Le Clan de mercenaires de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore)
 
CalendrierFAQAccueilRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Valse sanglante pour Jiva et Djaul !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
   Invité   


MessageSujet: Valse sanglante pour Jiva et Djaul !   Jeu 16 Jan 2014 - 21:37

[HRP : Vous avez peut-être entendu parler de l'animation taverne qu'est le Récit Communautaire #3, hé bien j'ai décidé d'y apporter ma - maigre - participation, que voici ! Bonne lecture à tous !]

Innocence avait écouté d'une oreille attentive les discours des uns et des autres, tantôt souriante et légère, tantôt captivée et tendue face aux divers récits comptés en ces lieux, mais toujours attentive à ne pas interrompre celui ou celle qui avait pris la parole. Le petit être qui avait parlé peu auparavant, un Brigandin de ce qu'elle avait vu, était parvenu à lui arracher un sourire, bien malgré lui : elle n'était peut-être pas la plus petite personne présente ce soir, mais il s'en était fallu de peu, et rien n'était sûr. Mais là n'est pas le propos : Innocence, à l'affût comme toujours lorsqu'il est question de récompense, s'apprêta à prendre la parole tout en scrutant son auditoire, vérifiant que tout le monde avait bien une bière en main et au moins autant dans le sang. Étant extrêmement timide, elle se racla la gorge, espérant ainsi capter l'attention des différents spectateurs...

" B... Bonsoir à tous... "

La jeune femme afficha un sourire gêné et, tout en s'empourprant à la vue des quelques têtes qui se tournèrent vers elle, agita légèrement les ailes avant de se reprendre à l'idée qu'une récompense l'attendait peut-être si elle parlait suffisamment bien.

" Ahem... Vous savez, le temps passe et si on sait qu'il n'épargne pas nos pauvres carcasses, il en va de même pour beaucoup d'histoire qui se perdent, s'embellissent ou ne rendent pas honneur aux faits. L'histoire que je vais vous compter n'est ainsi peut-être pas tout à fait véridique, mais je tâcherai de me remémorer de ce qui m'a été dit par des gens qui l'ont eux même entendu d'autres gens. Ou peut-être suis-je en train d'inventer une histoire de toutes pièces. D'ailleurs, c'est ce qui expliquerait cette longue introduction... "

La disciple d'Eniripsa émit un rire gêné puis se racla à nouveau la gorge tout en se grattant la nuque, mal à l'aise.

" Vous savez peut-être que Djaul, en tant que Protecteur du mois de Descendre suite à l'intervention de Rushu qui, furieux de ne pas être accueilli à l'Ingloriom, a griffé l'horloge de Xelor créée en l'an 0 de notre ère, y ajoutant un douzième mois, celle-ci n'en comptant au départ que onze, a le droit de se balader dans le Monde des Douze, ce qui n'est pas le cas des autres Démons.

C'est ainsi qu'un beau jour, désirant gagner du temps sur son mois, Djaul tua le protecteur du mois de Javian, Solar, et jeta sur le monde des Douze un froid comme jamais personne n'en avait connu et comme plus personne, j'ose l'espérer, n'en connaîtra. Bien que je ne doute pas que les bouchers et les poissonniers ne crachent pas sur une conservation plus facile de leurs produits ! "

L'Eniripsa fit une pause et, avalant une gorgée de la bière contenue dans la choppe qu'elle tenait entre ses mains, jeta un regard aux différentes personnes présentes afin de jauger leur intérêt pour son récit. Elle n'en était bien sûr qu'à l'introduction, et il lui semblait, du moins l'espérait-elle, avoir encore l'oreille de son public.

" Le meurtre de Solar conduisit donc à une prolongation du mois de Descendre qui fut terrible pour les habitants du monde des Douze de l'époque, dont l'un de mes aïeux qui conta cette histoire plus tard à ses enfants, qui la contèrent eux mêmes à leurs enfants, qui... bref, vous l'aurez compris, elle a été contée à tous les membres de la famille par leurs parents depuis cet aïeul dont on ignore désormais l'identité, et c'est la raison pour laquelle je suis en mesure de vous la conter maintenant. Mais je ne le ferai pas, puisque le sujet est la bataille qui a eu lieu à la suite de ces événements entre Jiva et Djaul.

C'est donc suite au meurtre de Solar que Jiva pris sa place en tant que Protectrice du mois de Javian, le 12 Flovor de l'an 12, et je trouve aussi que c'est une date amusante... ahem, pas vous ? Bon... "

Innocence fait la moue et termine sa bière, la posant sur la table à côté d'elle et faisant tinter les pièces de sa bourse, habituée à laisser des pourboires plutôt généreux malgré son attrait évident pour l'argent, afin d'attirer l'attention du serveur.

" Où en étais-je ? Ah, oui, et c'est donc là que Jiva asséna à Djaul le coup de grâce, avant de lui lancer une phrase qui résonna dans la moitié d'Amak... "

Captant le regard interrogatif de l'assemblée, l'Eniripsa cligna des yeux, secoua la tête et posa son index sur ses lèvres, l'air plongée dans une réflexion intense. Il faut croire que la bière et l'alcool en général ne lui réussissaient pas trop, mais quand bien même elle semblait un peu joyeuse et dissipée, imbibée d'une seule et unique choppe, elle continua son récit, s'exclamant soudain :

" Mince ! Je n'en étais pas là, c'est vrai ! Bon, je recommence depuis le début : Vous savez, le temps passe et si on sait q... "

Encore une fois, elle s'interrompit suite aux protestations et fronça légèrement les sourcils tout en posant les mains sur les hanches.

" Ah mais il faut savoir ! Si je vais trop vite vous n'êtes pas contents, si je vais trop lentement non plus, vous êtes un peu difficiles ici ! "

Alors que l'Eniripsa s'apprêtait à continuer à parler, un jeune disciple d'Osamodas au visage ressemblant à celui de la jeune femme s'approcha d'elle et lui chuchota quelques mots à l'oreille.

" Oh... merci, Windham. "

Elle adressa un sourire gêné à l'Osamodas venu lui parler et rougit quelque peu, avant de se concentrer à nouveau sur son auditoire.

" Ahem... excusez moi, je sais donc où j'en étais. Poursuivons, donc ! Jiva prit la place de Solar comme Protectrice du mois de Javian, et l'année put enfin se passer sans trop de soucis, Sacrieur étant montée à l'Ingloriom à peu près à la même période, bien que les récits soient assez flous quant à la date de cet événement d'une importance non négligeable. Et si il y a des disciples de cette déesse ici, ils ne pourront pas le nier ! "

La jeune femme tourna la tête pour voir l'ensemble des personnes présentes et chercha du regard un ou une disciple de Sacrieur, mais n'en voyant pas, elle se résigna à poursuivre son histoire.

" Toutefois, vous savez pour avoir écouté les excellents récits de ceux qui ont parlé avant moi que Djaul n'est pas du genre à se laisser faire quand il s'agit de laisser sa place à Jiva, et c'est ainsi qu'eut lieu la première bataille entre ces deux Protecteurs, dont l'issue scella le sort de l'an 13 et qui, depuis maintenant plus de 630 ans, se répète inlassablement chaque année, du moins de ce que j'en sais.

De ce qui ressort de tout ce qu'a pu conter mes aïeux à leur progéniture, et que je conterai moi même à mes rejetons lorsque j'en aurai, si j'en ai un jour, le mois de Descendre de l'an 12 avait été particulièrement redouté au vu des événements ayant eu lieu au début de l'année suite au meurtre de Solar. Toutefois, bien que froid comme toujours, le mois ne fut pas aussi dur que ce qu'avaient connus les habitants du monde des Douze peu avant. Mais ce n'est pas pour autant que Djaul ne chercha pas à envoyer paître Jiva lorsque vint le moment de lui confier les reines et de laisser sa place à Javian, car le Démon ne rêve que d'une chose : imposer un mois de Descendre pour l'éternité et faire souffrir les pauvres habitants de notre monde. "

Alors qu'elle parlait, le serveur, attiré par le bruit des kamas sonnants et trébuchants d'Innocence, se précipita auprès du tavernier pour aller chercher une boisson capable de rafraîchir le gosier de la jeune femme, qui ne manqua pas de lui glisser dans le creux de la main un généreux pourboire arrachant un sourire à l'homme au ventre proéminent qui avait assommé en début de soirée le pauvre disciple de Sadida vénérant Shariva. Après s'être désaltérée d'une longue gorgée du délicieux breuvage, elle se remit à parler pour son auditoire.

" Ainsi, lorsque Jiva vint pour prendre la place qui lui était due, Djaul se rit d'elle (en prenant une grosse voix) : C'est toi, frêle petite chose, qui vient me défier moi, Djaul, le Grand Pataugeur ?! Il éclata ensuite qu'un rire qui, dit-on, retentit d'un bout à l'autre du monde connu de l'époque, les habitants du village d'Amakna, situé bien plus au sud de celui qu'on connaît actuellement, c'est à dire sur la presqu'île des dragoeufs, l'ayant entendu alors que le combat se déroulait dans les plaines de Cania. Comment mon aïeul a pu nous rapporter le combat ? C'est très simple, puisqu'il était parmi ceux qui étaient aux premières loges pour y assister, celui-ci ayant parcouru le monde dès la fin du froid terrible jeté par Djaul au début de l'an 12."

La jeune femme reprit son souffle et écarta une mèche de cheveux qui s'était placée devant ses yeux alors qu'elle parlait avec de plus en plus de ferveur, en oubliant sa timidité - l'alcool aidant - pour servir aux auditeurs sont plus beau discours.

" Bien évidemment, Jiva ne se laissa pas insulter impunément, et un duel verbal s'engagea alors entre les deux Protecteurs. (d'une voix aiguë, celle d'Innocence, en fait, puisqu'il est dur de faire plus aigu) Tu peux rire tant que tu le souhaiteras Djaul, je viens reprendre ce qui m'appartient de droit, et toute résistance sera vaine. Djaul poussa un grognement féroce et, sans crier gare, se jeta droit sur Jiva qui eut à peine le temps d'éviter la charge du Démon qui chargea donc... dans une énorme montagne, causant par la même occasion une avalanche de pierres qui roulèrent jusqu'au pied de celle-ci. Alors que Djaul se remettait de cette tentative ratée, Jiva n'hésita pas un seul instant et, se servant de sa magie, décocha en direction de Djaul une boule d'aspect lumineux que personne parmi le peu de spectateurs qui assistèrent de loin à ce combat ne put décrire. Djaul fut touché de plein fouet et poussa un cri de rage, fonçant vers Jiva et, ne ratant pas son coup cette fois ci, attrapa violemment le bras de la Protectrice de Javian, y enfonçant ses abominables griffes. "

Sentant maintenant son public bien attentif, et soucieuse de le tenir en haleine, Innocence marqua une courte pose destinée à achever la bière qui avait eu le temps de se réchauffer un peu trop à son goût depuis que le serveur la lui avait apportée.

" Retire tes sales pattes de moi, Djaul, je n'ai qu'à cligner des yeux pour te mettre à genoux, lança alors Jiva d'un air très sûr d'elle. Mais le Démon ne sembla pas très impressionné et, d'un geste, poussa son ennemie, la renversant, prêt à passer à l'attaque. Partout autour d'eux, la poussière commençait à former un véritable nuage compact, et le bruit de leur affrontement était si assourdissant qu'il fallut à mon aïeul s'éloigner de la scène, bien qu'il put tout de même en apercevoir des bribes et qu'il ne manqua rien de la conversation qui s'envenimait au fur et à mesure. Alors que Djaul fonçait donc vers Jiva, celle-ci roula sur le côté et, d'un geste, enserra le protecteur de Descendre dans ce qu'on peut appeler une "bulle d'air", où il semblait coincé. Pensant le Démon vaincu, Jiva ne put réprimer un rire joyeux que les spectateurs de ce combat ne purent interpréter que comme le signe d'une victoire certaine, mais ils étaient bien loin de comprendre quelle était la vraie puissance de Djaul.

Serrant les poings, le Démon fit tout simplement céder le sort de son adversaire et, essuyant d'un revers de la main le filet de sang qui commençait à couler le long de son bras gauche, éclata à nouveau d'un rire qui stupéfia ceux qui assistaient de loin au combat, brisant leurs espoirs de victoire de Jiva, s'imaginant déjà à nouveau connaître un hiver terrible sous le joug du Démon. Solar, lui, était un homme, un vrai, et voilà qu'on me sert une distraction bien moins amusante. J'en viens à le regretter, tu ne me fais plus rire. Prépare toi à périr, Jiva ! Fonçant sur la femme, Djaul sembla déployer d'énormes quantités d'énergie pour la mettre au tapis d'un coup, mais c'était sans compter sur la magie que Jiva elle même possédait. Se protégeant tant bien que mal des coups d'un Démon en fureur, Jiva riposta dès que l'occasion se présenta : toute brèche dans les défenses démon, tout répit dans ses attaques lui occasionnèrent autant sinon plus de dommages qu'il ne pouvait infliger à la trop puissante Protectrice de Javian. Il n'était pas assez préparé, il le sentait. "

Profitant du passage du serveur, Innocence lui attrapa le bras et, lui servant son plus beau sourire et faisant les yeux doux, elle lui demanda de lui rapporter une nouvelle bière, fraîche celle-ci, puis lui adressa un clin d'oeil. Elle regarda alors tout ses spectateurs, qui semblaient attendre la chute du récit.

" Infligeant un coup incroyablement puissant à Jiva, Djaul l'envoya valser quelques mètres plus loin, les rapprochant des personnes un peu trop curieuses qui n'avaient pas encore fui... Comme mon aïeul ! "

Elle sourit fièrement.

" Ce fut de peu, mais Jiva parvint à atterrir sur ses pieds et à contrer l'attaque suivante de Djaul, avant de riposter à l'aide de sa magie, rassemblant ses forces pour venir à bout du Démon. Les deux semblaient bien amochés, mais Jiva ayant profité d'un avantage stratégique, elle put mener une contre-attaque suffisamment soutenue pour faire prendre la fuite au Démon. Celui-ci venait d'abandonner le mois de Descendre. Il était minuit, et l'an 13 venait de commencer. Bonne année, Djaul ! lança Jiva, un sourire en coin, malgré ses nombreuses blessures "

Innocence en avait fini et, poussant un long soupir de soulagement et récupérant son souffle, la disciple d'Eniripsa jeta un regard à son public. Elle espérait celui-ci satisfait de la fin de son récit et, alors qu'elle se remettait à peine, le serveur posa devant elle une bière qu'elle comptait bien savourer.
Revenir en haut Aller en bas
 
Valse sanglante pour Jiva et Djaul !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CR] Washita : Aube sanglante pour Black Kettle
» Migration vers Jiva
» Description de Kii - Panda terre lvl 143 - Jiva
» un stuff +5 pa pour le lvl 100
» Vos astuces pour se faire des Kamas !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan de Nedora-Riem (DOFUS - Pandore) :: Le village d'Amakna (Section Role Play) :: La Gazette d'Astrub :: Archives de la Gazette d'Astrub-
Sauter vers: