Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
CalendrierFAQAccueilRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

 

 Chroniques d'une âme folle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
   Rowan-Kathobi   

Rowan-Kathobi
Nombre de messages : 283
Guilde : sgf
Age : 27
Date d'inscription : 18/01/2008

Mercenaire
Nombre de contrats: Rowan-Kathobi
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Chroniques d'une âme folle. Empty
MessageSujet: Chroniques d'une âme folle.   Chroniques d'une âme folle. EmptySam 9 Aoû 2008 - 21:28

Citation :
Qu'est-ce qu'il me prend d'écrire ces choses? ... Je vous en pose des questions?
J'écris, j'écris... C'est très laid comme mot, disons que je transmets mes pensées à la feuille de parchemin.
Je ressasse mes souvenirs, je me rappelle... La plume s'occupe elle même de bouger, de gratter le papier.
A la lueur d'une simple bougie, je transmets, je transmets et je transmets...
Qu'est-ce qu'il me prend d'ecrire ces choses? ...
Il faut bien que quelqu'un sache....

Ma vie d'avant :
Extrait de "Un brin d'enfance", par Rowan-kathobi

Citation :
"25 Maisial 624 :
Je tombe. La terre et la roche sont la pour me recevoir, je m'étale sur le sol, sonné.
Un gout de sang se fait sentir dans ma bouche, mon visage me fait souffrir.
Je me relève tant bien que mal, en face de moi, trois jeunes de ma race qui me regardent.
Qu'est-ce qu'il s'est passé déjà? J'ai peut-être encore dû joué la grande gueule...
Je crache instinctivement le sang qui emplissait ma bouche et braque mon regard sur le Pandawa qui semble être le chef des deux autres - deux fois ma taille, je supposes que ça doit être lui -
Pas le moment de jouer la cooleuvre, ma flasque de Pandapils à la main je suis pret à corriger ces trois minables.
Y en a un qui s'avance assez rapidement, il a bû , ça se sent... Un autre qui essaie de me passer derrière, pfff...
Rapidement j'épouvante le cousin saoul pour le tenir éloigné, puis j'ingurgite une gorgée de ma flasque en vue d'un beau poing enflammé pour le lache.
J'en ai loupé un, le gros chef.
Il pousse son premier compère et me fonce dessus, qu'est-ce que je fais?
D'abord celui derrière, hop je me retourne et son menton reçoit mon attaque. Il s'écroule lourdement près d'un arbre.
Je refais volte-face, les deux autres sont à la charge, ils ont sortit des haches.
Mauvaise idée , une petite evaluation de la distance... J'ai le temps d'enflammer ma flasque pour eux.
...
Ca sent le cramé, quand je m'éloignes."

Citation :
"Moi c'est Rowan Ulgurd Kathobi, vous pouvez m'appeller "le cinglé notoire" ou "le poing enflammé arrivera bientôt te refaire le visage" aller quoi, c'est à prendre avec le sourire.
J'ai 16 années derrière moi quand j'écris ce journal, un rien dans ce monde que vous m'direz, mais j'ai déjà mes buts et mes idées pour plus tard...
Je vis seul dans un petit village au Sud-Est de la région de Feudala, je n'ai jamais connu mes parents et ça ne m'importe que peu.
A vrai dire je vis seul depuis toujours, ou du moins du plus loin que je m'en souvienne.
On me prend pour un givré là ou je vis, jeunes, vieux... Z'ont ptet raison.
J'ai un don pour semer le chaos parmis les gens et j'aime ça bon ça me vaut des tas d'ennuis, les gens d'ici n'étant pas vraiment des tendres, j'ai été élèvé par tous aux injures et aux coups.
Et j'peux dire que ça me va bien, la plupart m'évitent, sachant que ça tournerait rapidement à une belle tuerie.
Je n'ai pas peur d'ôter la vie, je le fais assez souvent.
Premières experiences avec les moskitos et on finit par s'amuser avec des cousins.
Je ne suis pas en reste sur mes capacitées martiales même si je ne suis pas au bout de mes limites je me debrouille.
Ce n'est encore qu'un debut après tout..."



Citation :
"17 Jouillet 624 :
Il parait que des adolescents du village disparaissent. Ca me fait sourire, toujours des abrutis en moins par chez nous.
Ce qui est inquietant c'est qu'un autre s'occupe de ces idiots à ma place. Ou va le monde si même dans un coin aussi paumé que chez moi on ne peut plus s'amuser sans être gener?
J'vais mener ma petite enquête, au risque de disparaître moi aussi, je n'aime pas douter.
Y a de bons avantages à vivre seul -comme des mauvais vous me direz- mais là en l'occurence personne à renseigner sur ma petite excursion.
Je verrais déjà le scandale pour un autre de mon âge annoncer à ses progeniteurs "maman, papa je vais aller me ballader dans la forêt pour trouver le cinglé qui enlève des jeunes".
Petite pensée pour ces personnes qui ne vivent pas dans le même monde que moi.
Ma besace et quelques flasques sur moi, je suis déjà dehors alors que l'eau tombe à torrent sur Pandala."


Citation :
17 Jouillet 624 :
J'ai trouvé refuge dans une des nombreuses grottes qui bordent mon village.
La première pensée que j'ai eu pour trouver ce "ravisseur" c'était les montagnes: des centaines de cavitées plus ou moins grandes et profondes parsemaient ces roches.
Du vrai gruyère, avec un peu de chance il aurait choisit ça pour "entreposer" son butin hu hu.
Je me trompe peut-être mais il fallait bien commencer quelque part.
La pluie s'arrête. Je sors de ma grotte, l'eau coule encore sur les troncs des bambous géants et des arbres.
Il faut encore grimper je pense, s'il a un minimum de jugeotte il devrait être vers le sommet de ces montagnes , les cavitées étant invisibles depuis le pied des roches.
Je grimpe donc, la roche est mouillée, ce qui ne rend pas la montée des plus aisées...
Une fourmis qui escalade un caillou, la comparaison est toute gentille, mais il n'y a que ça qui me vient à l'esprit.
Je suis arrivé en haut, le soleil a reprit ses droits et cogne dans mon dos. Je ne me suis pas retournée pour admirer le "magnifique paysage", non...
En reprenant mon souffle j'observe cette partie de montagne. Je crois que je suis au "ventre de la Déesse" comme l'appellent les vieux fous du village.
Ici les cavitées se rejoignent entre elles pour former un gigantesque labyrinthe -ou dit-on - l'or, le silicate et le dolomite abondent.
Pas plus envie de me perdre là dedans que de me faire enlever, tant pis je suis assez fou moi même pour continuer. A défaut d'errer dans ce dédale, j'errerrai riche avec tout ces minerais...
A moi les joies de la spéleologie"

Citation :
17 Jouillier 624 :
Je me suis fait attraper tiens.
Après une grosse heure de marche hasardeuse dans le ventre de la Déesse, j'ai dû faire un faux pas quelque part...
Douleur à la tête, me serais-je cogné?
Autours de moi, des barreaux de vieux fer rouillés, je suis dans une cage. Je me maudit interieurement de cette bévue.
Me voila bien avancé à être aux mains de je-ne-sais-qui...
Une torche allumée près de moi me permet de detailler amplement la pièce: l'espace est grand et ameublé.
Une table ou cartes et divers outils trônnent, une machette enfoncée dans le bois du meuble.
J'aperçois de nombreuses caisses, aucune idée du contenu. Je vois aussi des cages semblables à la mienne.
Bingo, je pense avoir trouvé la petite cache du ravisseur.
En parlant du croc gland, je crois bien que ce personnage vient se reposer dans sa tannière...


Citation :
17 Jouilliet 624:
On se demande ce qu'il s'est passé avec le cinglé hein? Il lui manque quelques dents je crois, il n'a pas vu le coup venir alors ça a dû lui faire tout drôle. Une giclée de sang et un bruit sourd, je l'ai bousculé et me suis precipité vers un des nombreux couloirs sombres de la montagne.
Il a été juste étourdit, j'entends ses injures et sa course derrière moi.
Un Infâme pandikaze, j'commence à comprendre ce que veux ce fils de Scorbute par chez nous.
Ah ça, s'il a écouté les jolies histoires des anciens à propos des richesses de ces montagnes...
On en vient à l'utilitée des congenères Pandawas... Esclaves condamnés à creuser pour la richesse d'un pandikaze...
Je suis loin d'être proche de ces cousins mais se faire exploiter par un rebut de pandit c'est assez humiliant..
Je cours toujours, et l'autre aussi. Il ne veut certainement pas que je sortes pour foutre en l'air sa petite opération, qu'est-ce que j'en ai a faire de son or moi?
Deux passages, un qui s'enfonce dans le noir de la montagne et l'autre plus éclairé qui remonte.
Je descends, on verra bien..."

Citation :
"17 Jouilliet 624:
Il a souffert, moi je me suis amusé.
Une petite vision de son regard d'ahuri quand je l'ai surprit à l'aboutissement d'une gallerie.
Ma flasque l'a joyeusement cueilli au front, il n'a pas crié et pouf il était au sol.
Il ne saignait pas, tant mieux.
Je l'ai trainé une bonne vingtaine de minutes dans le dédale sans trop savoir ce que je cherchais.
J'ai finallement debouché sur un lac souterrain, un peu d'eau fraîche, rien de mieux pour reveiller ce balourd.
Je crois que la montagne n'avait jamais entendu autant de cris en son sein, ce jour-là a dû la traumatiser.
Ce jour là elle a surement voulu me rendre la monnaie de sa pièce la garce.
J'ai balancé le pandikaze -ou ce qu'il en restait après mon acharnement- dans l'étendue d'eau sombre.
Je n'ai rien sû de lui, rien sû de son but ici. Mes pensées à son sujet resterons des suppositions.
Ce dont je suis sur c'est qu'il me volait ma source d'amusement, alors je lui ai fait rendre son dernier souffle.
Je m'étais bien amusé, même en remontant à la surface pendant une penible heure, même en sentant le feu dehors..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Yovane   

Yovane
Nombre de messages : 14
Guilde : A demi parcour
Age : 26
Date d'inscription : 29/07/2008

Mercenaire
Nombre de contrats: Xel-Time
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Chroniques d'une âme folle. Empty
MessageSujet: Re: Chroniques d'une âme folle.   Chroniques d'une âme folle. EmptySam 9 Aoû 2008 - 23:48

Très jolie et longue histoire :panh: cinglé notoire :panh: Very Happy

Tu as de l'imagination , c'est bien, continue comme ça !
[HRP]Bon orthographe , pas de faute , Parfait[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Dramo   

Dramo
Nombre de messages : 90
Age : 23
Date d'inscription : 25/06/2008

Mercenaire
Nombre de contrats: Dramo
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
Chroniques d'une âme folle. Empty
MessageSujet: Re: Chroniques d'une âme folle.   Chroniques d'une âme folle. EmptyLun 11 Aoû 2008 - 23:14

Un seul mot, J'adore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Contenu sponsorisé   


Chroniques d'une âme folle. Empty
MessageSujet: Re: Chroniques d'une âme folle.   Chroniques d'une âme folle. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques d'une âme folle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chroniques d'un retour en Auvergne
» [Carte] {Au Seuil de la porte} Cob la Folle [Résolu]
» ma ludothèque
» Les Chemins de Khatovar : un forum de littérature Fantasy
» les chroniques de mu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque Nedora :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: