Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
PortailCalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Chopine de Pandawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ilamai(Ryusei)
Intendant Nedora
Intendant Nedora
avatar

Nombre de messages : 1238
Age : 21
Grade : Grand Nedora
Guilde : Hawkeye
Date d'inscription : 09/11/2015

Personnage
Nom: Ilamaï
Dieu:
Cercle de puissance:
199/200  (199/200)

MessageSujet: La Chopine de Pandawa   Dim 28 Fév 2016 - 17:51

La Chopine de Pandawa
Guide de classe pour avoir le classe

Profil du Pandawa

Spécialité : altéreur de résistances et manipulateur de placements

Points forts :
placement, soutien, cogneur

Caractéristiques principales : selon la voie élémentaire suivie

Armes de prédilection : haches et bâton

Premiers sorts : Picole, Poing enflammé, Gueule de bois

Tactiques favorites :
- boire comme un trou ou rester sobre selon les circonstances.
- diminuer les résistances des adversaires.
- se débarrasser des envoûtements gênants.
- maîtriser le placement sur le terrain.
- porter un coéquipier sur ses épaules pour le protéger.


Présentation

Pandawa, une déesse qui en a!

La déesse Pandawa, dans son infinie soif, a doté ses fidèles d'une sacrée descente : vider bocks, chopes et autres pintes est un art dans lequel les Pandawas sont passés Maîtres. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela leur réussit. Une fois passé en état d' Ébriété, le disciple Pandawa est capable de faire des folies de son corps. Il pourra même en faire avec le corps des autres, pour leur plus grand bien, ou pour leur plus grand mal, tout dépend du camp dans lequel on se trouve...

Le Pandawa est vraiment PHE-NO-ME-NAL !

Le Pandawa est très apprécié pour ses techniques martiales peu communes. Tout en donnant l'impression d'être ivre, il sait feinter comme l'eau-qui-court-entre-les-pierres-du-torrent et frapper-comme-la-brute-qui-éclate-des-crânes-du-soir-au-matin. Habile à la hache, et doté d'un sens de l'humour à toute épreuve, il ne manque pas une occasion de fendre la gueule à quiconque, comme ça, pour rire. Les Pandawas qui persévèrent dans la voie martiale deviennent des Grands Maîtres. On vient de loin pour entendre leur enseignement.


Culte de Pandawa

La Déesse Pandawa

Un fait peu connu, la Déesse était là au commencement du Monde ! Elle faisait partie des innombrables petits Dieux, et était beaucoup moins puissante qu'aujourd'hui... Un jour qu'elle réfléchissait, pensant au moyen de convertir ds fidèles qui la vénéreraient chaque jour, elle tomba sur une dépouille de Blop ayant succombé à une giclée de Sporme. Le tout était presque liquide et une nuée de Corbacs s'agitaient autour de la dépouille. A sa grande surprise, les volatiles noirs étaient tous ivres, titubant et incapable de s'envoler. Elle eut LA révélation... et son pouvoir grandit lentement, à mesure qu'elle expérimenta l'Art de la Fermentation. Tout y passait : végétaux et créatures, organes et pelures devenaient des liquides à la saveur incomparable, et qui mettaient ceux qui les buvaient dans des états seconds... durant lesquels la Déesse s'empressait de leur parler! Il n'en fallait pas plus pour convaincre tous les ivrognes du coin que la Déesse Pandawa était une Déesse extra! Et sa popularité fut bientôt si grande qu'elle prit la place qui lui revenait de droit, aux côtés des autres Dieux!

Le Temple Pandawa
Dès que leur île s'est ouverte au monde extérieur, les Pandawas ont érigé un Temple sur le continent. ce lieu saint, consacré à leur Déesse, est habité par l'esprit de Pandawa. A tel point que des spécimens de la flore de l'Île de Pandala poussent à proximité du Temple, ce qui est un phénomène étrange du point de vue botanique. Il paraît même que les vapeurs qui se dégagent alentours rendent euphoriques... L'aura de la Déesse est d'une puissance rare!


Expressions typiques - Parler le Pandawa

Flasque : flacon, mais aussi petit mot d'amour échangé entre Pandawas consentants. "Ma peluche, j'aime tes petites fesses flasques !" "Mate-moi cette gueule flasque!'
Hacher menu : faire un usage intensif de sa hache.
Une dernière pinte pour la déroute : lorsqu'un Pandawa est en état d'ébriété.
Etre clair comme de l'eau de roche : se dit d'une situation difficile à comprendre, surtout pour un Pandawa.
Etre noir comme un Corbac : être ivre... de rage, d'amour (ou ivre tout court).
Gosier assoiffé n'a point d'oreilles : Autrement dit, un Pandawa qui a soif restera sourd à vos paroles.
Payer sa tournée : se défaire de ses adversaires avec brio.
Une cuite à décorner un Minotoror : se dit d'un moment festif particulièrement réussi.
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin on n'a plus soif : être modéré en tout, et ne pas abuser des bonnes choses, ni des autres.
Avoir de la bouteille : être expérimenté dans l'art guerrier.
Voix de Rogomme : se dit d'un Pandawa dont la voix est usée par l'ingestion des boissons fermentées.


Livre écrit par Ganymède et Herdegrize

Ajout : Livre du temple


PANDAWA
La Soif Éternelle

La Reine des Chopes

La Dame aux Bambous

La Grande Ourse qui Mousse




Ses commandements :
Tu ne poutreras pas ton voisin alors qu'il boit son verre avec une paille, tu risquerais de la lui mettre dans l'oeil.
Tu te serviras d'un éventail pour brasser de l'air.
Tu tiendras la buvette et l'alcool lors des fêtes estivales.
Tu prendras garde au coup de bambou après un repas bien arrosé.
Tu ne renverseras point la divine bibine, car sa mousse tache et a tendance à piquer.
Tu éviteras les mélanges qui ne sont pas du même tonneau.
Tu ne conduiras pas d'attelage en état d'ébriété.
Tu ne porteras point tes amis si tu es trop porté sur la bouteille.
Tu poseras la question rituelle quand un individu débarquera dans une soirée sacrée sans avoir été invité : "Hey, t'es qui, là?"
Tu utiliseras des agents à fermenter si tu veux éviter les mauvaises surprises.

Si tu ne suis pas ces préceptes, tu devras boire cinq litres d'eau pure en signe de pénitence.

Ses divins Attributs et Accessoires :
La Chope
L’Éventail

Symbole de ses disciples :
La Chopine (avec une paille pour les grandes occasions)

Louée soit Pandawa, la déesse Adéquate !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Theochaos Rakle
Ancien Nedora
Ancien Nedora
avatar

Nombre de messages : 1844
Age : 23
Grade : Patriarche de La Famille Rakle
Guilde : -Lithium-
Date d'inscription : 17/10/2009

Personnage
Nom: Theochaos Rakle
Dieu: Iop Iop
Cercle de puissance:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: La Chopine de Pandawa   Sam 1 Avr 2017 - 18:49

Théochaos attend que les derniers retardataires arrivent de la salle. Les disciples de Iop ayant décidé de pousser leur apprentissage au-delà de la maîtrise de l'Art du combat Iop se retrouvent ici. Jeunes et vieux, des disciples de tout âge sont assis sur les bancs devant le Maître Iop.
 
"Mesdames, messieurs, veuillez observer le silence. Si vous êtes ici, c'est que vous avez compris que bien savoir se battre comme un Iop ne suffisait pas à devenir un guerrier de renom et je vous en félicite. Je vous souhaite la bienvenue en classe d'étude des Arts du combat."
 
L'assemblée reste silencieuse et écoute le guerrier. Celui-ci se lève et vient écrire au tableau le titre du cours :
 
Les Arts du combat
 
"Aujourd'hui, nous allons étudier les différentes méthodes de combat des disciples de Pandawa. Ce sont des guerriers surprenants dont la force n'est plus à prouver. Si vous devez combattre à leur côté ou en tant qu'ennemi, vous vous devez d'en savoir davantage sur eux. Mes nombreuses expériences de combat et diverses études m'ont appris à connaître la majorité de ces arts. Je vais partager ces connaissance avec vous mais rien ne vaudra la pratique, aussi je vous conseille d'aller visiter tous les temples du Monde des Douze."
 
Théochaos se retourne et note à la craie sur le tableau noir :
 
L'Art Pandawa : Les voies élémentaires
 
"Ce sont des combattant de la surprise et de la polyvalence ! Ils n'ont pas seulement des affinités dans les quatre éléments : en plus de cela, leur magie change en fonction de leur ébriété ! Mon compagnon d'arme, Tenga ici présent, a accepté de venir aujourd'hui pour réaliser des démonstrations."
 
Adossé au mur de pierre un peu en retrait, le disciple de Pandawa s'avance d'un pas et salue l'assemblée. Théochaos profite de la présentation pour écrire au tableau la première partie du cours.


La voie de la terre


"Pratiquer cette voie consiste à se familiariser avec la magie qui circule dans le sol. Une fois cette magie bien identifiée, les voies de Pandawa leur permettent de ramifier et solidifier des blocs de terre et de boues pour en faire des armes et projectiles. Ajouté à cela un peu de lait fermenté et voilà l'élément bien plus sensible à leur magie. Comme il faut porter et jeter des projectiles avec le plus de force possible, cette voie nécessite un entretien particulier de la musculature. Tenga, je t'en prie."


Le disciple de Pandawa se positionne face aux quatre Poutchs devant lui puis lève sa main gauche.
Un filet de terre vient alors se glisser entre les interstices des dalles au sol et forme une boule dans la main de celui-ci. Le Pandawa dépose la terre sur ses lèvre et celle-ci file à toute vitesse dans le sens opposé, venant solidement heurter la tête d'un Poutch qui roule alors au sol.

"Cette voie comme toutes les autres de cette divinité à l'avantage de fonctionner à courte et longue distance. Ce sont donc des adversaires très polyvalents."

La voie du feu


"Non sans danger, cette voie consiste à manipuler la magie de sources inflammables, les modeler les amplifier et les enflammer. Elle demande une excellente maîtrise des combustibles, tout particulièrement l'alcool et requiert donc une concentration toute particulière pour ne pas perdre le contrôle des flammes ce qui aurait pu conséquence de diminuer l'intensité des brasiers ou tout simplement de se blesser."

Sans attendre les directives de Théochaos, Tenga débouche un récipient certainement alcoolisé d'ont il boit une longue gorgée. Il laisse couler un peu de liquide sur sa main droite qu'il vient ensuite frotter contre sa ceinture, provoquant la combustion de son poing. Aussitôt, il envoie un crochet en direction d'un autre Poutch, provoquant une vague enflammée ayant conservé la forme de son poing mais grandissant en intensité et volume. Les flammes, à l'impact, lèchent sans pitié le pauvre Poutch relâchant une épaisse fumée noire. Pendant ce temps, un autre titre a été écrit sur le tableau


La voie de l'eau

"Sentir chaque remous magique de l'eau, stimuler les courants et compresser les vapeurs en sensibilisant sa magie aux étendues liquides mélangées à quelques gouttes d'alcool. A défaut de la boire, ils s'en servent comme arme. Voilà le lot d'un Pandawa ayant choisit de pratiquer la voie de l'eau. Une fois bien assimilée, cette voie permet de faire de l'eau une véritable arme aussi dure que la pierre et tranchante comme l'épée d'un Iop."

Versant le contenu d'une autre fiole sur le sol, Tenga lève le genoux à hauteur de torse, maintenant la positions quelques instants, puis frappe la pierre où reste la flaque avec force. Comme sous pression, l'eau se propulse rapidement en direction du Poutch enflammé. Arrivée à proximité, l'eau éclate comme une vague sur un récif. Les flammes s'éteignent et le Poutch se retrouve tranché par les lacérations de l'eau. 

La voie de l'air

"L'air qui nous entoure ou qui charge vos poumons est également imprégné de magie. Les disciples de Pandawa qui se sont tournés vers la voie de l'air l'ont bien compris. A l'aide de leur magie, ils contrôlent les courants d'air, les façonnent et chargent en magie. Compressés et correctement chargés en vapeurs d'alcool, ces courants deviennent aussi solides qu'un poing de Craqueleur."

Après avoir avalé une nouvelle gorgée de ce qui semble être du bambou fermenté, Tenga gonfle sa cage thoracique, encore et encore puis relâche une salve d'air compacte qui vient ravager un Poutch qui était encore intacte. En plus de se faire déchirer, les divers débris volent en éclats, repoussés par l'air.

"Epouser les mouvements de l'air requiert une certaines souplesse, aussi cette voie nécessite d'entraîner vivement son agilité et sa flexibilité."

Théochaos dépose la craie et se retourne vers l'assemblée.

"Je vous laisse réfléchir aux différentes forces et faiblesses de chaque élément pendant que je remet de l'ordre dans la pièce."

_________________
Théochaos Rakle, patriarche de La Famille Rakle



La vertu, comme le corbac, niche dans les ruines. La justice se rend dans la lumière et l'équilibre est établi dans l'ombre.

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Chopine de Pandawa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Chopine de Pandawa
» Yav à la chopine enflammée
» Wouha Pandawa terre level 60/Full xP en Pano
» Pandawa air : quelle arme choisir ?
» Seadre, Pandawa céleste de level 50 (maj du 09/04/10)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque d'Amakna :: Histoires, livres et légendes du monde des XII :: Guides de Classes-
Sauter vers: