Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 In umbra ad corpus

Aller en bas 
AuteurMessage
Nilaewen
Chêne Mou
avatar

Nombre de messages : 1636
Age : 25
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 22/08/2012

Personnage
Nom: Nilaewen
Dieu: Feca Feca
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: In umbra ad corpus   Jeu 26 Jan 2017 - 9:14

Il claqua la porte, encore une fois. Elle avait l'habitude de ce geste, il s'énervait, se braquait et encore une fois leur relation se détériorait un peu plus. Il restait néanmoins un minimum respectueux, il s'agit quand même de sa supérieure et s'il voulait garder sa place de gradé, il valait mieux ne pas trop créer de tempêtes.

Elle soupira et ressassa dans sa tête les derniers mots de Do-Vahkin "Tu ne me comprendra jamais". Elle avait eu beau faire des efforts pour lui, des efforts maladroits certes, mais quand c'est l'attention qui compte non? Quelle idée de le menotter avec son tuteur qu'il ne supporte plus?
Nilaewen attrapa une cape bien chaude et décida de prendre l'air. Elle marcha seule dans les rues de Astrub. Il faisait nuit. Le vent frais caressait son visage et refroidissait ses larmes. Des larmes? Encore à cause de lui... Il avait le don de la mettre dans de tels états !
Elle s'approcha du manoir de Lhambadda. Ce célèbre monument dédié à la Déesse Mineur du Tumulte, Shariva. Le Tumulte, un terme flou qui veut tout et rien dire à la fois. Ce qui fait parler et ce qui appartient au quotidien finalement. Qui pourrait être à l'intérieur à une heure pareille? Se dit-elle. Elle entra dans le temple et parcouru les pièces une à une, jusqu'à l'autel. Elle referma la porte et essuya une nouvelle larme puis leva les yeux vers la statuette de Shariva. "Quel sourire effrayant" songea-t-elle. Elle s'assit sur le banc devant l'autel et se mit à marmonner, seule. Une pièce calme baignant dans une lumière tamisée, un lieu d'offrandes et de confessions. Un lieu idéal pour souffler, pour relâcher la pression. Enfin...C'est ce que les apparences laissaient penser.
"J'aimerais avoir le pouvoir de le comprendre. Découvrir sa vision de la vie. Comprendre ce qui le ronge et les raisons de son mépris à mon égard"
Elle regarda à nouveau Shariva puis baissa les yeux.
Une légère brise qui lui déclencha un frisson et il apparut. Oui il apparut littéralement et en un "bonsoir", elle sursauta. Les yeux jaunes du Favori brillaient. Son visage restait dissimulé, elle fut incapable de distinguer le moindre trait du visage de cet homme. Un homme? Non plutôt une sorte d'entité aux pouvoirs exceptionnels et mystérieux. Mage-Jaurdom. Avait-il tout entendu? Elle n'eut même pas le temps d'y penser puisqu'il la questionna directement. Il l'invita à développer sur ses précédentes confessions. Analysait-il sa détermination? Avait-il déjà en tête de l'aider?
Après un petit dialogue il se tut un instant puis ajouta :
" Souhaitez-vous de l'aide? Êtes-vous prête à vivre le quotidien de Do-Vahkin? Êtes-vous prête à tout pour ça? Même perdre un être cher?"
Vivre son quotidien? C'est un peu flou, s'agissait-il de vivre avec lui ? De vivre comme un couple? Perdre un être cher?
Il ajouta :
"Jusqu'à la fête du Sain Ballotin vous vivrez le quotidien de Do-Vahkin et alors je vous poserai une seule question. Si la réponse est fausse, vous perdrez un être cher."
Perdre un être cher? Quelle condition atroce. Serait-il capable d'ôter la vie? Est-ce encore une façon de parler? Pourtant après avoir hésité elle lui serra la main. La peur, la volonté et l'adrénaline l'influencèrent peut-être et puis
"Il n'y a aucune raison que je possède des yeux me permettant de connaître les actions à venir en fonction de probabilités." se dit-elle.
Leur main se serra, quand une aura violette pris place dans la pièce. Le favori fit quelques gestes élégants de ses mains et des auras lumineuses apparurent. Elle ferma les yeux et il disparut...
Quelques secondes passèrent, elle ouvrit les yeux. Quelque chose la gênait. Quelque chose sur son visage. Un masque. Elle le retira et reconnu immédiatement le masque de Classe du Zobal, celui de Do-Vahkin. Puis elle remarqua ses mains. Elles semblaient inhabituelles, plus grosses, mais aussi plus poilues. Elle paniqua, son rythme cardiaque s'accéléra. Elle posa le masque et baissa les yeux sur son propre corps. Elle leva les mains pour toucher ce corps qu'elle ne connaissait pas. D'abord sur son torse qu'elle jugea un peu trop plat puis descendit encore jusqu'à son entre jambe.
...!
Elle hurla de toutes ses forces.

Cette nuit là, le sourire de Shariva s'accrut davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Do-vahkin
Koalak
avatar

Nombre de messages : 698
Age : 18
Grade : Nedora
Date d'inscription : 07/04/2016

Personnage
Nom: Do-vahkin
Dieu: Zobal
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: In umbra ad corpus   Jeu 26 Jan 2017 - 11:33

Quelque chose de bête. Encore. Un mot qui a dérapé, encore. Et, comme à chaque fois, ça a dérapé sur moi, mes actes, et ma relation étroite avec celui qui fut mon tuteur.
Quand va-t-elle apprendre ? Comprendre ? Non ... Quand vont-ils tous comprendre ? Ces histoires à l'eau de rose me fatigue au plus haut point.
Je repense encore à ces mots que j'ai dis, avant de partir "Jamais tu ne me comprendras".

Je me dirige vers la porte Sud, une réunion m'attendant au village d'Amakna. Plutôt qu'emprunter le zaap et attendre bêtement sur place, autant faire le chemin à pieds, ça me calmera.
Je repense à tous les accrochages que nous avons pu avoir.

"C'est de plus en plus fréquent quand j'y repense".

En effet, aujourd'hui, chaque sujet est devenu excuse pour nous disputer. Chaque fois que l'on se parle en privé, c'est pour qu'elle me crie dessus, et que mon mépris, et ma peur pour celle que j'ai par le passé considéré comme une amie, ne grandisse.
Une boucle sans fin, Xelor doit s'en amuser. Shariva également, au moins un point, nous créons du Tumulte.
Sans même m'en rendre compte, je suis déjà hors de la cité. Il fait nuit noir ce soir, l'air est frais, le silence est de bonne compagnie, une situation que je sais apprécier.

"Jamais tu ne me comprendras. Car comme tous, tu ne me connais pas."

Continuant ma marche, lente et calme, j'ai soudainement cette drôle de sensation que nous pouvons parfois avoir, avant de nous endormir. Cette sensation de chute, l'espace d'un quart de seconde.
Surpris, je tombe à genoux, m'appuyant sur mes mains, reprenant mon souffle.
D'ailleurs, ces mains ... ne ressemblent aucunement aux miennes. Elles sont ... frêles ... petite ... plus douce ... ?
"Qu'est-ce qu- ..."
Je me retournes brusquement, j'ai entendu une voix, une voix de femme. J'en suis certain !
"Qui est là ?!".
C'est moi qui ai parlé ... Mais ... Cette voix n'est pas la mienne ! Je baisse la tête, des cheveux d'un blanc argent tombe de mes épaules, et je remarque que je suis vêtu non plus de ma veste et ma tenue que je portais quelques secondes plus tôt, mais d'une cape, et une robe, rose.
Autre détail intriguant ... Je pose mes mains sur ce qui est censé être mon torse, et où se trouve maintenant une poitrine ...
J'écarquille les yeux, ils sont bien vrais !

Qu'est-ce que ça signifie ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adapa
Koalak
avatar

Nombre de messages : 610
Age : 20
Grade : Nedora
Guilde : Strange Lives
Date d'inscription : 12/03/2014

Personnage
Nom: Adapa Enki
Dieu: Sacrieur Sacrieur
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: In umbra ad corpus   Jeu 26 Jan 2017 - 11:50

(J'ai bien rigolé "Ils sont bien vrais !" Belle chute x))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: In umbra ad corpus   

Revenir en haut Aller en bas
 
In umbra ad corpus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Code militaire] Ensemble du corpus de textes
» [Recherche] Mes bionicle manquant (Hydrolos)
» Pascale33 --> Pascale.
» [Sets/Topic Officiel/Sondage] Titan 2006
» Werewolf - l'Apocalypse et les Déchus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: La gazette d'Astrub-
Sauter vers: