Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon

Aller en bas 
AuteurMessage
Javion
Jeune Nedora
Jeune Nedora
avatar

Nombre de messages : 1198
Age : 20
Grade : Grand Maytre des Lags, Jeune Nedora
Guilde : Ceux Qui Veillent
Date d'inscription : 28/03/2012

Personnage
Nom: Javion Fendbrume
Dieu: Iop Iop
Cercle de puissance:
170/200  (170/200)

MessageSujet: [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon   Lun 21 Mar 2016 - 20:20

"Ils sont faits de la même matière que les rêves."




Je suis Théodore Izon, historien, explorateur, et, pour quiconque veut m'entendre, conteur.

On m'a demandé de vous raconter ce que je savais à propos des Eliotropes. Soit. Mais avant, laissez moi vous conter ... Les rêves.

La journée d'un Douzien se compose d'efforts, de combats, d'échanges -physiques ou intellectuels-, et bien trop souvent de routine. Mais, et Sadida le sait, dès que vient la nuit et que nous nous endormons, les Rêves viennent alors vous carresser l'esprit de douces histoires. Voyez le monde de façon inédite. Faîtes des choses de l'ordre de l'impossible. Dîtes ce que vous avez toujours eu peur de dire. Devenez qui vous voulez. Les Rêves vous le permettent.

Au réveil, vous oubliez. Vous avez à peine le temps de les regretter. Et le soir suivant, ils reviennent chérir votre sommeil.  Parfois, vous arrivez toutefois à vous souvenir. Etait-ce un rêve ? Ou était-ce réel ? Tout se mélange et, l'espace d'un instant, réel et rêve se mêlent pour faire partie de votre univers personnel. Et parfois, vous y croyez vraiment, vraiment fort, et  vos rêves paraissent si réels, et vous restent si longtemps en mémoire que, peut-être, si vous le considérez, et que vous osez l'admettre, ces rêves ne sont pas des rêves, mais sont réels. Jusqu'à ce que vous les oubliiez.

Les Eliotropes sont comme les rêves. Ils se promènent dans vos cités, cultivent les mêmes champs que vous. Comme s'ils avaient toujours été là. Pourtant, ils n'étaient pas là, disent les anciens. C'est comme s'ils venaient d'arriver. Comme des rêves lorsque vous vous endormez. Ils n'étaient pas là quand vous étiez éveillés, et maintenant les voilà. Vous doutez de leur réalité, et eux-même se mettent à douter, ils sont perdus. Mais ils paraissent si réels, et se mêlent si parfaitement à la réalité. Ou n'est-ce qu'un rêve, finalement ? Eliotropes et réalité se mélangent et, qu'importe qui ils sont, qu'importe leur tangibilité ou si vous vous souviendrez. En cet infime instant, si vous y mettez du vôtre et que vous y croyez suffisament, Eliotropes et réalité se fondent pour faire tous deux partie de votre univers commun.

Il est des êtres dont l'histoire n'importe pas. Seul importe le moment présent et le partage entre vous et eux. Cessez de réfléchir, cessez de douter, et vivez, tant que vous rêvez.

Pour Ilamai, qui le mérite.


Dernière édition par Sogrol le Mar 22 Mar 2016 - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elva
Intendant Nedora
Intendant Nedora
avatar

Nombre de messages : 2519
Age : 23
Grade : Corbac
Guilde : La Famille Rakle
Date d'inscription : 28/06/2010

Personnage
Nom: Elva Rakle
Dieu: Sadida Sadida
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon   Lun 21 Mar 2016 - 21:03

J'aime toujours autant te lire !

Voilà une belle théorie, merveilleusement bien écrite comme à ton habitude Smile

J'aimerais bien avoir la vision de Théodore Izon sur la naissance des Sadidas o/

_________________
Somebody stepped inside your soul
Somebody stepped inside your soul
Little by little they robbed and stole
Till someone else was in control


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ilamai(Ryusei)
Grand Nedora
Grand Nedora
avatar

Nombre de messages : 1323
Age : 21
Grade : Grand Nedora
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 09/11/2015

Personnage
Nom: Ilamaï
Dieu:
Cercle de puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon   Lun 21 Mar 2016 - 21:33

On y retrouve ce que je cherchais -ou voulais lire-, et le tout dans une histoire qui amène une leçon.
Merci Théodore.

(j'ai une meilleure compréhension du personnage maintenant ! )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon   Mar 22 Mar 2016 - 11:14

Beau texte très sympathique !

Mais les éliotropes ne sont pas apparu en tout temps et tout espace ?
Revenir en haut Aller en bas
Ilamai(Ryusei)
Grand Nedora
Grand Nedora
avatar

Nombre de messages : 1323
Age : 21
Grade : Grand Nedora
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 09/11/2015

Personnage
Nom: Ilamaï
Dieu:
Cercle de puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon   Mar 22 Mar 2016 - 11:16

Apparition en decembre 644. On a aucune info sur une possible existence avant cette date

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon   Mar 22 Mar 2016 - 13:19

Ilamai(Ryusei) a écrit:
Apparition en decembre 644. On a aucune info sur une possible existence avant cette date

Bah il me semble que les "doublons" de Yugo ont été projeté partout et en tout temps, ensuite quand un Eliotrope meurt il disparaît des mémoires et des écrits.
Revenir en haut Aller en bas
Ilamai(Ryusei)
Grand Nedora
Grand Nedora
avatar

Nombre de messages : 1323
Age : 21
Grade : Grand Nedora
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 09/11/2015

Personnage
Nom: Ilamaï
Dieu:
Cercle de puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon   Mar 22 Mar 2016 - 14:00

C'est possible oui, mais ce n'est qu'une théorie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon   Mar 22 Mar 2016 - 14:03

Théorie certes mais très intéressante ça m'fait penser au Doctor Who !
Revenir en haut Aller en bas
Javion
Jeune Nedora
Jeune Nedora
avatar

Nombre de messages : 1198
Age : 20
Grade : Grand Maytre des Lags, Jeune Nedora
Guilde : Ceux Qui Veillent
Date d'inscription : 28/03/2012

Personnage
Nom: Javion Fendbrume
Dieu: Iop Iop
Cercle de puissance:
170/200  (170/200)

MessageSujet: Re: [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon   Sam 14 Mai 2016 - 14:58

La chair n'est rien, seules les histoires donnent de la substance au monde.


Je précise que je ne parlerai ici pas de la menace et du contrôle divin, pour des raisons d'idéaux personnels.

Bonjour à tous, c'est encore moi, Théodore Izon. On m'a demandé de vous parler très spécifiquement d'une espèce particulière. Je vais essayer de le faire le plus justement possible. Laissez-moi vous conter... Les histoires.

De toutes les créatures légendaires qui font rêver les âmes du Monde des Douze, les dragons sont sans nul doute les plus connus. Il serait tout aussi complexe de décrire la race des Dragons comme on décrirait la race des Tofus, pour la simple et bonne raison que les Dragons sont finalement plus proches des humains que des animaux plus primaires.
Si cette affirmation vous choque, c'est normal, et justifié. Les Dragons sont d'immenses créatures d'écailles et de griffes, pourvus d'ailes et de crocs. D'un point de vue morphologique, ces êtres mythiques sont effectivement plus proches du Crocodaille et du Mulou que de l'être humain.
Mais les Dragons sont aussi -et surtout- des créatures malignes et intelligentes, sages ou non, bons ou pas, violentes ou pacifiques ... Ils sont aussi variés et uniques que le sont les hommes.

 Je pourrais les classer comme l'ont fait beaucoup d'érudits avant moi, mettant Ouronigride du côté du Feu Noir et Grésgaoulian du côté du Feu Blanc. Mais ce serait extrêmement réducteur et je ne pense pas, à mon avis, que des créatures si intelligentes, douées de réflexion, puissent être fondamentalement bonnes ou mauvaises. Pourriez-vous dire de votre voisin, même s'il est un grand criminel, que l'entièreté de sa vie n'est que ténèbres et dépravation ? Impossible, car quelque chose protège votre voisin : son histoire. Toute créature, quelle qu'elle soit, naît primitive, et innocente. C'est son histoire qui la détermine, pas sa race ou son allégeance, quoi qu'en pensent les prêtres et les imbéciles.

Il n'y a pas de raison de penser qu'il en serait autrement pour les Dragons, et pour preuve !
Vous connaissez sans doute la bien connue histoire du Dragon Bolgrot. Ravageant villages et vallées, puis se liant d'amitié pour s'assagir et aider les populations, avant de sombrer dans les sombres cavernes de la jalousie et de l'amertume. Ces différentes phases de la vie du Dragon ne seraient pas possibles s'il avait été conçu pour n'être que bon, ou que mauvais ( Notons également que ces sentiments sont terriblement humains, vous saisissez la proximité ? ) et c'est pour celà que je ne m'abaisserai pas à classifier les Dragons comme on liste une cargaison de provisions.

 Je ne vais pas m'attarder sur ce point, je vous vois déjà bailler. Bon, très bien, si vous préférez les données à la réflexion...

Les Dragons ont conçu les artefacts les plus puissants de notre Âge, à savoir les Dofus.  Et si un simple œuf est porteur d'une telle puissance, celle d'un Dragon semble à peine concevable !
Et pourtant, nombreux sont les récits contant des combats entre hommes et dragons, et, étrangement, les montagnes d'écailles ne triomphent pas toujours des frêles corps de chair.
Là se pose une réelle question : pourquoi la puissance d'un Dofus n'est-elle pas en accord avec celle d'un Dragon ? Est-ce que, au lieu de s'entretenir, la magie de ces êtres s'affaiblit au fil du temps ? Cela semble un peu farfelu, je le concède, mais elle expliquerait beaucoup de choses.

Les Dragons, fort de leur puissance, de leur sagesse et de leur magie, auraient pu guider - ou asservir-  les hommes, régner sur le Monde des Douze. Mais il n'en est rien. Les Dragons ont disparu, ont péri, ou se sont cachés, à tel point qu'aujourd'hui, ils sont des légendes. Mais si leur magie s'amenuise comme je l'avance, alors peut-être nos fameux géants écailleux craignaient que cet affaiblissement ne se voit aux yeux des autres créatures du Monde des Douze.
En revanche, en se cachant et en se hissant à l'état de légende, les humains entretenant ces légendes ne font que conter leur puissance inouïe, sans toutefois la faire décroître.
Au contraire, plus le temps passe et plus les contes se répandent, plus leur force est amplifiée, mystifiée, exagérée. Pour un Dragon perdant sa magie, être un mythe serait une aubaine !

On m'a demandé de vous dire tout ce que je sais en matière de Dragons, et je ne vous ai encore pas dit grand-chose jusque là, pour une raison évidente : personne ne sait grand-chose des Dragons, tout n'est que suppositions, analyses maladroites et mensonges gros comme des poings de Craqueleur.

Je tiens à rappeler que les rares fois où un le corps d'un Dragon fut à portée de main des Douziens, c'était il y a très longtemps, quand la science et la soif de connaissance n'étaient que très mineures dans la société Amaknéenne, et la principale chose véritable que l'on sait d'un Dragon, c'est que ses restes ont de la valeur !
Voilà pourquoi je reste nébuleux et que je vous  fais davantage part de mes théories.

J'imagine que je ne vous ai pas satisfait, cette fois, je me suis encore laissé aller à mes divagations sans vous donner de vrais détails ( volontairement, comme je l'ai expliqué précédemment ), et vous aurez raison de ne pas vous estimer payé.

Cependant, considérez ceci : est-ce réellement important ?
Les Dragons, à l'image du Minotoboule de Nowel, du Croqueur ou de l'Uridnac, ne vivent réellement que de leurs légendes. Ils n'existent que parce que vous leur accordez votre attention, et que vous nourrissez leurs noms d'histoires et d'aventures. Alors, si vous voulez en savoir plus à propos de ces légendes que vous créez, cessez de me demander, et répondez plutôt à ma question.

Vous, que pouvez-vous me dire sur les Dragons ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javion
Jeune Nedora
Jeune Nedora
avatar

Nombre de messages : 1198
Age : 20
Grade : Grand Maytre des Lags, Jeune Nedora
Guilde : Ceux Qui Veillent
Date d'inscription : 28/03/2012

Personnage
Nom: Javion Fendbrume
Dieu: Iop Iop
Cercle de puissance:
170/200  (170/200)

MessageSujet: Re: [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon   Jeu 26 Mai 2016 - 14:43

Brâkmar, la voie des hommes libres.


" Parlez-nous des mystères de Brâkmar, des Shushus, des vampyres..."
Voilà ce qu'on m'a demandé de vous conter aujourd'hui. Il est amusant de voir que la Pourpre est associée aux créatures les plus sombres et les plus redoutées du monde des Douze. Brâkmar a-t-elle toujours eu cette réputation sinistre ?
Je ne respecterai pas tout à fait vos demandes, puisqu'aujourd'hui je vais vous conter ... Un Bontarien.


Nous sommes en l'an 23, quelques années après la tristement célèbre bataille de l'Aurore Pourpre. Malgré de terribles pertes, la Blanche a repris du poil de la bête et s'est déclarée vainqueur de cette bataille, bien que Brâkmar ne s'avoue toujours pas vaincu ...

Toujours est-il que la cité a récupéré, et aujourd'hui elle brille à nouveau sur le nord-ouest du continent. Briller est-il le meilleur verbe ? Mmh. Elle reflète à travers le monde le camp des justes et des braves, fer de lance de la justice, porteuse de lumière, bénie par Jiva, ainsi que Pouchecot et le regretté Menalt. Mais tout est-il aussi brillant à l'intérieur ?
Même si le Roi de Bonta est récemment sorti de son silence, Bonta a longtemps été gouvernée par l'intendant Danathor. Celui-ci s'est évertué a maintenir une politique répressive, ou l'ordre ne permet à personne de réellement s'épanouir, gardant ses sujet comme de bons Bouftous, à leur modeste place, ne permettant à personne de s'approcher de son précieux pouvoir, pas même Amayiro et malgré les efforts de celui-ci. Bonta vaut-elle mieux que la dictature de Brâkmar ? En quoi n'est-elle pas une dictature, elle aussi ?

C'est ce que se demandait Yvon Dul, un soldat enrôlé dans la milice de Bonta. Après douze ans de loyaux services, ils n'avaient pas vraiment gravi d'échelons, rien de significatif, et pourtant il le méritait ! Mais il était retenu par le gouvernement bontarien et ses sombres secrets. Il était obligé de suivre les ordres sans cesse, sans jamais espérer les donner un jours. Comme tous les citoyens de la Blanche, il était emprisonné dans un carcan, dans un enclos plein de Bouftous bercés d'illusion, qui pensaient naïvement se transformer un jour en Dragons. Mais ils resteraient toujours des Bouftous dociles...

Mais vint un jour où Yvon s'échappa de cette société infernale. Il avait entendu parlé dans leur ennemie, Brâkmar, la Pourpre, la Cité coupe-gorge, le repaire des Roublards et des Rushuistes. Il savait qu'elle avait été construite pour la gloire de Djaul, le Pataugeur.

Djaul. Comment des gens pouvaient-ils l'adorer ? Qu'apportait-il ?
Eh bien voilà ce que Djaul apportait : une issue. Une solution. Il invite ses disciples à se laisser envahir par leurs passions, à ne plus se brider comme Bonta les brident. Et il leur donne puissance et fougue, et avec ça, une chance.

Car à Brâkmar, les forts dominent. Le pouvoir est à la portée de tous, à condition d'être fort, ou malin. A la Pourpre, tous les coups sont permis, tant que vous la servez en combattant à ses côtés. Les lois pénibles, ces freins dont Bonta raffole, il n'en existe pas de telles dans la cité au sol sulfureux.
Brâkmar apporte le pouvoir et la liberté que les dirigeants de Bonta veulent à tout prix inhiber. Bonta appelle ça le Chaos, mais le Chaos n'est qu'un mot inventé par les faibles et les dictateurs pour que les gens en aient peur. Mais le Chaos est synonyme de liberté, en réalité.
Finalement, en quoi Bonta est meilleure que Brâkmar ?

Yvon peut vous le dire, à présent. Il s'est enrôlé dans la milice pourpre, aux ordres de Mustam. Si vous lui demandez, il vous dira qu'il n'y a pas de différence entre Brâkmar et Bonta, si ce n'est que Brâkmar met le pouvoir entre vos mains, là où Bonta vous l'enlève. Le reste n'est que mensonges et complots pour alimenter une guerre sans aucun sens.
Alors, jeunes gens ? Maintenant, qui associez-vous aux monstres ? Qui en est réellement le plus proche ? Le chaos ? Le mensonge ? Qui avez-vous choisi, vous ? Etait-ce le bon choix ?

Moi ? Ahah, moi, je suis un sujet d'Allister !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Récits oraux] Contes et légendes de Théodore Izon
» [Fraouctor 642 - SM X] Contes et Légendes
» Contes et Légendes du Monde des Douze.
» Salle des contes et légendes
» [Octolliard 642 - SM X] Contes et Légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque Nedora :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: