui-même au sein de son rêve, du coup puissant qu'il reçut dans le torse et de sa chute précédant sa perte de connaissance. Il en déduit que c'était à partir de ce moment précis qu'il perdit le contrôle, que quelqu'un d'autre l'avait guidé dans cette forêt, était-ce une maladie complexe comme la schizophrénie ? A vrai dire il n'en savait rien mais il était motivé à faire des recherches, à comprendre pourquoi. Ses pulsions ne l'avaient pas quitté à son plus grand désarroi mais il avait apprit à s'habituer et à se contrôler suffisamment pour ne pas sauter à la gorge des premier venus, mais de peur que sa folie meurtrière reprenne le dessus il ne pouvait se résoudre de revenir dans le clan.
"Je connais un bibliothécaire qui est historiens à ses heures perdues.." ces mots retentissaient dans son crâne quand il aperçut le hibou, en effet ce sont les paroles de l'alchimiste Xero qu'il prononça avant de le livré à la milice d'Amakna. Il comprit que sa prochaine destination était la bibliothèque la plus proche, une lueur d'espoir illuminait le visage de Noula, déterminer à résoudre son problème.
Après avoir parcouru quelques kilomètres à pied, il comprit rapidement que beaucoup de choses s'étaient produites dans le monde des Douze ce qui signifiait que cette perte de conscience était longue, il arriva ensuite à la célèbre bibliothèque d'Amakna. Il ouvrit la porte en bois et observa les lieux : de grandes étagères remplies de livres, certains étaient ornementés sur les rayures ce qui reflète sans doute le prestige de l'auteur, d'autres étaient moins classes et Noula en conclue qu'ils étaient très certainement rédigés par quelqu'un qui ne prêtait pas attention à son apparence, un bwork sans doute. Il se remémora ensuite que Tehemin avait trouvé le livre sacré pour les disciples du clan "dans l'ombre de son sang" rédigée par Nedora elle-même, mais cette lueur d'émerveillement était tout de suite remplacée par une prise de conscience plus triste : son départ du clan il y a maintenant 4 mois.
Il rencontra ensuite un hibou, gardien de la culture et du savoir, et pas le moins réputé; c'était en effet Harry Stote. Nul ne connait véritablement son âge ou son passé, mais tout le monde sait ô combien il ne supporte pas qu'on parle au sein dans sa bibliothèque, plusieurs rumeurs circulent sur son sujet comme quoi il serait très âgé et aurait connu bon nombre de célébrités du monde des Douze.
Une conversation s'engagea entre les deux individus, après avoir raconté son histoire le jeune disciple de Sadida lui demanda d'où provenaient ces pulsions, si c'était un envoutement quelconque, une magie obscure ou même oubliée, et pourquoi était-ce lui qui était concerné et non un autre. A ces mots Harry répondit en murmurant :
« Shhhhhhh ! Chut chut chut, vous faites trop de bruit ! Eh bien, suivez-moi nous allons au sous-sol, je penses trouver ce que je recherche.
Après avoir descendus les escaliers d'un pas silencieux, Harry emmena Noula dans le sous-sol où il ouvrit une porte en prononçant une formule magique. Il y avait des étagères similaires à celles du rez-de-chaussé mais les livres dégageaient une aura sombre, obscure. Harry lui expliqua rapidement que ces livres étaient tous rédigés par des êtres démoniaques pleins de vices, la plupart vouait un culte à Rushu, appelé Rushuisme et d'autres faisaient partis de la garde personnelle de Djaul, un des démons les plus puissants, fidèle serviteur du seigneur des démons. Noula ressentit une émotion dont il ne s'attendait pas, au lieu de ressentir de la peur, de la crainte, il ressentait au contraire une envie immense, un besoin de s'accaparer ces livres et de les cacher quelque part, loin d'ici. Mais il n'en fit rien, il se contenta d'écouter le hibou en se contrôlant du mieux qu'il pouvait. Ce dernier reprit la parole, une main collée à l'étagère noire :
- Alors..... voilà c'est celui-là. Le tome III du référencement des démons mineurs de l'histoire. Hum... c'est ici, page 87, j'ai de la mémoire dis donc.
- Quel est le rapport avec ce que je vous ai raconté ? Dites moi tout, j'ai besoin de savoir ! s'écria le Sadida.
- Un peu de patience voyons, on ne presse pas Harry Stote de la sorte. Donc je poursuis, je penses qu'un démon mineur sommeille en vous, d'après ce que vous m'avez raconter cela coincide parfaitement : les pulsions grandissantes de jour en jour, les émotions néfastes, ce rêve étrange, et cette perte de conscience de plusieurs mois. A vrai dire, je pense que ce démon a prit le contrôle de votre corps et de votre esprit pendant cette période, pour une raison que j'ignore. expliqua l'hibou à lunettes, en tenant le livre.
- Vous dites que.. un démon mineur sommeille en moi ? demanda Noula, l'air stupéfait.
- Vous avez de bonnes oreilles mon petit, en effet c'est bien cela. Son nom serait d'ailleurs Ghama, nous avons peu d'informations sur lui, nous savons juste qu'il est assez faible mais qu'il s'introduit dans le corps d'un hôte afin de se nourrir de son âme, qu'il consume petit à petit. Une fois qu'il a consumé votre âme alors c'est la fin.
- La fin ? Je vais mourir c'est ça ? à ces mots le Sadida attrapa les épaules d'Harry en serrant de plus en plus fort.
- Lâchez-moi ! Non vous n'allez pas mourir, mais il sera impossible de s'en débarrasser, voilà tout. Il aura gagné la partie en d'autres termes, et pourra vous contrôler sans crainte : votre esprit, vos pensées, vos émotions, vos actes, votre corps, tout ceci sera en sa possession, c'est tout ce que nous savons. haleta l'hibou en repoussant le Sadida avec le livre.
- Comment je m'en débarrasse ? Dites moi comment je m'en débarrasse, je suis sur que je ne suis pas sa première victime, aidez-moi je vous en supplie ! répliqua le Sadida.
- Je.. enfin.. ah voilà, c'est écrit tout en bas. Harry arrangea ses lunettes puis plissa ses yeux afin de lire, Noula comprit alors que cela devait être très petit, ou alors très illisible. Il reprit ensuite : une intervention divine est nécessaire pour éradiquer l'empreinte du démon sauf si ce dernier a d'ors et déjà consumé l'intégralité de votre âme, si c'est le cas la seule supposition possible est la mort.
- Quoi ?! Une intervention divine... Je n'ai jamais été vraiment en contacte de mon Dieu, comment dois-je m'y prendre ? Est-ce que Sadida lui-même m'aidera ? dit Noula sur un ton impatient et stressé.
- Hmmm, eh bien... A vrai dire je n'en ai aucune idée, vous les Sadida vous êtes au contacte de la nature c'est bien cela ? Vous n'avez cas faire qu'un avec la nature, et peut-être que la nature vous aidera. Je dois partir, à bientôt aventurier ! » sur ces mots l'hibou dévala les escaliers en laissant tombé le livre derrière lui.
Noula, se retrouvant seul, n'avait pas remarqué le départ précipité du hibou tellement qu'il était perdu dans ses pensées. Comment ne faire qu'un avec la nature ? cette question le rongeait. Il fit ensuite des recherches à propos de son propre dieu, Sadida, créateur de la nature, de l'environnement, des végétaux. Il apprit que des cultes vaudou obscures étaient pratiqués dans le passé mais qu'aucun ne subsistait à notre époque. C'est alors qu'il lut un chapitre entier consacré au sommeil divin pratiqué par de rares Sadida, aussi appelé hibernation divine, cela consistait à s'enfermer dans un arbre créé par de la magie et d'y dormir pendant deux longues années, on raconte que lors de cette hibernation, la rencontre est possible entre l'âme du Sadida et le Dieu lui-même. Il n'avait pas le choix, il devait essayer. C'est alors qu'il quitta la bibliothèque d'Amakna et partit dans la forêt d'Amakna, après s'être concentré quelques secondes, il invoqua sa nouvelle litière : un arbre d'un bleu étincelant. Il s'apprêta à dormir, doucement, au rythme des bruits de pas des animaux environnant, un espoir faible l'animant et le rendant heureux un court instant.



Dernière édition par Ghama-Noula le Ven 30 Juil 2010 - 3:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Dim 13 Juin 2010 - 19:28

Chapitre X - Un retour, une rencontre.

Deux longues années d'hibernation s'étaient passées dans cet arbre depuis la prise de décision de Noula. C'était alors le moment, nous sommes en maisial 640 et l'arbre commence à s'ouvrir progressivement, une fissure se forme et s'écarte de plus en plus ce qui dévoile une chose difforme d'un bleu étrange. La silhouette se précise, lentement, et montre à présent un grand Sadida, devenu plus fort physiquement et mentalement. Mais sa force n'était pas l'unique élément à avoir changer : sa couleur de peau avait été elle-aussi modifiée. Avant l'hibernation, Noula avait une peau comparable à celle des autres disciples excepté l'Ecaflip et le Pandawa, bien sûr, c'est à dire une peau orangée d'être humain; cependant cette couleur de peau était à présent bien différente, en effet elle était d'un bleu étincelant comparable à celui de l'arbre-réceptacle.
Après s'être longuement observé, le disciple de Sadida se concentra un instant : il essaya de ressentir ses pulsions habituelles mais rien ne venait, il ne ressentait plus rien mis à part la brise qui caressait ses joues. Un sentiment de calme, de sagesse infinie s'emparait de tout son être, suivit d'un sentiment d'extrême liberté : ça y est, cela avait donc fonctionné, il s'était débarrassé du démon, du moins c'est ce qu'il croyait.
Bien décidé à commencer une nouvelle vie saine, il se préparer à rejoindre le clan Nedora-Riem à nouveau, qu'il considérait toujours comme son unique foyer. Il se dirigea vers Astrub et entra dans la maison de mercenariat le sourire aux lèvres. "Je suis de retour !" s'exclama-t-il d'une voix puissante et pleine de vie. Malheureusement les lieux avaient changés et personne ne lui répondit à son plus grand désarroi. Mais les locaux n'étaient pas les seuls à subir des modifications, le clan lui-même avait l'air d'être modifié et particulièrement ses effectifs.
Après avoir obtenu un entretien de réintégration, il se dirigea vers la maison d'un certain destronic, disciple d'Osamodas, qui lui était complètement inconnu. Il était accompagné d'autres mercenaires eux aussi inconnus du Sadida, l'un d'eux se démarqua rapidement des autres : Theochaos, disciple de Iop aux habits verts et noirs, qui passait son temps à jouer avec un couteau, ou peut-être une dague. Tout au long de l'entretien, ce Iop l'observait, parfois en souriant malicieusement, parfois en formant un étrange rictus ressemblant à une grimace; c'est alors qu'il prit la parole en s'approchant de Noula :
« Hmmm, tu dis qu'un démon vivait en toi et que tu t'en ai récemment débarrassé, n'est-ce pas ?
- Oui, c'est bien cela. répliqua le Sadida en fixant le sol.
- Je vois, et qu'est-ce qui nous certifie que tu ne nous mens pas ? c'est peut-être le démon là, ce Ghata ou Ghala qui a l'entier contrôle de ta personne et qui se moque de nous à ce moment précis ? s'interrogea le Iop en plissant les yeux, le regard suspect sur Noula.
- Ghama. A vrai dire si c'était bien lui il vous aurait déjà sauté à la gorge soyez-en sur, et pourtant je reste là, impassible ! s'exclama le Sadida le doigt levé.
- Hmmm, eh bien ce sera tout, je laisses l'Ancien destronic terminer cet entretien, mais saches une chose jeune Sadida : Theochaos Rakle t'as à l'œil. » dit-il d'un ton calme et accusateur à la fois.
Une fois l'entretien et l'assassinat de questions terminés, le Sadida devenu un homme nouveau reprit son uniforme de service : la célèbre boufteuse ainsi que la champcoiffe. Il se dirigea vers la maison de mercenariat et remarqua une charmante disciple de Sadida qui attira son attention, il apprit peu après qu'elle s'appelait Elitana et qu'elle était intendante Nedora, un nouveau rang créé pendant son absence. Alors qu'il était à la recherche d'un tuteur ou d'une tutrice, ses sentiments le guidèrent inéluctablement vers la belle Elitana, cette dernière accepta avec plaisir et commença à préparer ses épreuves. Elle avait aussi un autre élève du nom d'Aide-Soignant, un disciple d'Eniripsa.
Après de longs jours d'écoute, d'apprentissage, Noula s'éprit d'un élan de courage et lui avoua son amour à la plus grande surprise de la Sadidette, cette dernière étant célibataire et à la recherche d'une âme sœur accepta sa demande. Le bonheur du jeune Sadida était alors à son comble mais malheureusement pour lui les ennuis allaient le rattrapé, venant gâcher cette éphémère gaieté.


Chapitre XI - Le rapport à la tour de Gisgoul

Une nuit magnifique s'étalait au dessus des têtes des astrubiens, nous sommes en juinssidor 640 et Noula et Elitana vivent heureux. C'est alors que le Iop rencontré au préalable lors de l'entretien du nom de Theochaos Rakle s'adresse à notre jeune héros par télépathie : "Rejoins-moi aux portes est de Brâkmar d'ici 5 minutes" ; étant le supérieur de Noula, ce dernier ne pouvait désobéir à un ordre direct et accepta la rencontre. C'est avec le regard bas et plein de méfiance que le Sadida se dirigea aux portes de la Cité Pourpre, cette ville lui était étrangère aux premiers abords et pourtant au fur et à mesure qu'il avançait elle lui semblait de plus en plus familière.
C'est alors qu'il aperçut le grand disciple de Iop, fixant l'horizon des mers noires et ombrageuses des landes de Sidimote. Il s'approcha doucement de lui et se m'y à fixer l'horizon infini aussi, et s'attendit à ce que la conversation commence. Après un long soupire, le Iop commença à articuler :
« Bien le bonsoir, Noula. dit le Iop en jouant avec son couteau.
- Bonsoir, hmpf, pourquoi m'as-tu donné rendez-vous dans Brâkmar ? tu aurais pu trouvé plus accueillant. répliqua le Sadida en souriant brièvement.
- Cette vue est magnifique, n'est-ce pas ? je viens ici parfois pour réfléchir, cela m'inspire. Et toi Noula ? est-ce que ces lieux t'inspirent ? demanda le Iop sur un ton suspect et inquiétant.
- Je... eh bien non pas vraiment, pourquoi cela devrait m'inspirer ? » répondit le Sadida sur un ton peu rassuré.
Theochaos se rapprocha de lui d'une vitesse impressionnante ce qui démontra sa puissance et sa vivacité, et d'un geste il saisit la tête de Noula puis frappa ses jambes afin de le faire chuter. Le Sadida surprit et déconcerté n'eut pas le temps de réagir et se contenta d'haleter sur le sol avant de s'écraser telle une masse, fixant à présent les eaux troubles et les quelques débris d'anciens rescapés de guerre.
« Qu'est-ce que.. argh.. cria Noula sous la douleur et la surprise.
- Maintenant je vais te posé une question : es-tu Ghama ? réponds ou je te tranche la gorge. demanda le Iop sur un ton calme et hautain.
- Tu es complètement fou... je t'ai dis que j'étais Noula crois-moi ! s'exclama le Sadida.
- Tu nous mènes en bateau j'en suis persuadé, voyons-voir si tu résistes à la torture. ria Theochaos sur un air malsain.
- Graah voici la vraie nature de Theochaos Rakle, c'est toi que l'on devrait surveillé et non moi ! dit Noula en se débattant du mieux qu'il pouvait.
- Ne fais pas l'idiot, cesses de résister : tu es le démon, pourquoi venir dans le clan ? Parles !
- Je ne parlerais pas puisque je suis Noula espèce de cinglé ! » s'écrira le Sadida.
Noula réussis à se débattre et repoussa violemment Theochaos, c'est alors qu'il vit la tour de Gisgoul au loin dans les landes profondes de Sidimote, un sentiment étrange lui parcourut l'estomac, le dos et tout le corps à présent, un sentiment de rage lui fit poussé un long cri houleux. Le disciple de Iop se recula et observa la scène d'un œil intéressé, il ne comprenait pas ce qu'il se passait mais il ne souhaitait en aucun ras raté ce spectacle. Noula tomba sur le sol, les deux genoux en avant, et se m'y à geindre de douleur et à cracher du sang.
Un silence s'installa entre les deux mercenaires, un long silence qui symbolisa une phase d'observation de la part de Theochaos, il regarda Noula longuement et se décida d'approcher de lui afin de comprendre ce qu'il s'était passé. Il lui saisit le bras et tenta de le relever mais le Sadida ne bougeait pas, le regard toujours perdu en direction du sol crasseux et sinistre de la région. Après une seconde tentative qui s'est avérée vaine une nouvelle fois, un petit rire retentissait de la part du Sadida, ce rire discret se transforma rapidement en un rire effrayant remplie de malice et de perversité.
« L'attente fut longue, mais me revoilà, avec une toute nouvelle puissance ! hurla le Sadida devenu étrange et méconnaissable.
- Qui es-tu ? interrogea Theochaos, une main posée sur son couteau en signe de méfiance.
- Présentes-toi d'abord à mon infinie grandeur mécréant, hahahaha, et peut-être que je te répondrais. » C'est à ce moment que la tour de Gisgoul apparut dans le regard obscure du Sadida, un grand sourire marqua ensuite son visage sombre, puis il se mit à courir en direction de l'autel. Le disciple de Iop, surprit par cet affront, le suivit jusqu'à ce lieu.
Ils dévalèrent ensuite les hauts escaliers, traversèrent l'autel des sacrifices, et arrivèrent aux statues qui représentaient très certainement le Seigneur des démons : Rushu. La conversation reprit de plus bel :
« Pourquoi tu me suis espèce de larve ? Je sais que je suis exceptionnel mais je n'apprécie pas trop qu'on me dérange ! s'écria le démon. Après avoir observé les lieux, Theochaos répondit :
- Tu es donc Ghama, ton hôte m'a parlé de toi, quel est ton objectif démon, parles avant que je ne te tranche la gorge. » Mais son interlocuteur l'ignorait totalement, il se contenta de fixer la plus grande des statues et à marmonner ce qui ressemblait à une prière. Le démon reprit la parole sur un ton hautain et terriblement malsain :
« Ô Rushu, seigneur des démons, la mission avance mais l'autre est encore faible, je doute de ses capacités à la réaliser, que devrais-je faire ? »
Le mot mission résonna dans les tympans du Iop, il s'arma rapidement de son couteau et commença à menacer le démon : « Parles, quelle mission ? Donnes moi une raison de ne pas te tuer ici et maintenant ! »
Ghama ria de tout son corps et répliqua sur un ton faussement calme : « Si tu me tues, l'autre meurt ! »
Quelques moments plus tard, des bruits de pas et un mal affreux à la nuque : voilà ce que je ressentais Noula à ce moment précis, il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte qu'il était sur les épaules du disciple de Iop qui ne disait pas un mot. C'est alors qu'il se rendormi, épuisé mentalement et physiquement, que s'était-il passé ? Il n'en savait rien.



Dernière édition par Ghama-Noula le Jeu 5 Aoû 2010 - 4:30, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Dim 13 Juin 2010 - 19:29

Chapitre XII et XIII pas prévue pour le moment, les évènements ne se sont pas produits ingame.


Dernière édition par Ghama-Noula le Mer 4 Aoû 2010 - 14:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
Sierrah
Larve
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 28
Grade : Ex jeune Nedora
Guilde : -
Date d'inscription : 01/11/2008

Personnage
Nom: Mokumshot
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Jeu 1 Juil 2010 - 20:08

J'aime mon Nounou, j'aime beaucoup même !

*rit en se tailladant les bras.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mysterium
Larve
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 21
Grade : Neutre
Guilde : Aucune
Date d'inscription : 23/12/2009

Personnage
Nom: Mysterium
Dieu: Osamodas Osamodas
Cercle de puissance:
82/200  (82/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Mar 6 Juil 2010 - 15:55

Pas mal! Et puis les images sont top! Vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://achives-amakna.forumacitf.com
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Mar 6 Juil 2010 - 16:08

Merci beaucoup à vous deux Smile
Je suis en train de rédiger le chapitre 7, 8 et je vais surement continuer. Je vais faire quelques modifs du 2 car certaines phrases sont mal dites (problème de syntaxe), quant aux illustrations je remercie encore mon frère Unendel (Ghama-Zah sur le forum) qui dessine de mieux en mieux, je vous conseille d'ailleurs de visiter son blog. (Lien disponible tout en haut sous la bannière)
Il se charge d'ailleurs des illustrations en ce moment même pour le chapitre 3 et 4 qui sont, je le rappelle, prévue pour demain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
sombre-desespoire
Prespic
avatar

Nombre de messages : 367
Age : 24
Guilde : endless-friend
Date d'inscription : 22/11/2008

Personnage
Nom: Tark sakuchi
Dieu: Sram Sram
Cercle de puissance:
106/200  (106/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Mar 6 Juil 2010 - 19:28

en tout cas moi j'aime bien ton texte est tres acrocheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://espada-tiem.1fr1.net/forum.htm
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Mer 7 Juil 2010 - 4:38

Chapitre III et IV publié, je suis ouvert à toutes les critiques même les plus négatives du moment qu'elles sont argumentées et bien construites Razz
La suite la semaine prochaine, avec deux chapitres décisifs où vous allez en apprendre énormément sur "l'autre côté" de Noula.
Voilà merci d'avance à tous ceux qui liront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
Guerrier-Baptou
Nedora d'Or
avatar

Nombre de messages : 2847
Grade : 70
Guilde : l'Olympe
Date d'inscription : 22/04/2010

Personnage
Nom: Guerrier-Baptou
Dieu: Feca Feca
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Mer 7 Juil 2010 - 14:34

Et bien je dirais une nouvelle fois: j'adore !
Beau texte qui raconte tes premiers pas dans la maison.
(Belles images de ton frère,... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shengji
Piou
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 20
Grade : Voyageur d'outre monde
Guilde : Nightmare
Date d'inscription : 26/06/2010

Personnage
Nom: Shengji
Dieu: Sacrieur Sacrieur
Cercle de puissance:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Mer 7 Juil 2010 - 15:00

J'ADORE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mysterium
Larve
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 21
Grade : Neutre
Guilde : Aucune
Date d'inscription : 23/12/2009

Personnage
Nom: Mysterium
Dieu: Osamodas Osamodas
Cercle de puissance:
82/200  (82/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Mer 7 Juil 2010 - 17:41

Quand j'ai vu le texte et je me suis dit que je ne le lirais jamais en entier mais dès la première ligne j'ai accroché! Vraiment différent de ce que je vois habituellement sur le forum Off! Très bien, mon chapitre préféré c'est "l'instinct meurtrier" ^^

Courage Noula!
Sincerely

Ombre-Mysterieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://achives-amakna.forumacitf.com
Xantah
Piou
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 37
Grade : Neutre
Date d'inscription : 05/10/2008

Personnage
Nom: Xantah
Dieu: Feca Feca
Cercle de puissance:
0/200  (0/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Jeu 8 Juil 2010 - 21:42

Moi je te comprend ils te saoulent tu les tues!!!
J'ai juste pas compris pourquoi il va chercher les Miliciens, Si non j'ai adoré =) à la semaine prochaine pour la suite. :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Jeu 8 Juil 2010 - 22:18

morgotronI a écrit:
Moi je te comprend ils te saoulent tu les tues!!!
J'ai juste pas compris pourquoi il va chercher les Miliciens, Si non j'ai adoré =) à la semaine prochaine pour la suite. :p

Ce n'est pas Noula qui va cherché les miliciens mais l'inverse : les miliciens viennent et Noula les attendait.
Je pensais que c'était explicite, quelle est la phrase qui te gêne ou l'élément que tu n'as pas bien compris ? si ça se trouve y'a une incohérence.
En tout cas merci à tous, ça donne envie de continuer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
Ghama-Zah
Piou
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Ven 9 Juil 2010 - 3:30

Merci beaucoup pour vos compliments sur l'histoire de Noula et sur mes dessins Very Happy J'aimerai m'y attardait un peu plus mais j'ai d'autres projets en cours sans parler de mon taff irl Very Happy

Continue comme ça frangin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jaxxx-manga.com/
Xantah
Piou
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 37
Grade : Neutre
Date d'inscription : 05/10/2008

Personnage
Nom: Xantah
Dieu: Feca Feca
Cercle de puissance:
0/200  (0/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Ven 9 Juil 2010 - 9:59

En fait ce que j'ai pas compris c'est pourquoi l'alchimiste va chercher des Miliciens, à par l'avoir secoué je vois pas ce que tu as fait de mal ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Ven 9 Juil 2010 - 12:12

Bah disons que l'alchimiste a eu peur et que c'était dans son tempérament.
Parfois faut pas chercher plus loin hehe.
Si tu as d'autres questions n'hésites pas.
Je rappelle que le chapitre 5 et 6 seront publiés mercredi prochain Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
Shengji
Piou
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 20
Grade : Voyageur d'outre monde
Guilde : Nightmare
Date d'inscription : 26/06/2010

Personnage
Nom: Shengji
Dieu: Sacrieur Sacrieur
Cercle de puissance:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Ven 9 Juil 2010 - 19:10

Tu pourrais pas les publier plus tôt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghama-Noula
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 767
Age : 26
Grade : Ancien ancien Nedora
Guilde : Sammar
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
Nom: Ghama-Noula
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Ven 9 Juil 2010 - 19:49

Shengji a écrit:
Tu pourrais pas les publier plus tôt ?

Malheureusement non car d'une part ça me permet de prendre mon temps pour rédiger les chapitres, et d'autre part ça permet à mon frère qui s'occupe des illustrations de s'organiser correctement (il dessines tout un tas de dessins actuellement, et nourrit son blog) afin que ça ne devienne pas un fardeau pour lui, vous comprenez j'espère.
Voilà, et puis cela donne du suspens au background, c'est pas plus mal Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bcl-roleplay.com/
Shengji
Piou
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 20
Grade : Voyageur d'outre monde
Guilde : Nightmare
Date d'inscription : 26/06/2010

Personnage
Nom: Shengji
Dieu: Sacrieur Sacrieur
Cercle de puissance:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Sam 10 Juil 2010 - 12:55

Je comprend...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theochaos Rakle
Ancien Nedora
Ancien Nedora
avatar

Nombre de messages : 1828
Age : 23
Grade : Patriarche de La Famille Rakle
Guilde : -Lithium-
Date d'inscription : 17/10/2009

Personnage
Nom: Theochaos Rakle
Dieu: Iop Iop
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Un destin funeste   Sam 10 Juil 2010 - 14:25

J'attends avec une certaine impatience la suite !
Exelent texte.

_________________
Théochaos Rakle, patriarche de La Famille Rakle



La vertu, comme le corbac, niche dans les ruines. La justice se rend dans la lumière et l'équilibre est établi dans l'ombre.

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un destin funeste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un destin funeste
» Destin funeste (doom) ou Exterminatus
» Le funeste destin du dragon Brill, oracle de Prophecies...
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» Une aube funeste ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque d'Amakna :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: