Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
CalendrierFAQAccueilRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Page dérobée à Brâkmar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
   Icyeldur   

avatar
Nombre de messages : 660
Age : 24
Date d'inscription : 27/03/2014

Mercenaire
Nombre de contrats: Icyeldur
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Page dérobée à Brâkmar.   Lun 6 Mar 2017 - 14:19

Moi, Erich von Wintzeldorf, journaliste de la Semaine d'Astrub mis à pieds, était en déplacement à Brâkmar pour offrir un beau cadeau à ma patronne, cette chère Amorile Dupain, pour me faire pardonner de mon dernier..petit écart. Je croyais que cette journée avait fort mal commencé, ma Dragodinde m'ayant été volée alors que j'admirais les prouesses des bijoutiers à travers leurs vitrines. Mais quand je me suis rendu à la milice pour cette affaire, j'ai surpris une conversation très particulière entre deux officiers dans un bureau la porte ouverte, qui discutaient de l'arrestation d'un confrère local qui aurait recueilli nombre d'informations très sensibles dans son journal, que j'ai supposé être posé sur le bureau sur lequel les deux étaient adossés. Ils sont ensuite sortis, et dans un acte un petit peu fou, je suis entré pour consulter le fameux journal. Quel dommage, leur absence fut de trop courte durée je n'ai pas eu le temps de voir grand chose d'intéressant. J'ai juste eu le temps d'en arracher une des dernières pages avant de me dérober en toute discretion. Un élément de cette page m'a surpris quand au fait qu'il semble concerner aussi bien la Pourpre que la Brune. Et aujourd'hui j'ai décidé de vous en faire part pour vous laisser juger pas vous-mêmes:

[Dâte manquante]


Brakmar se pose la question, à mon grand bonheur, à l'affut de la moindre fuite de la part des enquêteurs. Que s'est-il réellement passé, la nuit du [dâte manquante] au [dâte manquante] 647 ?

Quoi qu'il en soit, les autorités ne communiquent que très peu d'éléments, ayant bouclé toute la partie Nord-Est des égouts entre 3 et 8 heures du matin "par mesure de sécurité".

[heure manquante]

Nous en savons légèrement plus. L'heure de l'incident coïncide parfaitement avec celle du très bref tremblement ressenti en ville à 2 heures environ. Il s'agit probablement d'une importante déflagration, qui n'aurait causé -fort heureusement- que des dégats mineurs aux fondations Nord-Est.

L'accès aux égouts est de nouveau possible, mais un équipement de protection est vivement recommandé: En effet, la milice n'a pas pu s'y aventurer sans protections spéciales, la teneur en gaz hautement toxique des égouts s'étant trouvée environ 1000 fois supérieure à la normale lors de la constatation effectuée environ 1 heure après l'incident par les maîtres alchimistes.
"Quiconque se serait trouvé là-dedans sans masque homologué par nos soins à ce moment, aurait eu les poumons mortellement brûlés en environ quatorze secondes ! A l'heure où nous parlons le danger s'est à priori dissipé, mais nous préférons rester prudents. Nous procèderont à d'ultimes analyses d'ici une heure."
Ont-ils ensuite déclaré publiquement.


[heure manquante]



Nous apprenons à l'instant qu'un témoin oculaire de l'incident a pu être secouru. Il s'agit d'un Rat d'Egoutant ayant réussi à y survivre en se cachant dans une canalisation. Il faut savoir que les poumons de ces créatures sont infiniment plus résistants que les nôtres aux vapeurs putrides émanant des sous-sols de la Pourpre.

Les miliciens étant confrontés à la barrière du langage, un réserviste Osamodas habitué à inspecter les égouts a été appelé pour faire office d'interprête.

[Heure manquante]

L'interprête a enfin réussi à obtenir une traduction tenant la route. Il est question de l'affrontement de deux puissants guerriers, l'un entièrement recouvert de noir portant une armure lourde ainsi qu'un masque, l'autre également lourdement équipé, mais avec des traîts félins, probablement un disciple d'Ecaflip. Le combat a été très intense, jusqu'à ce que le masqué prenne peu à peu le dessus. Se voyant perdu, l'ecaflip a semble-t-il déclenché une bombe pour en finir. Le Rat réfugié dans son tuyau a ensuite vu ce dernier -ou ce qu'il en restait- tomber dans l'eau et être emporté par le courant.

Pour le masqué il est moins sur. Il parle d'un éboulement dans lequel celui-ci aurait disparu. Mais jusque-là aucun corps n'a été retrouvé, les éboulis sont pourtant peu nombreux, et les alchimistes formels suite à leur dernière expertise: Aucun humain normalement constitué ne pourrait survivre à celà.

La milice ne doit pas nous surprendre en train d'épier. Elle tentera sûrement de maquiller l'affaire en simple incident technique de la part d'un agent d'entretien promis au raccourcissement d'une tête par le haut, Oto Mustam prendra sûrement plaisir à désigner un responsable. Pourquoi pas un malheureux citoyen ne s'étant pas suffisament incliné en le saluant, qui sait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Page dérobée à Brâkmar.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon ordinateur ne veut pas ouvrir la page http://192.168.0.1
» Impossible d'afficher la page http://192.168.0.1
» COPYRIGHT PAGE PERSO
» Changement page accueil hattrick
» mémo 1 page des combinaisons sur http://jb.rouquier.free.fr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: La Gazette d'Astrub :: Archives de la Gazette d'Astrub-
Sauter vers: