Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
CalendrierFAQAccueilRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A visage découvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
   Belizi   

avatar
Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 18/06/2014
MessageSujet: A visage découvert   Jeu 23 Avr 2015 - 0:36

Mon nom est Belizi Pwar et mon dernier lieu de vie est l’île des Salbatroces.

Je suis née en l’an 620, quatrième d’une fratrie d’onze filles. Nous vivions tous dans une modeste maison de pêcheur sur les quais de la bourgade de Frigost depuis sa découverte. Bien que la vie y était rude, nos parents pensaient y trouver un certain eldorado. Maman n’était pas une femme bavarde, elle avait plutôt tendance à trainer derrière notre père, cet homme immonde et sans cœur. Entre sœurs, nous étions proches et malgré nos personnalités différentes, nous attachions beaucoup d’importance à rester toutes ensemble.

Notre famille n’était pas comme les autres, il existait un rituel chaque semaine et il revenait même deux fois dans la semaine si l’une d’entre nous avait son anniversaire. « Père bien aimé » – c’est ainsi qu’il nous demandait de l’appeler – nous réunissait chaque mardi soir près de l’âtre puis nous regardait une par une comme on jugerait des pièces de viande sur l’étal d’un boucher. Maman restait derrière lui, muette, comme d’habitude. Têtes baissées, nous attendions qu’il prononce la sentence. « Toi ! ». Il fallait retenir ses larmes, garder un visage neutre même si on pouvait lire la compassion dans les yeux de maman. Celle qu’il choisissait avançait d’un pas, « père bien aimé » se levait et l’emmenait alors dans la chambre parentale.
Il s’allongeait sur le lit et lui demandait de se déshabiller. Puis il la violait. Il nous violait.

La cadette de nos sœurs était celle qui défiait le plus l’autorité de notre père. Un soir, alors qu’elle fut choisie, elle réussit à berner son attention et s’enfuit de la maison. Notre père entra dans une colère monstrueuse et les « rituels » devinrent plus fréquents. Nous n’en voulions pas à notre sœur cadette, nous l’envions... Elle avait eu le courage de faire ce qu’aucune d’entre nous ne pouvait.

Après cela, plusieurs mois passèrent et notre « père bien aimé » tomba subitement malade. C’était une fièvre incurable disait le médecin de Frigost. Bien que notre devoir de filles était d’aider et accompagner notre père dans sa fin de vie, nous jubilions intérieurement. Nous revîmes alors la cadette. Entre temps, nous avions appris qu’elle avait rejoint Astrub et elle vint aussi à son chevet. Il trépassa après quelques semaines plus tard, nous étions libres, la cadette repartait.

La joie était revenue dans la maison. Maman souriait à nouveau et nous pouvions envisager un avenir meilleur... Jusqu’au jour où un corbac noir comme la nuit nous rendit une visite. D’habitude, nous recevions des tofus de la part de la cadette, nous contant ses diverses aventures au sein d’Astrub où elle avait réussi à se faire des amis. Mais lorsque c’est un corbac qui s’improvise messager, cela veut dire que la nouvelle est mauvaise. La cadette était morte, suicidée. Que s’était-il passé ?

J’ai alors pris la mer pour rejoindre le plus rapidement possible Astrub et j’ai enquêté. C’est ainsi que l’on me parla d’un certain Semper Fidal pour qui ma sœur vouait une véritable admiration, un amour indomptable. Celui-ci en revanche la refusait. J’ai alors décidé de venger ma sœur en me faisant passer pour une idiote, une sotte afin de mieux approcher ma proie.
Un jour, j’ai décidé de passer à la vitesse supérieure ; j’ai ainsi inventé une sombre affaire d’agression à l’arme blanche qui était supposée salir à jamais son image. Mon serment mercenaire m’empêchait de faire le travail par moi-même.

Mais un soir, la cadette vint à moi... Une ombre blanchâtre me réveilla de ma sieste contre un arbre, c’était bien elle. Ma sœur tant aimée, admirée pour son courage. Elle s’était réveillée de son sommeil éternel pour me rendre une macabre visite. La joie emplissait mon cœur. Mais rapidement je pouvais lire dans ses yeux une immense colère et profonde rancœur à mon égard. Qu’avais-je fait ?
C’est alors qu’elle me raconta toute son histoire. Oui, elle avait aimé Semper Fidal d’un amour incommensurable mais la raison de son trépas était tout autre. Le soir de sa fuite, notre « père bien aimé » avait réussi à l’engrosser et malgré la honte, le déshonneur et le dégoût, elle avait décidé de garder l’enfant. Elle avait placé en son bébé, sa petite fille, tout l’espoir d’une nouvelle vie qui allait enfin lui sourire. Mais les choses ne s’étaient pas passées comme prévues. L’enfant était morte avant de naître, la cadette ne put le supporter et décida de la rejoindre de l’autre côté de la rive. Semper Fidal n’y était pour rien !

J’ai alors décidé d’aller présenter mes excuses à Semper Fidal, même si je savais que jamais je ne pourrais réparer cette énorme erreur que j’avais faite. Sans la cadette, que vous connaissez plutôt sous le nom d’Izibel, je me serais à jamais fourvoyée dans un mensonge. Celui que j’appelais le bourreau était en fait un innocent homme.

Qu’allait-il advenir de moi maintenant que j’avais trahi la confiance de mes pairs mercenaires ?

Mon véritable nom est Belizi Pom et je ne sais pas où je serai demain.


Dernière édition par Belizi le Jeu 23 Avr 2015 - 14:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Nilaewen   

avatar
Nombre de messages : 1635
Guilde : Hawkeye
Age : 25
Date d'inscription : 22/08/2012

Mercenaire
Nombre de contrats: Nilaewen
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: A visage découvert   Jeu 23 Avr 2015 - 1:00

Je viens de lire ton BG, il est assez violent mais bien écrit, maintenant je comprend mieux. Félicitations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Sayunami   

avatar
Nombre de messages : 66
Age : 18
Date d'inscription : 23/01/2013

Mercenaire
Nombre de contrats: Lucila
Nombre d'animations:
Nombre d'élèves:
MessageSujet: Re: A visage découvert   Jeu 23 Avr 2015 - 1:20

J'aime beaucoup, c'est sympa, original, court mais comme le dit Nilaewen, bien écrit et ca se lit facilement ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Invité   


MessageSujet: Re: A visage découvert   Jeu 23 Avr 2015 - 10:56

Il y a quand même un problème de cohérence avec le BG officiel, tu ne peux pas être née sur Frigost ; l'île a été maudite par Djaul le 34 descendre 552 (oui, le 34 descendre, puisque Jiva ne l'a pas vaincu, le mois de descendre a été prolongé cette année là). Voici la chronologie précise des événements :

31 Descendre 552 : Djaul affronte Jiva comme jamais il ne l'a fait auparavant.

Au cours de la rixe, le sang de la Protectrice pétrifie une forêt entière.

34 Descendre 552 : Jiva est vaincue par Djaul qui maudit Frigost.

La malédiction consiste en l'arrêt du temps sur l'île et en sa glaciation. Les personnes y vivant sont donc complètement gelées dans le temps (rien ne se passe) jusqu'en 640 lorsque l'île est redécouverte par un Amaknéen.

An 640 : Frigost parvient à quérir de l’aide d’Amakna.

Lorsque l'explorateur redécouvre Frigost, la malédiction est en partie levée : la vie reprend, mais les personnes ne peuvent plus vieillir, ni même mourir sur cette île. Attention toutefois : toute personne qui vit sur cette île, victime de la malédiction, et qui la quitte, vieillit subitement, jusqu'à, possiblement, mourir de vieillesse.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
   Belizi   

avatar
Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 18/06/2014
MessageSujet: Re: A visage découvert   Jeu 23 Avr 2015 - 12:15

Je vais corriger Innocence, merci. Mais au-delà de ce défaut (qui n'est qu'un détail insignifiant dans l'histoire), tu ne donnes pas ton avis.

Merci pour vos avis Nilaewen et Alion.

Histoire corrigée, peux-tu éditer ou supprimer ton message Innocence ? Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Invité   


MessageSujet: Re: A visage découvert   Jeu 23 Avr 2015 - 14:14

Mon avis est que même si c'est étonnamment bien écrit, ça reste violent - comme le soulignent d'autres ci-dessus - et qu'à mon avis, il y a des façons plus subtiles de décrire la même situation. Après, c'est un choix narratif et mon avis est tout à fait subjectif, comme n'importe quel avis.

Je laisse mon message, tu n'es peut-être pas la seule à qui ces informations sur le BG officiel pourraient profiter !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
   Belizi   

avatar
Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 18/06/2014
MessageSujet: Re: A visage découvert   Jeu 23 Avr 2015 - 14:26

Pourquoi "étonnamment" ?

J'ai délibérément choisi de laisser un langage violent étant donné que l'époque de Dofus est médiéval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Invité   


MessageSujet: Re: A visage découvert   Jeu 23 Avr 2015 - 16:56

Parce que lorsqu'on parle en jeu tes tournures de phrases sont différentes.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
   Javion   

avatar
Nedora
Nombre de messages : 1250
Guilde : Ceux Qui Veillent
Age : 21
Date d'inscription : 28/03/2012

Mercenaire
Nombre de contrats: 4 (+5)
Nombre d'animations: 11 (+7) (orgnisées: 5)
Nombre d'élèves: 0 (+3)
MessageSujet: Re: A visage découvert   Jeu 23 Avr 2015 - 19:05

Hello !

J'aime bien, mais comme je suis quelqu'un de très vilain, je ne vais pas m'attarder sur les bons points (puisque tu les maîtrise) et parler des petites brindilles améliorables ! J'aurai bien aimé que tu approfondisses les sentiments éprouvés à différents moments (comme la mort de la cadette, la vision du fantôme, ce genre de choses). En revanche, le choix du langage plutôt cru et la narration sans fioritures ne m'a pas gêné plus que ça. J'ai bien aimé la façon de conclure aussi. Bon, finalement, j'ai pas été si vilain !

Concernant l'incohérence de la naissance à Frigost, je plussoie Inno' (je l'aurai fait remarquer  si il ne l'avait pas fait) et je suis également d'accord sur le fait de laisser son message, il servira très certainement à d'autres (car tu n'es pas seule à tomber dans cette incohérence, sois rassurée !).

Voilà, j'ai fini, salut !

_________________



Dans un duel verbal, l'insulte est l'attirail du perdant, c'est l'emploi de ses dernières répliques.
Son coup suicide.





Avant de vouloir faire justice, il faut penser avec justesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
   Contenu sponsorisé   


MessageSujet: Re: A visage découvert   

Revenir en haut Aller en bas
 
A visage découvert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peinture des visage
» Le couvert partiel
» reavers - couvert apres turbo
» Les Hellions et le baron Satonyx : sauvegarde de couvert
» [RP] « Le feu le plus couvert est le plus ardent. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: Bibliothèque Nedora :: Histoires et récits des aventuriers-
Sauter vers: