Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mémoires d'outre-tombe

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mémoires d'outre-tombe   Sam 21 Mai 2016 - 14:45

Mémoires d'outre-tombe

Par Arthurion Lamorak


"Passe maintenant, lecteur; franchis le fleuve de sang qui sépare à jamais le vieux monde dont tu sors,
du monde nouveau à l'entrée duquel tu mourras."




Chapitre I : Eleonor

De toutes les beautés
Dont les pas ont foulé nos contrées,
C'est ta présence qui m'honore,
Ô, ma belle Eleonor.


17 fraouctor 569 : Ni ma naissance, ni ma vie n'ont grande importance dans ce récit ; seule compte Eleonor. Je l'ai rencontrée lorsque j'avais vingt-quatre ans, j'étais encore jeune et je suis très vite tombé fou amoureux de la belle, et elle folle amoureuse de moi. Il faut dire que j'avais l'avantage d'être plutôt beau garçon, mais j'étais très maladroit avec les femmes. Ce léger handicap n'a en rien rebuté Eleonor, et, un an après notre première rencontre, elle a enfin accepté de m'épouser !

30 fraouctor 569 : Nous nous sommes mariés en l'église d'Amakna. Ce fut un mariage assez intime auquel seuls nos parents, une poignée d'amis triés sur le volet et le prêtre de l'époque assistèrent.

Malgré ce comité très restreint, ce fut un beau mariage, qui laissera en moi un souvenir impérissable : chaque instant de la cérémonie et chaque détail de la robe de mon aimée, la sensation du doux vent printanier caressant mon visage et celle des lèvres d'Eleonor venant goûter les miennes... Tout restera ancré dans ma mémoire.

9 descendre 569 : J'ai décidé, à l'adolescence, de n'embrasser aucun culte. Aussi n'avais-je droit à aucune magie, à aucun talent particulier. Je n'y aspirais d'ailleurs pas, et j'avais bien fait.

21 flovor 572 : Aujourd'hui, Eleonor a mis au monde notre premier enfant, un beau petit garçon que nous avons prénommé Mordred. Je suis l'homme le plus heureux au monde !

10 juinssidor 574 : Notre fille, Adelaïd, est née ! Mordred marche et parle un peu, c'est un petit garçon plein de vie qui fait notre fierté.

[À cet endroit, quelques pages sont arrachées]

14 septange 601 : Je lui avais dit. Je lui avais dit de ne pas devenir aventurier. Aujourd'hui, nous avons enterré Mordred. Il a épousé la foi Iop, et il a fini le crâne écrasé par un Trool dans le bois de Litneg. On nous a ramené son corps dans un drap pourpre pour qu'on ne voie pas tout le sang qui l'avait couvert.

4 maisial 621 : Mon amour, ma belle Eleonor... tu es immortelle, jamais tu ne mourras. Cette nuit, tu t'es endormie, un long sommeil a commencé pour toi, mais je vais t'en tirer. Nous vivrons ensembles, et l'éternité ne semblera pas encore assez longue pour t'aimer comme tu le mérites. Mon amour, reviens moi.

Chapitre II : Sram

Soûle toi de mon sang,
Contente ton envie,
Déchire moi le flanc,
Arrache moi la vie.


15 juinssidor 621 : Eleonor dort toujours paisiblement. Cela fait longtemps maintenant. Je dois commencer à éloigner les insectes qui s'intéressent à elle de trop près. Sa peau est si tendre ; pas étonnant qu'ils la désirent tant.

4 joullier 621 : Deux mois qu'elle dort, et aujourd'hui on est venu m'enlever Eleonor ! Les fourbes... Je me vengerai d'eux, je le jure sur mon honneur de Lamorak ! Aujourd'hui, je pars en pélerinage... vers le temple de Sram. Lui seul peut m'aider, pour venger Eleonor, pour me venger.

26 martalo 630 : Diantre... Je n'ai relu qu'à l'instant les pages que j'ai pu écrire avant cette date. J'avais décidément perdu l'esprit après l'endormissement d'Eleonor. Mais maintenant, Sram m'a accepté comme l'un de ses disciples. Les lambeaux de chair s'arrachant à mes os, mes tissus réduits en cendres à mes pieds, c'est un souvenir douloureux, certes, mais c'était un sacrifice nécessaire. J'approchais de mon quatre-vingtième anniversaire, mon corps devenait douloureux et, mon esprit, de toute évidence, commençait à divaguer. Sram m'a définitivement sauvé de l'emprise que le temps exerce sur moi ; ou en tout cas, pour un moment encore.

Aujourd'hui, je me mets en quête du moyen qui me permettra de réveiller Eleonor, de la sauver de son sommeil éternel, afin qu'elle passe, à son tour, l'éternité à mes côtés.

La souffrance que j'ai ressentie pour en arriver là n'est rien, au vu de l'amour qui brûle encore jusqu'au fond de mon âme pour Eleonor.

Chapitre III : L'éveil

Quel éclair,
Quel horrible tonnerre,
Quel tremblement de terre !

Quels fantômes affreux ! Et quelles visions !
Que de monstres armés, de feu, de fers, de foudre
Pour me réduire en poudre...
Je vous connais, follets, et vos illusions.

Vous croyez m'étonner, par cette alarme feinte,
Et me jouer à votre tour.
Mais l'on ne peut former les glaces de la crainte
Où règnent les feux de l'amour.


21 maisial 646 : Eleonor ne s'est pas encore réveillée, mais j'ai à plusieurs reprises dû affronter des épreuves épouvantables, et dû faire face à mes pires craintes. Mais rien, non, rien, ne se mettra sur mon chemin, rien ne m'écartera de mon but, le réveil d'Eleonor.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mémoires d'outre-tombe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mémoires d'outre-tombe
» CHRONIQUE ABYSSALE : MÉMOIRES D'OUTRE-MONDE.
» [Liste d'armée] Compte Vampire 2500pts
» Les nouveaux morts sortent d'outre tombe !
» Profils saison 4: outre tombe MAJ: saison complète

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque Nedora :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: