Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le vilain petit Sylargh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ilamai(Ryusei)
Intendant Nedora
Intendant Nedora
avatar

Nombre de messages : 1231
Age : 21
Grade : Grand Nedora
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 09/11/2015

Personnage
Nom: Ilamaï
Dieu:
Cercle de puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Le vilain petit Sylargh   Dim 28 Fév 2016 - 23:02

Le vilain petit Sylargh
Les aventures du captain Amakna

À l'attention de Monsieur S.

Monsieur,
Suite à votre commande datée du 26 Septange 550, nous vous envoyons comme convenu le tout dernier tome des Aventures du Captain Amakna.

Cordialement,
Toïl Stote, responsable de la Bibliothèque d'Amakna.

P.S. La maison décline toute responsabilité quant aux éventuelles dégradations de l'ouvrage pendant le voyage. Pour toute réclamation, adressez-vous au service des transports intercontinentaux Amakna-Frigost.


Alors qu'il venait de mettre en déroute l'ignoble Crâne Rose, son ennemi juré, et qu'il l'avait livré aux miliciens du roi, le Captain Amakna décida qu'il était temps pour lui de faire une pause. Il avait bien mérité un peu de repos, après tout. Il prit donc le canon pour l'île de Moon et pof ! En un éclair il se retrouva sur une plage de sable fin à siroter du lait de Kokoko.
Mais ce répit ne fut que de courte durée. Car une nouvelle menace s'apprêtait à venir troubler le calme relatif du Monde des Onze. Un mystérieux voleur en série avait en effet semé la panique dans le village des Brigandins. Et, selon les espions du roi, il se dirigeait à présent tout droit vers Amakna !

Plus rapide que le vent, plus bronzé qu'une Cawotte frite dans l'huile de palme, la Captain Amakna reprit le chemin de sa fière patrie et commença à mener l'enquête. Il dirigea illico ses pas vers le Massif de Cania et grimpa avec agilité en haut d'un arbre centenaire pour atteindre la place forte des Brigandins. Ce qu'il découvrait là-bas le laissa sans voix : quelqu'un avait affreusement mutilé les Robots Pousse-pousse et Masse-d'arme du village ! On les avait dépouillés de leurs membres, on les avait privés de leurs rouages, on les avait dépossédés de leurs articulations ! C'était inacceptable ! Les Brigandins étaient des bricoleurs hors pair et ces automates de bois étaient à la fois leur fierté et leur principal moyen de se défendre. Le Captain ne pouvait pas laisser cet horrible crime impuni ! Mais comment retrouver le coupable ? Il ne semblait pas avoir laissé un seul indice ! C'est alors que notre glorieux justicier aperçut une inscription sur l'une des plateformes du village. Quelqu'un y avait inscrit un message avec de l'huile de coude : "Sauve le cher mineur, sauve le monde... - Sylargh"

Tout ceci était décidément très mystérieux. Le Captain Amakna ne comprenait pas bien où ce Sylargh voulait en venir. Quel était l'intérêt de désosser tous ces Robots Brigandins ? Et qui était ce "cher mineur" qu'il fallait sauver ? Le monde était-il à ce point en danger ? Armé de sa légendaire intuition, le Captain Amakna décida de partir enquêter à Astrub. Les rumeurs allaient bon train dans la Cité des Mercenaires, et l'on était toujours sûr d'y trouver ce que l'on cherchait. Aussi, il comptait bien en apprendre plus sur le fameux mineur du message. Là-bas, on lui parla d'un mystérieux prospecteur, arrivé récemment en ville, et déjà connu pour pratiquer des tarifs exorbitants. Si le Captain cherchait un mineur très "cher", ce ne pouvait être que lui ! On racontait qu'il s'approvisionnait en minerai du côté des mines d'Amakna. Mais, évidemment, personne n'était sûr de rien.

Qu'à cela ne tienne ! Ces maigres informations étaient plus que suffisantes à notre glorieux Captain ! Ni une, ni deux, il fonça droit à la mine en question afin de tirer tout ça au clair. Hélas ! À peine avait-il pénétré dans le souterrain qu'il réalisa son erreur : Il venait de se jeter tout droit dans la gueule du Mulou ! En moins de temps qu'il n'en faut à un Enutrof pour ramasser un kama tombé par terre, Sylargh s'était jeté sur lui et l'avait assommé. Lorsqu'il reprit ses esprits, le Captain était attaché à un chariot abandonné, tout au fond de la mine. Il écarquilla les yeux et aperçut des pièces de bois et de métal entassées tout autour de lui. c'était les membres volés des robots Brigandins ! Ils avaient été amenés ici... mais dans quel but ? Notre valeureux héros n'eut guère le temps de pousser plus loin sa réflexion. En effet, Sylargh s'avançait vers lui en ricanant, à demi caché par la pénombre. Il avait des yeux brillants de haine, un sourire malveillant et la taille d'un Xélor nain... car c'était un Brigandin ! Oui, oui ! Un petit, un riquiqui, un minuscule Brigandin ! Le Captain n'en croyait pas ses yeux. Ce vulgaire nabot, pas plus gros qu'un bébé Tofu, avait réussi à le mettre hors d'état de nuire !

"Mouha ha ha ha ! s'exclama Sylargh avec une voix d'outre-tombe. Voici donc le célèbre Captain Amakna pris au piège dans une mine abandonnée ! Comme c'est comique, tu ne trouves pas ? Le coup du pauvre mineur en détresse, le monde à sauver, tout ça... tu n'as pas pu résister, avoue ! Ha ha ! Les héros sont si prévisibles de nos jours ! Ça en devient presque lassant. Je savais que tu n'hésiterais pas une seconde à t'engouffrer des ces souterrains. Vois-tu, je sais comment les choses fonctionnent ! C'est une sorte de don ! Je suis quelqu'un de spécial ! Tout comme toi... Mais tu te demandes sûrement pourquoi je t'ai fait venir ici ! Eh bien, je vais te répondre ! Je sais par expérience que les grands génies du mal ne devraient pas révéler leurs plans avant l'heure, mais j'aime raconter mes exploits ! Voici donc mon histoire...

Je suis l'un des plus grands bricoleurs de mon village. Certains disent même que je suis le meilleur. Et il ont raison. Pourquoi le nier après tout ? Je suis le plus doué c'est une évidence ! Bref. Il n'y a pas si longtemps, j'ai dessiné les plans d'un nouveau prototype de Robot Masse-d'arme. Une pure merveille ! Le problème, c'est que je manquais de matériaux pour le construire. J'aurai pu demander à mes frères Brigandins de m'aider à en trouver mais je n'aime pas jouer les mendiants. Je me suis donc servi tout seul ! Les pièces que tu vois autour de toi sont celles que j'ai arrachées aux Robots de mon village. Mais ça, tu dois déjà t'en douter... Ce que tu ne sais pas encore, en revanche, c'est que pour achever mon invention, j'ai besoin d'un métal à la fois très léger et extrêmement résistant. J'ai essayé tout les minerais connus en Amakna, mais sans succès. Il me faut quelque chose de différent. Quelqu'un chose comme ton célèbre bouclier par exemple ! Mouah ah ah On raconte qu'il a été forgé dans un métal rare et précieux. C'est la vérité n'est-ce pas ? Hum... je vois à ton regard que je ne me suis pas trompé ! Que dirais-tu si je t'en délestais et que je le faisais fondre pour forger les pièces qu'il me manque ? Ça pourrait être amusant non ?"

À ces mots, le Captain Amakna sentit la peur l'envahir pour la première fois de son incroyable vie. L'idée qu'on le prive de son magnifique bouclier le terrorisait. Si une telle ignominie était commise, il risquait de ne jamais s'en remettre ! Il ne pouvait pas laisser faire ça ! Aussi, n'écoutant que son courage héroïque, le Captain décida d'agir... et de révéler son secret ! Son bouclier était unique, certes. Mais le métal qui le composait n'était pas si rare que ça. Il était seulement inconnu en Amakna. Le Captain l'avait fait importer de la lointaine Frigost, en secret, afin de garder le monopole des boucliers ultrapuissants. Apparemment, les Frigostiens possédaient une petite île dotée d'un riche exploitation minière. C'est de là que venait le fameux minerai grâce auquel son bouclier avait été forgé. Mais il n'en savait pas plus à ce sujet. Tout ce qu'il pouvait dire, c'était que son bouclier était ridicule à côté des quantités de minerai que Sylargh pourrait trouver à Frigost. Ça ne valait pas le coup de le détruire !

Entendant cela, Sylargh eut l'air d'hésiter. Il ne savait pas s'il fallait croire ou non le Captain. Il réfléchit une minute puis s'avança vers notre héros, l'air menaçant. Il saisit le bouclier, le brandit en l'air, au-dessus de la forge qu'il venait d'improviser et... il fit soudain volte-face et l'abattit sur le crâne du Captain. À nouveau assommé, celui-ci sombra dans les méandres de l'inconscience.
Lorsqu'il reprit connaissance, notre illustre Captain était seul dans la mine. Sylargh avait disparu, en laissant le bouclier aux pieds du héros. Personne ne sut dire où il était parti, mais on n'entendit plus jamais parler de lui en Amakna. On dit qu'un Pandawa l'aurait vu monter dans un navire à destination de Frigost. Mais comme chacun le sait, les hallucinations sont choses courantes chez les Pandawas. Et on lance rarement une enquête sur la base d'un de leurs témoignages. Quoi qu'il en soit, la Captain Amakna avait déjà d'autres Chachas à fouetter ! Car la milice du roi venait de lui annoncer l'évasion de Crâne Rose, son ennemi de toujours...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le vilain petit Sylargh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le syndrome du vilain petit canard
» Ouvrage Frigostien - Le vilain petit Sylargh [Tome des Aventures du Captain Amakna]
» Vilain p'tit canard devenu cygne
» Le seigneur des Anneaux
» Zelda II : The Adventure of Link, le vilain petit canard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque d'Amakna :: Histoires, livres et légendes du monde des XII :: Récits de Frigost-
Sauter vers: