Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grimoire : Les Tourmenteurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Mara-anni
Nedora d'Or
avatar

Nombre de messages : 2901
Age : 31
Grade : Ancienne Nédora
Guilde : L'âme-de-Stradi
Date d'inscription : 06/04/2008

Personnage
Nom: Mara-anni
Dieu: Eniripsa Eniripsa
Cercle de puissance:
159/200  (159/200)

MessageSujet: Grimoire : Les Tourmenteurs   Mer 12 Nov 2008 - 18:47

Les Tourmenteurs

De tous les guerriers du roi, l'un d'entre eux dépassait tous les autres, et de loin ! Issering était son nom. C'est toujours aux meilleurs qu'on confie les missions les plus dangereuses. Celle qu'Issering vécut ce jour-là, et que je vais vous conter, changea sa vie.

Le Comte Saverne est réputé et craint pour commettre le même crime chaque nuits : il se rendait au village et, sans motif apparent, enlevait une femme pour la garder dans sa demeure bien gardée. C'est ce Comte que notre vaillant Issering devait trouver et attraper pour le mettre aux fers. Issering était aussi fort que malin et lorsqu'il trouva le Comte une nuit au village, il ne le captura pas. Car s'il se contentait de le suivre, Issering pourrait connaître la cachette du Comte et délivrer les captives -si elles étaient toutefois encore en vie- et ainsi sa bravoure lui permettrait de monter en grade.
Après près d'une heure de filature, le Comte finit par arriver devant l'antre. C'est que le soldat décida de se montrer. Il le battait et repartait avec les femmes, un plan parfait et simple. Mais bientôt, il comprit pourquoi le Comte était si redouté: c'était, en plus d'un criminel, un bretteur hors-pair ! C'est donc au terme d'un combat des plus éprouvants que le soldat eut raison de Saverne.

Hélas, sa mission n'était pas remplie. Il devait le capturer, mais le Comte avait décidé qu'il s'agirait d'un duel à mort. Il laissa donc le cadavre sur le chemin et partit explorer la cachette du criminel. Il délivra les femmes encore en vie et fit une découverte. La découverte qui allait changer sa vie. Le Comte Saverne avait cinq fils. Des enfants au regard farouche et, fait étrange, qui paraissaient tous parfaitement identiques. Seule marque de distinction: chacun arborait un tatouage différent sur la nuque. Pour les quatre premiers, ils représentaient les quatre éléments primordiaux. Quant au cinquième, son tatouage fait d'une encre plus noire que le noir, donnait une impression poisseuse d'étouffement et de malaise. Nul doute, il représentait les ténèbres. Pour des raisons inconnues, Issering décida de les ramener avec lui. Dans le même temps, il les nomma tous les cinq: Flamme, Goutte, Feuille, Nuage, et Ténèbres.

C'est ainsi que le soldat le plus fort de la garnison se retrouva à élever, avec sa femme et son seul fils Babalu, cinq autres enfants. Il les entraîna au combat, les fit devenir forts, dans l'espoir qu'un jour, l'un d'entre eux prenne sa place. Les années passèrent et ils devinrent petit à petit des adversaires redoutables pour leur âge. C'est dans ces conditions qu'ils voulurent s'inscrire au championnat de la Milice, un tournoi qui faisait s'affronter les participants et dont un seul sortait vainqueur. Afin de les aider dans leurs combats, Issering confia à chacun de ses fils une arme à leur image. Des armes qui sont maintenant connues dans tout le Monde des Douze pour leur puissance et leurs étranges pouvoirs : les Tourmenteurs.

Avec les Tourmenteurs, les cinq frères eurent raisons d'un grand nombre des participants et, bientôt, il furent confrontés aux meilleurs. Trois guerriers redoutables et parmi eux, celui qui avait vaincu Issering, l'ancien champion du tournoi de son époque. Les cinq frères ne faisaient pas le poids face à eux. Très vite, Feuille et Goutte tombèrent. Les trois autres se battaient comme des forcenés, mais les guerriers les dominaient. Flamme et Nuage tombèrent à leur tour.

Ténèbres, lui, tenait bon. Sa puissance magique n'étant pas arrivée à maturité en lui, il se battait vaillamment, donnant du pied et du poing, virevoltant entre   les assaillants, véritable feu follet, insaisissable. Mais cette mascarade ne pouvait pas durer et Ténèbres fut bientôt submergé, à bout de souffle. Mais c'est alors que tout semblait perdu pour le sixième fils d'Issering, que vint la magie. Elle s'engouffra en lui, se concentra en un point précis. Un point que Ténèbres attendait avec impatience: son arme. Dernier espoir pour remporter le championnat, Ténèbres dégaina son Tourmenteur et fit feu.

Tout est né du chaos et des ténèbres, et tout y retournera. Cet adage est peut-être la réponse à ce qui se produisit ensuite. Car ce n'est pas exactement la magie  des ténèbres qui sortit du Tourmenteur mais une combinaison du feu, de l'eau, de la terre et de l'air ! Une puissance dévastatrice et irrésistible. Les trois guerriers tombèrent.
Pour ne plus se relever.

Tuer est interdit lors de ce genre de compétition. Les organisateurs du tournoi refusèrent de lui remettre la récompense et envisagèrent même la sanction. Fou de rage, Ténèbres arma son Tourmenteur et s'en prit au public. La puissance de l'arme le dépassait, et il fallut un bon nombre de soldats pour le mettre hors combat. Furieux, le roi le condamna à l'enfermement à vie, sans possibilité de recevoir de la visite ou d'adoucir sa peine.

Les années passèrent tandis que Ténèbres croupissait en prison. Sa rancœur fermentait, allant du roi à la milice, de la milice à son père adoptif qui n'avait rien fait pour l'aider. Une rancœur qui enflait derrière les barreaux, se muant en désir de vengeance, prêt à exploser.
Et ce qui devait arriver arriva. Flamme, Goutte, Feuille et Nuage mirent tous leurs talents pour délivrer Ténèbres, et ils y parvinrent !
Ténèbres explosa alors. Dans sa rage meurtrière, il rendit une petite visite à son père et s'employa à l'anéantir. Le vaillant soldat était fort mais rouillé par l'âge, et lorsque les cinq se mirent dessus, il ne résista pas longtemps...
Alors qu'il mourait, étalé sur le sol de sa pièce à vivre, Issering regardait les cinq armes de destruction qu'il avait créé partir dans la nuit.


Écrit par Balbos (réécrit par Sogrol)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Grimoire : Les Tourmenteurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tourmenteurs et Héllions, la forces des bas fonds.
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III
» Un très vieux grimoire (Background d'Aeris)
» Grimoire 3, INSA Toulouse, 7&8 Mars 2009
» [JDR] Grimoire Livre 6 (19 et 20 Mai 2012) - INSA Toulouse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque Nedora :: Histoires, Livres et Légendes du Monde des XII :: Récits et légendes du Monde-
Sauter vers: