Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Elle étincelle et frissonne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaliptus
Larve
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 27
Grade : Ex-Nedora
Guilde : Illusion
Date d'inscription : 24/06/2008

Personnage
Nom: Kaliptus
Dieu: Pandawa Pandawa
Cercle de puissance:
197/200  (197/200)

MessageSujet: Elle étincelle et frissonne.   Lun 14 Sep 2009 - 8:50

Elle étincelle et frissonne.
Une trouvaille de plus.

- Non cela ne concerne pas que toi !
- Qui cela concerne dont alors ? Arrête d'en rajouter !
- Ecoutes ne fais pas l'idiot tu sais bien que cela concerne aussi la guilde, et tu vas me régler ce fichu problème.

- Soupir
- Bonne soirée !

L'échange fut violent, tellement violent que Kaliptus en paraissait malade. Le regard qu'elle avait cru discerner dans les yeux de son ami Jim l'inquiétait au plus haut point.
"Mais que faire bordel ?!". A cette exclamation les passants la regardèrent si bizarement qu'elle fut contrainte de s'en excuser. Ce qui était particulièrement ridicule puisqu'Astrub regroupait un nombre incalculable de voleurs, de drogués ou de petites frappes. Ils avaient seulement du la croire saoule. Comme souvent.
Essayant de contrôler ses émotions elle se dirigea d'un pas plus marqué vers le Zaap d'Astrub.
Une fois devant la matière en mouvement elle sembla hésiter, devait-elle s'y engager ? Doute particulièrement ridicule puisqu'il n'y avait strictement rien a craindre, c'était un geste qu'elle faisait depuis des années, que tous faisaient depuis des années.

A pied.
Elle eu l'étrange sentiment qu'une voix lui ordonna de renoncer au Zaap et de se rendre jusqu'à Pandala à pied.
"Pourquoi pas après tout ?" se dit elle.
Avant d'atteindre Pandala il faut quitter Astrub et ses contours, ce que Kaliptus fit assez rapidemment. S'arrêtant ici et là pour liberer quelques Bwaks là où elle voyait des travailleurs drogués engager des monstres.
"C'est si drôle de les faire fuir !".

Le Pont de Pandala s'offrait maintenant a elle comme une fleur au printemps.
Son coeur battait la chamade. Elle ne ressentait pourtant aucune fatigue, peut-être était-ce l'excitation de revoir la construction qui désenclava Pandala ? Elle en doutait.
Elle se mis donc en branle, doucement d'abord pour entendre les battements de son coeur qui ne faiblissaient pas ça.
"Je vais quand même pas mourir ici." s'exclama t-elle. Mais non la sensation, bien qu'apriori de mauvaise augure, semblait douce et envoutante. La guidant inexorablement plus en avant sur les planches du Pont.
Elle accéléra le pas, arrivant au milieu du Pont, elle fit une pause et laissa son regard errer à la surface de l'eau.
Jusqu'à ce qu'elle remarque un objet brillant qui semblait se rapprocher du bord.
Certainement un Kama ou un morceau de métal qu'un aventurier aurait perdu. "Impossible il aurait coulé."
La chose était bientôt à porter de main, une vaguelette permit à Kaliptus de s'en saisir sans effort.
Quoique ce fut -car elle n'aurait pu le dire- elle eu l'étrange sensation qu'il fallait qu'elle l'examine au plus vite.
Ce n'est pas à pied qu'elle rejoignit sa maison, mais à grandes enjambées. Bousculant parfois même quelques Pandules mécontents.

Une fois la porte de sa demeure refermée, le temps se suspendit.


Dernière édition par Kaliptus le Jeu 17 Juin 2010 - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkrollolo.deviantart.com/
Kaliptus
Larve
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 27
Grade : Ex-Nedora
Guilde : Illusion
Date d'inscription : 24/06/2008

Personnage
Nom: Kaliptus
Dieu: Pandawa Pandawa
Cercle de puissance:
197/200  (197/200)

MessageSujet: Re: Elle étincelle et frissonne.   Sam 27 Mar 2010 - 8:44

Le bruit dans le verre.



Secondes ? Minutes ? Heures ? Quoique ce fut elle n'aurait pu le dire.

Quand elle émergea de sa réflexion il faisait jour dehors mais frais bien que très humide comme toujours sur Pandala. Elle constata à l'horloge que lui avait offert Xot qu'il était 9 heures du matin.
Tant mieux de la marche l'attendait. C'est à la Foire du Trool qu'elle devait se rendre pour faire part à son ami Fremer Di Cury, chef du Clan des Sourires, de sa théorie.
Rejoignant au pas de course le Zaap, tout en s'assurant qu'elle n'avait pas oublié sa trouvaille, elle le prit et se retrouva au beau milieu des Plaines Rocheuses, l'air y était sec, il y ferai chaud cet après-midi. Elle regarda à l'Est comme toujours, là où il y a fort longtemps trônait une magistrale forêt. Mais l'heure n'était pas à la contemplation, elle se hâta donc rejoindre la Foire. Une fois dedans elle rejoignit Fleutus Riktus pour l'embrasser puis sauta dans la tente du Clan.
Il y faisait sombre, et sacrément frais. Tant mieux.

-Bonjour Mesdames, Messieurs.
-Bonjour Kaliptus, lui répondit avec un sourire coquin Fremer, cela fait longtemps.
-Trop longtemps même. Elle était gêné, peut-être à cause de ses aventures avec Fremer ou tout simplement de sa longue absence au sein du Clan.
-Qu'est ce qui t'amène ici ?
-J'ai trouvé quelque chose, je souhaiterai te le montrer... En privé.

Il ricana avec ce sourire de requin qu'elle lui connaissait si bien. Ils descendirent au troisième étage, l'étage du chef où seul Bulzor s'était risqué d'entrer sans permission.
Ils s'assirent, puis elle commença à lui raconter le récit de sa trouvaille sans immédiatement lui dévoiler, elle souhaitait sadiquement le faire languir. Mais voyant qu'il était plus intéressé par son décolleté que par l'histoire qu'elle avait à lui raconter elle n'eut d'autre solution que de sortir de sa besace l'objet en question et lui tendit.
Une étoile brilla dans les yeux de Fremer, le silence tomba quelques instants. Elle le rompit.

-Voila ce que j'ai trouvé...
-C'est étrangement froid... Et dur...
-Oui, j'ai d'abord pensé que c'était une sorte de cube de verre, mais non il aurait coulé.
-Puis il ne serait pas si froid, mais bordel c'est sacrément drôle ton histoire... Tu as une idée de ce que cela peut être ?
-Oui, tu te rappel notre dernier voyage sur l'île de Nowel ?
-Celui durant lequel Timao et toi n'ont pas cessé de s'envoyer en l'air à coup de cocktails au frais du Clan ?
-Oui tout à fait, c'est justement là où je voulais en venir. A l'intérieur nous mettons fréquemment des glaçons n'est ce pas ? J'en ai donc déduit que ça ne pouvait être qu'un glaçon...
-Impossible, naturellement impossible !!! Il aurait fondu !!!
Tonna Fremer.
-C'est aussi ce que j'en ai conclu... A moins que les Dieux, ou tout autre grand esprit y soient pour quelque chose...
-Hum... -Il réfléchissait- C'est en effet possible oui.

Il discussion continua jusqu'au crépuscule, avant de passer à table ils se jurèrent de garder précieusement la trouvaille, pressentant qu'un jour ils comprendraient et quelle leur serait fort utile.
Ils mangèrent et burent beaucoup. Il devait être minuit lorsque le repas pris fin et que la nuit commença réellement. Certes tout deux n'étaient plus très jeunes mais par la grâce des Dieux en ce monde les gens restent vigoureux. Ils firent donc l'amour avec fougue une grande partie de la nuit. Tantôt lors de l'acte à la puissance douce elle pensait à Timao qui ne lui avait fait l'amour depuis longtemps, tantôt elle pensait à Fremer mystérieux, secret et si inaccessible. Bientôt ils s'endormirent de bonheur.

Au dehors les quelques Pious apprivoisés commençaient à chanter, le soleil se levait. Il lui fallait partir avant que Fremer se réveille au risque qu'il l'a prenne en otage avec amour pour allonger encore un peu plus leur instant de plaisir.
Elle lui laissa un mot puis repris la route le sourire au lèvre, réjouie d'avoir passé une nuit langoureuse et surtout d'avoir résolu le mystère du glaçon.

A son réveil Fremer baignait dans la joie, il ne pu s'empêcher de repenser à ses formes et à la danse de son bassin à la lecture du petit mot qu'elle avait déposé pour lui.
La prochaine fois évite de les mordre ! Merci pour tout.
Le glaçon sera en sécurité.
A l'aventure.
Kaliptus.



Loin de la fraicheur matinale, de l'autre côté des mers, de ce glaçon dont eux se réjouissaient un peuple entier maugréait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkrollolo.deviantart.com/
Kaliptus
Larve
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 27
Grade : Ex-Nedora
Guilde : Illusion
Date d'inscription : 24/06/2008

Personnage
Nom: Kaliptus
Dieu: Pandawa Pandawa
Cercle de puissance:
197/200  (197/200)

MessageSujet: Re: Elle étincelle et frissonne.   Lun 5 Avr 2010 - 15:44

La fin du Monde.




Eux aussi maugréaient. Il faut dire qu'il était l'heure de la sieste.


-Bon, bon, bon. Un peu de silence s'il vous plait !
Elle criait dans le vide, ils n'arrêtaient pas de gesticuler sur leurs chaises, de jeter des boules de papier sur leur voisin, de s'insulter même... Une colère de Zatoishwan les calmerait. Elle se transforma, tous réalisèrent qu'elle ne rigolait plus.
-Qui veut se bouffer un poing enflammé en pleine face ?
-...
-Bien je vous sens maintenant plus enclin à aborder une partie importante de notre cours sur les zones de notre monde.


Apaisant sa colère elle attaqua le cours sur Madrestam. Leur expliquant notamment que la prison serai leur dernière demeure si ils continuaient à remettre en cause son autorité. Puis enchaînant sur l'architecture, les lieux importants comme la fontaine, ...
Mais le coeur du cours était certainement la partie sur les grandes expéditions. A sa grande surprise les élèves semblaient captivés, elle fut ravie de constater que l'appétit de la découverte vivait toujours dans le coeur des jeunes générations comme il pouvait vivre dans le sien depuis 35 ans maintenant.
Elle eu même droit à quelques questions, souvent sur l'île des Wabbits. Ils n'avaient pas encore attaqué le chapitre sur l'ancien territoire des Lenalds et très peu avaient encore pu poser pied dans les champs de cawottes, les parents préférant de beaucoup dorer comme des Fourbasses au soleil sur l'île de Moon.
Bientôt le Dojo du village de Pandala sonna les 16 heures, en quelques minutes la salle de la bibliothèque se vida, tous pressés de partir jouer en forêt.
Kaliptus s'apprêtait elle aussi à quitter la bibliothèque quand en fermant la porte Likoeur Oldewa la fit sursauter.

-Madame ! Madame !
Elle ferma la porte puis le rejoignit au dehors sur le banc.
-Oui Likoeur ? Tu n'es pas partis jouer avec les autres ?
-Non Madame j'avais une question sur le cours.

Surprise elle tendit l'oreille, elle fut sacrément surprise d'entendre la demande du jeune Pandawa en formation.
-Tu veux savoir ce qu'il y a derrière la grande Mer D'Asse ?
-Oui, ce qu'il y a au bout.
-Hum difficile à dire, ce que l'on peut envisager c'est qu'il y ai des terres encore inconnues loin à l'est. Mais qu'entends tu par bout de la mer ?
-Euh hé bien la Mer se fini non à un moment non ?
-Ah je vois où tu veux en venir, tu veux savoir ce qu'il y a au bout du Monde à l'est ?
-Oui, mon papa m'a dit qu'on risque de tomber si on nage trop trop loin.
-Pas tout à fait, c'est ce que raconte souvent les parents qui croient à la théorie d'un monde plat. D'autres pensent qu'il est rond et donc qu'on ne risque rien... En fait personne n'en sait rien, ce sont des mythes, seules les Dieux en savent quelque chose.
-Et alors selon les gens qui pensent que le Monde est plat il y a quoi après la Mer ?


Elle prit sa respiration, lui expliquer de quoi était fait l'Univers avec un grand "U" relevait de l'exploit. Elle n'entreprit que de lui raconter la légende du Capitaine Croustibat -grand père du Capitaine Igloute célèbre pour ses histoires rocambolesques-.

-La légende raconte que Croustibat, capitaine émérite, eu en 396 l'idée de faire le tour du monde en bateau. Mais après plusieurs mois, le mythe dit qu'il fut confronté à un obstacle qui causa sa perte. La fin du monde.

Ses mots tonnèrent dans l'esprit du jeune Pandawa ses yeux s'écarquillèrent tout à coup, il resta bouche bée.

-Il fut porté disparu en mer fin 396, personne ne le voyant revenir. Mais le mythe n'était pas encore né. Il a fallu attendre 403 pour que se répande la rumeur voulant qu'il fut confronté à la fin du monde. D'où cette rumeur vient-elle ? Personne ne sait vraiment.
Les archives rapportent qu'un jour, un couple batifolant au Sud Est d'Astrub fut surpris par un Kwak de vent. Celui ci vint se poser à bout de force près d'eux, tenant en son bec un mot intacte portant la signature du Capitaine Croustibat.
Interloqué le couple porta le message et le volatile à la commanderie du Port de Madrestam.
Tous là bas authentifièrent l'écriture du capitaine et l'oiseau. Il n'avait pas de doute à avoir c'était bien lui.
-Mais que disait le mot ?!
-J'allais justement y venir... A lecture du mot tous furent terrifiés. Dans ce dernier Croustibat racontait la situation dans laquelle il se trouvait.


Citation :
A mes amis des Mers.
Je prie à l'instant même pour qu'un jour ce message tombe entre vos mains. Jamais vous ne me croirait mais tout ce que je dis ici est vrai.
Je me trouve au bout du Monde, à la fin du Monde. Je tombe, je tombe, oui je tombe dans le vide. La chute d'eau est immense, incomparable à celle de notre monde. Face à moi l'immensité sombre et étoilée de l'Univers. Sous la coque du bateau, le vide et tout en bas une terre. Nous allons nous y écraser à coup sûr si nous ne sommes pas mort submergés avant.
Comment avons nous fait pour arriver là ? Vogué longtemps, puis peu à peu le ciel s'est assombri et nous nous sommes retrouvés là. Le courant était trop fort pour faire demi-tour... Nous foncions dans l'abime qui sera notre tombe.
Je ne sais quoi dire d'autre, ce qui nous arrive laisse tout l'équipage sans voix, nous sommes tous admiratifs de cette découverte. Et nous espérons que vous la partagerez et que vous ne nous pleurez le moins possible.
A l'aventure !

Capitaine Croustibat, du bout du Monde.

-Personne ne sait si c'est vrai... Beaucoup pensent qu'il était devenu fou à cause de la nourriture emportée à bord et qu'il sombra en fait dans une tempête. Mais les marins eux ne doutent pas de sa parole, c'était leur modèle et il le reste encore.

Il continuèrent à discuter quelques dizaines de minutes. L'imagination de Likoeur été rassasiée. Elle prit congé alors que la nuit n'allait pas tarder à tomber. Sur le chemin elle essayait de se convaincre que cette histoire n'était que pure folie...

Mais elle n'y parvenait pas.


Dernière édition par Kaliptus le Jeu 17 Juin 2010 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkrollolo.deviantart.com/
Kaliptus
Larve
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 27
Grade : Ex-Nedora
Guilde : Illusion
Date d'inscription : 24/06/2008

Personnage
Nom: Kaliptus
Dieu: Pandawa Pandawa
Cercle de puissance:
197/200  (197/200)

MessageSujet: Re: Elle étincelle et frissonne.   Jeu 17 Juin 2010 - 13:34

A pas de Milimulou.


Le temps toujours le temps. Il semblait se ralentir depuis quelques mois, comme pris dans la torpeur du crépuscule des Landes.

Déserté, le monde lui avait semblé déserté, jusqu'à ce quelle même le déserte pour se retirer dans son village natal. Ecrire, rédiger des traités à la solde des hautes instances de Pandala, s'occuper des jeunes Pandawas étaient désormais ses seules activités. Elle ne cherchait guère à savoir ce qui se passait au delà du Pont, bien consciente que si quelque chose devait se passer on se dépêcherai de la prévenir.
Ce jour arriva, plus tôt quelle ne l'avait prédit, le 4 Junissidor.

Toc toc.

-Oui, oui, j'arrive. Grommela-t-elle posant sa plume.
Jetant un discret coup d'oeil par la fenêtre elle reconnut l'anguleuse silhouette de son maris Timao.
-Qu'est ce qui t'amène sur Pandala ? Le Temple ?
-Toujours aussi prompte à m'accueillir avec le sourire en ma demeure...
-Je plaisante idiot ! Prends donc un verre, je ne pensais pas que ta mission durerai si longtemps, tu aurai pu me tenir au courant.

Remarque inutile et au combien sotte puisqu'elle savait parfaitement que les Srams n'avaient aucun droit de communication avec leurs proches lorsqu'ils partaient en mission à la solde du Temple.
Ils se servirent donc à boire et Timao commença à lui expliquer l'étrange découverte de John Loque quelque part en Mer Kantil...

Le 5 aux premiers bruissements de Bulbig ils prirent tant bien que mal a route de Madrestam encore sous le coup d'un sommeil agité. A pied, le temps ne leur manquait pas puisque le bateau de John Loque ne levait les voiles qu'à partir de onze heure. Quelle surprise ne les attendait pas à l'embarcadère, tout le monde semblait s'être donné rendez-vous. Cela faisait bien longtemps quelle n'avait pas vu tant de monde. Depuis plusieurs années même. Bien quelle ne sut par quelle magie le bateau, surchargé au possible, parvenait à voguer sur les flots elle était incroyablement excité. L'esprit d'aventure avait reconquis le Monde des Douzes, ils partagaient une infime partie des sentiments que le Capitaine Croustibat avait pu ressentir lors de son dernier voyage. Infime c'est du moins ce quelle croyait, elle savait qu'ils se rendaient sur une île, qui selon les dires de John Loque était incroyablement froide, plus froide encore que l'île de Nowel. Quand bien même, cela n'était pas la fin du monde...

Après plusieurs heures de mer ils mirent pieds à terre, elle resta bouche bée comme statufiée par le froid. Il la tiraillait, elle se jeta au plus vite dans ce qui semblait avoir était autrefois une taverne. Il y faisait tout juste plus chaud, heureusement John Loque transportait du bois, Blackbird entreprit donc de relancer le poêle au métal givré. Tout dans sa tête défilait si vite, elle n'avait jamais connu un tel froid, cette sensation d'être assaillie de toutes parts par les aiguilles de Xelor, c'était affreux.
Après s'être donnée du courage et réchauffée en avalant quelques gorgées d'un cocktail détonant elle se risqua à sortir, c'est alors un champs de bataille qui se présentait à ses yeux, la faune locale donnait du fil à retordre aux plus valeureux combattants. Nephoriel périssait sous les coups de ce que certains appelés un Ouilleur, Aqua-Terre se faisait arracher ses équipements par ce qu'il appela un Gobosteur, ... Dire que dix minutes plus tôt cette île ne devait être qu'un paisible repaire à mystères.
Kaliptus gardait elle son énergie à l'exploration. Elle fit le tour de ce qui semblait être des plaines, dévastées par le froid bien entendu, s'arrêtant souvent pour regarder l'horizon bien trop sombre à l'Ouest. Mais dès qu'elle en détourné le regard la faune l'émerveillait, elle ressemblait par certains aspects aux gardes du village des Brigandins tout en semblant bien plus malicieuse. Quant à la flore, elle était proche de celle d'Otomaï au détail près qu'ici tout était pris par le froid. Les arbres étaient parfaitement conservés, ils avaient du être glacés brutalement, sans avoir même le temps de mourir; ou alors peut-être avaient-ils poussé dans ces conditions extrêmes, il lui faudrait étudier la question. Plus au Nord l'ambiance se faisait plus sombre et plus mystérieuse dans ce qui semblait avoir était une forêt. A l'orée se trouvait un campement, celui d'un certains Dhyas si l'on en croyait le livre qui gisait sur le sol. C'était à coup sûr l'aventurier qu'avait accompagné John Loque avant eux. Elle lu son recueil et le recoupa avec les pages déchiraient qui avaient été trainées un peu partout dans la forêt certainement par les monstres de l'île. A en croire Dhyas quelque chose ou quelqu'un dont la puissante dépasse l'entendement habite l'île. Cette même chose qui a du causer sa perte et qui doit vivre dans la mine gardée pas Hywan Kenoby. Elle savait qu'il lui faudrait y aller, mais pas encore, il était trop tôt. Seul Dhyas qui pourtant semblait futé avait été défait, pour prendre le dessus sur la chose il leur faudra avoir toutes les cartes en mains. Fermant les yeux et respirant l'air froid qui lui brulait le corps elle se laissa aller à ses sensations.
Tout inspirait la désolation sur cette île, le mystère aussi comme ces symboles gravés dans la roche. En observant l'un d'entre eux elle ne fut pas surprise de sentir l'odeur subtile de Timao dans son dos. Il lui glissa un mot.
-Emrub.
Tout prenait alors un sens, la disparition soudaine de Timao au débarquement d'une part. Le Temple, soucieux, l'avait envoyé en mission sur l'île pour éclaircir les mystères qui l'entourait. Mais surtout la signification des symboles. Ils formaient un mot, Emrub, elle se rappelait déjà l'avoir lu dans un vieux grimoire, mais lequel ? Elle chercherai à son retour en Amakna.
Elle poursuit son exploration durant plusieurs heures. Ce qui lui permit d'en savoir un peu plus sur Hywan Kenoby qui semblait parler d'un voleur, un voleur de pépite. Peut-être cette créature qu'à rencontré Dhyas.
La nuit tombant, elle quitta la forêt de peur de subir le même sort que le pauvre explorateur. C'est avec une extrême prudence qu'elle rejoignit la taverne maintenant déserté. Les aventuriers avaient entretenus le feu elle en fut grandement soulagé, son regard se posa sur un grimoire au fond de la pièce, elle ne l'avait pas remarqué lors du débarquement trop obnubilé par le froid quelle était. Il lui permit d'en apprendre plus sur l'île, sa grande richesse souterraine, les conditions de la fermeture de l'exploitation, etc...
Mais deux éléments occupés toutes ses pensées. Dans son registre Gruder Kerbon évoqué un Comte du nom d'Harebourg et une île, l'île de Frigost. Un malaise s'installait en elle. Proche de celui quelle avait ressentit il y a maintenant plus d'un an lors de sa découverte sur le Pont de Pandala.

Elle le pressentait, l'ordre du Monde des Douzes allait être bouleversé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkrollolo.deviantart.com/
Kaliptus
Larve
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 27
Grade : Ex-Nedora
Guilde : Illusion
Date d'inscription : 24/06/2008

Personnage
Nom: Kaliptus
Dieu: Pandawa Pandawa
Cercle de puissance:
197/200  (197/200)

MessageSujet: Re: Elle étincelle et frissonne.   Mer 28 Juil 2010 - 13:00

Le Glaçon.


Et tout avait été bouleversé plus vite qu'elle ne l'avait imaginé.

Un mois auparavant la liaison avec Frigost avait été rétablie, cela lui en avait permis d'en apprendre un peu plus sur le Comte Harebourg, et surtout sur qu'il allait falloir se montrer très valeureux pour l'atteindre. Si toute la Bourgade voulait sa mort il semblait que de mystérieuses puissances mettent tout en oeuvre pour entraver l'avancée des aventuriers.
Malgré cela elle avait bien avancée, elle faisait partie de l'une des premières troupes d'aventuriers -en compagnie des familles d'Angeldeath et d'Eltrain- à atteindre l'Alma. Ben le Ripate leur donnait du fil à retordre, ils n'avaient plus guère le temps de respirer il fallait combattre toujours combattre. Au delà de l'exploration -elle prenait des pages et des pages de notes- c'était une course.
Lorsqu'au soir elle rentrait dormir dans la maison de Frigost de son cher et tendre, qui lui avait été en partie offerte par le Temple Sram, elle était épuisée. Trouvant en général le sommeil dès la première flasque de rhum engloutie -elle s'était quelque peu remise à boire-, sauf un soir, celui du 18 Jouillet. Il n'était que 23 heures mais cela faisait près d'une heure qu'elle oscillait entre assoupissement et lucidité jusqu'à ce quelle entendit l'une des buches de la cheminée se cogner contre l'insert de la cheminée.
Elle se leva le remettre en place. Elle adorait cette authentique cheminée, le Temple avait réalisé l'un de ces rêves en leur offrant la possibilité d'acquérir cette demeure. Le bois remit en plus elle s'assit en tailleur et regarda le feu, quelques minutes plus tard son coeur fut repris de palpitements.
Il ne fallut pas plus d'une demi seconde pour comprendre que c'était une sorte de message, et moins de 5 minutes pour prendre le zaap en direction de Pandala et débouler dans sa demeure originelle. L'humidité la surpris et la lourdeur du climat lui fit presque oublier se pourquoi elle était venue.
-Le glaçon.
Elle s'en saisit et retourna au pas de course sur Frigost. Son coeur ne palpitait plus que très faiblement.
Il lui laissa un total répit une fois réinstallée devant la cheminée. Elle ne savait pas vraiment ce qui l'avait poussé à se rendre jusqu'à Pandala pour chercher la relique. Elle pausa le cube sur le parquet et le fixa, attendit, attendit encore et encore. Puis sombra dans un sommeil agitée.

Elle marchait paisiblement dans une forêt qui ressemblait à celle des Abraknydes en plus arborée. Le contraste entre son allure calme et la nuit qui l'entourait ne pouvait que la surprendre. Elle suivait un chemin invisible entre les arbres. Puis déboucha dans une magnifique clairière. Pourtant sa mâchoire ne se décrocha pas, elle restait impassible.
C'est alors qu'il sortit de la voute sombre que formait les arbres à l'autre bout de la clairière. Le Cerf, L'Esprit du Monde venait majestueusement à elle. Elle ne n'en avait jamais entendu parler mais elle était pleinement consciente de ce qu'il était. Les contours de sa vision devinrent flous. Il avança encore, ils se trouvait maintenant face à face, yeux dans les yeux. Elle se courba, il baisse la tête.


Bom

Le bruit de la buche tapant l'insert la tira de son rêve. Elle se rendit compte que le glaçon avait fondu. La flaque, dernière preuve de son existence tangible, ne séchait pas, elle prenait peu à peu la forme du Monde des Douzes, elle n'en revenait pas. Puis la vit se contracter autour d'un point, qui semblait être l'Est de la Plaine de Cania pour finalement disparaître du parquet, mais pas de son esprit. Cette scène, ce rêve était désormais encré en elle, elle se laissait désormais quelques jours pour se mettre en route cela suffirait pour faire ses adieux. Persuadée que jamais elle ne reviendrait de l'aventure qui l'attendait. Peu à peu elle sombra dans un sommeil profond.

Elle n'en sortit qu'un jour plus tard, une vraie cure de sommeil pour elle qui dormait si peu en ce moment.
La première chose à quoi elle s'attela fut de rédiger une lettre d'adieux. Remerciant tous les gens qu'elle avait côtoyé et qui avaient rendu son aventure dans le Monde des Douzes plus douce. Figuraient dans cette liste un nombre incalculable d'amis, notamment tous ses paires Illusionnistes évidemment mais aussi tous ses frères Deii et bien sûr le bon vieux Shek.
Elle n'oublia pas de remercier ses ennemis qui avaient pimentés son aventure du voleur Lesdisciplesdesatan aux membres de la Firme en passant par ceux d'Explosif et plus récemment les fiers Eldunari sans oublier le vide et disparu Wawaa.
Une fois la lettre signée elle demanda à Timao d'en faire faire des copies par les Nedoras qui la distribuerai aux destinataires.
Elle lui fit ses adieux par un simple baisé et lui demanda d'informer Fremer Di Curry de sa décision ainsi que d'expliquer aux Illusionnistes que le temps était venu pour elle.

Après une dernière étreinte avec l'homme de sa vie elle se retourna puis se mis en marche.
Sans jamais se retourner.

[Hrp : Pour tout comprendre : http://illusion-songe.forumactif.org/plume-de-corbac-et-encre-de-kralamoure-f15/aventure-en-foret-disparue-t674.htm
RP fini à jamais donc, merci aux Nedoras pour les moments passés ensemble. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkrollolo.deviantart.com/
 
Elle étincelle et frissonne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La perfection existe-t-elle ?
» Une guilde de ce genre existe-t-elle déjà ?
» La Roue de l'Hydre... Attention : Elle tourne!
» L'atomiswave vaut-elle le coup?
» rhino taille réelle ( ils sont tarés ces britishs )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque d'Amakna :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: