Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MiniLucario ou l'histoire d'un archer naturel...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MiniLucario
Piou
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 23
Guilde : --Born To Be Wild--
Date d'inscription : 25/08/2008

Personnage
Nom: MiniLucario
Dieu: Crâ Crâ
Cercle de puissance:
166/200  (166/200)

MessageSujet: MiniLucario ou l'histoire d'un archer naturel...   Mar 24 Fév 2009 - 0:20


Découvrez Tri Yann!



MiniLucario, du plus lointain de mes souvenirs j'ai toujours eu cette particule "Mini" devant mon prénom.
A onze ans, je n'étais pas plus grand que les disciples Xélors de ma classe, à la différence de mes deux frères jumeaux agés de douze ans, tout deux disciples Iop, ils étaient admirés de tous, et se démarquaient de par leurs tailles et leur force.



Un jour, nous nous entraînions dans la montagne des Koalaks, un disciple Eniripsa bizarre suivi de quatres jolies disciples Sadida s'approchèrent, le premier dit que notre talent les avait impressionés, et que sa propre puissance lui permettait de nous accorder un voeu chacun. Mes frères choisirent tout deux d'avoir l'épée la plus puissante jamais forgée, à cette époque, ma relative solitude m'avait rendu très mature pour mon âge, je lui ai donc répondu que ma vie était parfaite comme cela et que je n'avais besoin de rien, il fronça les sourcils et me fit un compliment sur ma maturité avant de s'éloigner en direction d'une haute tour laissant tombée derrière lui deux magnifiques épées.
Mes frères voulant tout de suite les essayer se dirigèrent vers un koalak monté sur une dragodinde quand une douzaine de bandits s'interposèrent entre le monstre et mon frère, et réclamèrent tout nos biens et bourses. Aprés un combat acharné nous en laissions deux filer, plus par fatigue que par pitié.Certainement notre plus grande erreur.



Le lendemain je partais trés tôt le matin chasser le sanglier et l'abraknyde, en entonnant ce petit chant: "J'entends le meulou, le lenald et le prespic", aprés une journée de chasse peu fructueuse, sur la route menant chez moi, j'entendis des éclats de voix, à leurs timbres je reconnus mes frères, et je comprenais qu'ils se disputaient à propos de la puissance de leurs épées.
Mais je vis deux ombres traverser les buissons, pris de panique, j'encochais deux flèches et tirais vers elles, c'était le signal qu'elles attendaient, on entendit un sifflement suivre celui de mon tir, mais ces flèches là étaient tirées en direction de mes frères... Ils hurlèrent de douleur, et croyant que c'était moi qui les avait blessé, ils foncèrent sur moi sans prendre garde au fil qui venait d'être tendu sur la route, ils s'étalèrent de tout leur long, et deux flèches partirent des buissons pour venir se ficher dans leurs coeurs respectifs.



A cette vision horrible, je me mis à courir entre les arbres quand j'entendis un phrase, une seule mais elle me glaça jusqu'au sang, "Je les détrousse, occupe toi du nain, on ira dire bonjour à ses parents après...". Mon coeur se mit à battre à la chamade et, poussé par je ne sais quelle force surhumaine, je grimpais en haut d'un arbre. Une fois perché sur ma branche, je me camouflais derrière un rideau de feuilles denses, j'encochais une flèche, prêt à tirer sur le premier venu.
J'entendis soudain un bruit de pas, j'essayer de me calmer et d'arrêter de trembler pour faire mouche du premier coup, je n'avais pas le droit à l'erreur. Soudain, à la lumière du soleil couchant je vis apparaître clairement l'un de mes deux adversaires, à mon grand ettonement, il s'agissait d'un disciple Eniripsa, et il tenait un arc dans ses mains, aucun doute, c'était un des meurtriers. Je ne réflichissais plus, un sifflement se fit entendre puis un cris de douleur. Je l'avais touché en pleine épaule, mais j'avais oublié un point très important, il pouvait se soigner lui même, il tira d'un coup sec sur la flèche, posa la paume de sa main sur la blessure et quand il la retira quelques secondes plus tard son épaule était intacte...



Il regarda vers la cîme de l'arbre et eût un sourire malveillant, il sortit une torche de son sac, l'alluma grâce à une petite boule de feu, la lança sur un tas de brindilles en déclarant " Tes parents subiront le même sort et cela par ta faute, si tu avais accepté le cadeau de Skeunk, le plus grand bandit des disciples Eniripsa, tu serais mort avec tes frères et nous n'en serions pas ici... Adieu!", il partit en courant vers la maison de mes parents alors que le feu et le vent commençaient déjà à faire des ravages, le second ne faisait qu'augmenter la fureur du premier.
Les flammes léchaient déjà l'écorce des arbres alentours, j'étais tétanisé de peur pour mes parents, ils allaient mourir par ma faute, je devais les sauver... Je sortis une corde de mon sac et l'attachait à l'empennage d'une flèche que je tirais dans un arbre sur le bord de la falaise qui s'étendait au dessus de moi, un bruit sourd m'indiqua que j'avais atteint mon coup...




Je me hissais avec difficulté sur la corde que j'avais attaché à la branche la plus solide de l'arbre sur lequel j'étais perché, quand j'entendis une série de craquement peu en dessous de moi, rongé aux trois quarts par les flammes l'arbre gémissait et soudain il tomba à terre, rien ne me retenant plus je fus rapproché à une vitesse folle de la falaise dans laquelle je me heurtais violement, ainsi s'ensuivit une ascension d'une dizaine de mètres, les dix mètres les plus long de ma vie, en arrivant en haut je détachais précipitamment la flèche de l'arbre quand je vis un éclat rouge flamboyant traverser la ciel, je me retournais pour me figer devant la colonne de feu qui s'élevait dans les airs à l'emplacement même de mes souvenirs, de mes parents, de ma maison.... Je tombais à genoux en pleurant devant ce spectacle.



Apres plusieurs années, peut-être trois, à avoir erré seul dans la forêt j'ai grandi, énormement grandi même, je me demande si en réalité le fait que mes deux frères m'écrasaient émotionellement n'était pas à l'origine de mon manque de croissance mais qui sait... Mais un désir de vengeance m'anime....



HRP/Ce n'est que la premiere "partie" les autres suivront bientôt/HRP


Dernière édition par MiniLucario le Mer 25 Fév 2009 - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zem
Maître Corbac
avatar

Nombre de messages : 1325
Age : 24
Grade : Hex-Mercenaire
Guilde : Les Vieux
Date d'inscription : 26/08/2008

Personnage
Nom: Lucia Zem
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: MiniLucario ou l'histoire d'un archer naturel...   Mar 24 Fév 2009 - 10:39

/HRP Première partie très belle mais aussi très triste, j'ai hate de lire la suite (J'adore la musique geek ) /HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thesummenstimes.bbfr.net/forum.htm
Invocations
Dragon Cochon
avatar

Nombre de messages : 983
Age : 20
Guilde : Disparue
Date d'inscription : 05/08/2008

Personnage
Nom: Invocations
Dieu: Osamodas Osamodas
Cercle de puissance:
90/200  (90/200)

MessageSujet: Re: MiniLucario ou l'histoire d'un archer naturel...   Mar 24 Fév 2009 - 17:26

J'lis pas toutes les histoires, mais celle là, j'ai commencé à la lire je ne sait pas pourquoi. J'suis resté, là, en train de lire, sans laisser passer une seule ligne, avec une seule idée en tête : lire la suite !
J'adore ce genre d'histoire, continu comme ça ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MiniLucario ou l'histoire d'un archer naturel...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MiniLucario ou l'histoire d'un archer naturel...
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque d'Amakna :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: