Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
CalendrierFAQAccueilRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~ Les aventures de Nemeo et Usagi. ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
   Usagi   

avatar
Nombre de messages : 1989
Guilde : « A Flower Blooming in the Slums. »
Age : 42
Date d'inscription : 26/03/2014

Mercenaire
Nombre de contrats: Usagi
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: ~ Les aventures de Nemeo et Usagi. ~    Dim 28 Fév 2016 - 17:06

Un ouvrage gaiement coloré est laissé à la portée de tous, au centre d'une table.
" Les aventures de Nemeo et Usagi " signe l'origine de son contenu.

Après ouverture de ce recueil d'exploration et d'histoires diverses, vous remarquez l'écriture de Nemeo, l'un des protagonistes des récits.

Après mûre réflexion... vous décidez de ne rien y ajouter.



[ HRP :
Ce sujet est verrouillé par mes soins pour éviter le flood. Nous avons décidé de créer un seul topic regroupant les scènes que nous voulons vous partager.
Ces histoires sont rédigées en partenariat entre les joueurs des personnages Nemeo et Usagi.
Nemeo est le seul, d'un point de vue RP à écrire ceci, car cela ne colle pas avec la personnalité d'Usagi.

/En construction/

Bonne lecture. /HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Nemeo   

avatar
Nombre de messages : 629
Guilde : Strange Lives
Age : 25
Date d'inscription : 26/01/2016

Mercenaire
Nombre de contrats: Nemeo
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: ~ Les aventures de Nemeo et Usagi. ~    Lun 29 Fév 2016 - 14:43

Vandanor le 5 Flovor 646
Jour 1 : le départ.


J'étais tellement excité à l'idée de partir en voyage à l'autre bout du monde avec Usagi ! Pour le premier, notre choix s'est arrêté sur l'île Moon pour son exotisme et ses secrets. Organiser ce voyage a été difficile dans un premier temps. Nos emplois du temps étaient chargés. Donc, j'avais pas mal travaillé pour remplir mon quota d'heures et être certain de pouvoir libérer trois jours. Il ne nous restait plus qu'à faire nos sacs. Alors que je n'avais préparé qu'une petite sacoche avec deux-trois petites choses, Usagi, lui, traînait un sac ÉNORME!

Nous nous étions donnés rendez-vous à Amaryllis ce Vandanor 5 Flovor. C'était assez tard dans la soirée mais je ne voulais pas aller dormir. L'excitation était telle que je ne tenais en place. Usagi ne montrait rien mais je suis convaincu qu'il pensait la même chose parce qu'à mon arrivée, j'ai à peine eu le temps de dire bonjour aux autres qu'il m'a invité à monter sur son KramKram. Lorsque j'ai grimpé sur le reptile, il m'a aussitôt invité à m'agripper à lui. C'est là...Que je me suis surpris à sourire. Ce n'était que le début.


Il faut l'avouer, je suis beaucoup moins prévoyant que mon compagnon de voyage : je ne m'étais même pas renseigné sur l'accessibilité de l'île.

En deux temps trois mouvements, nous nous retrouvions coiffés d'un casque ridicule. Il le fallait, nous dûmes grimper dans le canon. Nous fûmes propulsés à une vitesse folle et je dois dire que j'ai adoré ça. Une fois en l'air, j'ai ouvert mes ailes pour prendre le temps de voir l'île vue du ciel.

[ BOUM ! ]


Nous voilà écrasés sur une plage que je ne connaissais pas. C'était là que j'allais passer les trois prochains jours pour assouvir mes envies d'explorateur. Je ne peux nier qu'être seul avec Usagi sur une île ne me laissait pas indifférent (C’était la "vraie" première fois, il est plutôt du genre à esquiver ce type de sortie...)
Déjà à cette époque, sa présence me rassurait.

Une dense forêt se dressait au-loin, ma nature curieuse m'a d'abord poussé à m'y rendre. La responsable du voyage qui travaille pour l'agence "Tout Risque" nous a renseignés concernant les lieux. Elle était peu aimable mais rien ne pouvait effacer mon sourire. J'attrapai la main d'Usagi et nous nous enfonçâmes dans la jungle où la végétation était luxuriante.

Les villageois étaient peu vêtus et portaient des masques. Aussi, ils ne semblaient pas parler correctement notre langue, voire ne la parlaient pas du tout.
Ils étaient intimidants et se jetaient sur nous au moindre faux pas. Ce n'est pas le peuple le plus hospitalier que je connaisse. Heureusement, Usagi me protégeait ; je savais que je n'avais rien à craindre. Il prenait tellement bien soin de moi qu'il a rassasié ma faim en leur volant un peu de leur nourriture. Je me suis senti un peu ridicule de ne pas avoir pensé à manger avant le départ d'Astrub.


Une course folle a débuté, il fallait fuir au plus vite ces Kannibouls enragés. Il s'agissait peut-être d'une offrande pour je-ne-sais-quel-Dieu. L'un nous menaçait de sa lance, l'autre, de son arc, ils étaient bien trop nombreux pour les affronter. Nous avons couru si longtemps que j'ai eu l'impression d'avoir traversé toute l'île. Nos pas nous ont dirigés vers une faune et une flore différente. Les hommes sauvages ont abandonné la course. Nous avons finalement rejoint une plage assez discrète.

C'est là que nous avions décidé de passer la nuit. En allant nous coucher, il a ouvert ses bras m'invitant ainsi à me blottir contre lui.

Cette soirée pleine de rebondissements s'est achevée sur une note de tendresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Usagi   

avatar
Nombre de messages : 1989
Guilde : « A Flower Blooming in the Slums. »
Age : 42
Date d'inscription : 26/03/2014

Mercenaire
Nombre de contrats: Usagi
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: ~ Les aventures de Nemeo et Usagi. ~    Mer 2 Mar 2016 - 20:58

Satuerdor le 6 Flovor 646.
Jour 2 : le bateau du chouque et le village Kanniboul.



Au petit matin ou devrais-je dire l'après-midi, je me suis réveillé seul sur le sable. Usagi était un peu plus loin en train de se rafraîchir dans l'eau de mer. Il râlait déjà…
C'est alors que j'ai remarqué une statue d'une taille notable sur la plage. Je n'avais pu la voir la veille, l'obscurité m'en empêchait. . Elle représentait une espèce d'animal debout sur deux pattes empoignant un marteau. Un peu plus tard, Usagi m'informa qu'il s'agissait du Moon, le maître des lieux.

Nous décidâmes de visiter le village des Kannibouls dont parlait la brochure que nous avions reçu en partant.
Sur le chemin, j'ai lancé un défi à Usagi sur un coup de tête. S'il arrivait à m'attraper, il aurait droit à un vœu de ma part. Mettre les mains sur moi a été difficile pour lui car j'avais déjà appris à me servir de mes ailes. Il ne lui fallut pas moins de cinq minutes pour remporter la partie. Comme il n'avait pas beaucoup d'imagination, il avait le temps de réfléchir à un vœu jusqu'à ce qu'à la rencontre du Moon qui était prévue le lendemain.
S'il ne faisait aucun effort, il avait l'obligation d'exaucer le mien.




Arrivés devant les portes du village, un Kanniboul qui parlait couramment l'Amaknéen - étrange, d’ailleurs ? - nous indiqua la nécessité d'avoir une clé pour y entrer.
Pour l'obtenir nous avons retrouvé représentante de l'agence qui orientait les touristes dans les environs de la plage de départ pour qu'elle nous renseigne davantage. Cela ressemblait à une course d'orientation. Quelle exploration pour une simple clé.. Ce n'était pas la partie la plus amusante du voyage. L'agence prétendait qu'il s'agissait d'une tradition locale mais je reste convaincu que c'était une attraction déguisée. Après avoir fait le tour des plages de l'île de Moon, nous trouvâmes cette foutue clé, dans une épave, au nord. Une épave qui n'avait rien de naturel, d'ailleurs..

A présent que nous avions ce qu'il fallait pour pénétrer dans le village des autochtones, la vie des aborigènes n'allait plus avoir de secret pour nous ! Nos agissements d'explorateurs curieux, avides de connaissances ne rendaient la population locale plus qu'hostile.
Les combats s'intensifiaient. Usagi semblait tenir le coup. Quant à moi, c'est à peine si j'avais le temps de voir les ennemis. J'avais vraiment besoin d'entraînement.

Mon disciple de Féca semblait épuisé et m'invita à m'asseoir un instant. Il s'adossa alors contre un mur et m'ouvrit ses bras dans lesquels je m'y suis apaisé, on le méritait.
Pour une fois, c'est moi qui restais silencieux. Il n'abordait que rarement sa personne... De fil en aiguille, il a avoué s'être épris de moi. Ses douces paroles m'allaient droit au cœur. Il s'est montré très habile, au point de me faire rougir.
Finalement, il m'a confessé son amour et me demandait ce que je ressentais pour lui. J'ai timidement hoché de la tête avant de le lui dire, mot pour mot : "Oui, je t'aime Usagi." Nos premiers aveux.

La chaleur de ses bras protecteurs m’a assoupi. Durant mon sommeil, je pouvais le ressentir veiller sur moi.

Peu après, nous achevâmes la visite du village Kanniboul. Le chef ne voyait pas notre exploration d'un bon œil. Il fallut donc qu'on lui fasse entendre raison, si vous voyez ce que je veux dire.

En nous dirigeant vers le nord de l'île nous avons trouvé une espèce de dépôt abandonné dans lequel des pirates devaient entreposer leurs trésors. Je n'ai aucune preuve de ce que j'avance mais j'en suis quasiment persuadé !
J'ai grimpé sur une table et j'ai commencé à crier comme si j'étais un chef pirate. Je portais même un bandeau sur mon œil gauche pour l'occasion. Usagi jouait le rôle de Mélinda, une femme à mon service ! C'était très rigolo ! Encore aujourd'hui, ça me fait sourire. Je lui ai raconté une brève histoire que j'avais inventée sur le pouce. Une histoire concernant des pirates, une île déserte, un fruit défendu et un danger qui rôde.



Après une petite heure de marche, nous avons finalement atteint le haut de la cascade qui donne sur toute l'île. Cette vue panoramique était à couper le souffle.
J'ai trouvé ce lieu romantique et je voulais absolument qu'Usagi m'embrasse. J'ai inventé une légende : "Si deux amoureux s'embrassent en haut ou au pied d'une cascade, alors ils vivront heureux toute leur vie". À peine ma phrase terminée, qu’il déposa ses lèvres sur les miennes. Il y mettait tellement d'ardeur qu'il semblait vouloir que la légende se réalise. Mes ailes se sont mises à battre frénétiquement. Je voulais que le temps s'arrête.


Derrière la cascade se trouvait une grotte dans laquelle nous nous sommes engouffrés. A l'intérieur, il y avait la chose la plus cool que je n'ai jamais vue : Un bateau pirate fantôme !


Usagi m'a proposé de le visiter et je pense qu'il est inutile de vous dire quelle était ma réponse.
Une fois à bord, nous fait face à l'équipage du Chouque. Un tas de trésors qui semblaient venir des quatre coins du Monde Des Douze scintillaient de tous côtés. J'ai même trouvé une carte au trésor que j'ai ramenée (ce sera l'occasion pour une nouvelle aventure ! ).
C'était bien le capitaine qui tenait la barre du bateau (à quoi cela pouvait-il bien servir? Le bateau semblait être à quai de manière définitive). Il était terrifiant mais Usagi, tel un fidèle héros, m'a protégé une fois de plus. C'est mon Captain Amakna, à moi. Toutefois, il fut vraiment fatigué de la bataille et nous nous endormîmes juste après être descendus du bateau.

Cette journée fut longue et périlleuse mais je me délecte de chacun des moments passés sur cette île.
La suite allait être bien plus palpitante... La visite tant attendue de l'Arbre du Moon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Nemeo   

avatar
Nombre de messages : 629
Guilde : Strange Lives
Age : 25
Date d'inscription : 26/01/2016

Mercenaire
Nombre de contrats: Nemeo
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: ~ Les aventures de Nemeo et Usagi. ~    Jeu 3 Mar 2016 - 22:02

Dinsdor, le 7 Flovor 646.
Jour 3 : L’Arbre du Moon,

Ce matin-là, c'est moi qui ai ouvert les yeux en premier. Usagi s'est réveillé en se retournant contre une flaque d'eau.

Durant le séjour, Usagi s'aventurait d'un pas hésitant. Je le soupçonne de n'avoir aucun sens de l'orientation...Chttt. Cette fois-ci, il a été le guide. Il ne faut pas se leurrer, l'Arbre du Moon est gigantesque, impossible de nous perdre en chemin. Il touche même les nuages ! Ce fut très difficile d'atteindre la cime pour deux raisons. Premièrement, il faut avoir beaucoup d'endurance. Pas de marches, seulement des sentiers et des branches qu'il faut arpenter. Deuxièmement, l'arbre est habité par des créatures de toutes sortes qui refusaient de nous laisser passer.

D'abord, les Kannibouls au sol se faisaient de plus en plus petits. Puis ce fut les arbres, la cascade et la plage... Nous pouvions voir la mer. Du moins, avant qu'on passe au-dessus des nuages. C'est là que nous avons fait la rencontre du Moon.


Le vaincre n'a pas été tâche facile, mais comme l'a dit Usagi : "L'île porte son nom, après tout.". Ça en a valu la peine, de belles récompenses nous attendaient. J'ai pu récupérer le marteau du Moon que j'arrive à manier depuis et nous avons trouvé un Dofus Dokoko. Usagi disait que c'est la Déesse qui me le donnait comme cadeau pour me féliciter de mes efforts. (Note à moi-même : Je cite beaucoup Usagi.) Je ne pensais pas qu'un jour la Déesse me remarquerait ou même serait fière de moi.. Je suis loin d'être un disciple très talentueux...

En descendant tranquillement de l'arbre, je fis remarquer à Usagi qu'il n'avait toujours trouvé aucun voeu et qu'il se devait donc d'exaucer le mien. Je dois avouer que je fus un peu déçu qu'il n'ait rien trouvé mais il m'a confessé ne pas être assez créatif. Il m'a partagé sa peur d'être ennuyeux à mes yeux pour cette raison, mais il se trompe. Je vais lui apprendre à l'être pour qu'il ait plus de confiance en lui (il a d'ailleurs fait des progrès depuis, je trouve).

Bref mon vœu était de me baigner avec lui avant de quitter l'île. Malgré la taille de son sac, il n'avait pas pensé à cette éventualité. Il faut dire qu'il est assez pudique mais je ne le savais pas encore. Il a toutefois accepté de se baigner avec moi. J'ai choisi la plage discrète où nous avions passé la première nuit pour être certain que personne ne puisse le voir. L'embarrasser n'était pas mon but. Une fois dans l'eau, j'ai appris à connaître une facette cachée de mon compagnon. Il lui arrive d'être joueur...je vous assure. Il m'a d'abord attaqué de vagues d'eau les plus imposantes les unes que les autres. J'étais avantagé par mes ailes dont j'ai fait l'usage ! Il n'a pas dû apprécier... Pour se défendre, il a plongé mon visage dans l'eau avant de me lancer du sable dégoûtant et des algues. Nous avons tellement ri ! C'est, pour sûr, l'un de mes moments préférés sur l'île.


Le glas de la fin tintait. Absents depuis plusieurs jours, nous devions reprendre du service. Lui, en tant que mercenaire et moi, jardinier.

Retour à Astrub.

C'est la tête pleine de souvenirs et le cœur allégé que nous avons pris le Zaap pour le continent Amaknéen. Toutes les bonnes choses ont une fin et nous avons dû reprendre nos petites habitudes dans la cité brune.

Ce voyage fut inoubliable et je compte bien répéter cette expérience à ses côtés.
Ça me manque même déjà. Aujourd'hui encore, je passe le plus clair de mon de temps à bouquiner pour répertorier toutes les cascades du Monde Des Douze. Allez savoir pourquoi !

Nemeo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Usagi   

avatar
Nombre de messages : 1989
Guilde : « A Flower Blooming in the Slums. »
Age : 42
Date d'inscription : 26/03/2014

Mercenaire
Nombre de contrats: Usagi
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: ~ Les aventures de Nemeo et Usagi. ~    Sam 16 Avr 2016 - 16:28

Miercolidor, le 10 Flovor 646
Une histoire de provoc'.

Aujourd'hui, je vais vous raconter une soirée où notre adresse et notre sens de la compétition ont été mis à l'épreuve. Avant de vous en dire plus, je dois remonter un peu le temps et revenir le 10 Flovor 646.






Usagi, ne souhaitant qu'assouvir mon désir inépuisable de découvertes et d'exploration, m'emmena après son service aux lacs enchantés. Je m'étais déjà rendu dans les environs mais j'ignorais que cette montagne cachait jalousement de nombreux petits étangs. Des créatures qui habitaient les lieux osaient de temps à autre s'en prendre à nous. Usagi, fidèle de Féca, comme toujours, nous protégeait.

Nous décidâmes de nous border contre l'une des rives environnantes. Même si je vis pour la découverte, il n'y a rien de plus plaisant pour moi que de m'asseoir à côté de lui, glisser la main contre la sienne et poser la tête contre son épaule. Il jeta alors un caillou dans l'eau et celui-ci ricocha. Il lui prit alors l'idée de m'apprendre à en faire de même.




Mes progrès furent rapides : j'étais avantagé par la qualité des cours de mon Féca. Le choix du minéral était la tâche la plus complexe, entre nous.
Il gardait toujours cet air fier que j'aime secrètement chez lui : " Ne fais pas ça comme ça. Plutôt de cette façon. " Mêlant les gestes aux paroles, il tendait le bras pour me montrer et je l'observais.
Je crois qu'il manque de confiance en lui, au fond... Il prétend être ennuyant.  La réalité est telle qu'il ne remarque même pas son côté compétiteur qui nous pousse au meilleur de nous-même. Lorsqu'il m'embête, je prends un malin plaisir à le taquiner et c'est plutôt fastoche : il se prend au jeu.

À ce stade, j'ignore qui provoquait le plus l'autre. Et tout le monde le sait, il n'y a qu'un seul moyen de désigner le meilleur :  un concours.
Une seule règle à ce jour : nous avions un mois pour nous préparer.



Jidelor, le 10 Martalo 646
Le jour J.

Les semaines qui suivirent étaient placées sous le signe de la taquinerie et de l'entraînement. Usagi se faisait fièrement appeler "le roi du galet". Toutefois il finit par m'avouer, un soir où JE m'entraînais (parce que lui ne pratiquait pas beaucoup sa technique, il faut le dire) que cette histoire n'était que supercherie. Ses capacités étaient, malgré tout, très bonnes. Je le soupçonne de s'être entraîné en douce, de son côté : « Usagi ne voulait pas dévoiler sa botte secrète… »

Nous nous étions retrouvés le 10 Martalo 646 en face d’Amaryllis.  Après avoir enfilé notre tenue de gagnant, - à savoir : un bandeau propre à chacun -, nous démarrions vers les rivières Kawaii. Ce bout de tissu lui était seyant. Pour une fois qu'il ne portait pas de chapeau. C'est dommage qu'il s'évertue à cacher son corps de cette façon. Nous avions l'air de vrais professionnels du ricochet en symbiose avec la nature.

C'est Usagi qui instaura les premières règles : trois lancers chacun. Le galet qui ricoche le plus remporte la partie. Nous avions chacun droit à trois essais pour atteindre un score maximal. Usagi était au taquet ! Il avait déjà préparé ses cailloux. Quant à moi, j'avais prévu de les choisir sur le tas (Il me reproche de ne pas être assez organisé. C'est lui qui l'est en excès, oui ! Ce n'était qu'un jeu, après tout).
Pour corser les choses, j'ai ajouté deux règles.
> Chaque adversaire devait choisir la troisième pierre de l'autre.
> Le gagnant bénéficiait d'un vœu. J'aime les vœux et ça permettrait de stimuler la créativité de mon partenaire, en cas de victoire de sa part.

C'est moi qui ouvris le bal en suivant scrupuleusement les conseils qu'Usagi m'avait donnés un mois plus tôt. Mon corps tourné vers la rivière, les genoux fléchis, mon regard fixant la trajectoire future du galet, je le lançai, me permettant d'atteindre le score provisoire de 2.








Puis, ce fut à Usagi de tirer.
Il fléchissait le bras, galet vers l'arrière, levait une jambe pliée au niveau du genou et libéra le galet vers l'eau d'une vive extension. L'eau se creusa après le premier impact, puis forma un cône surmonté d'une gouttelette. Le galet ricocha deux fois avant de se noyer jusqu'au tréfonds de la rivière timidement éclairée par la lune.

Égalité !
Je devais donc m'appliquer davantage pour mon deuxième tir. Ma stratégie était identique qu'au premier lancer... Cependant, le galet coula sans même rebondir. C'était l'occasion pour Usagi de reprendre l'avantage qui eut la gentillesse d'esprit de ne pas commenter cet échec.








Il sélectionna un deuxième galet et visualisa la future trajectoire du caillou qui allait caresser la surface de la rivière. D'un mouvement sec de la main, il lança le galet qui profitait de l'élasticité de l'eau créée par son impact pour rebondir une deuxième fois.








Je n'avais plus qu'un seul essai. "Tu vas perdre ton trône !", lui dis-je. C'était son galet que j'avais en main et j'avoue que je n'avais en rien envie de le lancer. Ce galet représentait quelque chose pour moi, puisqu'il venait de lui. Je lui confiai :"C'est dommage de le jeter. Si je le gardais, je gagnerais quelque chose à coup sûr." Il se glissa alors derrière moi d'un pas décidé et m'entoura de ses gros bras avant d'admettre que lui non plus, ne souhaitait pas jeter mon galet dans le cours d'eau.

Grâce à la règle qu'Usagi avait lui-même fixée, ce n'était pas l'addition des scores de toutes les manches qui nous classait mais bien le score du meilleur lancer qui était de deux rebonds pour chacun d'entre nous. S'il m'avait laissé fixer les règles, il aurait remporté la victoire. Comme aucun de nous n'avait gagné, nous décidâmes de partager chacun un vœu.

Pour ma part, je lui demandai simplement qu'il me dicte un parchemin relatant ce qu'il ressentait pour moi. Nous nous écrivions souvent des lettres laissées au coin de la table de nuit.

Lui, déposa un genou au sol, fléchit l'autre et baissa la tête pour me faire sa demande. "J'aimerais que tu travailles avec moi." me dit-il. "Je te laisse du temps pour répondre, ce n'est pas à prendre à la légère. Tu travailles déjà et tu es à l'essai à la boutique Krosmaster". Sur le moment, je ne savais que faire de cela. Je préparais un évènement promotionnel pour cette enseigne le lendemain. Je dois avouer que le désir de bosser comme mercenaire était bien présent en moi depuis des semaines mais je ne m'en sentais pas capable.

Au final, ce fut le petit coup de pouce dont j'avais besoin pour oser franchir le pas. Je postulai dans les jours qui suivirent auprès de Lagan et aujourd'hui j'occupe le poste de jeune Nedora. Je fantasme sur une tutelle terminée qui ferait de moi un vrai mercenaire et ainsi exaucer son vœu.



Nemeo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Usagi   

avatar
Nombre de messages : 1989
Guilde : « A Flower Blooming in the Slums. »
Age : 42
Date d'inscription : 26/03/2014

Mercenaire
Nombre de contrats: Usagi
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: ~ Les aventures de Nemeo et Usagi. ~    Mer 10 Aoû 2016 - 21:46

Cela fait bien longtemps que je n'ai pas écrit là-dessus mais je crois qu'une page s'impose !


Le 10 Fraouctor 646.
J-2 : L'union.

Toutes les cascades. Nos yeux se sont posés sur toutes les cascades du Monde des Douze, en partant des gelées de Frigost jusqu'à Akwadala en passant par celles de lave que protège fièrement l'Obsidiantre.

Désormais, c'est sûr, la prophétie ne peut que se réaliser ! Nous seront heureux toute notre vie et je m'en suis assuré lorsque nous étions au sommet de la plus grandiose des cascades du monde; j'ai nommé Incarnam. J'ai fléchi le genou et je lui ai demandé s'il désirait prendre ma main. La suite, vous la connaissez puisque nous célébrons notre mariage après demain. Quand j'y repense, c'est dingue! Je ne suis pas du genre à me caser ou quoi. J'aime  vivre au jour le jour sans m'engager dans le long terme. Mon arrivée dans Astrub a boulversé ma vie :  j'ai trouvé un taf dans lequel je m'épanouis puis j'ai rencontré Usagi. Cet homme sait me protéger, m'apaiser et rendre mes journées palpinantes. Il est un peu jaloux et bougon mais au fond, il sait prendre soin de moi.

Nous organisons le mariage et nous souhaitons que ce soit parfait! Pour l'instant tout roule comme sur des roulettes mais j'espère que ça plaît aussi à Usagi! Il faut dire qu'il n'est pas très bavard quand il s'agit d'aménager une fête. J'espère au moins qu'il ne fera pas le timide comme à Amaryllis et se montrera tel qu'il est, quand nous sommes ensemble, à la maison.

Toi, lecteur, si tu en es arrivé à cette ligne, c'est que mes écrits et notre histoire t'intéressent. C'est pourquoi il ne faut pas hésiter à venir célébrer notre union avec nous en ce Vendenor. Je te laisse une carte d'invitation afin que tu puisses nous retrouver. Mais ne pense pas que cette page sera la dernière :  notre aventure ne fait que commencer!



Nemeo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Contenu sponsorisé   


MessageSujet: Re: ~ Les aventures de Nemeo et Usagi. ~    

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Les aventures de Nemeo et Usagi. ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Roman maritime ] Les aventures de Jack Aubrey, Patrick O'Brian
» [D&D4] Les aventures du Meujeu Yannosh
» Une blonde en quête d'aventures
» Aventures de la Fry-team
» Aventures en Campagne II - Mystère à Boinville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: La Gazette d'Astrub-
Sauter vers: