Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les limites de la magie médicinale...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
-Sokaii-
Piou
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 23
Guilde : Tech'now poufs
Date d'inscription : 05/12/2008

Personnage
Nom: Sokaii
Dieu: Eniripsa Eniripsa
Cercle de puissance:
59/200  (59/200)

MessageSujet: Les limites de la magie médicinale...   Dim 7 Déc 2008 - 19:03

Un nouveau but





Les cris de mon frère résonnent dans tous Amakna, il ne cesse de ce blesser, j’ai l’impression qu’il s’en donne a cœur joie depuis la découverte de ma capacité a soigné les blessures, cet imbécile n’est bon qu’a taper contre des épouvantails, mais dès que son adversaire est dans la capacité de contre attaquer, cette « brute » de Iop vient s’en référait a moi pour alléger sa douleur.

D’un autre côté cela me permet de m’exercer, mais ces blessures sont limitées, sa lâcheté lui évite des confrontation contre une puissance trop supérieure a la sienne…

Nous sommes le 4 Novamaire 628, ou le 5 je ne sais plus…

Voilà quelques mois que j’ai découvert mon talent de soigneur, ma première réaction fut la déception, je me voyais plutôt en grand guerrier terrassant les pires créatures du monde des douze, avec le recul je me rend compte que finalement c’est pas plus mal comme sa, une vie tranquille a soignés des blessures en échange d’une récompense, sans le côté héroïque mais c’est sûrement pas fait pour moi.

Depuis quelques semaines j’exerce ma magie sur champs de bataille causé par l’aurore pourpre, une étendue de cadavre, on y trouve tous types de blessure et on y récupère même quelques objet avec plus ou moins de valeur.

Mais avec la mort de notre père, une question revenait sans cesse dans ma tête, mes talents ce limités a effacer les blessures physique de tous être encor en vie, mais les talents offerts par la déesse permettaient de faire renaître la vie dans un corps sans âme…






Recherches approfondies





Pour commencer, il me fallait d’abord me renseigner, peut être des recherches avait déjà étais effectuer, ou même peut être que le mystère étais déjà résolût…

Rien de tel que les rangées de manuscrits et autres parchemins de la bibliothèque d’Amakna pour trouver mon bonheur, « les limites de la magie médicinale », cet exemplaire me paraît convenir parfaitement a mes recherches, j’ouvrit le livre, une épaisse fumée de poussière s’en dégageas, le vieux livre n’avait sans doute pas servit depuis des années…

[…] après quelques heures de lecture de l’épais manuscrits, un petit bilan s’imposait.

Il semble que des recherches est étais mené sur ce qu’ils appellent, « sorts de sacrifice », mais apparemment rien de très concrets, ces sort consistant a donné une partie de sa vie a une personne dans un état critique, cela allant d’un simple épuisement au dons total de son âme.

Je jeta un coup d’œil par la fenêtre, le soleil ce couchait déjà, il étais temps de rentrer au près de mes frères…




Rencontre de la source









Suite a de nombreuse recherche sur le sujet, je m’étais aperçut d’un détail fort intéressant, le nom de l’auteur de tous les livres concernant les limites de la magie médicinale étais les mêmes, « Teldar Celeon », je me lancer alors a la recherche de cet homme.

Un certain nombre d’information, notamment l’adresse du domicile de l’auteurs étais inscrit sur une page, a la fin du manuscrit, je déchirer la page et me mettait en route.

Il habiter reclus dans les basse montagne Amaknéenes, drôle de lieu pour y vivre…

[…] J’arriver enfin la bas, la porte étais entre ouverte, il y avait eu effraction, aucun doute possible, c’étais loin d’être un travaille de connaisseur, la porte pourtant importante avait étais ouverte a l’aide d’armes.

J’entras avec discrétion, espérons que les visiteurs ne soient pas encor la…

Le maison étais complètement saccager, aucune trace de l’auteur ni de ses ravisseurs.

Dans un coins j’aperçus un coffre, il n’avait pas l’air d’avoir étais forcé, il n’étais pas non plus fermer a clef, je l’ouvrit…un vieux cahier, « journal intime »…

Parfait, voilà qui m’en apprendra beaucoup.






Récit d’une vie mouvementée











Je sautais tous les passage de sa vie sans importance pour arriver a l’essentiel…

« 12 Juinssidor 625, Mes recherches avances, j’en apprend de plus en plus sur les sorts de sacrifice, je met toute mes découvertes a l’écrit sur des manuscrits que j’ai baptiser les limites de la magie médicinale…



05 Jouillet 625, Mes livres aussi, mais j’ai l’impression perpétuelle d’être observer, espionner…j’ai décider de m’installer dans les montagnes d’Amakna pour ma sécurité…



27 Jouillet 625, Mon sentiment d’insécurité ne cesse de ce renforcée, des homme me suivent sans cesse, j’ai entreposer mes livres a la bibliothèque d’Amakna, ils y seront en sécurité…





01 Septange 625, La fin est proche, j’ai découvert que Bonta et Brakmar, les deux citées rivales en veulent a mes découvertes avec des ambitions militaires, imaginée la puissance qu’ils pourrait atteindre si chaque soldat pourrait être ressuscité, il seront bientôt la…»








Dangereuse ambitions







Ils s’averrait dangereux de continuer mes recherches, l’implication dans deux cité me laisser indifférent du fait que j’étais totalement neutre sans ce conflit, mais il me manquer des ouvrage de Teldar Celeon, il me fallait les trouver, cela pouvais mettre ma vie en péril…tant pis, il fallait que j’en sache plus.

Il étais dit que tous les ouvrages étais entreposer a la bibliothèque d’Amakna, on les aurait volés ?

Il m’en apprendraient plus sur les sort sacrificiels, mais un question demeuré, la réussite des sort de sacrifices pour ressuscité un mort n’avais jamais étais prouvée, très peu ou peut être pas du tous de mage possédaient la puissance nécessaire, mais pouvait on rendre la vie sans en payer de la notre….les recherches avenir me prouvèrent que non, cela relève de pouvoir divin, et peut être même qu’en faisant dons de sa propre vie relevé aussi de pouvoir divin.

Quoi qu’il en soit, il me fallait trouver les livre manquant, il m’en manquait deux…les deux dernier, le tome quatre et le cinq.

Mais comment les retrouver…

Soudain, je me rappela d’un détail figurant sur les livre qui avait attirait mon attention…

Sur le dos de chaque livre, une phrase différente étais inscrite :



Tome 1 : « Au centre des quatre éléments »



Tome 2 : « Ou les livre son rois »



Tome 3 : « La vérité tu trouvera »



[…] Après de longue heures de réflexion, la solution a l’énigme me vint enfin, au centre

des quatre élément, Pandala bien sur, au milieu de Pandala terre, eau, air et feu.

Où les livre sont rois…la bibliothèque !

La vérité tu trouvera, c’est l bas qu’il a cacher les deux dernier livres !




La dernière pièce









« C’est tout ! tous sa pour sa ! »

Je venais de découvrir la conclusion de ces recherches, pour faire bref, il est devenue fou est a tenter la médecine sacrificielle sur des cadavres, résultat…aucun, il perdu son bras droit, et il est finalement mort de sa deuxième tentative, ce que rechercher ceux qui sont rentrer dans sa maison étais certainement les deux dernier livres qui sont maintenant en ma possession…

Je ne risque pas grand chose tans que personne ne l’apprendra.



[…]

Aujourd’hui encor je continu ma progression dans l’art des soins, dans le but un jour peut être de découvrir, l’art de la résurrection
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les limites de la magie médicinale...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les limites de la magie médicinale...
» Strategia Imperialis (personnages et magie)
» Solitary Sojourn ou la magie du bleu
» Questions sur les mains limites / scores...
» Domaine de magie pour les slanns

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque d'Amakna :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: