Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
CalendrierFAQAccueilRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journal d'Emilune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
   Emilune   

avatar
Nombre de messages : 11
Age : 18
Date d'inscription : 15/10/2018
MessageSujet: Journal d'Emilune   Mar 16 Oct 2018 - 3:08

[Coucou ! Je m'essaie à l'incontournable exercice qu'est le BG de mon personnage ! S'il vous plait ne soyez pas trop durs je ne suis pas encore très familiarisée avec l'Univers donc je ne suis pas à l'abri d'incohérences ! ]




Petite déjà ça me passionnait, le poison !

Je me suis souvent faite renvoyer de l'école à cause de ça.
Pourtant ils auraient du me remercier ! Je rendais justice aux petits qui se faisaient voler leur goûter. Moi quand j'étais prise pour cible, j'avais sur moi des pommes des mancenilliers que je chéris dans mon jardin avec maman. La plupart du temps ils la recrachaient aussitôt à la première bouchée en raison de sa saveur âcre, mais un jour un de nos bourreaux particulièrement gourmand en a dévoré trois d'un coup. Ce n'était pas cette grande masse imposante qu'était ce Iop de quatre-vingt Kilos qui ce jour-là nous effrayait tant, mais le fait de le voir cramponner sa gorge tout en se convulsant tandis que sa bouche écumait. Maman est désespérée, car elle ne veut pas comprendre que je ne me sens pas bien à l'école, elle se fie trop à mes bonnes notes. Trop de violence, et on veut m'interdire le seul moyen que j'ai de me défendre...

Alors je sèche de plus en plus, pour en ville éplucher les petites annonces, voire si l'on rechercherait une botaniste. Je rencontre une bande d'autres garçons et filles de mon âge, adeptes de l'école buissonière. Eux rêvent d'aventure, de batailles..
Le chef de cette petite bande s'appelle Uruha, un crâ à la silhouette fine et aux longs cheveux blonds qui rêve de devenir une figure de la pègre. Et pour lui, l'experte en poison que je suis est très bien placée pour l'aider dans sa quête, bien que la pègre me fasse peur car je la connais déjà un peu.

Environ une fois par mois un monsieur très énervé vient voir
maman car elle lui doit des kamas pour sa "protection". Quand il repart je peux l'entendre pleurer derrière la porte de la cuisine qu'elle m'a ordonné de quitter à l'arrivée de son "protecteur".

Elle croit que je ne sais pas ce qui se passe.
Quand je reviens dans la cuisine elle fait tout pour sourire,
mais je vois bien à quel point elle se force.
Elle croit aussi que mon goût pour les poisons est juste un
délire d'enfant irresponsable. C'est bien plus que ça.

C'est moi qui dois la protéger.


[A suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Emilune   

avatar
Nombre de messages : 11
Age : 18
Date d'inscription : 15/10/2018
MessageSujet: Re: Journal d'Emilune   Lun 29 Oct 2018 - 16:47


J'ignore ce qu'il s'est passé.

Ce matin je ne me suis pas réveillée dans mon petit lit de notre petite maison de campagne, mais dans une demeure luxueuse du Château d'Amakna. Et qui est cette dame assise à côté de mon grand lit de boiseries magnifiques ?

"Oh, mademoiselle, vous êtes réveillée. Laissez-nous vous faire votre toilette. Le maître vous attends pour le petit-déjeuner."

Des domestiques ?! Qu'est-ce que celà signifie ? Maman n'aurait jamais eu les moyens de payer quelqu'un ne serait-ce que pour faire un peu de ménage..
Et en une demi-heure me voici entièrement toilettée, parfumée, les cheveux parfaitement lissés et ornés d'un lotus blanc, le teint éclatant, les ongles peints du même rose pâle que ma chevelure, et vêtue d'une longue robe de soie blanche. Je suis ensuite conduite dans une grande salle à manger remplie de trophées en tout genre, au milieu de laquelle trône une grande table en chêne entourée de pas moins de dix-huit chaises. Des victuailles que maman n'aurait pu d'avantage s'offrir sont disposées autour d'un homme en peignoir noir et or dont la moitié du visage est cachée par un masque de cuir sombre. Demi-visage qui affiche une moitié de sourire dès que je prends place.

"Bienvenue chez toi Emilune. Je t'en prie, manges à ta faim."

Sa voie est grave et chaude, je dirais aussi rassurante. Et pendant que je me sers timidement dans les pâtisseries qui auraient pu être servies à la cour royale, il se présente à moi comme maître Aniabé, patriarche de la famille du même nom. Aniabé, je connais ce nom, c'est une famille liée à la pègre dont la rumeur rapporte qu'ils sont influents sur la politique d'Amakna. Ce qu'il me raconte me glace, et me coupe aussitôt l'appétit: le "protecteur" de maman serait à nouveau venu pendant la nuit pour tenter de me kidnapper et ainsi obliger maman à payer. Elle l'aurait surpris et tué, devenant de fait ennemie de la famille Brindal, toute aussi influente dans le monde souterrain...
C'est pour cette raison que maître Aniabé l'aurait recueillie et lui aurait suggéré de changer d'identité pour se cacher, tout en lui confiant sa fille qu'il ferait passer pour sienne le temps que les choses se calment, c'est à dire moi !


"J'ai aimé ta mère étant jeune et l'aime toujours autant, je ferai donc en sorte que tu ne manques de rien."

Si mes amis savaient, en particulier Uruha...
Non je ne dois rien leur dire !

Garder le secret...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Journal d'Emilune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Dofus au journal télévisé :)
» Journal d'un paumé (zazou X)
» journal de bord d'un jeune cpt
» Journal d'une Nedora...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque Nedora :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: