Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
CalendrierFAQAccueilRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

 

 Une étoile dans le firmament...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
   Hey-Twal   

Hey-Twal
Nombre de messages : 3
Age : 109
Date d'inscription : 20/06/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Hey-Twal
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Une étoile dans le firmament... Empty
MessageSujet: Une étoile dans le firmament...   Une étoile dans le firmament... EmptyVen 26 Juin 2009 - 15:18

Une étoile dans le firmament..



Prologue : Le monde s’était arrêté de tourner…


Elle sentait la sueur et la pression d’un corps étranger sur elle. Le dégout semblait prendre possession de son corps. Mais elle était attachée, à la fois à sa faiblesse physique et au pauvre lit de bambou de sa hutte. Pendant que le pillard grognait de satisfaction, Hey-Twal pleurait en silence. Son corps ne lui appartenait plus, il était souillé, souillé par la force que ce pillard dégageait.


Twal tremblait de plus en plus… mais le pillard ne s’en occupait pas. Pour lui seul son plaisir, égoïste et putride comptait.
Une main se posa sur son épaule, c’était toujours la même… cette main qui avait touchée tout son corps pendant un temps qui lui avait semblé une éternité. La main la détacha et la poussa dans un coin de la hutte. Twal n’osait même pas lever les yeux, elle n’osait plus rien de toute façon… elle n’osait plus être elle-même et exister. C’était une loque, un souvenir de la fringante Pandalette qu’elle avait été. Celle qui refusait les prétendants à tour de bras, regardait tout le monde de haut, du haut de ses chaussures spéciales à talons, unique dans tout le village.

La porte de la hutte se ferma avec un bruit sec, quelques minutes après… les flammes commençaient à envahir le peu d’espace qu’elle couvrait. Twal fut prise d’un instinct animal, elle maniait le feu avec ses mains et son souffle… Les flammes couraient sur le sol du village… Tandis que les corps calcinés des pillards se disloquaient au fur et à mesure devant la majesté, la puissance de cet élément qui coupait le fil de la vie aussi surement qu’une lame. Mais sa faiblesse revint rapidement, la jeune pandalette se sentait encore plus souillée, encore plus car elle avait dû utiliser son pouvoir et c’était une chose qu’elle s’était promise de ne jamais faire. Normalement elle aurait dû vaincre les affreux personnages avec son corps plutôt athlétique et ne jamais se laisser toucher. Mais la peur… la peur… Twal sut que plus jamais elle ne toucherait quelqu’un. Le contact avec une autre personne lui ferait horreur désormais, car tout le monde était coupable de ce qui lui était arrivé, personne n’avait rien fait. Les dieux existaient, ils n’avaient pas empêché cet acte atroce non consenti.

Les paupières de Twal se fermèrent rapidement, elle ne savait plus où elle était et une brume embrouillait son pauvre cerveau. Dans ses rêves elle repensait à ces entremêlements de chair… et de dégout mutuel.


Le monde ne pouvait plus être que souffrance et peur désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Hey-Twal   

Hey-Twal
Nombre de messages : 3
Age : 109
Date d'inscription : 20/06/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Hey-Twal
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Une étoile dans le firmament... Empty
MessageSujet: Re: Une étoile dans le firmament...   Une étoile dans le firmament... EmptyMer 8 Juil 2009 - 16:39

Chapitre 1 : La découverte de l’errance

Elle titubait, les bruits inégaux de ses pas résonnaient dans la clairière. Twal avançait, on ne savait pas comment. Et à chaque fois que son pied droit heurtait le sol une flamme embrasait légèrement l’herbe. Twal souffrait pour toutes les personnes qu’elle avait tuées, elle savait pertinemment qu’elle avait achevé des personnes de son village mais elle ne pouvait pas en être sûre. Sûre de rien, ignorante de tout, voilà comment elle était, voilà l’apparence qu’elle donnait au pandikaze qui la regardait. Un bruit de sabre, se fit entendre… le pandikaze fonçait sur Twal. La flamme noire du désespoir, la colère du parvenu. Voilà tout ce qui se mêla dans le feu qui dévorait le pandikaze. L’action n’avait durée qu’un e infime seconde. La fatigue hantait la jeune pandalette. Elle s’effondra sans en avoir conscience au pied d’un grand arbre, sans doute un bambou.

Le soleil se levait, Twal aussi. Elle continuait à tourner en rond dans la clairière sans savoir quoi faire. Elle ne pouvait pas retourner dans les ruines de son village, elle n’en aurait pas la force.

Quand elle était petite elle avait entendu parler d’un continent à l’ouest de Pandala, mais pour y aller il lui faudrait plusieurs jours de marche et elle ne tiendrait pas le coup. L’air de la forêt commençait à lui vicier les poumons, elle suffoquait. Ses pieds partirent dans la direction du continent. Son manque de volonté flagrant était perceptible par tous les monstres. Ils firent tous la même erreur, foncer sur elle et mourir dans des flammes, carbonisés. Twal continuait d’avancer, imperturbable, dans une espèce de léthargie. Cette léthargie la protégeait du monde extérieur, comme ses ancêtres, les Pandawastas qui parvenaient à entrer dans une méditation, qui les amenaient dans un sommeil intérieur profond.

Il se dressait devant Twal, le pont… le pont… Le pont fait uniquement pour empêcher les Pandawas non-autorisés de sortir de leur île. C’était triste que le gouvernement en soit arrivé là. Une flamme intérieure commença à consumer Twal. C’était trop bête, avoir fait tout ça pour échouer ici. Devant ce pont. Il y avait bien trop de gardes, pour penser passer normalement, discrètement ou en les tuant. Le regard de Twal s’égarait partout… Elle ne pouvait rien faire, l’organisation des gardes sur le pont était parfaite, pas d’angle mort où passer discrètement, rien ne permettait de passer sous le pont, aucune poutre ne dépassait. Il n’y avait aucun bruit à part le doux clapotis de l’eau… l’eau…

La nuit tomba brusquement, tout comme le corps leste de Twal dans l’eau. Son corps était submergé par les flots, malgré sa maigre maitrise de la nage elle avait une certaine prestance, ballotée par la plus grande puissance du monde. La bouche de la pandalette commença à se remplir d’eau, Twal éternua puis la recracha. Il fallait qu’elle y arrive… il y avait encore beaucoup de mètres à nager. Beaucoup trop probablement. Le bruit de son corps se débattant n’échappa pas à l’oreille affutée d’un garde. Il regarda en direction de l’eau… et sortit son arc. Il décocha rapidement une flèche ralentissante qui se perdit dans l’océan.

Une bouteille enflammé surgit de nulle-part et le frappa en pleine tête. Twal ne put que le contempler bruler et tomber. Avec délicatesse elle se hissa sur la grande perche de bambou qui servait à maintenir le pont. De là elle monta rapidement sur ce qui allait l’amener dans le continent.



Twal courait… courait… encore et encore jusqu’au bout du pont. Elle ne sentait plus son corps, qui agissait à sa place, comme si il voulait se défendre lui des gardes qui la pourchassaient. Sa tête devint lourde, trop lourde pour qu’elle reste debout. Un poing enflammé et le dernier garde en face d’elle fut calciné. Mais il en restait toujours une dizaine derrière elle qui n’attendaient que ça, qu’elle tombe de fatigue.

Twal posa le pied sur l’herbe du continent, il fallait maintenant qu’elle trouve un endroit où dormir. Un rocher bouchait une entrée à sa droite, elle y courut en échappant aux regards de ses poursuivants, poussa le rocher, entra dans ce qui lui semblait être un tunnel et le reboucha. En quelques secondes elle arriva sur une plage, ou le sable était fin et chaud… La fatigue la reprit et , sous un arbre au feuillage rouge, Twal s’endormit.



Quelques minutes plus tard des pas se rapprochaient du lieu où elle était. Une voix s’exclama « elle est là la fuyarde ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Mikazuky   

Mikazuky
Nombre de messages : 17
Age : 25
Date d'inscription : 08/06/2009

Mercenaire
Nombre de contrats: Mikazuky
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Une étoile dans le firmament... Empty
MessageSujet: Re: Une étoile dans le firmament...   Une étoile dans le firmament... EmptyJeu 9 Juil 2009 - 19:59

J'aime bien le début, c'est juste dommage de ne pas pouvoir tout lire en une seule fois, je veux la suite help .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Contenu sponsorisé   


Une étoile dans le firmament... Empty
MessageSujet: Re: Une étoile dans le firmament...   Une étoile dans le firmament... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une étoile dans le firmament...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une étoile dans le firmament...
» Devenir Receleur dans les RR, possible ?
» Les Targaryen dans le JCE
» La cabale de l'étoile noire
» Dans le port d'Amsterdam ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque Nedora :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: